in

Voici pourquoi les gens les plus intelligents suranalysent tout

Partagez cet article
suranalysent tout
Image crédit : www.shutterstock.com

Ils ont toujours un million de choses en tête. 

Même quand ils devraient être détendus, ils stressent à propos de quelque chose. Leur esprit ne s’arrête jamais.

Voilà pourquoi ils finissent par tout suranalyser. Ce qu’ils doivent porter. Ce qu’ils doivent manger. Où ils doivent s’asseoir. Pendant combien de temps ils doivent attendre avant de répondre à un message
Ils sont intelligents, ce qui signifie qu’ils peuvent s’imaginer des dizaines de scénarios possibles pour toutes les situations. 

Annonce

Et quand ils y pensent, ils s’inquiètent pour des choses qui ont peu de chance de se produire. Ils deviennent fous.  Ils n’ont jamais une minute de tranquillité.

Ils suranalysent, parce qu’ils n’aiment pas être pris par surprise. Ils aiment savoir dans quoi ils s’embarquent.  Ils ont l’habitude d’avoir le contrôle de chaque situation et ne veulent pas être pris au dépourvu.  Ils veulent planifier tout ce qui pourrait se produire.

Parce que c’est ce qu’ils sont, des planificateurs. Ils aiment savoir où ils vont, qui va être là, et quels événements sont programmés. Ils ont besoin de savoir cela pour ne pas avoir l’impression de marcher à l’aveugle.

super-intelligents

Ils détestent quand ils ne comprennent pas ce qu’il faut faire, quand ils se perdent en voiture ou qu’ils rencontrent quelqu’un qu’ils ne s’attendaient pas à voir. Quand ils se sentent pris au dépourvu,  stupides . Ils veulent toujours savoir ce qui se passe.

Voilà pourquoi ces personnes suranalysent tout. 

Les mots dans un texte. La façon dont une personne les regarde. Le ton qu’une personne a employé en parlant d’eux.

Ils sont clairvoyants, ils voient tout ce qu’une personne dit et fait – et ils réfléchissent trop à leurs actions. Voilà pourquoi ils sont aussi conscients. Ils peuvent dire quand un ami est ennuyé par quelque chose qu’ils ont dit, quand quelqu’un ne répond pas à un message parce qu’ils l’ont ennuyé.

Annonce

Ils essaient de lire le langage corporel des gens autour d’eux, pour veiller à ne pas dépasser leurs limites. Ils ne veulent pas faire quelque chose de stupide, comme tomber amoureux de quelqu’un qui ne ressent pas la même chose qu’eux ou déranger un ami qui préférerait rester seul.

La plupart des gens pensent que ce sont des personnes logiques, ce qu’ils sont, mais ils sont également parmi les personnes les plus sensibles. Ils ont un cœur aussi grand que leur cerveau.

Voilà pourquoi ils se sentent forts, si profondément inquiets. Ils sont souvent fiers d’être aussi intelligents.

Ils sont heureux de pouvoir prendre soin d’eux-mêmes, de pouvoir faire ce que la plupart des gens ne peuvent pas faire. Mais parfois, leur esprit leur fait perdre la tête. Parfois, cela leur rend la vie encore plus difficile.

Après Voici pourquoi les gens les plus intelligents suranalysent tout voir aussi :

Annonce

Publié par Claire C.

À propos de l’auteure: J’ai toujours été passionnée par tout ce qui avait trait à la spiritualité et son influence sur nous tant sur le plan psychologique que spirituel. Depuis que j’ai intégré l’équipe d’ESM en 2013, je mets au service toutes mes connaissances pour aider au mieux les gens qui en ont besoin et qui cherchent des réponses à leurs nombreuses questions. J’espère pouvoir y contribuer un peu chaque jour.

52 Commentaires

Laisser un commentaire
    • Je suis comme ça aussi et 90% de mon analyse est juste à chaque fois, je lis entre les ligne..je comprends vite ce que les gens veulent expliquer, je suis très visionnaire et très stratège, je trouve les gens illogique, je suis de formation ingénieur et je bricole tout aussi maçonnerie peinture mecanique chauffage et je trouve que est facile à faire et je ne sais pas comment j’arrive à faire tout ça sans avoir aucune expérience dans ces domaines sinon je ne fais que réfléchir et tout analysé en détails …bref ça m’use beaucoup sinon voici mon email [email protected]
      On peut développer des des sujets et des idées…

  1. Ouulaaaa !!! C’est tout moi !! Je n’en reviens pas !!! Mais dites moi est -ce un inconvenient ou un avantage d’être comme ça ? Parfois j’ai l’impression d’être une machine même sans faire exprès et sans le vouloir mon cerveau se met à reflechir et à analyser tout .J’analyse tout dans le moindre detail c’est plus fort que moi. J’avoue que c’est parfois pour moi un avantage mais ça m’inquiète parfois …..

    • je suis pareille ….c’est terrible de tout analyser, de décrypter…. …de tout observer….d’anticiper absolument tout….ce n’est pas toujours reposant!…

    • En faite c’est le début de la transition qui peut vous offrir la vérité sur la vie , il y a des choses que des gens ne peuvent pas effectuer sans l’aide de nous les personnes qui savent qu’il ne savent rien des personnes qui souhaitent soigner ou encore combattre la violence , la conscience que vous avez est un don et soyez encore patient la vérité est inévitable , si vous voulez la remise en question est également un chemin qui offre la suppression de l’ego car au final on se rend compte que la vie actuelle n’est qu’une scène théâtrale et comme a la fin de chaque film il y a une fin , n’ayez pas peur d’ouvrir vos pensées au gens qui vous entourent il pourrait également vous ouvrir la réflexion vous aider a comprendre des choses malgré l’inconscience de ses personnes , n’oublies pas que nous sommes aussi ce que nous faisons 🙂 , le monde est triste aujourd’hui car la planète cri a l’aide , bonne continuation sur votre chemin spirituel .

  2. La phrase ‘heureux est l’imbécile » ne date pas d’hier or elle relate ce point : celui qui comprend les choses est malheureux, il comprend plus que ce que son cœur ne veut bien traiter et devient fou parfois … Nous sommes nombreux et internet est notre salvation, ici nous trouvons nos pairs et certaines réponses. De nombreuses associations d’adultes à hauts potentiels se sont ouvertes partout dans le monde, pour échanger et comprendre, je vous encourage vivement à vous en rapprocher 🙂

    Consommez local !

  3. On devrait créer un club regroupant que des personnes intelligentes histoire de se soutenir! Perso j’me sens très seule vu que je suis entourée de personnes qui ont tendance à se sentir inférieurs, alors que ce n’est pas volontaire, je fais tout pour avoir l’air normale jusqu’à m’autocensurer et me dénigrer juste pour avoir des amis, je sais c’est con d’être comme ça, mais j’aime tellement les gens que la solitude commence à me tuer à petits feux… À bon entendeur!

    • je suis absolument d’accord pour la création de ce club parce que je me trouve actuellement dans la même
      situation

    • Je trouve cela plutôt triste comme idée car c’est en côtoient des personnes différentes que l’on apprend le plus et que l’on grandi son âme par la même occasion.
      On peut être très « intelligent » et ce sentir inférieur , ce n’est pas des éléments dissocié(les gens ayant une grande sensibilité ont souvent ce sentiment ).

      • Oui car nous avons concience que ce que nous ne connaissons pas, c’est à dire un océan comparé à notre jolie petite riviève, s’y ajoutent des faiblesses individuelles (sujet large à développer),
        Asso Mensa depuis longtemps,
        C’est un grand plaisir de comprendre que nous avons encore beaucoup de choses à découvrir (quelque soit le domaine), C’est chouette!
        Bon aprés-midi 🙂

    • oui je suis d’accord…j’ai beau être entouré, quand j’y pense je me sens profondément seul…

  4. C’est surtout une histoire de sensibilité, nous avons tendance à analyser tout pour se protéger en évitant une situation que l’on juge potentiellement stressante car nous le ressentons plus fortement (malheureusement l’analyse porte plus de stress que la situation en elle même) par là même occasion dire qu’une personne est plus intelligente qu’une autre est déplorable pour un site portant l’écriture « métaphysique ».
    On est tous intelligent, juste une difference de point de vue liée à la sensibilité de chacun ,dire qu’une personne est plus intelligente qu’une autre c’est dire qu’un ressentie différent est inférieur à un autre.

    • Ok avec vous. Un excès d’analyse est lié à un sentiment d’insécurité, plus ou moins conscient. Vouloir tout analyser, anticiper et planifier en détail c’est être dans l’appréhension constante. Dans certains cas, avouons-le, c’est utile. Mais ce n’est vraiment pas plaisant à vivre quand cela dépasse le besoin réel d’anticipation.
      Il faudrait s’entendre sur ce que l’on appelle « intelligence » : dans cet article les capacités d’analyse sont présentées comme critères exclusifs d’intelligence. Après avoir fait le tour de la question par le détail (eh oui…), je tiens pour seule véritable intelligence la sagesse. Elle connaît les limites de l’analyse, sans en nier l’utilité dans certains contextes et dans certaines mesures.
      La méditation vaudrait d’être tentée.

  5. C’est marrant avec ce genre d’article tout le monde se sent concernés, on a de la chance qu’autant de personnes soit si intelligentes …

  6. Contrairement à ce qui est écrit, je ne suis pas fier de ça.
    Je suis très malheureux car très seul.
    C’est fatiguant à vivre.

    • Il en est de même pour moi, j’en suis malheureuse aussi parce que tout analyser pour comprendre dans les moindres détails c’est toute l’énergie qui s’en va et c’est y passer tout son temps, donc on ne profite pas de la Vie.
      On ne peut pas dire non plus que je suis comprise, bien au contraire, donc la solitude fait partie de mon quotidien.
      Mais tout à un commencement, si je n’avais pas eu d’épreuves très dures très jeune, je n’aurais sans doute pas développé cela, de plus les épreuves ont perduré donc le pli étant pris j’ai continué dans le but de m’en sortir dans un premier temps puis ensuite pour aller plus en profondeur.
      L’intelligence est chez tout le monde, c’est à chacun de la développer comme il l’entend, on avance ou on avance pas bien c’est une histoire de volonté aussi.

  7. Ce n’est pas la description des gens intelligents, c’est juste la description des gens du signe astrologique vierge, demander leur et vous verrez

  8. Du lever au coucher. Tous les jours. A 46 ans je commence juste à m’y faire. (Qu’ est ce qu’ on va penser de moi si je partage?)

    • bonsoir. j’ai 15ans dans le même cas d’après les dire de beaucoup de gents qualifiés et je crois que le partager est une très bonne idée, je parle beaucoup à un ami proche et ça me fait énormément de bien, alors essayez 😉

  9. Il y’a intelligent (Q.I) et intelligence émotionnelle, là, il s’agit d’intelligence émotionnelle mais surtout de personnalité obsessionnelle, qui veut tout contrôler, qui se fait plein de scénarios, de ruminations, qui n’aime pas les « surprises » dans le sens « imprévues », trop perfectionniste, qui se pose trop de questions, qui fini par s’angoisser aussi
    C’est plutôt maladif qu’autre chose pour l’avoir vécu (mais pas tout autant), ça peut arriver par période, pour des personnes hypersensibles, pour des personnes de types obsessionnelles et pour les pires, à la névrose obsessionnelle (surtout si il y’a économie extrême / avarice, ou des scénarios parfois malsain, peur de faire quelque chose de mal voire des toc pour certains), il y’a aussi le problème de déréalisation, dépersonnalisation, car à réfléchir autant, on se fatigue, on s’angoisse très fort, on réfléchis tout le temps, au passé comme au futur, on fatigue de plus en plus, on est plus du tout dans l’instant présent
    « On dit d’eux qu’ils sont logiques », moi on m’a toujours dit d’arrêter de réfléchir autant et que je me posé trop de questions (lol)
    J’ai l’impression que lorsqu’un sujet de ce genre est posté ici, il y’a l’ouverture d’esprit au maximum (personnes clairvoyantes etc…), si on poste ça dans le médical ou le psychologie, on vous dira que vous souffrez juste d’angoisse, d’épuisement, de burn-out ou en fonction du degré, de trouble comme dépression, névrose etc…

    A vous de voir quelle version vous convient 😉

  10. C’est un des articles les plus superficiels, quoique pas completement faux, rameutant au passage tout le monde, tout le monde pouvant se retrouver dans cette des cription floue.
    Les personnes  »intelligentes » c’est-à-dire surdouées, ne font pas exprès de tout analyser, ils  »n’essaient » pas ça se fait tout seul !! C’est juste quand vous vous sentez l’odeur de savon et regardez les yeux bleus de votre voisine, ben nous on a capté son timbre de voix, sa gestuelle, sa paire de chaussettes dépareillées, son situation émotionnelle, en gardant en tete ce qu’on doit faire après, et d’ailleurs ça nous fait penser qu’on n’a pas appeler joslin et Bérengère, qu’on pourrait rajouter telle telle et telle idée au mémoire, qu’il faut changer de CB, dire ci et ça au banquier et passer à la boulangerie etc etc
    Par ailleurs , ce n’est pas nou qui sommes  »TROP » c’est vous qui êtes  »Pas assez ». … C’est juste une question de point de vue
    Et on est juste comme on est…

    • Wéé en fait tu es incapable de donner de l’attention a une personne puisque tu penses à tout plein d’autres choses. Ce n’est pas je suis plus intelligent , plus sensible…NON non non c’est : je ne sais pas écouter une personne vraiment puisqu’à la moindre occasion je m’enfuie…tu ne penserais pas à Germaine jocelyne ou qui tu veux si tu étais vraiment concentré sur la personne en face de toi.

  11. Un excès d’analyse est lié à un sentiment d’insécurité, plus ou moins conscient. Vouloir tout analyser, anticiper et planifier en détail c’est être dans l’appréhension constante. Dans certains cas, c’est utile. Mais ce n’est vraiment pas plaisant à vivre quand cela dépasse le besoin réel d’anticipation.
    Il faudrait s’entendre sur ce que l’on appelle « intelligence » : dans cet article les capacités d’analyse sont présentées comme critères exclusifs d’intelligence. Après avoir fait le tour de la question par le détail (oui…), je tiens pour seule véritable intelligence la sagesse. Elle connaît les limites de l’analyse, sans en nier l’utilité dans certains contextes et dans certaines mesures.
    La sagesse est bien plus rare que les capacités d’analyse.
    Apprendre à mieux canaliser les capacités d’analyse, développer par ailleurs une meilleure vision d’ensemble, se libérer d’un excès d’appréhension, et développer le respect de chacun et de l’ensemble, ceci irait dans le sens de plus d’intelligence 🙂

  12. apprécié, pourtant l’impression d’être encore pire, car jouissant de cette capacité pourtant universelle, ce qu’ils vous manque peut-être est un sujet d’analyse, un con-syncrétisme ( « fusion de différents cultes ou de doctrines religieuses; en partic. tentative de conciliation des différentes croyances en une nouvelle qui en ferait la synthèse. Combinaison plus ou moins harmonieuse d’éléments hétérogènes issus de différentes doctrines philosophiques ou visions du monde. Mélange, fusion d’éléments de plusieurs cultures ou de différents systèmes sociaux. Confusion, rencontre fortuite d’idées, d’actes, union indéfinie de l’homme avec le monde. Être ou objet qui résulte de cette rencontre, de cette union. Pouvoir d’unir, de rassembler des êtres et des objets. Première vue générale, compréhensive, obscure de la vie dans sa complexité, sa confusion, caractéristique de la vision de l’homme primitif ou de celle de l’enfant. Une autre définition de syncrétisme est stade primitif de la vision enfantine caractérisé par une appréhension globale, indifférenciée, du monde extérieur et de ses relations avec lui. Syncrétisme est aussi identité de procédé formel pour des unités linguistiques fonctionnellement différentes ») en rapport avec vos passions, personnellement j’ai beaucoup aimé les sujets de géographie, sociologie, écologie car on y retrouve la science des shémas , ces mêmes shémas peuvent souvent s’élargirent à d’autres thêmes (en ce moment j’aime me représenter toute la symbolique (religieuse et autres), en 3 dimensions et en mouvement , en essayant de trouver des paramètres cohérents, surtout en rapport à l’idée d’fonctionnement, d’un rouage à trouver, la grande énigme, la grande blague ?) un peu comme une sorte mystique heuristique, un plaisir dans l’insatisfaction et la frustration de ne pas vouloir découvrir, de jours en jours, l’étendue gigantesque de ma propre ignorance (grandissante car monde de connaissance en expansion, non comme celui physique; je me plais à penser). De toute manière tout ce que je me permet de penser, dire, faire est un luxe privilégié dont je ne suis plus méritant depuis fort longtemps de par mes colères furieusement outre-passantes dans ce monde victime de ma propre méchanceté. Pêché d’orgueil pour éternité infernale (ou plutôt « infernalité » éternelle). Mon conseil : cultivez cette analyse au cas : canalysez-la dans son potentiel multidimensionnel, et pour moi pêché d’orgueil à me prendre pour un savant-sage imbu de sa personne haissable

  13. Eh bien ! Que voilà un bien mauvais article ! Où est la démarche scientifique ?
    Ce n’est que description au mieux, mais surtout supputation, voire divination ! L’auteur ne fait visiblement pas partie de la catégorie qu’il prétend analyser.
    Les gens intelligents passeraient leur temps à TOUT analyser, voire SURanalyser. N’importe quoi. L’intelligence, c’est certes la capacité de faire des rapprochements entre des éléments, des structures apparemment éloignés, mais c’est avant tout la capacité à distinguer l’essentiel du secondaire, l’important du détail.
    Alors que l’article « décrit » (aucune preuve de l’observation, peut-être s’agit-il d’une auto description) un comportement pathologique opposé. Quand les détails prennent de l’importance, quand les arbres empêchent de voir la forêt, c’est justement que l’on est en limite de sa capacité de compréhension, que l’on ne perçoit plus l’essentiel, la structure, ce qui donne du sens.
    Cette perception rapide de la structure, cet esprit de synthèse est totalement absent de cet article.
    Je crois au contraire que les gens intelligents ne passent pas leur temps à réfléchir, c’est une fable racontée par ceux qui n’ont pas accès à cette forme d’intelligence.
    Je crois que les gens intelligents, au contraire, ont moins besoin de réfléchir que les autres. parce qu’il réfléchissent mieux, « à bon escient », en évitant beaucoup de fausses pistes induites par la prise en compte de détails.

  14. S’attarder sur les erreurs est selon moi une erreur (et je dis ça d’expérience, j’étais à deux doigts de sombrer dans la folie il y a pas si longtemps que ça)
    Franchement je pense qu’il faut s’occuper et ne méditer que si l’occasion se présente réellement (ex: attendre dans une file d’attente, ou un temps de chargement)
    Et pour moi méditer c’est surtout arrêter de penser (penser à rien, au vide, mais aussi à soi, à sa respiration etc..) Et surtout il faut s’arrêter et s’occuper dès que ça devient douloureux pour le corps ou l’esprit)

  15. Habituellement, j’aime bien votre page. Cependant, je trouve que cet article est mal traité, il a été fait de façon très réductrice et du coup les infos sont en partie vrai et fausse et incomplète surtout . La question a été mal posée. Et du coup, il est logique que la réponse (l’article, le sujet) soit inadaptée, pour ne pas dire faussée. Le titre en lui-même est inexact. Toutes les personnes intelligentes ne suranalysent pas tout. Au contraire, quand une personne intelligente trouve une réponse, je doute qu »elle continue à analyser. Par contre, qu’une personne intelligente analyse dans le détail, fasse des recherches pour approfondir un sujet ou encore se pose des questions et réfléchit, garde un esprit critique…Oui. Et il y a plusieurs formes d’intelligence. On peut avoir un potentiel faible et avoir l »intelligence de le développer. Comme avoir un haut niveau d’intelligence et ne pas le développer. Et un test de QI n’est qu’un indicateur à un moment donné. Ce n’est pas le signe indiscutable d’une grande intelligence.
    Dans l’article vous faites passé les HP (haut potentiel) pour des « obsédés de l’analyse », ce qui est faux, réducteur et idiot. Oui, le HP a besoin que les choses soient cohérentes, il aime étudier, il est sensible et là aussi, il réfléchi pour ne pas blesser, … etc. Donc effectivement le cerveau est mis à contribution. Mais c’est plus vaste et plus subtil que ce que vous avez présenté. A lire votre article, une personne très intelligente serait assez bête pour ne pas faire de pause et profiter de la vie. C »est dommage, c’est que des personnes confiantes vont être induites dans l’erreur.
    En bref, vouloir survoler un sujet, ok. Mais le commencer par une information erronée comme titre. Et condenser un sujet au point de transformer l’information! Il y a plus de vérité dans certains commentaires que dans l’article lui-même.
    Être HP n’est pas facile à vivre pour tous! C’était le sujet ici mais aucune particularité n’est facile. Il y en a des tas d’autres. Bien qu’être dans la norme, la moyenne d’intelligence, c’est peut-être plus facile. Si on se base sur le fait que l’éducation … presque tout a été fait pour vous… Et donc quand on correspond à la société dans laquelle on vit c’est plus facile de s’y intégrer. Mais tout le monde a des épreuves dans la vie, ce n’est pas un scoop !
    Et potentiel plus bas = chemin pas évident.
    Et potentiel plus haut = pas évident non plus.
    Heureux les simples d’esprit! dit-on mais je ne pense pas que leur chemin de vie soit toujours simple pour autant. Les personnes qui ont une « intelligence » et un fonctionnement commun à la grande majorité d’une population donc ceux qui ont été pris comme modèle « normal » qui sont dans la norme de fonctionnement intellectuel, rencontrent probablement moins de problème d’adaptation.
    Et tous les gens dit à haut potentiel ne sont pas des génies. Bien que lorsqu’on aime apprendre et étudier cela peut aider à en devenir un. Et effectivement, il y a beaucoup de chance pour que si le potentiel est intellectuel, l’organe appelé le cerveau soit fortement sollicitété sans pour cela qu’il s’agisse d’une obsession de l’analyse.

  16. C’est tout moi,et c’est parfois difficile car on ne me comprends pas je suis contente de voir qu’il des gens comme moi j’aimerais bien me faire des amis

  17. Je me retrouve totalement dans ce comportement, et c’est compliqué de le vivre au quotidien ainsi que d’être compris par son entourage proche..j’ai découvert, à force de recherches et questionnement qu’il y avait des réponses scientifiques à ce comportement..notre cerveau se connecte différemment , au même titre que les autistes dont reconnus comme des humains doués d’une intelligence différente de la moyenne…rien ne laisse apparaître notre différence à l’extérieur..
    En fait mon retour d’analyse est que je suis un EMPATHE..et fier de l’avoir découvert seul..mais que d’années de  » souffrances » de se voir différent dans comprendre pquoi!!..
    Si ma participation peut vous rendre ce service et vous aiguiller, j’aurais donc fait ma BA. Du jour
    Bienvenue?

  18. que de tristesse dans vos commentaires ! tout le monde à la solution mais personne n’est en droit de se dire intelligent (moi le premier ) quand vous aurez compris que votre vie peut être utile vous serez déjà mort ! l’analyse est une perte de temps , mais je vous souhaite d’y arriver dans une seule vie !

  19. oui oui, heureusement qu’avec l’âge ça se calme un tantinet, on apprend à relativiser tant soit peu les choses, et il ne reste plus que le côté avantageux de cette façon de fonctionner. Bon we 🙂 Piwi

  20. Je suis personnellement de signe astrologique vierge et je me reconnais totalement dans cet article, étant plus jeunes j’avais du mal a gérer ça j’en faisait parfois des crises de panique ( du mal a respirer ) dans des endroits ou il y avait beaucoup de monde comme les bus car la sensation de me sentir observer me m’était super mal a l’aise mais avec l’age et les expériences de la vie j’ai appris a être beaucoup plus détendue a accepter l’imprévue qui m’effrayer temps étant plus jeunes , alors même si je continue a analyser des détails anodins et être très prévoyant je ne me sens plus gêné de passer pour un débile fini ou tout simplement le regards des gens ne m’importe plus autant qu’avant cela me traverse maintenant j’ai passer un cap d’acceptation de moi et des autres avec mes qualités / leurs défauts et inversement mes défauts / leurs qualités voilà voilà si d’autre sont dans cette situation actuellement garder espoir vous ne resterai pas des légumes toute votre vie incapable de poser ses couilles sur la table, il faut juste combattre sa peur du jugement de l’autre et surtout surtout ne pas hésiter a s’ouvrir au autres, a discuter a partager et a prendre a bras ouverts le positif ET le négatif qui en découlera.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La pleine Lune du 11 avril 2017: Dame Fortune

faire plaisir

11 choses que les gens ne réalisent pas que vous faites parce que vous êtes une personne de nature à faire plaisir.