in

Des plongeurs ont découvert l’ancienne cité d’Héracléion dans la baie d’Aboukir

Partagez cet article

Une ville ancienne exhumée des profondeurs de la mer. 

Au large des côtes égyptiennes, des hommes ont découvert quelque chose que l’on croyait perdu. 

C’ÉTAIT À PEINE PLUS QU’UNE légende. Apparaissant dans quelques rares inscriptions et textes anciens, la ville de Thonis-Heracleion a été cachée pendant des milliers d’années, immergée profondément sous la mer. 

On croyait que la cité d’Héracléion avait complètement disparu sous les eaux. Mais 1200 ans plus tard, au large de la baie d’Aboukir, cette cité antique a fini par être retrouvée par une équipe de plongeurs. La cité date du 6ème siècle avant Jésus-Christ et possède certains des plus beaux objets créés par l’homme.

Les ruines et les objets fabriqués à partir de granit et de diorite ( une roche magmatique plutonique) sont remarquablement préservés et donnent un aperçu de ce qui se passait, il y a 2300 ans, dans l’une des plus grandes villes portuaires du monde. Le port de Thonis-Heracleion (les noms égyptien et grec de la ville) contrôlait tout le commerce en Égypte. 

Annonce

Construite autour de son grand temple, la ville était sillonnée d’un réseau de canaux, sorte de Venise antique égyptienne, et ses îles abritaient de petits sanctuaires et maisons. Autrefois une très grande ville, son histoire est aujourd’hui largement obscurcie et personne ne sait vraiment comment elle s’est retrouvée entièrement engloutie. 

On a retrouvé de grandes statues de dieux et de déesses sculptées dans du granit, des trésors d’or et des pierres précieuses, ainsi que de magnifiques temples. Il s’agit d’une découverte majeure dans la communauté de préservation historique. Admirez cette cité incroyable retrouvée dans la mer

Voici l’un dès plongeurs, Franck Goddio qui analyse l’énorme statue sculptée à la main d’un pharaon. Elle mesure environ 5 mètres de haut et a été découverte près d’un grand temple sous la mer.

Héraicléion 1

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Ci-dessous voici la tête d’une statue sculptée en granit rouge qui représente le dieu Hapi. Hapi (le dieu de l’inondation du Nil ). Le dieu Hapi est un symbole d’abondance et de fertilité et c’est la première fois qu’une statue aussi grande de ce dieu est découverte.

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Annonce

Les plongeurs et l’équipe de chercheurs font sortir soigneusement la statue de l’eau afin de préserver et protéger cette pièce historique. Elle sera transportée dans un musée.

Héraicléion 2

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Ici, le pharaon, la reine et le dieu Hapi sont posés sur la barge à côté d’une stèle du temple. La stèle date du IIe siècle av. J.-C. Elle a été retrouvée cassée en 17 morceaux, mais tous les morceaux ont été retrouvés et rassemblés.

Héraicléion

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Cette plaque d’or a été trouvée dans le secteur sud de la ville. Le texte est écrit en grec et sert de signature pour les dépôts de fondation au nom du roi responsable de la construction de cette zone. Le roi Ptolémée III (246-222 av. J.-C.)

Héraicléion 4

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Dans le reflet de ce masque, nous voyons une statue en bronze du dieu Osiris. La couronne est l’insigne typique du pouvoir et cette statue a les yeux ornés de feuilles d’or.

Annonce

Chaque trouvaille de ce site dans la baie d’Aboukir a été méticuleusement répertorié et documenté.

Héraicléion 5

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Cette lampe à huile en bronze en très bon état, date du 2ème siècle avant Jésus-Christ.

Héraicléion 6

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Le plongeur Franck Goddio montre la taille de cette stèle inscrite. C’est Nectanebo qui a ordonné sa construction entre 378 et 362 av. J.-C.

Héraicléion 8

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Annonce

Ici ils inspectent méticuleusement une pierre remplie de fragments d’or datant du 6ème siècle avant JC.

Héraicléion

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Ci-dessous une jolie soucoupe en or qui était utilisée pour boire et servir.

Héraicléion 9

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Cette sublime statue retrouvée dans la baie est celle d’une reine de Ptolémée. C’est peut-être une représentation de Cléopâtre II ou Cléopâtre III habillée comme la déesse Isis.

Héraicléion 10

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Cette jolie statue de granit rouge a aussi été retrouvée près du grand temple d’Héracléion et pèse environ 4 tonnes.

Héraicléion 11

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Annonce

Cette tête de pharaon mesure plus de 5 mètres et est sculptée dans du granit rouge.

Héracléion 16

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Héraicléion 12

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Héraicléion 13

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Héraicléion 14

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Héraicléion 15

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation
Une petite figurine en bronze du pharaon de la 26ème dynastie trouvée dans un temple plus petit dans la cité d’Héracléion.

Héracléion 15

Photo : Christoph Gerigk©Franck Goddio/Hilti Foundation

Cette incroyable découverte sous-marine est absolument stupéfiante, de nombreux chercheurs se rendent désormais dans ce lieu pour voir et faire des recherches sur cette ville égyptienne particulièrement bien conservée. Retrouver une ville de cette envergure sous l’eau après plus de 1000 ans est vraiment incroyable. Ces statues, objets et autres trouvailles sont très bien conservés, et sont une mine d’informations pour les scientifiques.

Source : Sunken cities, Minneapolis (MI) USA / www.ieasm.org

Annonce

Publié par Maxime Follet

Bien être – méditation À propos de l’auteur: j’enseigne la méditation, le bien-être et je suis également quelque fois auteur pour ESM. Avant de travailler dans ce domaine, je suis resté 10 ans dans la restauration à Paris. Mais en 2012, je me suis lancé dans une recherche intensive de santé et de bien-être, me rendant au Népal, en Inde, en Thaïlande, en Indonésie et en Europe pour étudier avec certains des maîtres les plus prolifiques de notre époque. Après m’être immergé dans la pratique pendant plusieurs années, j’ai décidé de consacrer ma vie à aider les autres à vivre en harmonie et à réaliser leur plein potentiel. J’ai synthétisé les anciennes techniques de méditation, de psychothérapie contemplative, de travail de la respiration et de nutrition à base de plantes pour une approche moderne et accessible du bien-être.

12 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Il est présomptueux de dater la statue sur le fait d’objets qui l’entourent… ne trouvez vous pas étrange que sa symétrie parfaite soit égale au statuts colossales de Gizey. Cette cité n’est pas née en une fois. Comme Rome ou Paris, elle est le fruit de nombreuses générations successives et les siècles ont souvent trahi la mémoire humaine en tordant les vérités!

  2. Bonjour,
    Comme bien d’autres lecteurs, je serais très curieux de savoir pourquoi tous ces vestiges se sont retrouvés au fond de l’eau?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mon dernier amour

S’il te plaît, accepte d’être mon dernier amour

L’éternel combat de l’ego contre l’âme, de l’amour contre l’attachement