Depuis avril 2014, la population d’abeilles a diminué de 40 à 60%

de | 24 mars 2015

population- d-abeilles

Depuis avril 2014, la population d’abeilles a diminué de 40 à 60%

Les apiculteurs américains ont perdu 42,1 % de leurs ruches depuis avril 2014,la perte la plus lourde a eu lieu pendant l’été, un fait qui a alarmé les entomologistes. Dans le cadre d’une enquête annuelle en partenariat avec le ministère américain de l’agriculture, les apiculteurs ont indiqué que plus de deux de leurs cinq colonies étaient mortes, et maintenant leur tâche consiste à ramener le nombre à la normale, ce qui signifie qu’ils devront diviser les ruches survivantes.

Selon le coauteur de l’étude Keith Delaplane, « ce que nous observons avec ce problème d’abeilles indique qu’il se passe de mauvaises choses dans nos écosystèmes agricoles. Nous venons seulement de le constater avec les abeilles car elles sont faciles à compter. »

Et bien que ces chiffres soient étonnamment élevés, ce qui a attiré l’attention des entomologistes, est que la perte a été plus lourde en été qu’en hiver, pour la première fois. Pendant l’été de l’enquête de l’année précédente, les apiculteurs ont perdu 19,8% de leurs abeilles, mais cette fois ils en ont perdu 27,4%. Jeff Pettis, un scientifique de l’USDA, qui étudie les abeilles, a déclaré qu’en plus des pertes inhabituelles pendant l’été, la reine était morte dans plusieurs colonies mobiles, ce qui est rare en soi.

La population d’abeilles a diminué : Que s’est-il passé ?

Les scientifiques qui ont travaillé sur l’étude croient que lamauvaise alimentation, les acariens et les pesticides sont certainement les coupables. Dick Rogers, apiculteur en chef pour Bayer, fabricant de pesticides, a minimisé la mortalité massive en affirmant que ce n’est « pas inhabituel  du tout », ajoutant que les ruches ont augmenté de 2,64 millions pour la période d’enquête à 2,74 millions en 2015.

Même s’il y a une amélioration statistique, cette augmentation ne signifie pas la santé globale de la population. Selon Delaplane, diviser les ruches restantes pour forcer la croissance de la population signifie que les abeilles sont poussées au-delà de leurs limites.

population-d-abeilles

Population d’abeilles

L’un des coupables possibles pour une telle baisse a attiré l’attention, les dérivés de la nicotine, les pesticides du groupe des néonicotinoïdes, la grande majorité d’entre eux sont fabriqués par Bayer. Les neonics, comme on les appelle, sont pulvérisés sur les semences de diverses cultures, donc une fois que les semences sont plantées, la culture se développe avec un insecticide intégré, mais il y a un vif débat sur les neonics, pour déterminer s’ils offrent vraiment un avantage aux cultures, et leur surutilisation semble coïncider avec les populations d’abeilles en déclin.

L’Union européenne reconnaît le lien reconnaît le lien et a imposé des restrictions sur l’utilisation des neonics. Dans une étude, la Commission européenne a relevé des éléments indiquant que le pesticide pourrait agir comme une neurotoxine chez les humains. Évidemment, Bayer nie formellement tout rapport que ce soit pour la mortalité massive ou les effets négatifs chez les humains.

De nombreuses campagnes cherchent à éduquer le public sur la santé des abeilles #SaveOurBess Campaign et pourquoi c’est un problème si important Friends of the Earth Bee Action Campaign . Pour plus d’informations, visitez le site http://www.sauvonslesabeilles.com/ et Save-Bees.org.

Source et auteure Depuis avril 2014, la population d’abeilles a diminué de 40 à 60% :Claire Bernish, The Anti-Media
Traduction

Claire C.

Une réflexion au sujet de « Depuis avril 2014, la population d’abeilles a diminué de 40 à 60% »

  1. monique MAIGRET

    on n’est pas dignes d etre sur cette planète que l’on détruit jour après jour

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *