in

Les mots ont du pouvoir : 10 choses qui peuvent vous aider à être toujours positif !

Partager

Le langage oriente nos pensées dans des directions spécifiques et, il nous aide à créer notre réalité, améliorant ou limitant nos possibilités. La capacité d’utiliser le langage avec précision est essentielle, non seulement pour une bonne communication avec les humains, mais aussi avec l’Univers.

La « programmation neurolinguistique » est une excellente voie pour ceux qui cherchent à développer une manière positive et correcte de s’exprimer.

Annonce

Le cerveau humain crée continuellement des images mentales. C’est l’une des façons fondamentales dont nous nous orientons dans le monde qui nous entoure. La structuration mentale des images permet au cerveau de créer des relations entre les objets dans l’espace physique que nos sens peuvent détecter.

Sur la base de ces images, nous choisissons comment interagir avec le monde. Les images sont la principale source de choix pour notre comportement.

L’esprit reçoit les données sensorielles avec lesquelles nous créons ces images de deux manières principales. L’une est par ce que nous voyons et l’autre par le langage que nous entendons. C’est techniquement connu sous le nom d’image verbale, qui a un effet puissant sur le comportement humain.

Comment pouvons-nous l’utiliser consciemment pour communiquer plus clairement ?

Lorsqu’une personne entend des mots, le cerveau traite immédiatement ces « données sensorielles » comme une image. Souvent, l’image créée dans le cerveau est contraire à l’idée que les gens essaient de communiquer. En fait, c’est souvent tout le contraire ! Cependant, dans tous les domaines de la communication humaine, il devient important, voire critique, de choisir consciemment des mots pour créer l’effet désiré que nous recherchons dans une situation donnée.

Annonce

Exemple : L’un des mots les plus curieux de la langue est « NON ». La curiosité vient du fait qu’en termes d’imagerie visuelle, le cerveau ne peut pas traiter le mot « non ». C’est comme si, dans l’esprit humain, le mot « non » n’existait pas. Lorsqu’on lui présente un « non », le cerveau crée immédiatement une image selon laquelle le « non » était censé être créé. Vous pouvez faire cette expérience lorsque vous essayez de « ne pas » imaginer un gorille rose. Le cas le plus classique de cette situation est l’exemple suivant :

Une mère se tourne vers son fils et dit les mots suivants :

« Chéri, ne renverse pas ton lait ! »

Quelle est l’image visuelle immédiatement créée dans l’esprit de l’enfant ?

Bien sûr : du lait renversé !

Voici quelques-uns des mots négatifs les plus couramment utilisés : ne peut pas, non, ne doit pas, éviter et jamais.

Il est utile de savoir quand et comment vous utilisez ces mots. Plus vous serez conscient, plus votre cerveau commencera à proposer des alternatives !

Annonce

Il y a un deuxième facteur concernant la façon dont notre esprit traite ces images qu’il est important de comprendre. Le cerveau fonctionne avec un processus interne connu sous le nom de dissonance cognitive qui fonctionne en conjonction avec l’image visuelle, une fois qu’une image est créée, le cerveau cherche à transformer cette vision en réalité.

Avec cette idée à l’esprit, pensez à l’exemple passé. L’enfant « imaginait » le lait se renverser sur la table. Que pensez-vous qu’il va advenir par la suite? Vous l’avez probablement deviné. En quelques secondes, le bras de l’enfant heurtera « accidentellement » le verre et le lait se renversera, car à un niveau inconscient, le cerveau, par le mécanisme de la dissonance cognitive, essaie de transformer l’image visuelle qu’il voit en réalité ! Bien que la mère réprimande l’enfant pour « ne pas avoir fait attention », l’enfant faisait en fait très attention à ce que la mère disait !

Le terme image mentale est plus utile s’il est élargi pour inclure un aspect supplémentaire.

notre cerveau

Les images que nous voulons éliminer contiennent souvent ce que l’on pourrait appeler des actions ou des conséquences négatives. Celles que nous voulons créer sont généralement positives. En ajoutant cette idée à la première, celle de créer des images, nous arrivons au terme : Imagerie Mentale Positive.

L’imagerie positive est l’objectif de toute personne qui choisit consciemment ses mots pour communiquer correctement une idée.

Annonce

Voici un exemple pour illustrer ce point qui comprend deux images mentales qu’il faut ajuster des images négatives aux images positives…

cerveau d'un empathe

Un enseignant fait la déclaration suivante :

« Ne fais pas trop d’erreurs ou tu ne réussiras pas le test ! »

Deux images sont créées : erreurs et ne pas réussir !

Au lieu de cela, le professeur aurait pu dire…

« Assure-toi de trouver autant de bonnes réponses que possible et
tu obtiendras une excellente note au test ! »

Choisir consciemment avec soin les mots à utiliser peut sembler gênant au début. C’est en quelque sorte faire autre chose que ce qui est familier. Pour faire une analogie, rappelez-vous la première fois que vous avez fait du vélo. Cela a peut-être été extrêmement gênant au début.

Finalement, cependant, vous vous y êtes habitué, puis faire du vélo est devenu une seconde nature pour vous.

– Reformulez chaque phrase en utilisant l’imagerie positive.

– Écrivez vos réponses si besoin.

Exemple:

Phrase : « Ne sors pas sans ton manteau ».

Annonce

Reformulation : « Pense à prendre ton manteau si tu sors ».

Exercez-vous, reformulez les phrases à la forme positive en utilisant votre créativité :

– « Ne regarde pas là-bas ».

– « Essaye de ne pas être en retard ».

– “Attention, ne te foule pas la cheville”.

– « Soit conscient du danger lorsque tu perds ton sang-froid ».

– « Il est important d’éviter les zones sombres dans la rue, cela empêchera les voleurs d’avoir l’occasion de vous agresser ».

-« A aucun moment pendant une urgence, vous ne devez laisser la panique et les émotions prendre le dessus sur vous. »

– « Evitez de sortir par la porte de cette pièce, car vous pouvez déclencher l’alarme incendie ».

LES 10 AIDES LINGUISTIQUES :

1) ATTENTION AU MOT « NON ».

La phrase contenant le mot « NON », pour être comprise, rappelle ce qui va avec. Le « NON » n’existe que dans le langage et non dans l’expérience. Par exemple : pensez à « NON »… Rien ne vous vient à l’esprit. Maintenant, je vais vous demander de ne pas penser à la couleur rouge… Je vous ai demandé de pas penser à la couleur rouge et vous l’avez probablement fait.

Essayez de parler dans le positif, dites ce que vous voulez et non ce que vous ne voulez pas, par exemple : une personne dit à une autre : « Ne touche pas à mon ordinateur », elle devrait dire quelque chose comme… « En ce qui concerne mon ordinateur, je suis le seul à travailler dessus », ou « Il t’est interdit d’utiliser mon ordinateur ».

Annonce

2) ATTENTION AU MOT « MAIS », QUI NIE TOUT CE QUI VIENT AVANT.

Par exemple : « Antoine est un garçon intelligent et travailleur, MAIS… ». Remplacez MAIS par Et lorsque cela est possible.

3) ATTENTION AU MOT « ESSAYER », QUI ASSUME LA POSSIBILITÉ D’ÉCHEC.

Par exemple : « J’essaierai de vous rencontrer demain à 8 heures ». Autrement dit : j’ai de grandes chances de ne pas y aller, car je vais « essayer ». Évitez d’ESSAYER lorsque vous voulez faire quelque chose, dites que vous le ferez et faites-le.

4) ATTENTION AUX MOTS « J’AIMERAIS », « JE DEVRAIS » ou « JE POURRAIS »

Qui supposent que quelque chose d’extérieur contrôle votre vie. Remplacez ces mots par  » JE VEUX », « J’AI DÉCIDÉ », « JE VAIS ».

Annonce

5) MÉFIEZ-VOUS DES « JE NE PEUX PAS » ou « JE N’Y ARRIVERAI PAS »

Toutes les images / Pixabay

Ce qui donne l’idée d’incapacité personnelle. Utilisez « JE NE VEUX PAS », « JE N’AI PAS DÉCIDÉ » ou « JE NE PEUX PAS », ce qui présuppose que vous serez capable ou incapable de.

6) En ce qui concerne les problèmes ou les critiques envers vous-même

Utilisez le temps du verbe au passé ou utilisez le mot « encore ». Cela libère le présent. Par exemple : « J’ai eu du mal à faire ça » ; « Je ne peux pas encore. » Le mot « encore » suppose que vous allez y arriver.

7) Parlez des changements souhaités pour l’avenir en utilisant le présent du verbe.

Par exemple, au lieu de dire « je vais le faire », dites « je le fais ».

8) Remplacez « SI » par « QUAND ».

Par exemple : au lieu de dire « Si je réussis à gagner de l’argent, je voyagerai », dites « Quand je gagnerai de l’argent, je voyagerai ». « Quand » suppose que vous avez pris votre décision.

Annonce

9) Remplacez « J’ESPÈRE » par « JE SAIS ».

Par exemple, au lieu de dire « j’espère apprendre ceci », dites « je sais que je vais apprendre ceci ». Espérer soulève des doutes et affaiblit le langage.

10) Remplacez le CONDITIONNEL par le PRESENT.

Par exemple : au lieu de dire « je voudrais vous remercier d’être venu », dites « je vous remercie d’être venu ». Le verbe au présent devient plus fort et plus concret.

Parler correctement est très important. Ce qui nous différencie des animaux, c’est le son ordonné qui transmet la sagesse, la connaissance et la capacité de communiquer avec l’Univers.

Lorsque nous évoluons vers cet être humain qui doit devenir simplement un Être, nous devons garder à l’esprit qu’apprendre à parler correctement, positivement, clairement, sans argot ni blasphème est un moyen de contrôler nos facultés et d’être plus confiant…

Publié par Jean-Charles Réno

À propos de l’auteur: j'aime la nature et l'écologie mais je m'intéresse aussi à la psychologie et la spiritualité, je pense que tout est lié. Je suis arrivé dans l’équipe d’ESM en 2016 après avoir étudié en Angleterre et passé plusieurs années en Australie . Depuis toujours, je suis soucieux de la nature et de mon impact sur l’environnement. Ainsi, par le biais d’informations, j’essaie de contribuer à l’amélioration de l’environnement et de jouer un rôle dans l’éveil des consciences afin de rendre le monde un peu meilleur chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 signes que votre homme est définitivement votre âme sœur

horoscope

Horoscope du Vendredi 16 décembre 2022 pour chaque signe du zodiaque