in

Un court métrage de 7 minutes prouve que les anges existent

Partagez cet article

« Nous sommes tous passés par là » raconte une histoire sur l’impact de la gentillesse.

La production est courte, mais elle montre des questions concernant la spiritualité de manière percutante.

Ce court métrage aborde des questions de spiritualité et parvient à « prouver » au public que les anges gardiens existent !

Le court métrage – d’une durée de 6,48 minutes – est signé Nicholas Clifford et distribué par Truce Films , une société de production cinématographique australienne primée. Le court métrage en question, intitulé « Nous sommes tous passés par là », a été acclamé au Tropfest – le plus grand festival d’exposition et de récompenses de courts métrages au monde – en 2013, remportant les prix dans les meilleures catégories Film et meilleure actrice.

Annonce

Outre la spiritualité, l’un des thèmes centraux du film est l’empathie, une qualité humaine si nécessaire et qu’il faut encore cultiver. L’une des définitions de l’empathie – même si ce n’est pas une tâche facile – est la capacité de se mettre à la place de l’autre, et d’essayer de comprendre sa douleur.

L’empathie est l’acte de respecter le processus émotionnel de l’autre sans essayer de le précipiter à ressentir quelque chose ou de le forcer à suivre ce qui est socialement attendu à un moment donné. Il s’agit de ne pas dévaloriser les sentiments de l’autre, car qui sommes-nous pour dire que ce qu’il ou elle traverse n’est pas un sentiment normal ?

Le film, qui peut être visionné gratuitement sur YouTube et Vimeo, commence par une situation familière à beaucoup d’entre nous : un pneu crevé sur la route et personne autour pour nous aider. Une voiture s’arrête à côté de la personne qui avait besoin d’aide pour le pneu et la scène change rapidement. Nous sommes maintenant avec un autre personnage, une serveuse enceinte, qui essaie de parler à son supérieur pour obtenir des heures supplémentaires ou une avance, car elle sera expulsée si elle ne paie pas son loyer. La patronne, bien qu’elle soit aussi une femme active, ne montre pas d’empathie pour son employée, affirmant que si elle ne peut pas subvenir à ses besoins et à ceux du bébé, ce n’est le problème de personne d’autre.

Nous nous retrouvons ensuite avec la dame qui avait crevé, elle entre dans le restaurant où travaille la jeune femme enceinte. Elles parlent de la tempête qui frappe la ville. La dame commente gentiment la grossesse de la fille, qui traite la cliente avec toute la gentillesse du monde.

Après la conversation, la scène se coupe et nous voyons un flashback de la façon dont la dame a réussi à sortir du milieu de la route et à se rendre au restaurant. Un homme est sorti de la voiture qui s’est arrêtée vers la sienne et a fait des commentaires sur le prix de sa voiture, ce qui rend la dame méfiante et mal à l’aise. L’homme semble offrir de l’aide, mais son ton est méfiant, insistant pour que la dame le laisse changer le pneu. Finalement, elle cède et il l’aide.

Annonce

Tout en faisant le travail, l’homme et la femme parlent, et il révèle qu’il traverse une période difficile, sans emploi. Lorsque le pneu est changé, la dame lui offre de l’argent pour le service, et bien que l’homme semble enclin à accepter, il finit par refuser, disant que ce n’était pas nécessaire, car tout le monde avait des problèmes. La phrase est ambiguë dans la scène, car elle peut s’appliquer à la fois au problème du pneu et à vos problèmes financiers, ainsi qu’aux problèmes internes, où nous avons juste besoin que quelqu’un nous écoute.

L’attitude honnête de l’homme motive la femme âgée à aider la serveuse enceinte, lui laissant assez d’argent pour payer son loyer. Le comportement de son «ange gardien» qui lui a changé sa roue l’a inspirée à être quelqu’un de mieux, car il lui a montré qu’il y a encore de bonnes personnes dans le monde.

Et la fin surprenante réunit toutes les histoires ! Euphorique de ne plus en avoir besoin, la serveuse rentre chez elle annoncer la nouvelle à son mari, qui n’est autre que l’homme qui a refusé l’argent de la dame pour lui avoir changé son pneu.

« Nous sommes tous passés par là » raconte une histoire sur l’impact de la gentillesse et prouve que parfois nos anges protecteurs se déguisent en humains pour nous aider !

Publié par Claire C.

À propos de l’auteure: J’ai toujours été passionnée par tout ce qui avait trait à la spiritualité et son influence sur nous tant sur le plan psychologique que spirituel. Depuis que j’ai intégré l’équipe d’ESM en 2013, je mets au service toutes mes connaissances pour aider au mieux les gens qui en ont besoin et qui cherchent des réponses à leurs nombreuses questions. J’espère pouvoir y contribuer un peu chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La spiritualité de ces signes du zodiaque est puissante. Ils ne sont jamais seuls !

Des photos prises juste avant la mort des gens montrent que ce qui sépare la vie de la mort n’est qu’un instant