Annonce
Androgynie psychologique
Image crédit : Depositphotos

Malgré les diverses recherches sur la créativité, y compris ses quatre étapes, la science cognitive de la routine créative idéale, le rôle de la mémoire et la relation entre la créativité et la maladie mentale, rares sont celles qui se sont concentrées sur le genre de l’esprit.

Dans La créativité:

Psychologie de la découverte et de l’invention, un livre particulièrement perspicace et influent sur la créativité, ( Creativity: The Psychology of Discovery and Invention ) le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi explore un aspect curieux, sous-estimé mais essentiel de l’esprit créatif: un prédisposition à l’androgynie psychologique.

Dans toutes les cultures, les hommes sont élevés pour devenir «masculins» et pour ignorer et réprimer les aspects de leur tempérament que la culture considère comme «féminins», alors que les femmes sont censées faire le contraire.

Annonce

Les créatifs échappent dans une certaine mesure à ces stéréotypes rigides sur les rôles de genre. Lorsque des jeunes passent des tests de masculinité / féminité, on constate de plus en plus que les filles créatives et talentueuses sont plus dominantes et plus dures que les autres filles et que les garçons créatifs sont plus sensibles et moins agressifs que leurs pairs masculins.

Csikszentmihalyi souligne que cette tendance psychologique à l’androgynie ne doit pas être confondue avec l’homose%ualité, cela concerne un ensemble de capacités psychoémotives:

L’androgynie psychologique est un concept beaucoup plus large.

Il fait référence à la capacité d’une personne d’être à la fois agressive et réconfortante, sensible et rigide, dominante et soumise, sans distinction de genre. En réalité, une personne psychologiquement androgyne double son répertoire de réponses et peut interagir avec le monde en termes de possibilités beaucoup plus riches et variées. Il n’est pas surprenant que les individus créatifs aient plus de chances d’avoir non seulement les atouts de leur propre genre, mais également ceux de l’autre.

Citant les entretiens approfondis de son équipe avec 91 personnes qui ont fait preuve d’une créativité élevée dans divers domaines – dont l’astrophysicienne Vera Rubin, le légendaire sociobiologiste E.O. Wilson, la poétesse extraordinaire Denise Levertov, et le paléontologue Stephen Jay Gould qui a reçu un prix MacArthur – Csikszentmihalyi écrit:

Il était évident que les femmes artistes et scientifiques avaient tendance à être beaucoup plus affirmées, confiantes et ouvertement agressives que les femmes généralement élevées dans notre société. Les preuves les plus remarquables de la «féminité» des hommes de l’échantillon sont peut-être leur grande préoccupation vis-a-vis de leur famille et leur sensibilité aux aspects subtils de l’environnement que les autres hommes ont tendance à rejeter comme étant sans importance. Mais malgré ces traits inhabituels à leur genre, ils ont également conservé les traits habituels spécifiques au genre.

Annonce

Dans les derniers chapitres de son livre, Mihaly Csikszentmihalyi nous propose de préserver notre énergie psychique et de vivre une vie pleinement créative.

Voici quelques exemples de gestes simples à poser pour nourrir votre curiosité et éveiller votre créativité au quotidien:

Androgynie psychologique
Image crédit : Depositphotos

Laissez-vous surprendre chaque jour par quelque chose;

Essayez de surprendre une personne;

Notez vos expériences pour découvrir vos intérêts;

Approfondissez vos intérêts principaux pour éveiller votre énergie créative;

Améliorez la qualité de vos tâches quotidiennes;

Transformez toute activité en «expérience optimale» et satisfaisante;

Préservez du temps pour réfléchir et vous détendre;

Organisez votre espace;

Faites davantage de choses que vous aimez.

«La seule manière de demeurer créatif consiste à éliminer les facteurs d’usures grâce à des techniques d’organisation du temps, de l’espace et de l’activité qui favorisent le «flux» et rendent chaque expérience quotidienne satisfaisante sinon créative.» Il nous invite à développer des habitudes de discipline, prendre le temps de réfléchir, à nous connaître et nous entourer d’objets stimulants. «En appliquant votre créativité au domaine du quotidien, vous ne transformerez peut-être pas le regard que les générations futures porteront sur le monde, mais vous modifierez la façon dont vous-même le vivez.»