15 conseils pour vivre hors réseau et cesser d’être un esclave

de | 12 novembre 2014

15 conseils pour vivre hors réseau et cesser d’être un esclave

« Off-the-grid » (hors réseau) fait référence à des maisons qui sont autonomes, ce qui signifie qu’on ne compte pas sur l’approvisionnement en eau, les égouts, le gaz naturel, le réseau électrique, ou les services publics similaires municipaux. Une vraie maison hors réseau peut fonctionner totalement indépendamment de tous les services publics traditionnels.

« Nous devons faire disparaître la notion spécieuse que tout le monde doit gagner sa vie. Il est vrai qu’aujourd’hui une personne sur dix mille peut faire une percée technologique capable de supporter tout le reste. Les jeunes d’aujourd’hui ont tout à fait raison de reconnaître cette absurdité de gagner sa vie. Nous continuons de créer des emplois à cause de cette fausse idée qu’à tout le monde de devoir être employé à une sorte de corvée car, selon la théorie malthusienne-darwinienne, on doit justifier son droit d’exister.

Donc nous avons les inspecteurs des inspecteurs et des gens qui font les instruments pour les inspecteurs pour inspecter les inspecteurs. La véritable entreprise des gens devrait être de retourner à l’école et de penser à ce qu’ils pensaient avant que quelqu’un leur dise qu’ils devaient gagner leur vie. » Buckminster Fuller

Voici 15 conseils pour ceux qui envisagent de prendre la décision de vivre « hors réseau »

1. Vivre hors réseau: faites ce que vous aimez !

Arrêtez de suivre le chemin de l’esclavage de la dette qui vous lie à un prêt hypothécaire et vous oblige à utiliser votre paie juste pour payer vos factures pour le mois, et il ne vous reste jamais rien pour profiter de la vie avec votre famille.

2. Contentez-vous de peu, débarrassez-vous de votre dette

Eloignez-vous de la vie de servitude, et faites ce que vous aimez faire. Avec quelques dizaines de milliers d’euros, vous pouvez vivre sur votre propre terrain, dans votre propre cabane, et vous pouvez faire ce que vous voulez. Quel genre d’héritage voulons-nous laisser à nos enfants ? Voulons-nous vraiment leur enseigner que nous devons travailler toute notre vie pour quelqu’un d’autre ?

3. Vous n’avez pas besoin de travailler pour quelqu’un d’autre !

Enlevez immédiatement cette fausse idée de votre tête ! Depuis votre plus jeune âge on vous a programmé pour vous faire croire que vous deviez trouver un emploi pour gagner votre vie. Eh bien, ce n’est pas vrai. Vous avez besoin de travailler, mais vous n’avez pas besoin d’un emploi, dans le sens où vous travaillez pour quelqu’un d’autre pour le restant de votre vie, ou du moins une grande partie. Lorsque vous passez 30 à 50ans de votre vie à travailler pour quelqu’un, alors vous avez passé 33% de l’ensemble de ce temps à faire quelque chose pour quelqu’un d’autre plutôt que pour votre famille.

Vous pourriez penser que vous « gagnez votre vie » et techniquement c’est le cas. Mais ce que les gens ne réalisent pas jusqu’à ce qu’il soit trop tard, c’est que vous gagnez de l’argent pour votre patron, pas pour vous. Si vous voulez prendre du temps pour vous et votre famille, vous risquez de perdre votre emploi. Si vous aviez l’opportunité d’emmener votre famille en voyage quelque part, pourriez-vous simplement lâcher votre emploi pour y aller ? Non.

4. Il n’est pas question de responsabilité

 

Personne ne dit que vous devez vous soustraire à vos obligations pour subvenir aux besoins de votre famille. Oui vous avez des factures. Comme tout le monde. Et c’est ça le problème. Depuis notre plus jeune âge nous sommes programmés pour croire que nous devons adhérer à cette idée de civilisation que la majorité de la civilisation juge « normale » alors qu’en réalité c’est la chose la plus éloignée de la normale qu’on puisse faire.

Travaillez, et travaillez dur, mais ça ne devrait pas être un emploi. Il faut faire quelque chose que vous aimez faire. Retournez à l’école. Apprenez une nouvelle compétence.

5. Votre travail c’est votre famille

Votre travail ce n’est pas votre patron. Votre travail est de travailler dur (et intelligemment) pour offrir une belle vie à votre famille et à vous. Pour élever vos enfants comme bon vous semble, et non comme le système dit que vous devriez élever votre famille. La famille est la chose la plus importante qui existe. C’est notre objectif. Ça et aider les autres. C’est notre devoir.

vivre hors réseau

6. Vous pouvez aller hors réseau

Il y a quelques mesures que vous pouvez prendre dès maintenant pour vous permettre d’aller hors réseau plus tôt.

7. Réduisez vos dépenses

Supprimez les factures inutiles. La télévision par câble en fait partie. Cela vous permet tout de même d’économiser entre 30 et 60 euros par mois !

8. Economisez de l’argent

Vous pouvez économiser de l’argent en ne mangeant pas souvent à l’extérieur, et cela inclue les achats frivoles de petits objets qui s’accumulent au cours du mois. Le café au café du coin, les friandises, les collations, le fast-food et les sodas. Non seulement ils sont mauvais pour vous, mais en plus ils vous coûtent de l’argent. Vous pourriez économiser 75 euros ou plus par mois.

9. Vendez vos vieux trucs

Vous pouvez vendre vos vieux trucs qui traînent dans le garage, le grenier et la cave. Vous savez que l vos débarras est plein de choses dont vous ne vous servez jamais. Il est probable que si vous n’avez pas utilisé l’objet depuis un an ou plus, vous n’en avez pas besoin. Vous pouvez gagner de l’argent grâce aux trucs inutiles qui traînent un peu partout. Mais si ce n’est que quelques euros, s’ils traînaient sur le sol, ne les ramasseriez-vous pas ? Alors pourquoi ne pas vous débarrasser de choses que vous n’utilisez jamais et qui prennent de la place pour rien. Vendez-les et mettez cet argent « à la banque » !

10. Récupérez et recyclez les matériaux de construction

Vous pouvez commencer à recycler des matériaux de récupération comme des palettes, des tôles, des tuyaux, des clôtures et tout ce dont vous aurez besoin pour votre propriété hors réseau.

11. Achetez un petit terrain

Vous pouvez acheter un petit morceau de terrain dans de nombreux endroits du monde pour pas cher. Vous n’avez pas besoin d’avoir des centaines d’hectares, un seul est largement suffisant. Et grâce à ce terrain vous pourrez faire pousser des tonnes de nourriture et vivre la vie que vous souhaitez avec votre famille.

12. Soyez prêt à déménager

Si vous voulez vivre hors réseau, vous devrez probablement déménager pour réduire vos dépenses. Le terrain que vous achèterez sera probablement situé loin de la ville mais vous serez plus libre de vos mouvements et vous pourrez agrandir votre propriété. Vous aurez de la place pour faire pousser votre propre nourriture et élever des animaux, et construire une belle maison pour vous et votre famille.

13. Construisez ou achetez un chalet ou une minuscule maison

Vous n’avez pas besoin d’hypothéquer votre vie pour les 30 prochaines années. Vous pouvez construire un petit chalet ou une petite maison pour presque rien. Vivre dans un petit endroit vous permet de vous concentrer sur les choses qui sont les plus importantes pour vous, comme la famille et les amis, et passer de bons moments avec vos proches.

14. Apprenez à faire pousser votre propre nourriture

Renseigner sur la façon de commencer à cultiver votre propre nourriture dans votre propre jardin. Il existe de nombreuses méthodes et c’est une bonne idée d’apprendre autant que possible avant d’aller vivre hors réseau.

15. Retournez à l’école pour apprendre quelque chose que vous aimez !

Apprenez un nouveau métier ou une nouvelle compétence que vous avez toujours voulu apprendre. Si vous ne cherchez pas à obtenir de diplôme allez-y simplement pour l’enrichissement et apprendre et acquérir une certaine connaissance. La connaissance dure tout une vie et elle s’agrandit avec l’âge. Il n’y a pas de raison de ne pas faire ce que vous voulez vraiment faire, il vous suffit de vouloir le faire.

Vous pouvez avoir votre propre maison sans vous endetter vous et vos enfants pour 30ans. Vous pouvez construire votre propre cabane contrairement à ce que les gens veulent vous faire croire. Vous pouvez faire pousser votre propre nourriture. Vous n’avez pas à acheter de la nourriture remplie de produits chimiques et de conservateurs dangereux. Vous pouvez manger des aliments biologiques sans casser votre tirelire. Vous pouvez vivre une vie plus épanouissante, plus heureuse quand vous et votre partenaire n’êtes pas deux à travailler 60 heures par semaine juste pour joindre les deux bouts.

Vous pouvez avoir une meilleure qualité de vie avec votre famille. Vous pouvez apprécier de sortir du lit le matin. Vous pouvez faire quelque chose que vous aimez. Vous n’êtes limité qu’à la façon dont vous percevez le monde.

Voici quelques photos incroyables de personnes qui vivent hors réseau. Elles ont abandonné la civilisation pour vivre dans le désert. Cliquez ICI

Source: Off Grid World via TrueActivist  Source image : fb.com/homesteading

Après 15 conseils pour vivre hors réseau et cesser d’être un esclave voir également:

38 réflexions au sujet de « 15 conseils pour vivre hors réseau et cesser d’être un esclave »

  1. broczi

    tout etait bon jusqu’a ce que je lise « mettez votre argent a la banque »
    ca c’est le pire conseil qu’on puisse donner pour sortir du systeme …

    … et ben on est pas rendu lol

    Répondre
    1. Frédéric

      Le pratiquant d’arts martiaux entend différemment ce mettez « votre argent a la banque », je l’entends comme utiliser la force de l’adversaire. Un débiteur est un esclave, un créditeur est un prince; les actifs monétaires sont à mon sens un instrument de notre indépendance.
      J’ai quand même quelques-uns des 15 points!!

      Répondre
    2. S'il vit, aime

      Je suis entièrement d’accord avec vous Broczi !
      si on veut sortir du système, il faut aussi sortir du système bancaire !

      Répondre
    3. Serge

      « à la banque » est entre guillemets, ça veut dire aussi : « en sécurité » ou  » planqué » etc … ne voyez pas le mal partout, mais protégez-vous des malfaisants, car nous vivons une époque transitoire « délicate ». Merci de votre compréhension

      Répondre
  2. Oger

    Effectivement, la banque ???? Et puis finalement, tout le monde aurait pu écrire cet article. Il suffit de lister tout ce qui me pourrit la vie au quotidien, de le transformer en version positive, et voilà, l’article est écrit. Ce qui serait intéressant, c’est faire parler des personnes qui ont franchi ce pas, de les faire connaître, des exemples bien sur.

    Répondre
    1. Gitane

      Éffectivement rès bon point sortir du systhème vivre « hors réseau » et « mettez votre argent a la banque »
      ça ne vas pas ensemble. Ou sont les photos ? quand ça dit : Voici quelques photos incroyables de personnes qui vivent hors réseau. Elles ont abandonné la civilisation pour vivre dans le désert.

      Répondre
    2. Marion

      J’ai une maison hors reseau mais eau bl8quee par le gel l’hiver. Ca peut peut etre se regler en laissant couler. Ma7s je n’ai pas les connaissances pour faire pousser la nourriture. La maison me coute 60 euros par mois.

      Répondre
  3. Christophe

    Perso, je ne bouffes pas fast food, et je ne prend pas de café au bistrot du coin puisque trop cher.
    J’ai acheté une « petite » maison de 60m² avec près de 1000 m² terrain. (Coût de la maison : 80 000€, coût total (crédit compris) 150 000€.
    Certes, je pourrais vivre indépendamment à ma retraite, ou du moins quand j’aurais remboursé ma banque qui ne tiens pas spécialement à ce que j’arrête de travailler… ni même mes filles qui, je pense, aimerais que je leur paye des études et des loisirs… et c’est pas avec des carottes ou des lapins que je pourrais subvenir à leurs besoins…
    Bref, je m’attendais à un article bien plus sympa

    Répondre
  4. Taupin

    Salut la tribu
    actuellement je construis une maison en bois sur un camion, j’estime le tout à 6000 e (achat du camion + réparation + construction avec matos de récup et d’achat + aménagement) du coup je n’aurai plus de facture (à part le gasoil, mais je prévois de rouler à lhuile une fois que je serai bien installé)
    Si vous préférez etre sédentaire, j’ai l’exemple de deux amis qui ont acheté des terres cultivables dans le limousin, moins de 2000€ l’hectare, moins de 5000e le mobil home provisoire le temps de construire leur chalet en bois. Ils vivent dans la paix, viennent davoir une jolie petite fille, n’ont plus de facture et rentre un peu d’argent pour les dépenses en vendant des légumes.
    Des gens comme ça j’en connais plein, mais il n’y a pas besoin de tout ça pour que ça marche.
    Le SEUL élément indispensable c’est la CONFIANCE ! Confiance en vous, confiance en la vie, le reste n’existe pas.
    Je vous souhaite de fond du coeur de vous connecter à cette douce force qui est en vous.
    Comme une graine qui donne un arbre, un projet se prévoit petit au debut, sinon oui vous aurez des contraintes et vous devrez faire des prets, retour dans le système…C’est pas comme ça qu’on sort de tout ça. Mais si vous visez petit et que vous vous y plaisez, la vie va vous guider vers ce qu’il vous faut pour vous développer. N’ayez pas peur !!!
    en vous envoyant plein d’amour

    ps: j’ai fais une formation en agriculture bio, au delas de l’agriculture, j’y ai rencontré énormément de personnes dans le meme cas. ca peut etre utile pour des chantiers participatifs, des contacts, des conseils, mais aussi pour avoir confiance en soi. ON EST PAS FOU ON EST HUMAIN !!!

    Répondre
    1. david balmens

      Bonjour, j’ai le projet de vivre en autonomie, j’ai vécu 5 ans dans une camionnette avec mes chiens et après une formations sur le travail du cuir, je me suis provisoirement sédentarisé en hlm pour fabriquer des bourses, bracelets, colliers et autres objets, mon projets et de vivre en autonomie une vie simple mais pour cela j’ai besoin d’un terrain agricole, j’aimerais du coté du plateau de millevache dans le Limousin, je recherche des contacts qui connaitraient un terrain à vendre pour environs 5000 euros, si vous avez des infos je vous remercie d’avance.

      Répondre
    2. VÉRONIQUE JACOBI

      On aurait aimé mettre un mobil hope sur un terrain mais on a pas le droit de s’installer n’importe où

      Répondre
      1. Axelle

        C’est exactement ce que je voulais dire…. c’est mon rêve de pouvoir vivre simplement sur un terrain…les lois se durcissent…

        Répondre
    3. bosondehiggs

      l’utilisation des mobil home est réglementé sous peine de destruction et les chalets vont être taxé comme les maisons et cela m’étonnerait qu’on vous laisse construire un chalet sur terrain agricole

      Répondre
  5. anonyme

    Je pense qu’il y a une raison pour laquelle « mettez votre argent à la banque » est entre guillemets. Je me trompe peut-être mais en lisant entre les lignes j’ai compris par là investissez, achetez-vous un terrain et une maison pour vivre en autosuffisance. Je suis par contre très déçue qu’il n’y ait absolument aucune explication dans cet article sur comment y arriver. C’est bien gentil de dire « c’est possible de vous fabriquer une cabane » mais un mode d’emploi de comment fabriquer une cabane serait bien plus utile… Bon vu que l’article ne m’a pas apporté grand chose je vais traîner sur des forums survivalistes. Il y a pas mal de théorie conspirationnistes mais certains articles sont intéressants et concrets (comment faire ses lacto-fermentés, comment reconnaître les plantes comestibles, comment construire/réparer tel ou tel objet du quotidien, etc…).

    Répondre
  6. jean bomber

    cool, mais pour pouvoir s’acheter un petit lopin de terre, un petit chalet, il faut des sous, soit on hérite, ou on est entrepreneur qui arrive à dégager un salaire de son entreprise
    perso, je limite sodas et bonbons, je n’ai pas le cable, je ne sort ni au restos (pas les moyens 4 personnes) ni au ciné, (très rarement) , j’ai un petit lopin avec une petite maison mais j’ai du emprunter pour l’acquérir autrement si il faut attendre d’avoir l’argent à dispo, on ne devient libre que passé 60 ans
    si on a des sous mieux vaut acheter des pièces en or ou en argents plutôt que la banque , soi on veut absolument se libérer de toutes les chaines,
    idem pour se nourrir, certes, un potager, ça prend du temps malgré tout, piéger ou chasser, en france on risque de mourir de faim, il n’y a presque plus de gibier dans nos campagnes, mêmes les lâchers les jours d’ouvertures de chasses se font rare Les oiseaux, à part les corneilles et les pies sont de plus en plus rares, logiques les insectes diminue du fait des monocultures et des polluants en tout genres (plus d’insectes = plus d’oiseaux)
    c’est séduisant mais pas facile à mettre en place

    Répondre
  7. woelffle

    Je suis d’accord avec la majorité des réflexions faites à propos de cet article. Les conseils on les connait ! (surtout ceux-là !)… Ce que l’on a besoin c’est des adresses, des témoignages, des plans, des lieux où trouver le terrain, des gens à rencontrer et avec lesquels échanger, construire.

    Répondre
  8. woelffle

    Bonjour, Je suis d’accord avec la majorité des commentaires laissés à propos de cet article. Les conseils de ce genre on les connait et depuis longtemps et personnellement je les pratique. ce que l’on a besoin c’est du concret !. Personnes à rencontrer, expériences à partager, lieux recensés où l’on trouve des terrains, plans de construction, et surtout savoir si l’on a aucun problème avec les autorités pour construire et vivre sur une maison qui n’est pas raccordée aux réseaux officiels. Surtout si l’on a des enfants !

    Je pense que ce serait là un développement réel et efficace à apporter à votre site, afin de créer un réseau où les gens communiquent entre eux et échangent afin de réellement se construire une nouvelle vie.

    Répondre
  9. Matéo

    Il s’agit d’un article qui dit que ces choses sont possibles. Nulle part n’est écrit, et je suis sur que ce n’est pas le propos, qu’un mode d’emploi serait délivré. Si cette alternative vous intéresse, vous devez trouver vos propres solutions et cessez d’attendre qu’on vous dise comment et quoi faire.
    L’ autodétermination est un état d’esprit, pas une recette de cuisine.

    Répondre
  10. becker

    toi au moins tu as compris . Ils ont tous relevé une erreur la Banque . Mais je ne sais pas si cela est une erreur . Qui peut vivre sans la banque . En tout cas se qui critique je pense sont dans un état pitoyable . Toi au moins tu as un début de solution qui me parle beaucoup . francoisguinda@laposte.net

    Répondre
  11. nicodu31

    Concernant le point sur les banques, ça me dérange un peu. Si on sort de son nombril et qu’on regarde l’intérêt collectif, on s’aperçoit vite qu’à trop laisser d’argent dans les banques, on empêche cet argent de circuler et on fout vite toute l’économie d’un pays à plat.

    Je pense que cet article est plein de bons sentiments et très rêveur (on ne bâti pas une maison avec 3 palettes et 2 tôles, on n’achète pas un terrain en économisant sur quelques factures, etc…).
    Je trouve aussi qu’il prône un mode de vie qui de toute façon dépend indirectement du « réseau ». Faire de la récup c’est bien joli mais encore faut-il qu’en amont des entreprises tournent (et se débarrassent de matériaux) pour que cela fonctionne.

    Répondre
  12. gilloo26

    Ce que l’on a besoin c’est des adresses, des témoignages, des plans, des lieux où trouver le terrain, des gens à rencontrer et avec lesquels échanger information et plus tard matériel et construire.

    Répondre
  13. Clochette

    Bien sympa tout ça…. mais inapplicable pour bien des gens. Dans la vision idyllique et normative de la famille, ça fonctionne peut etre…
    Je suis maman solo, je ne peux pas déménager car je ne peux pas m’éloigner du lieu de vie du père de mon fils (qui est dans une grande ville)… Là où c’est moins cher, c’est trop loin, je serais condamnée à ne plus voir mon fils. Et de toute façon où irais-je chercher l’argent pour acheter un terrain? Nos dépenses sont déjà réduites au strict minimum, et il y a des factures et un loyer à payer (qui représente 60% de mon budget, en clair) malgré tout. Les petits boulots pas très bien payés et précaires… Coincé…. pas possible de devenir propriétaire et condamnée à payer un loyer pour longtemps encore probablement, et surtout à travailler. Alors je peux toujours rêver…
    Merci de réaliser que ce rêve n’est pas accessible à tout le monde, et que les parents séparés représentent une grande partie de la population.

    Répondre
  14. plooty

    oui pour vivre sur un terrain il faut de l’argent et qui as 5000 à 10 000 e de coté? pour acheter un hectare alors à part faire un prêt en banque ou gagner au loto ce qui réduit encore plus les chances ce n’est pas gagner, si l’on n’ai constamment à découvert chaque fin de mois et seul pas marier ect.. les banques ne prête pas, à moins d’aller dans une société de crédit avec des taux énorme d’intérêt en fait si c’est pour s’endetter à quoi ça sert?! donc il faut un capital de coté et personnellement je n’arrive pas à boucler les fins de mois et encore moins mettre de côté alors ce rêve ça ne va pas être pour maintenant, la liberté à un coût et elle coûtent chère, pour le peu que l’on n’as un terrain il y a aussi des taxes à payer si la cabane fait tant de mettre carré pareil, alors avant de pouvoir s’auto suffire panneau solaire ect…

    il faut de l’argent pour installer tout cela, le serpent qui se mord la queu et tout le monde le sait le gouvernement mets de plus en plus de bâton dans les roues si tu veux sortir de ce système ils ne font rien pour nous aider et encore moins pour les énergie renouvelable ne plus payer à edf ect.. et tout de suite l’on n’est la cible number one la personne à éliminer nous avons vu les nombreux exemple des yourtes ect… ceux qui avec leurs peu de moyen ont réussi à avoir un terrain et ont construit leurs habitat de leurs propre main, les maires s’y mettent font l’amalgame avec les roms, les gens du voyage et autre, chaque cas et unique mais eux mettent tout le monde dans le même panier, tu pense autrement tu agis autrement et tout de suite tu es cataloguer de marginal

    les idées sont belles mais combien peuvent le réaliser nous sommes pour la plupart bien prisonnier faut arrêter de se le cacher! alors pour ses belles idées utopique pourquoi pas! mais dans bien longtemps.. en espérant que nos combats d’aujourd’hui seront profitable aux futures génération de demain

    Répondre
  15. Mr. Jeff Michael

    Bon jour

    Offre de Noël prêt Postuler maintenant ….

    Avez-vous besoin de prêt d’urgence? Nous donnons des prêts aux personnes intéressées qui cherchent prêt avec bonne foi. Êtes-vous sérieusement besoin d’un prêt d’urgence? alors vous êtes au bon endroit. Nous donnons des prêts aux entreprises, prêt personnel, contactez-nous pour votre demande de prêt à 2% le taux d’intérêt bas pour répondre à votre demande et partit de problem.contact financière nous aujourd’hui par courriel: jsemkffloaninvestment@gmail.com

    Merci que nous attendons votre réponse

    Jeff Michael société de prêt.

    Répondre
  16. icas

    plooty—>
    «  »les idées sont belles mais combien peuvent le réaliser nous sommes pour la plupart bien prisonnier faut arrêter de se le cacher! -«  »
    exacte nous vivons dans une prison à ciel ouvert..
    Le systéme est basé sur la violence puisque les partis politiques au pouvoir sont des machines de guerre avec l’idée militaire de fabriquer l’esprit de l’homme afin qu’il conçoit la guerre et ainsi la finance et aussi pour nous esclavagiser au travail jusque la retraite dans un environnement que nous détruisons.
    Ces connards ont rasés le décors depuis longtemps, il n’y a plus que des champs monoculture sterils, des arbres bien alignés, des chemins de fer, des routes, des autoroutes, des parkings, des usines, des grandes surfaces le tout enguirlandé de cables electriques et dans le ciel des faux nuages……………………………..continuons à faire pipi caca dans l’eau potable.
    on nous nous racontent que l’eau douce est une ressource précieuse, alors qu’ils nous ont construit des villes avec l’eau courante directement dans les chiotes
    Il existe plusieurs niveaux et plusieurs formes de fachisme et le fuhrer n’en était qu’un PETIT exemple afin de catalyser la penser de l’être humain éduqué dans la terreur, les maitre de cette terreur sont toujours présent ils occulte la vie pour GOUVERNANCE MONDIAL PAR L’AUTORITE.
    MONDE DE MERDE 🙁

    Répondre
  17. Pascal

    Vivre en toute simplicité !
    C’est le regard qu’on a sur la vie qui fait notre bonheur, et pas la quantité de choses que nous possédons.
    Avec du rien on peut être heureux.
    De prendre conscience que nous sommes en bonne santé, qu’avec cette santé on peut aboutir à beaucoup de choses.
    J’ai 40 ans bientôt et je vis le plus souvent en camion, j’ai aussi vécu dehors(par choix) avec comme envie de vivre en forêt caché(et ça marche), de voyager à pieds/en stop avec le sac sur le dos.
    Je vis des moments merveilleux, je rencontre des gens magnifiques, vois des paysages à me donner goût à la vie.
    J’ai décidé de vivre ainsi car le monde du travail, le monde de cette société de compétition et superficielle ne me convient pas.
    Je ne crache pas dessus, elle a le droit d’exister, mais elle doit aussi laisser place à des personnes comme nous, qui voulons vivre
    avec peu, juste avec l’essentiel.
    Courir oui, si un lion me cout après, mais pas pour de l’argent…
    Bonne route à vous 😉

    Répondre
  18. Mike Madura

    Malheureusement c’est illégal de vivre sans électricité au Canada, beau pays de marde !!!

    Répondre
  19. Paul Savard

    Ma vie de marginal à moi…

    Je vis au Québec l’été, et au Mexique l’hiver…
    Je possède un genre de mobile home installé dans un camping au nord, pas trop loin de Montréal, et je n’ai que les frais de location de mon terrain à défrayer l’été, l’eau courante, les égouts et l’électricité sont inclus dans ma location.
    J’ai un BBQ, un emplacement pour faire des feux le soir,
    il y a des activités organisés, le wifi sur le terrain, une salle communautaire, une belle piscine bien entretenue, un dépanneur (supérette?) sur les lieux.

    L’hiver, je suis un « snowbird », je m’exile au sud, dans la région de Oaxaca, près de Puerto escondido…le coût de la vie est très raisonnable à bas.

    Je ne bois plus, ne fume plus, ne vais pas souvent au resto non plus (sauf l’hiver, au Mexique); Je suis un cycliste chevronné, je me débrouille l’été à mon camping avec mes 3 vélos…Je laisse une grande valise et un vélo au sud, pendant le temps ou je suis au nord, en été…

    Ca fait de moi un marginal, mais ça fait tout de même 8 ans que je vis ainsi! Si je pouvais rencontrer une compagne retraitée à qui ce mode de vie plairait, ce serait parfait! J’ai 61 ans, en passant.

    Répondre
  20. becky morgan

    Mon nom est Becky Morgan, je suis de New York, je suis marié, je suis à la recherche d’un véritable prêts de la société pour les 5 derniers mois, et

    tout ce que j’ai beaucoup d’escroqueries qui m’a fait confiance entre eux et à la fin de la journée ils ont pris mon argent sans rien donner en retour,

    tout mon espoir était perdu, confus et frustré, je trouve qu’il est très difficile de nourrir ma famille, je ne voulais rien à voir avec les sociétés de

    prêt sur internet, donc Je suis allé à emprunter de l’argent d’un ami, je lui ai dit tout ce qui est arrivé et m’a dit que je peux aider, qui sait

    qu’une société de prêt qui peut me aider avec tout montant de prêt vous avez besoin de moi, avec un taux d’intérêt très faible 2%, qui vient de recevoir

    un prêt d’eux, elle m’a dirigé sur la façon de demander le prêt, comme je l’ai fait, je l’ai dit, je leur ai montré OneMail:

    (simonscottloanoffer12@gmail.com), mais je ne pensais jamais J’ai essayé et à ma grande surprise, je suis prêt dans les 24 heures ne pouvait pas le

    croire, je me sens heureux et riche à nouveau et je remercie Dieu que ces sociétés de prêt comme celui-ci existent encore sur cette arnaque tous les

    endroits, s’il vous plaît, je vous conseille tout le monde là-bas qui ont besoin d’un prêt pour aller à (simonscottloanoffer12@gmail.com) qui ne vous

    manquera jamais, et votre vie va changer le mien

    Répondre
  21. MOZARTEUM60

    Utopie quand tu nous tient !!!!!!!!!
    Tout cela est bien joli mais totalement irréalisabe , surtout en France !!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  22. quicksilver

    Son terrain pas chère c est quoi? Terrain agricole? Interdit ou devient agriculteur….et 2 petits chiens et 4 poules ca suffit plus pour passer au travers et faire style…terrain de loisirs? Interdit aussi et un peu tolere defois mais c est rare.
    cette article nous racontes juste le rêve qu on fait tous.terrain constructible c est le seul droit et chère. J en connais qui vivent comme le dit l article, ils savent qu un jour les gendarmes auront ordre de les virer.ca peut durer un an ou 20 ans c est la loterie certains ont juste plus de chance de moins être ennuyé.

    Répondre
  23. deyris

    Trop drôle … j’aime bien les revendications de virer sa TV ( c’est récurent sur le net , forcément c’est un média concurrent) … C’est le moyen le moins cher avec la radio pour s’informer du reste du monde. Bien avant la TV pour faire des économies, faudrait virer le smartphone, l’ordinateur, la connexion internet mais là on touche à l’opium du peuple donc on se met à rêver devant son écran avec cet article aussi bidon qu’utopique ( taxe foncière , taxe d’habitation , ordures ménagères … même dans une cabane en palette reste une obligation hein ! ) allez ! arrêter de croire qu’on peux vivre en Robinson et soyez heureux de respirer à chacun des levers de soleil, le bonheur ne se trouve pas plus quand on ballade ses soucis d’une maison à une autre …avant de croire que la société sont les maux de votre vie, apprenez à vivre … vivotez pas , vivez vraiment !

    Répondre
  24. RELAX

    Salut,

    Et bien il n’y a qu’à acheter un terrain constructible pas cher et il y en a, il faut chercher en particulier dans le centre de la France, tout dépend de la région Quicksilver.
    Si quelqu’un serait partant pour faire un tel projet, car à 2 c’est plus facile et j’aurais moins peur tout seul dans le noir Mdr !!

    Bonne journée !!

    Répondre
  25. Galuska mélissande

    Se qui me fait marrer, si on lis tous les commentaires à par 1 ou 2,sais que tous le monde en a ras le bol de cette société. Tous veulent la fuir, en forêt ou autre, mais personne pense à tenter de la changer, vu le nombre qui s en plein ,sais plus réaliste que de tous se planquet dans sons bout de forêt

    Répondre
  26. zAfou

    Mon rêve le plus grand est de ne plus être un exclave, mais j’aimerai bien le faire avec ma moitié :):)

    C’est pleut-être illusoire quand même tout ça, en revanche en France, nous sommes vraiment tous devenus des robots, nous sommes taxés de partout.

    Je gagnais de l’argent, je sortais faire des restos avec les amis ect ect, et puis il y a quelques années j’ai perdu le sens de ce que je faisais, et je n’aime plus consommer, je n’aime plus faire ce que je faisais, et j’en ai marre de payer payer et payer….

    Une demoiselle est-elle partante pour aller s’aventurer à l’étranger ? car en France ce n’est rien d’autre qu’une utopie 🙁

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *