14 soldats ont été photographiés avant, pendant et après la guerre.Le résultat est troublant

de | 13 novembre 2015
soldats

14 soldats ont été photographiés avant, pendant et après la guerre. Le résultat est troublant…

Il est évident que la guerre change les gens. Si le nombre des anciens combattants qui souffrent du SSPT ne suffit pas à vous convaincre, les photographies capturées par le journaliste, photographe et cinéaste Lalange Snow peuvent l’illustrer.

Pour son projet « We Are The Not Dead », Nous sommes ceux qui ne sont pas détruits, Lalange Snow a décidé de faire une série d’images qui respresent les visages de quatorze soldats britanniques sur une période de sept mois, avant, pendant et après leur déploiement opérationnel en Afghanistan.

Thinking Human a déclaré que l’intention du photographe était de montrer comment les visages de ces personnes commençaient à changer au fur et à mesure, et comment leurs expressions faciales se transformaient en quelque chose de complètement différent.

On a pu observer un changement physique, relié directement à la charge émotionnelle ressentie par les hommes. Afin d’être un soldat, les hommes et les femmes doivent non seulement apprendre à être courageux, mais également cruels. Il est souvent demandé aux militaires qui sont dans l’exercice de leurs fonctions de se détacher émotionnellement, et c’est la raison pour laquelle les taux de dépression, l’alcoolisme et le suicide sont élevés parmi ceux qui ont été déployés.

L’intention de Lalange Snow était non seulement d’honorer le courage des soldats, mais également de sensibiliser le public au préjudice affectif et psychologique que chaque soldat traverse.





Ecrivez-nous vos commentaires ci-dessous et s’il vous plaît partagez cet article avec vos proches

par Amanda Froelich

Source 14 soldats ont été photographiés avant, pendant et après la guerre:  TrueActivist.com

Sandra Véringa

74 réflexions au sujet de « 14 soldats ont été photographiés avant, pendant et après la guerre.Le résultat est troublant »

    1. Mariette Hamel

      pas plus beau…. plus « éveillés »…. question de survie… tous les sens en alerte mais….
      regarde après comme leurs yeux sont éteints!!!!!!!
      et c’est ÇA qui est IMPORTANT…
      après, la majorité, ils sont « morts » en dedans!

      Répondre
      1. Lore

        La photographe était peut être moins canon …. 😉 moi aussi je les trouve plus beau pendant la guerre, mais on voit que c’est le photographe qui est super bon !!

        Répondre
        1. Léna

          C’est vrai moi aussi je les ai trouvés plus beau pendant la guerre, était ce leur détermination de rester en vie, ou parce qu’il se sentait fort ou bien c’était le photographe qui a su rendre l’image et l’instant approprié.
          En revanche à leur retour ils ont un regard éteint , ils paraissent avoir un regard plus annule pendant la guerre.

          Répondre
          1. Эммануэль Кастильони

            Je suis ancien militaire le pendant la guerre ou oopération vous vous retrouvez dans une ambiance euphorique. Avec ce petit côté à prendre plaisir à faire la guerre. Oui c’estla réalité on aime ça. Ensuite retour à la réalité de la vie dite normale. Mais pas pour nous. Cauchemars, stress, iirritabilite et difficile de s’intègrer dans le monde civil.

          1. Baron

            elles le sont elles ont été ampliphiées au
            niveau des détails

      2. John Galt

        Il sont tous en myosis, pupilles contractées, pdt la guerre. Soit il y a eu retouche photo du flash et de la surexposition, soit ils Présentent des effets secondaires de substances psycho stimulantes. Ketamine, mdma, speed ou autres produits dont nos chers medecins militaires ont le secret. Pas étonnant qu’ils présentent la tête du bas trip en post guerre.

        Répondre
        1. Arzhela

          Exactement ! Ils ont tous une lueur particulière dans les yeux, pendant la guerre. Ou retouche photo, ou lumière différente ou prise de cam. Peut-être même les trois. Je ne pense pas qu’on puisse tirer une conclusion de ces clichés. Certains ont l’air éteint après la guerre, pour d’autre c’est l’inverse ou alors il n’y a pas de différence de cet ordre … On peut vouloir interpréter mais ici, rien n’est flagrant, je trouve.

          Répondre
          1. markel

            si on regarde bien à partir de la 7em ligne l’ordre est inversé ! voilà pourquoi.

        2. Chab

          Les substances citées provoquent une dilatation de la pupilles. La contraction de leur pupilles vient des conditions de prise photo. Sur celles « pendant », les conditions de prise de vue sont proches de celles d’un studio (plusieurs sources de lumière latérales et un réflecteur pour faire briller l’œil, d’où le myosis.

          Répondre
        3. Mel

          Les psychostimulants dilatent les pupilles, ils ne les contractent pas… Sous leurs effets, elles seraient en mydriase. Renseignez-vous avant d’écrire n’importe quoi.

          Répondre
      3. Kate

        Je suis du même avis que Mariette.
        Pendant la guerre ils ont les sens éveilles quoique certains doivent déprimer, après la guerre la plupart déprime ou du moins, ils sont marqués a vie par les atrocités de la guerre.

        Répondre
      4. pierre

        Effectivement, regards éteints après… Mais peut-être aussi parce-qu’ils s’emmerdent ?
        C’est assez facile de faire dire ce qui nous arrange avec une photo, comme de voir ce qui nous plait.

        Il ne faut pas oublier que la guerre est consubstantielle à l’homme, et depuis toujours. C’est extrêmement rare les périodes de paix chez les hommes… Ils ont littéralement passé leur temps à travers les âges, à vibre par et pour la guerre. Les Romains, Grecs, Viking etc avaient des Dieux de la guerre, Napoléon et ses hommes étaient ravis de la faire, les exemples sont… Légion (encore un trait de vocabulaire guerrier!).
        Si avant ici ils ont l’air de gamins, et de férocement s’ennuyer après… La guerre semble étrangement bien leur aller.

        Nietzsche écrivait « L’état normal des choses est la guerre, nous ne construisons la paix que pour des périodes déterminées. »

        Répondre
        1. Patricia

          Ah bon, parce que Nietzsche dit ce truc absurde, cela devient une vérité? L’état naturel de tout être vivant est la survie. Mais quand on a atteint ce stade, la plupart aspirent à la paix pour garder ce bien être atteint enfin. La guerre est une invention humaine, mais non consubstantielle à l’humanité. Si tel était le cas, on serait tous morts depuis longtemps. La plupart de ceux qui déclarent la guerre envoient de pauvres mecs se faire tuer ou tuer à leur place. La guerre est un instrument de pouvoir et n’a jamais rien réglé. Ces photos, hélas, ne peuvent être des preuves tant plus personne ne croit aux photos aujourd’hui, parce qu’il est si facile de les retoucher. Cependant, je vous conseille de voir les photos de Bryan Adams qui montrent, elles, les corps mutilés de ces jeunes hommes qui sont condamnés à l’enfer à perpétuité. Là, les retouches n’y changent rien.

          Répondre
          1. Bekale-Ntoutoume

            C’est la plus belle analyse de l’article. Merci Patricia.

        2. gilles weingand

          Nietzsche aurait rudement influencé Hitler que ce ne serait pas surprenant . Ce genre de Philosophe très peu pour moi , lui et son état  » normal  » …

          Répondre
        3. matar

          Il est profondément stupide de sacraliser , de glorifier ou de banaliser la guerre. Les hommes n’aiment pas la guerre ou du moins ceux qui n’ont pas de troubles majeurs . Seuls ceux qui ne sont pas au contact du peuple et de ses souffrances et qui ont des intérêts financiers majeurs dans des contrées où ils n’ont rien à faire sinon que piller en toute impunité mettent en guerre ces régions.Ce sont des prédateurs , des gouffres , des forces dangereuses à ne pas mettre dans toute les p media pour en faire des personnages sympathiques alors que ce sont des monstres . Les hommes normaux et civilisé et il y en a beaucoup de par le monde aiment leurs conjoints ou conjointes , leurs enfants , la fête , la bonne chaire . Les soldats se taisent l’armée les y obligent de fait ils sont victimes deux fois. On trompe les jeunes sur la soi disant beauté de la guerre .La guerre est la force la plus démoniaque et la plus destructrice qui soit .Elle est sale inhumaine elle te mène au bout de l’enfer et il n’y a pas grand chose de beau la dedans . Qui rêve de perdre un enfant , un parent un ami du fait de la guerre . Un grand malade sans doute mais une personne stabilisée ne prône ni la fatalité de la guerre , ni son soi disant besoin . .

          Répondre
      5. Kamel Yacine

        Tt à fait , Mariette !
        Déjà au tt début , ils ont l’air de petites frappes patibulaires …
        Ensuite , on remarque que leurs  » appetits  » belliqueux satisfaits , ils ont l’air plus affranchis …
        Et une fois l’Adrénaline  » assouvie  » , passée , ils sont livrés à leurs remords , et souffrent rétrospectivement du Mal qu’is n’ont surement pas épargné à des populations désarmées qui ne leur ont jamais demandés de venir …

        Répondre
        1. Marie France

          Alors là toi t’es pas envahi par les remords de dire autant de conneries ….franchement quand t’auras subit le quart de ce que subissent les militaires ou autres qui partent en guerre tu pourras peut être ouvrir un peu plus ton esprit étroit sur la réalité. ..le monde n’est pas rempli de pauvres âmes desarmees et de vilains méchants armés jusqu’aux dents…sors de ta bulle…

          Répondre
      6. ikharvèn

        pourquoi vont-ils faire la guerre? ces débiles? qu’ils crèvent tous…. fuck the soldiers & fuck usa & co

        Répondre
      7. Loulou

        C exactement ce que je regardais pfff la guerre tue nos hommes….mm s’ils sont vivant ils sont morts en dedans…

        Répondre
    2. Nat

      Oui je l’ai pense aussi 🙂
      Mais la plupart ont le regard VIDE ou AMER pour certains..
      Ps : où sont les femmes??
      Nat.

      Répondre
    3. lili

      normal c’est du au traitement photoshop lol…. (je dis lol mais en fait ce n’est vraiment pas une blague)

      Répondre
  1. Alice Nature

    C’est incroyable comme ils ont tout le regard plus présent et plus lumineux dans la phase « pendant ».

    Répondre
    1. mayalys

      c’est juste une question d’éclairage.
      Notamment, sur la 3eme photo, ils ont quasiment tous les pupilles dilatées (lumière faible ou alors tous drogués ! lol ).

      Répondre
      1. tommy

        Droguer.. srm avec tous les medocs quils doivent prendre en revennant de la et je dois ajouter que jai des gens dans ma famille qui on deja fais la guerre et je te garantie que la personne qui revient de guerre nest pas la meme quavant

        Répondre
    2. Lise Lamontagne

      Oui, vous avez raison, moi aussi j’ai remarqué que leur visage était beaucoup plus lumineux dans le milieu, donc  » pendant « . A un point tel que je me suis demandé si l’ordre des photos n’était pas entremêlé pour nous faire croire autre choses…et voir nos réactions ! Selon leur études.

      Répondre
    3. Nat

      Cela s’appelle l’espoir et juste après .. la déception tristesse et amertume ..

      Répondre
  2. Hélène

    Joli panel très non representatif : que des hommes. 1 noir. Yen a marre que la moitié de l’humanité passe toujours a la trappe.

    Répondre
    1. Fabien

      Totalement vrai Hélène! Mais bon, passer à la trappe lorsqu’il s’agit de guerre ou autres conneries propres à l’homme, ce n’est peut-être qu’un demi mal?

      Répondre
      1. tony

        C’est clair, peut-être y a t’il plus de blanc qui s’engage dans l’armée aussi!

        Répondre
      2. Manon

        Grave !!! On parle pas de couleur la !!! Faut arrêter avec c réflexions à la cons !!! Ho la la c pas bien y a qu’un noir ! Hou la la pfff c t pas le sujet faut pas tour mélanger…

        Répondre
  3. Maryse

    Leurs yeux plus grands ouverts. Ils ont vécu et vu…l’HORREUR!
    Leur visage émacié, leur front stressé, leur expression torturée ou résignée.
    La guerre…le pire…Si nous devons haïr quelque chose ,c’est la guerre et ces cohortes de violences en tous genres.

    Répondre
    1. lili

      je suis tout à fait d’accord, ils ont joué sur la lumière et donc la taille de leur pupile, l’éclat des joues… c’est naze! ^^

      Répondre
  4. briant patricia

    C’est vrai, leur visage a perdu pour certains, les rondeurs, mais le pire est dans leurs yeux, l’éclat vie a disparu, on dirait des puits sans fond, l’éclat de vie a disparu. Moi, en les regardant, j’y vois le visage du traumatisme.

    Répondre
  5. Gibsoa

    Je ne dis pas que la guerre ne hange pas les gens, mais… Oui, c’est plus tard, donc ils ont vieilli un peu, quoi…
    Pour le regard, le secret réside dans l’ambiance lumineuse… Prenez une photo en pleine lumière, la pupille est petite, vous avez le regard normal, prenez la photo dans la pénombre, la pupille est dilatée et fourni l’effet « regard grave »… même pas besoin de photoshop !

    Répondre
  6. tony

    la lumière joue trop. Pour la 3 ème phase, les pupilles sont quasi toutes plus grosses que sur les photos d’avant, ce qui indique que les photos ont été prises dans un endroit sombre… Et des plus grosses pupilles, ça rend l’air plus désolé. Photos sans intérêts si ce n’est pour remarquer la perte de poid!

    Répondre
  7. Stéphanie

    l’histoire qu’il y a 1 noir et que des blanc c’est débile car dans ce cas on pourrais dire aussi pourquoi il n’y a que des hommes et aucune femmes . Ce sont juste que des photos nous savons tous très bien qu’il y a des noirs, des blancs et des femmes au combats. Et je trouve que ce n’est pas sur ce genre d’article qu’il faut parler de ça car c’est a du à des propos comme cela qu’il y a la guerre et que ces hommes et femmes vont se battre pour leur pays.

    Répondre
  8. Caroline

    Oui alors…un peu de photoshop, un éclairage et une position de visage différente ça joue aussi…

    Répondre
  9. Chris

    Sérieux les commentaire de « juste des hommes » et juste « 1 noir » … common … c’est juste un adon … oui il y a moins de personne de couleur dans les forces mais il y en as . Il a de plus en us de femme aussi …. je suis dans les forces et fier de l’être . Ils ont sûrement pris des photos de gens qui sont au front aussi (alors un niveau très bas de femmes) c’est pas une job facile.

    Oui la photo du centre est belle … cest un une approche différente du photographe …

    Regarder leur regard à la place … comment il change , ils ont l’air fatiguer , ils nont plus linocence qu’ils avaient dans leur regard avant de partir en mission , ils ont perdu du poids … les visage moins rond … souvent à cause qu’ils s’entraînent bcp pour passer le temps où simplement le stress d’être loin de ceux qu’ils(elles) aimes .

    Répondre
  10. Julie

    J’ai peut-etre tord.. mais j’ai l’impression que le photographe à pris un réflecteur durant le shoot de  »Pendant »… on voit vraiment la couleur de le yeux ainsi que des détails qu’on ne voyait pas dans le « Avant/Après.

    Répondre
  11. Cathelain

    Bonjour je pense qu il faut voir à la coupe de cheveux et le regard chaque personne n est pas dans l ordre avant pendant après. Certains sont pendant avant après. Après avant pendant. Ils y a des personnes qui réagisse differament même le regard non

    Répondre
  12. Pepette Chaux

    La phase « pendant » montre bien que lorsqu’on a tout perdu ou que l’on risque de tout perdre on est plus prés de la source et plus heureux d’être encore là instant après instant. certains sont tristes tout de même de faire ce qu’ils font…dans l’ici et le maintenant on est plus éveillé et là tous les neurotransmetteurs sont au top de l’efficacité, la pupille est rétréci… La phase après montre a quel point on peu se relâcher et mettre l’organisme en mode « oh mon dieu qu’ai je vécu? » et c’est la descente…les empathiques sont touchés certainement à vie : dépression agressivité…et certains visages sont démontés hébétés… et un est très heureux d’être encore là…et les non empathiques sont peu impactés. il y en a même 2 qui se sont fait plaisir a mon avis.

    Répondre
    1. kim

      On est d’accord pour les deux qui se sont fait plaisir… Ça m’a glacée tellement c’est flagrant.

      Répondre
  13. suzy kim

    Je pense que le pendant est plus brillant puisque sur le feu de la guerre les gars se soutiennent et vive ca en groupe…mais au retour, il reviennent dans la réalité et se sente isolé, voir délaissé… il ont trop vu, ressentis…du coup se sentent a part… du coup je me demande quel support psychologique est offert au militaire a leur retour? J’espère qu’avec les année ca ses amélioré … Cest ma petite introspection 😉 , bonne journée! 🙂

    Répondre
  14. Sonia Hudon

    Je regarde ces hommes et je vois dans leurs regards avant et après le même que j’ai vue de mon fils de retour de l’Afganistan … Une mère connaît les regards de ses enfants et moi sa m’a surprise de voir comment il avait changé …triste réalité de la modite guerre …. aimons nos enfants qui y sont allés et qui y sont encore ..c’est tout ce que l’on peut faire leur donner notre soutien et plein d’amour !

    Répondre
    1. Caro

      Je dirait même aussi qui non même pas de soutien enver le gouvernement ca aussi c est triste

      Répondre
  15. Sulvie

    Pas la meme couleur de yeux et plusieurs n’ont pas la même caractéristique du visage avant et apres donc …

    Répondre
  16. BRY

    J’ai lu tous les com sur ses photos et qu’on dit les gens : montage publischer , photos truquées .
    Mais bien sûr les photos ont été retouchée pour rendre le sujet plus évident.
    Il y a obligatoirement un avant un pendant et un après.
    Le regard du jeune homme plein de naïveté de passion et d’envie d’en découdre avec un ennemi encore inconnu est pur ,
    innocent, il a 18 ans il ne sait, pas encore.
    Puis vient le pendant, fier d être là pour son pays, il apprend à dormir dans des tranchées sous la pluie le vent ou dans la neige,
    il mange les rations et porte une couverture de survie ou pas. Ce jeune a 25 ans il prend en maturité , il part à la côte d ivoire, le Liban
    puis vient ce pays aux terres arides où le vent pénétre partout tout autour et il y restera 6mois sur le qui-vive 24/24 . L Afga.
    Et la on arrive à l après,
    l après de tout ce que nous, nous ne sauront pas parce que il n’y a rien à dire parce qu’il ne dévoilera rien parfois quelques bribes;
    il le gardera pour lui tout au fond de ses yeux dans son âme brisée dans son cœur meurtri.
    Avant pendant après ; moi je l ai vu ce regard de l après il a pénétré et envahi mon esprit il ne me quittera plus.
    Je ne suis qu’une mère qui veut transmettre à son fils tout l espoir qu un jour il retrouvera son regard innocent de l avant..
    apprendre le « vrivre avec » .parce que tout est toujours possible.
    Alors à vous tous qui parlez de photos retouchées ayez là décence de vous taire et de respecter
    tous ceux qui partent pour vous assurer votre petit confort et votre sécurité . ……
    .et ne regardez que l’expression que ces jeunes ont Avant Pendant et Après…….

    Répondre
    1. Estin

      Tout à fait d’accord avec vous j’ai rencontré des soldats de retour d’Afghanistan et je peux vous dire qu’ils sont fortement traumatisé ils ont ce regard éteint et ils souffrene de ce qu’il ont subit la bas et encore plus de rencontrer la famille qui a perdu un être cher qui était leur frère d’armes

      Répondre
  17. GAUTHIER Cécile

    Qui sommes nous à faire des commentaires sur base d’une simple photo ? Tout cela n’est peut être qu’un jeu de manipulation afin d’analyser nos reactions…..
    Nous ne sommes pas capables de connaître les souffrances intérieures de ces gens si nous ne les avons vécues nous même. (Une Maman. …une épouse peut-être).
    D’autant plus que certaines personnes arrivent très bien à dissimuler leur detresse en public. …Franchement. … un peu de respect pour ces soldats.

    Répondre
  18. ikharvèn

    pouraquoi font-ils la guerre ces débiles? qu’ils crèvent tous…fuck usa & soldiers

    Répondre
  19. Anna

    Pendant : ils ne peuvent pas se permettre de déprimer , c’est l’instinc de survie qui les maintient éveillés
    Après : ils ont tous perdu l’innocence par rapport aux photos « avant », ils sont devenus plus durs, ils sont devenus insensibles

    Répondre
  20. Nathalie

    Moi, je trouve que ce n’est qu’une question d’éclairage… peu d’éclairage avant, beaucoup d’éclairage pendant (ce qui force la contraction des pupilles, et qui créé des reflets dans les iris, donne l’impression d’être plus vivants) et faible éclairage après (ce qui fait ouvrir la pupille davantage et donne un air renfrogné…) À mon avis, on ferait des photos de nous-mêmes dans les mêmes conditions et ça donnerait les mêmes résultats!!…

    Répondre
  21. Caro

    Les gens qui fond la guerre à leurs retours ont souvent un choque postromantique et souvent ils sont même pas aider par le gouvernement et c est ca qui est triste quand il revienne , surtout qui sont la pour protéger leurs pays.

    Répondre
  22. Jay

    We are the not dead = nous sommes les non morts.
    We are those who are not broken/destroy convient mieux a la traduction que vs avez fait.
    P.s. honor for the brave. C’est pas facile pour eux …

    Répondre
  23. gilles weingand

    Leurs yeux pendant la période de combats semblent plus prêt de la réalité , comme avec une certaine sévérité . Après la guerre leurs yeux sont plus ouverts il me semble , plus gros , plus ronds , plus droits , je dirais désillusionnés , mais c’est trop facile de parler comme ça , comme avec plus de recul en tout cas …. Les photos du milieu ont juste un éclairage plus naturel .Je ne pense pas que les qualités d’un photographe puissent changer quelque chose là dedans , ni les soit disant retouches . . Quand on regarde les yeux de quelqu’un on arrive à voir le mensonge par exemple . Justement il me semble qu’après la guerre leurs yeux soient plus vrais , sans barrière , par rapport à avant les évènements .

    Répondre
  24. Graziella Masindrazana

    Heartbreaking! je regarde avec les yeux d’une mère et je vois qu’au début, ils sont encore plus ou moins insouciants, ensuite ils deviennent inquiets ,tristes et hagards pour finalement devenir complètement insensibles, leurs visage se sont fermés, comme des coquilles, durs et froids…réflexe de survie devant l’horreur je suppose.

    Répondre
  25. stech

    la différence entre la religion et la spiritualité;la religion vous donne peur de l’enfer,la spiritualité…tu y a été et revenu,l’armée est un bon exemple

    Répondre
  26. leonard

    bonjour.
    Pour avoir connu 2 personnes fortement marquées par leur service militaire, je peux confirmer plusieurs choses.
    1) oui, ils sont effectivement entraînés au détachement et à vivre « en mode survie ».
    Le fait de vivre « en mode survie », peut provoquer une addiction forte à l’adrénaline. Les 2 personnes que j’ai connues, après leur service, avaient de graves troubles du comportement. L’un ne pouvait pas rester assis sur une chaise plus de 5mn. L’autre était obligé de prendre de la ritaline pur rester calme. Le premier n’a pas retrouver un semblant de contrôle et d’apaisement qu’en pratiquant la méditation tous les jours dans un temple.
    Les 2 deux souffraient de manque et ne parvenaient plus à retrouver le calme.
    2) ‘un des deux avait fait son service dans l’armée américaine. Il a parlé beaucoup de la prise de psychotropes. D’une part, il était très facile et même banale de se procurer toutes sortes de drogues de synthèse dans l’armée.
    (je précise également qu’un ami qui bosse ans la marine française depuis près de 10 ans m’a rapporté la même chose).
    D’autre part, il m’a expliquée que les soldats américains sont très souvent utilisés comme des rats de laboratoire.
    Lors de son service en afghanistan, on leur a demandé de prendre des médicaments contre la malaria. Suite à la prise de ce médicaments, 150 soldats ont développés de troubles psychiariques. Lui, ainsi que beaucoup d’autres, se sont mis à souffrir de pulsions violentes et d’hallucinations.
    voilà concernant la prise de drogue pendant le service militaire. C’est tout ce que je sais.
    > par contre, effectivement, photographe a accentué l’éclairage dans les 2ème photo. Donc forcément, ils ont l’air plus éveillés….. Si l’éclairage change à chaque photo, l’expérience est franchement subjective et ne vaut plus grand-chose.
    Il aurait fallut mettre des conditions d’éclairage parfaitement identiques pour que l’expérience ait de la valeur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *