in ,

21 choses à faire quand vous vous sentez en colère contre quelqu’un

Partagez cet article

Annonce

 colère

Les effets de la colère sont beaucoup plus graves que les causes.

Marc-Aurèle

Sous le coup de la colère, on perd souvent notre calme, on blesse l’autre avec nos exigences ou nos accusations et on parle avec trop d’agressivité.

Aussi ironique que cela puisse paraître, nous nous mettons le plus souvent en colère avec les personnes que nous aimons. Nous avons tous déjà ressenti de la colère parce que nous nous sommes sentis blessés ou parce que nous avons eu le sentiment de ne pas être respectés ou même que nous n’avons pas été à la hauteur des certaines situations.

Annonce

Il est inévitable se sentir parfois en colère, et souvent, avec des gens que l’on connait bien et qu’on aime. Nous le ferons tous. Nous vivrons tous encore des malentendus et des contrariétés, et donc de nombreuses occasions de nous entraîner à réagir à la colère de manière plus calme et productive.

Si nous sommes attentifs, nous pouvons utiliser ces situations pour nous améliorer et améliorer nos relations.

Dans cet esprit, voici un guide pour faire face à la colère :

Ressentez votre colère

« Si vous êtes patient un jour de colèrevous échapperez à cent jours de chagrin. (proverbe chinois) »

1. Autorisez-vous à vous sentir en colère.

sentez seul

Vous pensez peut-être que vous devez étouffer les « sentiments négatifs » avec des sentiments positifs. Ne le faites pas. Vous avez le droit de ressentir tout ce que vous avez besoin de ressentir. 

2. Faites le choix conscient de comprendre votre sentiment.

Souvent, quand je suis en colère, je ressens le besoin d’agir, mais ensuite, je me dis que j’aurais préféré attendre. Décidez de ne rien faire tant que le sentiment de colère n’aura pas moins d’emprise sur vous.

3. Ressentez la colère dans votre corps.

Votre cou est-il tendu ? Votre poitrine chauffe-t-elle ? Votre gorge vous serre-t-elle ? Vos jambes tremblent ? Reconnaissez les sensations dans votre corps et respirez en pensant à ces zones pour éliminer les blocages qui vous empêchent de vous sentir bien.

4. Voyez cela comme un exercice d’auto-apaisement.

Vous pouvez vous énerver et ressasser mentalement toutes les façons dont vous avez été blessé. Ou vous pouvez passer de la rage amère à un lieu de calme intérieur. En fin de compte, nous sommes les seuls responsables de nos états mentaux, c’est donc une excellente occasion de pratiquer la régulation émotionnelle.

5. Engagez-vous à agir sans chercher à vous venger.

Décidez que vous ne chercherez pas à vous venger ou à regagner un sentiment de pouvoir. Cherchez à régler la situation et à communiquer clairement votre opinion à ce sujet.

Explorez votre colère

6. Analysez votre humeur avant l’incident.

 colère

Avez-vous déjà passé une mauvaise journée ? Vous sentiez-vous déjà énervé ou irrité ? Il se peut que les actions de quelqu’un aient été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase mais qu’elles ne soient pas entièrement responsables de la création de ces sentiments.

7. Posez-vous la question : pourquoi cela vous dérange-t-il autant ?

Est-ce vraiment ce que quelqu’un d’autre a fait, ou vous sentez-vous en colère à cause de ce que vous interprétez de ses actions ? (Par exemple, vous pouvez penser que si votre petit-ami ne se présente pas à un rendez-vous, cela signifie qu’il ne vous respecte pas, alors qu’il peut avoir une explication valable).

Annonce

8. Faites un inventaire de la situation.

Si vous êtes en colère contre quelqu’un qui vous a fait quelque chose plusieurs fois auparavant, vos sentiments peuvent être amplifiés et aussi avec un comportement de votre part dont vous n’êtes pas fier. Recherchez tous les domaines dans lesquels vous pouvez projeter vos propres traits sur quelqu’un d’autre pour vous rapprocher de la racine de vos sentiments.

9. Écrivez sur ce qui vous préoccupe.

 colère

Prenez votre stylo et allez-y étape par étape. Qu’a fait l’autre personne ? Présumez-vous des intentions négatives de sa part? L’a t-il déjà fait ? Que ressentez-vous à part de la colère ? Vous sentez-vous en insécurité, frustré ou confus ? Écrivez tout sur papier.

10. Mettez ce que vous avez écrit dans une lettre.

Maintenant que vous savez plus clairement quel rôle l’autre personne a joué dans votre colère et quel rôle vous concerne le plus, écrivez-lui une lettre. Vous pouvez envoyer cette lettre, ou vous pouvez la brûler. Cela vous aidera à clarifier ce que vous voudriez que cette personne sache, comprenne ou change exactement.

Annonce

Répondez sans colère

gens qui pleurent beaucoup

La parole douce rompt la colère, la parole dure excite la fureur.

Bible , Le livre des proverbes

11. Maintenant que vous avez compris le rôle que vous avez joué dans votre colère, engagez une conversation verbale sur ce qui vous a dérangé.

Vous pouvez également envoyer la lettre que vous avez écrite, mais il sera plus facile de clarifier les parties que l’autre personne ne comprend pas si vous avez un échange direct.

12. Utilisez le langage « Je ressens ».

Alors au lieu de dire : « Tu n’es pas venu, donc tu ne tiens probablement pas à moi », dites plutôt : « Lorsque tu oublies les choses qui sont importantes pour moi, je me sens blessé. » De cette façon, vous ne supposez pas que l’autre personne voulait vous faire vous sentir mal, vous expliquez simplement ce que vous ressentez afin qu’elle puisse comprendre l’impact de ses actions sur vous.

13. Résistez à l’envie de décharger tous vos griefs ou raisons de vous plaindre (généralement contre une personne).

 colère

Parfois, un seul ennui peut ouvrir les vannes à une longue liste de plaintes, mais personne ne réagit bien à un déluge de critiques. Tenez-vous en au problème en question et abordez les autres choses à un autre moment.

14. Restez ouvert au point de vue de l’autre personne.

Il est possible que l’autre se sente également en colère et pense que vous avez tort. Il est également possible qu’il n’y ait pas de bien ou de mal, mais plutôt deux personnes qui voient les choses différemment et qui ont besoin de comprendre le point de vue de l’autre.

15. Concentrez-vous sur la recherche d’une solution.

Si votre objectif est d’amener l’autre personne à admettre qu’elle a tort, vous vous retrouverez probablement dans une lutte de pouvoir. Concentrez-vous plutôt sur ce que vous aimeriez changer à l’avenir. Par exemple, vous apprécieriez que votre ami vienne directement vers vous la prochaine fois au lieu de se plaindre de vous dans votre dos. Vous pouvez aider à faciliter cela en acceptant une certaine responsabilité, c’est-à-dire que vous l’écouterez plus s’il vient à vous au lieu de devenir trop émotif.

Apprenez de votre colère

 colère

16. Apprenez ce que vous appréciez.

Cette situation vous a appris quelque chose d’utile sur ce que vous appréciez chez les personnes avec lesquelles vous choisissez d’être ami, peut-être la franchise, l’humilité ou la loyauté. Cela vous aidera à décider avec quelles personnes vous voudrez peut-être passer plus ou moins de temps à l’avenir.

17. Apprenez ce dont vous avez besoin.

Cela peut être quelque chose dont vous avez besoin pour améliorer votre relation, ou il se peut que vous ayez besoin de mettre fin à une relation parce que vous savez qu’elle ne vous fait pas de bien. Apprenez, possédez, et agissez dessus.

Annonce

18. Apprenez à communiquer clairement.

Cette expérience a été un exercice pour vous exprimer de la meilleure façon pour être entendu et compris. Il y aura certainement plus de situations comme celle-ci à l’avenir, c’est donc un bon entraînement pour les malentendus et les luttes à venir.

19. Apprenez comment vous pouvez améliorer votre réponse à la colère à l’avenir.

Peut-être avez-vous réagi trop rapidement, alors maintenant vous avez appris à mettre plus temps à réagir à vos sentiments et à donner une réponse. Peut-être que vous vous êtes mis sur la défensive et que l’autre personne s’est fermée, alors vous avez appris à être moins accusateur pour l’avenir.

20. Apprenez ce que vous ferez différemment à l’avenir.

Vous avez probablement réalisé que quelque part au cours de cette période, vous avez joué un rôle dans la situation. C’est très rarement tout noir ou tout blanc. Une fois que vous comprenez votre part de responsabilité, vous pouvez maintenant utiliser ces connaissances pour créer des relations plus pacifiques à l’avenir.

21. Et enfin, pardonnez. 

Car très peu d’entre nous arrivent à la fin de leur vie en disant : « J’aurais aimé rester en colère plus longtemps. » On dit généralement l’une des phrases suivantes :

Je regrette. Je t’aime. Je te pardonne. Je suis désolé.

Si c’est probablement ce que vous ressentirez lorsque vous réaliserez que le temps presse, pourquoi ne pas l’exprimer maintenant, pendant que vous pouvez encore profiter de la paix que cela vous procurera ?

Publié par Claire C.

À propos de l’auteure: J’ai toujours été passionnée par tout ce qui avait trait à la spiritualité et son influence sur nous tant sur le plan psychologique que spirituel. Depuis que j’ai intégré l’équipe d’ESM en 2013, je mets au service toutes mes connaissances pour aider au mieux les gens qui en ont besoin et qui cherchent des réponses à leurs nombreuses questions. J’espère pouvoir y contribuer un peu chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’élégance est quelque chose qui se porte en soi, pas sur soi !

horoscope

Horoscope du Mercredi 1er Décembre 2021