Il a fallu plus de 100 ans avant de remarquer un détail sur cette peinture

de | 16 mars 2016

peinture

Il a fallu plus de 100 ans avant de remarquer un détail sur cette peinture vue par des millions de personnes.

Tout le monde a vu La nuit étoilée, du peintre Vincent Van Gogh, souvent présentée comme son chef d’œuvre. Les étoiles dorées et tourbillonnantes, couronnées d’un croissant de lune lumineux – une chose que tous les arts ne peuvent pas faire. Les origines de la peinture sont chargées d’émotions et sont un peu tristes.

Après s’être coupé un morceau d’une oreille lors d’une crise de régression psychotique, Van Gogh a lui-même décidé d’entrer dans l’asile Saint-Paul-de-Mausole en France. Ce fut là qu’il peint la désormais célèbre ‘Nuit étoilée’.

Van Gogh a souffert de ce qu’on peut appeler aujourd’hui une épilepsie du lobe temporal. C’est une condition qui se caractérise par des hallucinations ainsi que des sentiments maniaques de fascination. Selon les historiens, sa folie circulaire, cyclothymie ou psychose maniaco-dépressive semble plus plausible d’avoir inspiré ses oeuvres turbulentes.

Récemment, les scientifiques ont découvert un autre détail au sujet de son travail et de cette peinture, particulièrement concernant sa vie psychotique.

Lors de l’analyse des images prises sur le télescope et l’écoulement naturel de la lumière à l’intérieur et autour des étoiles, ils ont remarqué que l’énergie des flux de lumière fonctionne d’une façon similaire dans La Nuit étoilée. C’était remarquable.

Après une analyse détaillée, les scientifiques ont découvert que Van Gogh maitrisait inconsciemment la turbulence des fluides, l’une des notions les moins comprises dans les sciences physiques.

Plus intéressant encore, la seule fois où son oeuvre imitait la turbulence des fluides était lorsqu’il était dans un état psychotique. – C’est une compétence que le cerveau normal n’a tout simplement pas.

En fin de compte, on croit que Van Gogh a pris sa propre vie sans beaucoup de reconnaissance pour son travail. Il n’a vendu aucun tableau lorsqu’il était vivant.

Mais son génie vit.

Source  un détail sur cette peinture:

Merci à  Higher Perspective

Source Image
Sandra Véringa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *