Histoire Une carte de 500 ans brise l’histoire de la race humaine

de | 23 décembre 2014

Histoire Une carte de 500 ans brise l’histoire de la race humaine

 

histoire de la race humaine

Si la croyance populaire sur l’histoire de la race humaine est correcte, alors la civilisation humaine n’est pas assez ancienne, ni suffisamment avancée, pour tenir compte de nombreux sites archéologiques et monolithiques mystérieux du monde entier. Des endroits comme Gobekli Tepe en Turquie, les pyramides de Bosnie, le Calendrier d’Adam en Afrique du Sud, posent la même question : si la civilisation humaine est censée ne pas être suffisamment ancienne pour avoir créé tous ces sites, alors qui, ou qu’est-ce qui a été capable de créer autant de structures élaborées dans le monde entier ?

Il est évident que notre compréhension de notre propre histoire est incomplète, et il y a beaucoup de preuves crédibles qui indiquent l’existence de cultures intelligentes et civilisées sur Terre bien avant l’émergence des premières cultures humaines du Moyen-Orient autour de 4 000 avant JC. La carte du monde de 1513 de l’Amiral Ottoman Piri Reis, remet en question le mode de pensée de différentes manières.

La cartographie est une tâche complexe et civilisée, on pense qu’elle est apparue autour de 1 000 avant JC avec les tablettes d’argile babyloniennes. L’Antarctique a été officiellement aperçu pour la première fois lors d’une expédition russe en 1820 et a été entièrement recouvert de calottes glaciaires qui ont été formées il y a environ 34 à 45 000 000 d’années. Par conséquent, l’Antarctique n’aurait dû apparaître sur aucune image datant d’avant 1820 et toutes les cartes sur lesquelles ont voit l’Antarctique devraient contenir les calottes glaciaires polaires, qui sont censées dater de plusieurs millions d’années.

Le dessin du monde réalisée par le cartographe et amiral Piri Reis, remet en cause ce que nous croyons savoir sur la civilisation ancienne et l’histoire.

La carte de Piri Reis, qui représente l’Afrique de l’Ouest, la Côte Est de l’Amérique du Sud et la côte nord de l’Antarctique, présente les détails d’une côte qui représente la Terre de la Reine-Maud, qui est l’Antarctique d’après de nombreux historiens et géologues. Fait remarquable, sur cette carte le continent glacial n’a pas été recouvert de calottes glaciaires, mais il a été recouvert d’une végétation dense. Comment un dessin de 1513 pourrait représenter un continent qui n’a été découvert qu’en 1820 ? Et si en réalité ce continent avait été découvert par l’une des civilisations connues pour avoir émergé vers 4 000 avant JC, pourquoi n’y avait-il pas les calottes glaciaires sur la carte ?

On accordait peu d’importance aux paradoxes présentés par cette mappemonde jusqu’à ce que Charles Hapgood, professeur d’histoire du New Hampshire, États-Unis, a affirmé que les informations contenues sur la carte de Piri Reis appuyait un point de vue différent de la géologie et de l’histoire ancienne. Hapgood pensait que ce dessin vérifiait sa théorie géologique mondiale, qui explique comment des parties de l’Antarctique auraient pu rester libres de glace jusqu’à 4 000 avant JC.

La présentation de Hapgood est tellement convaincante que même le célèbre physicien théoricien et philosophe Albert Einstein a écrit suite à un livre qu’a écrit Hapgood en 1953 :

« Son idée est originale, d’une grande simplicité, et, si rien ne vient la contredire, d’une grande importance pour tout ce qui touche à l’histoire de la surface de la Terre.  » ~Albert Einstein

histoire de la race humaine

 

Histoire Une carte de 500 ans brise l’histoire de la race humaine

De toute évidence cette carte n’est pas un canular, elle est certifiée authentique, mais les informations sur ce dessin sont d’origine mystérieuse. Piri Reis a lui-même noté qu’elle a été dessinée à partir d’autres sources d’informations, des cartes anciennes et des journaux,dont beaucoup, comme l’a indiqué Hapgood, peuvent avoir été copiés et retranscrits à plusieurs reprises avant même la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie en , qui a effacé la littérature de l’antiquité et la culture.

Cette hypothèse ouvre la voie à la possibilité que certaines anciennes civilisations de l’histoire oubliées avaient la capacité de voyager jusqu’en Antarctique, de cartographier la terre, avec la technologie pour faire des cartes , un peu avant la formation des calottes glaciaires. Une différence importante par rapport à notre compréhension actuelle de l’histoire.

L’absence des calottes glaciaires sur ce dessin de Piri Reis est particulière, et en 1960 Hapgood a présenté ses théories à ce sujet à l’attention des forces aériennes des Etats-Unis. Hapgood a demandé, entre autres choses, si la forme du continent sur la carte était semblable à la forme du continent sous la glace, comme révélé par les tests séismiques récents de l’Armée de l’Air sur le continent. Leur réponse a été surprenante :

« … Les détails géographiques représentés dans la partie inférieure de la carte sont tout à fait similaires aux résultats du profil sismique fait dans la partie supérieure de la calotte glaciaire de l’expédition antarctique suédo-britannique de 1949.

Ceci indique que la côte a été cartographiée avant d’être recouverte par la calotte glaciaire.

La calotte glaciaire dans cette région mesure actuellement environ 1,5 km d’épaisseur.

Nous ignorons comment les données sur cette carte peuvent être conciliées avec les connaissances géographiques de 1513.

Harold Z. Ohlmeyer Lt. Colonel, USAF  Commandant”

[Fingerprints of the Gods]

Si la théorie de Hapgood est fondée, car même Einstein y croyait, alors il y avait une période de temps d’environ 13 000 avant JC à 6 000 avant JC quand l’Antarctique était situé plus près de l’équateur et avait un climat plus tropical, un peu comme certaines régions d’Amérique du Sud.  Cela a été causé par un changement soudain de toute la lithosphère terrestre, il a théorisé, en déplaçant simultanément tous les continents à leur position actuelle.

Si l’Antarctique avait en effet été plus au Nord qu’il ne l’est actuellement, et qu’il n’a été recouvert de glace que récemment, en 6 000 avant JC, alors qui aurait pu le cartographier, bien avant n’importe quelle civilisation connue ? Et qui aurait pu le faire bien avant l’apparition du chronomètre de marine au 18ème siècle, qui a finalement résolu le problème de suivre précisément la longitude en haute mer ?

Toute la Terre avait-elle déjà été cartographiée en 4 000 avant JC, par une civilisation qui a été oubliée, comme l’indiquent la carte de Piri Reis et les théories sur l’histoire de Charles Hapgood ?

Sources:

– Hancock, Graham. Fingerprints of the Gods: The Evidence of Earth’s Lost Civilization. 1995, Crown Trade Paperbacks.

http://mat‌h.rice.edu‌/~lanius/p‌res/map/maphis.html

Auteur :Buck Rogers

Après histoire Une carte de 500 ans brise l’histoire de la race humaine :

18 réflexions au sujet de « Histoire Une carte de 500 ans brise l’histoire de la race humaine »

  1. néné

    ou çà veut dire qu’une civilisation plus avancée que nous est passée par là il i a 500 ans et qu’elle viendrait d’ailleurs …

    Répondre
    1. Nom

      Ou alors il y a des choses qu’on ne veux pas qu’on sache … La réponse est bien gardé… Merci 🙂

      Répondre
  2. Sahli-David

    Cela expliquerait les Mammouths congelés quasi instantanément au nord de la Sibérie ..

    Répondre
  3. barthe jean francois

    ce qui relègue les religions quelles qu elles soient au rang de sectes et d escrocs intellectuels.la sience explique concretement ce que ces immondes « sectes »inventent.

    Répondre
    1. ak47

      ci votre incultures quand au cas des religions vous empêche de voire plus loin que le bout de votre nez sachez que les Savoir universel a étais donné a ADAM qui l’a donc transmis a sa déscendances qui là aussi transmis a sa déscendances mais ce fut petit a petit perdu. toute les théorie évolutionnistes sont infondée et cela est prouvés scientifiquement. quand au savoir anciens que vous penser etre extraterrestre, il ne l’est pas et pour cause, Adam connaissait toute choses de notre terre ainsi sa transmissions a donner a ces enfants le savoir nécessaires pour construire les pyramides d’Egypte qui cache en elle le Nombre d’OR, PI 3,14, les séquence de Fibonacci ainsi que les savoir technologique sur la captations de l’énergie Libre découverte par TESLA que les Pyramides ainsi que les obélisque produisez. ces documenter tout cela mais vous vous savais déjà tout monsieur la science infuse, ci votre médiocre cerveau ne peut comprendre hors des escroc universitaires qui nous pondes une histoire des pyramides farfelus et tirer par les cheveux c’est votre problèmes mais le chercheurs consciencieux sait que les pyramide ne sont pas des tombaux car aucun corps ne fut jamais trouver a l’intérieure d’une pyramides cela prouves bien que ce ne sont pas des tombaux mais des structure technologiques, bref j’ai rien a apprendre a un esprit perdu.

      Répondre
      1. Vane

        Sérieusement. Pour avoir pris la peine d’écrire tout ça et de manière aussi dégueulasse, t’es même pas un troll. Et le pire, c’est que t’es sans doute pas le seul à penser ça.

        Répondre
      2. greg

        Ha… Adam et la Bible… j ai une foi inebranlable pour avoir vecu et vu pas mal de choses de cet ordre.
        Par contre la Bible n est qu un plagiat des tablettes sumeriennes la precedent de plusieurs millenaires…
        Ou on y retrouve le fameux couple, le jardin, la connaissance… mais pas dans la volonte de nous faire porter le poids du pecher, nous forcant a courber l echine devant certaines elites.
        Je vous invite a enrichir vos connaissances historiques, juste par curiosite.
        Quant a moi, je suis preneur d information scientifiques sur le creationnisme, si c est ce dont vous parlez.
        Humainement

        Répondre
    2. Nom

      La religion n’a rien à voir là dedans puis d’abord Dieu est t’il une religion?? Peut importe sont nom l’hommes transforme tout les religions ne serve pas Dieu ils servent à éloigner les gens de Dieu de la foi!!! Car au final les gens non pas foi en Dieu mais à c’est qui la représente en croyant qu’ils parlent au nom de Dieu mais en réalité ils parlent au nom du Demon

      Répondre
    3. Trebor

      Hé oui, les r’ligions sont qualifiables de sectes. Toutes ! Je peux confirmer cela à l’aide de mon travail de recherche concernant la civilisation humaine. Il s’agit donc du fait que l’humain est d’abord un animal. Celui-ci a un cerveau double, une partie étant inconsciente, structuré à la manière de celui de nos ancêtres primates totalement inconscients. Dans cet dite partie se trouvent de nombreux instincts permettant à ces animaux de s’organiser pour survivre. Un instinct en particulier consiste à faire suivre un chef de clan ou de troupeau. Et c’est ainsi que le deuxième cerveau arrive à voir (appelé révélation chez les prophètes) certaines structures et à les interpréter. Je ne peux aller plus loin mais oui, toutes les r’ligions sont de la bêêêêêêtise pure à 110%, des sectes.

      Répondre
    1. vanhs

      le spiritualisme et la voiea suivre se cultiver sois meme est non pas un dieu invente par des hommes pour faire entendre la voie de leurs ego et dominé leurs semblable… si il y a un dieu aucune de nos religion pratiquer sur terre ne lui rend honneur …
      ma religion :l’ecologie
      ma déesse , ma mére :gaîa

      Répondre
  4. 11Fletcher

    La théorie exprimé par l’article (et sois disant soutenu par Einstein) n’a pas de sens. Si on sait que la glace qui recouvre l’Antartique à entre 30 et 50 millions d’année, c’est parce qu’on est en mesure de calculer son age, donc cartographié ou pas, l’Antartique était sous la glace en -6000.
    Donc soit la carte est un faux, soit la source que son dessinateur a utiliser est bien antérieur à -6000 (elle daterait d’avant l’apparition des hommes). Donc soit d’origine aliens ou soit les homme sont là depuis beaucoup plus de temps que l’histoire ne le dit (même avant la pré-histoire). Du coup la possibilité du faux est très crédible.

    Répondre
    1. Alexan

      D’après l’institut polaire Français, « on ne pense pas que les glaces qui sont là actuellement puissent dépasser 900.000 ans. » On est loin des 30 ou 50 millions d’années… Notez bien qu’il n’ y a pas d’affirmation catégorique. Il apparait quand même que des mystères (notamment ceux décrits dans le premier paragraphe) trouveraient leur explication grâce à la théorie du glissement de l’écorce terrestre. C’est une affaire qui mérite toute notre attention et donc de nouvelles recherches: gardons nous bien de conclure trop vite à la supercherie!

      Répondre
  5. Serge H. Moïse

    J’aimerais recevoir votre newsletter via mon adresse personnelle

    Merci

    Répondre
    1. Claire C. Auteur de l’article

      Bonsoir Serge, désolé nous n’avons pas de newsletter.

      Répondre
  6. sousourou

    je pense que sa peut avoir un lien avec les Hopis, certain clan de hopis on était détruit par la glace, d’autres sur le continant kasskara, appeler Mu aujourd’hui et depuis on migrée sur le continant Américain et aujourd’hui dans des reserve comme si c’état des sauvage

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *