Annonce
transformation de l’esprit
Image crédit : Pixabay

Je me suis accordé beaucoup de temps à lire à propos de la méditation.

J’ai lu le livre nommé L’art de la méditation, de Matthieu Ricard.

Pour lui, il s’agit d’une pratique qui permet de cultiver et de développer certaines qualités humaines fondamentales…

J’ai complété mes connaissances en lisant un autre livre qui s’intitule ‘La méditation : Cours de base en dix leçons, de Barry Long. Ces cours visent à nous apprendre à rester toujours calme, et nous guident à retrouver la paix avec soi-même…

Annonce

En fait, j’ai commencé à pratiquer la méditation sur la pleine conscience. Et pour être créatif, je décide d’écrire des textes méditatifs pour décrire mon vécu, mes sentiments et mes émotions dans l’instant présent, avec un style très simple. Dans un premier temps, je commence à rédiger un article qui relate ce que j’ai appris sur la méditation, dont voici le texte de ma créativité : 

La méditation

La méditation est une pratique spirituelle ou mentale, qui permet de développer certaines qualités intérieures pour mieux aider les autres.
Elle peut être pratiquée par tout le monde, et ne nécessite aucun équipement particulier.

« Méditer, c’est s’arrêter et être présent, rien de plus » Jon Kabat-Zinn.
La pratique de la méditation est un plaisir et pas une obligation, le fait de prévoir ses avantages donnera plus d’enthousiasme et de persévérance au pratiquant afin de réussir la maîtrise de cet art.

Je partage mon article en deux parties en répondant à deux questions :
Comment pratiquer la méditation ?

Quels sont les bienfaits de la méditation sur le corps et l’esprit ?

Il est souhaitable de pratiquer la méditation le matin dès le réveil et le soir avant de se coucher, dans un endroit calme pour que l’esprit soit limpide et stable. Pour obtenir des résultats satisfaisants, il est recommandé de la pratiquer quotidiennement. Une séance méditative dure de dix à quinze minutes environ.

Annonce

Pour méditer, il est important de garder la colonne vertébrale bien droite pour respirer profondément, ce qui agit sur l’état mental.

Il est utile au méditant de se concentrer sur le va-et-vient de son souffle, l’esprit sera ainsi absorbé par le rythme de l’inspiration et de l’expiration, tout en essayant d’être attentif à la sensation créée par le passage de l’air dans les narines, ou sur les mouvements du va-et-vient de l’abdomen et des poumons qui accompagnent la respiration, comme on peut se concentrer sur l’intervalle entre l’inspiration et l’expiration. Ainsi la respiration devient plus lente, plus profonde et régulière, l’esprit se calme.

On peut prendre aussi la marche comme objet de la méditation, cette méthode permet de cultiver la pleine conscience, favorisée par le fait de se concentrer sur chaque pas en marchant lentement, tout en restant attentif à ce que nous regardons, ressentons et entendons dans l’instant présent.

La pratique de la méditation aide le méditant à affiner son attention, et à cultiver des qualités humaines, telles que l’amour altruiste et la compassion. L’amour altruiste est le désir profond pour que tous les êtres soient joyeux, et la compassion, c’est le souhait ardent pour que tous les êtres soient libérés de leur souffrance. On peut donc méditer sur l’amour altruiste et sur la compassion afin de les cultiver.

Pour méditer sur l’amour altruiste, j’imagine que je suis en face d’un petit enfant qui m’accueille avec un large sourire, ses yeux pétillent de joie, je caresse ses cheveux, je le porte dans mes bras et je me laisse imprégner par cet amour, je reste dans la pleine conscience à ce que j’éprouve pour lui. Je lui souhaite du bonheur au fond de tout mon cœur et qu’il trouve les causes du bonheur, puis je me laisse emporter à éprouver de la bienveillance à d’autres personnes et à toute l’humanité.

Annonce

Pour méditer sur la compassion, je pense à une personne qui m’est chère, qui souffre d’une maladie chronique, je suis envahi par une empathie douloureuse, je ressens une immense souffrance, sa douleur me touche à tel point que je me retrouve impuissant, je laisse surgir en moi un puissant sentiment d’amour, je la prends dans mes bras, j’imagine que mon amour englobe tout son corps, et chaque partie qui souffre est remplacée par une partie d’amour.

Je souhaite de tout mon cœur qu’elle survive et qu’elle guérisse.

Ensuite, j’étends cette compassion à tous les êtres qui me sont proches et à l’ensemble des êtres en espérant qu’ils soient libérés de leur souffrance et les causes de leurs souffrances.

L’amour altruiste et la compassion sont les causes du bonheur authentique, ces deux qualités que nous cultivons nous permettent de se transformer soi-même, pour trouver la paix au fond de nous, ce qui nous aide à faire répandre cette paix tout autour de nous, afin de servir généreusement et de contribuer au bonheur des autres.

La méditation aiguise la concentration et aide à percevoir le monde qui nous entoure. Elle permet au pratiquant d’être à l’écoute de son corps, elle diminue l’anxiété, l’hypertension et le stress. La méditation libère l’esprit de la souffrance et développe la paix intérieure, elle aide à laisser les causes de la souffrance comme l’ignorance, la malveillance, l’arrogance, la jalousie et l’avidité, et de cultiver celles du bonheur authentique, ce qui nous pousse vers l’amour universel.

La méditation est une transformation de l’esprit qui commence par soi, en transformant la qualité de notre vie, cela aura des bienfaits sur le bien-être de tous ceux qui nous entourent.

Les méthodes de la méditation se diversifient, à chacun de trouver son chemin pour son développement et sa liberté intérieure…

Bio: Aziz Bouazza. Formé à la Communication NonViolente selon Marshall Rosenberg en 2009. Courriel: azizbouazza80@gmail.com