Un chaman brésilien révèle le côté obscur de la « pensée positive » 

de | 5 octobre 2017
côté obscur de la « pensée positive

Un chaman brésilien révèle le côté obscur de la « pensée positive »

Image crédit : Shutterstock

Un chaman brésilien révèle le côté obscur de la « pensée positive » 

Bien sûr, à Esprit science métaphysiques nous croyons en la pensée positive, mais il est intéressant de voir et de comprendre certains aspects souvent ignorés de cette pratique.

Vous a-t-on déjà dit que vous devriez « penser positivement » et que vos problèmes disparaîtront?

Ou qu’afin d’obtenir ce que vous voulez dans la vie, tout ce que vous devez faire est de le visualiser et que cela finira par apparaître?

C’est une approche de la vie qui est populaire depuis des décennies grâce à des livres comme « Réfléchissez et devenez riche » » et « Comment se faire des amis et influencer les autres ».

Mais cela nous aide-t-il vraiment à mener une vie plus gratifiante et significative?

« Pas vraiment », selon ce chaman brésilien initié dans les traditions de la forêt amazonienne.

Dans un article publié dans Huffington Post, Rudá Iandé révèle le côté obscur de la pensée positive.

Le côté obscur de la pensée positive

« Concentrez-vous sur la puissance de vos pensées et vous transformerez ainsi votre réalité. »

Des milliers de livres, des ateliers et des gourous de l’entraide répètent le même mantra: « Changez vos pensées, changez votre vie ». Si seulement la mythique de « la loi d’attraction » fonctionnait pour la moitié des gens qui l’ont essayé! Nous aurions un plus grand Hollywood pour toutes les stars de la pensée positive, des milliers de nouvelles îles privées pour les millionnaires de la pensée positive et de grandes industries n’existant que grâce au succès des PDG de la pensée positive. Il n’y aurait pas assez de ressources sur la planète pour réaliser les rêves d’une nouvelle génération de magiciens en possession du « Secret ».

La pensée positive est comme la version New Age de la croyance au Père Noël. Tout ce que vous avez à faire est de faire une liste des choses qu’il vous faut, d’imaginer que cela vient à vous, et puis de vous asseoir et attendre que l’Univers vous le livre à domicile. La pensée positive prétend vous donner la clé de votre avenir le plus désiré juste en imaginant que celui-ci est déjà arrivé. En procédant de cette façon, vous attirez de la matrice universelle tout ce que vous voulez. Restez 100% positif pendant une assez longue période, et votre nouvelle réalité se matérialisera simplement à partir de vos pensées.

Il y a deux problèmes à cela:

1) C’est épuisant, et 2) C’est souvent inefficace.

La pensée positive vous apprend à ignorer vos véritables sentiments.

En fait, ce que la pensée positive vous apprend réellement c’est à vous hypnotiser en ignorant vos vrais sentiments. Cela crée une sorte d’étroitesse d’esprit. Vous commencez à verrouiller votre conscience dans une bulle dans laquelle vous n’existez que comme votre « moi supérieur », toujours souriant, plein d’amour et de bonheur, magnétique et irrésistible. Vivre à l’intérieur de cette bulle pourrait paraître bien à court terme, mais avec le temps, la bulle éclatera. C’est parce que chaque fois que vous vous forcez à être positif, la négativité augmente. Vous pouvez nier ou réprimer les pensées et les émotions négatives, mais elles ne peuvent pas disparaître.

La vie est pleine de défis, et faire face à ces défis quotidiennement déclenche toutes sortes de pensées et d’émotions, y compris la colère, la tristesse et la peur. Essayer d’éviter ce que vous considérez comme ‘négatif’ et vous en tenir uniquement au ‘positif’ est une énorme erreur. Lorsque vous niez vos vrais sentiments, vous dites à une partie de vous-même que vous êtes quelqu’un de mauvais, que vous êtes une ombre, que vous n’êtes pas au bon endroit ». Vous construisez un mur dans votre esprit et votre psyché se divise. Lorsque vous tracez en vous une limite entre ce qui est acceptable et ce qu’il ne l’est pas, 50 % de qui vous êtes est en refus. Vous essayez toujours d’échapper à votre ombre. C’est un voyage épuisant qui peut mener à la maladie, à la dépression et à l’anxiété.

Nous nous efforçons d’être heureux, et plus nous essayons, plus nous devenons frustrés. La frustration en plus de l’épuisement mène à la dépression. Les gens deviennent frustrés car ils ne peuvent répondre à l’archétype du succès vendu par Hollywood. Ils sont épuisés du combat qu’ils mènent contre eux-mêmes, et sont déprimés parce qu’ils ne sont pas en phase avec leur véritable nature.

Vous pouvez finir par être en guerre avec vous-même

Vous pouvez consacrer votre vie à mener une guerre contre vous-même. L’autre approche consiste à reconnaître que vous êtes un être humain avec un grand potentiel, et d’apprendre à accueillir à bras ouverts l’ensemble de votre humanité. Arrêtez de diviser vos pensées et vos émotions en pensées « positives » et « négatives ». Après tout, qui décide de ce qui est positif ou négatif? Où trace-t-on la ligne entre le bien et le mal en nous? Dans notre monde intérieur, cela n’est pas toujours très clair. Même les émotions les plus difficiles ont une fonction importante dans la vie. Le chagrin peut apporter de la compassion, la colère peut vous aider à surmonter vos limites, et l’insécurité peut devenir un catalyseur de croissance, mais seulement si vous leur donnez de l’espace dans votre for intérieur. Au lieu de vous battre contre votre propre nature, vous pouvez utiliser les défis de la vie pour progresser.

Beaucoup de gens se retrouvent souvent avec de nombreuses craintes, désespérés de ne pas connaître plus de succès. Ils pensent que le succès est une sorte d’oasis où ils pourront se reposer du monstre imaginaire de l’échec qui les poursuit constamment. Mais cette oasis se révèle être un mirage, qui disparaît dès que vous vous en rapprochez.

Mon conseil pour ces personnes est de faire le contraire de la pensée positive. Je les invite à imaginer le pire scénario possible, à explorer ce qui se passerait si leurs peurs les plus profondes devenaient réalité. En faisant cela, la peur cesse d’être monstrueuse. Et, toutes ces personnes pourront ainsi se rendre compte que même s’ils échouent, ils pourront se lever et essayer à nouveau. Ils apprendront de leurs expériences. Ils deviendront plus sages et plus aptes à réaliser leurs rêves ultérieurement. Sans aucun sentiment d’insuffisance, ils pourront profiter de la vie et laisser place à la créativité. Ils se rendront compte que le pouvoir qu’ils donnent à leurs peurs peut être consciemment utilisé pour créer la réalité qu’ils veulent.

Acceptez le contraste de la vie

Je crois au contraste de la vie. Lorsque vous acceptez tout l’éventail de votre être – y compris la tristesse, la colère, l’insécurité et la peur – toute l’énergie utilisée pour lutter contre vous-même redevient alors disponible pour vivre et créer. Il y a la même quantité d’énergie dans la « positive attitude » que dans ce que vous appelez négatif ou ombre. Les émotions sont une force pure de la vie, et vous ne pouvez accéder à la pleine puissance de votre conscience que lorsque vous laissez manifester l’intégralité de vos émotions. Bien évidemment, il y aura de la douleur, de la tristesse et de la colère, tout comme il y aura de l’amour, de la joie et de l’enthousiasme. Ces émotions trouveront leur équilibre naturel, et cet équilibre est beaucoup plus sain que de faire une distinction entre le bon et le mauvais.

Les humains sont des rêveurs, dans tout les sens du terme. Nous pouvons accomplir une grande partie de nos rêves au cours d’une vie, mais nous ne pourrons pas tous les réaliser. Mais les objectifs de vie les plus importants que nous devons accomplir avant de mourir, c’est la façon dont nous vivons actuellement. Avec une conscience et un sens de l’humour, nous pouvons embrasser la totalité de notre être et vivre une vie de l’âme. Au-delà de notre concept du « positif » et du « négatif », il y a la beauté, le mystère et la magie de notre véritable être qui méritent d’être honorés et célébrés. Cela est disponible pour chacun d’entre nous en ce moment même.

Rudà Iandé est un chaman et un coach de vie. Il est le fondateur de Primal Source et travaille comme entraîneur dans le développement personnel pour des clients privés et aide aussi des équipes d’entreprises à dépasser de nombreux limitations de soi et à exploiter leur créativité, et leur pouvoir personnel.

Pour Esprit science métaphysiques la vraie pensée positive n’a rien à voir avec le fait de vouloir posséder plus que vous n’en avez besoin.
Il ne s’agit pas de posséder un manoir, une île privée et avoir des millions sur votre compte en banque. En fait tout cela est plutôt lié à la négativité.
Cet article tente de renforcer l’acceptation selon laquelle nous devrions être heureux avec ce que nous avons, afin d’avoir davantage d’abondance dans notre vie et ce n’est pas faux.
Mais lorsque nous avons des vraies pensées positives, nous réalisons qu’aucune de ces choses n’est vraiment importante. L’amour et l’humilité sont des choses positives, tout comme s’occuper d’un autre, ou de veiller à ce que son voisin se porte bien.
Vouloir une nouvelle voiture, une nouvelle télé, une île, un grand compte bancaire, une renommée internationale, un grand profil sabote la loi d’attraction et n’est certainement pas positif.

Laissez-nous vos impressions dans les commentaires, nous sommes curieux de les connaitre.

Source: The Huffington Post.

55 réflexions au sujet de « Un chaman brésilien révèle le côté obscur de la « pensée positive »  »

  1. Alexe

    J’applique et te technique couramment et c’est ce qui fonctionne le mieux pour moi à présent !
    Merci merci merci

    Répondre
  2. Ava Da Costa viaggio

    Je partage l essentiel de cet article ……..j adhère completement à ce principe …….merci

    Répondre
  3. Pascaline

    ça me fait penser au film « Yes man » avec Jim Carrey, il dit oui à tout car il doit accepter les « opportunités » que la vie lui apporte, et il se retrouve dans des situations ingérables et hilarantes pour le téléspectateur.
    En fait, c’est complètement ça, il faut voir les choses positives de la vie sans nier, ou faire l’autruche face aux choses négatives de la vie. Par exemple, il y a des guerres, il ne faut pas se mettre à pleurer pour autant, ni l’ignorer, on peut juste agir en ayant de la compassion pour les victimes et pour les bourreaux aussi (si on y arrive, c’est plus dur) et nos pensées positives sont envoyées à l’univers.
    c’est plutôt comme ça que je vois la pensée positive 🙂

    Répondre
  4. sandra

    je ne suis pas d’accord avc le fait de vouloir amener la personne au plus profond du negatif pr qui’il voit qu’il peut s’en sortir et n’a rien a craindre de sa peur… bcp d’homme ont finit par sombrer ds la haine et la destruction en applicant se genre de pensees…. les pensees positives c’est pas du holliwood c’est l’acceptation de qui ns sommes, de notre vie, du tout qui ns entour aimsi que nos emotions, se regarder en face et s’aimer amour et acceptation ne peut qu’amener du bon. Donc bon je n’adhere pas a ses techniques. Positive amene positive amene amour amene la paix….

    Répondre
    1. Tatiana

      Oui je suis du même avis. Rester positif aide + que d’imaginer le pire etc… tout en gardant nos émotions et sentiments. En fonctionnant comme ça, ça vous ouvre sur d’autres perspectives tout en acceptant l’échec.

      Répondre
    2. Fabien

      En fait, aller explorer le pire est utile pour faire tomber les peurs notamment. La plupart de nos peurs ne se réaliserons jamais. Aller explorer le pire du pire permet de désamorcer la peur, car on prends conscience de son absurdité.

      De plus c’est quoi amener du bon ? Qu’est ce qui et bon ou pas bon ? Intrinsèquement le bien et le mal n’existe pas. Manger des glaces c’est bon, et manger des glaces tous les jours pendant 20 ans… c’est bon ou pas ? Je pense comme le yin et le yang, tout est dans tout et réciproquement. Lorsque l’on pense créer du bien, au même degrés dans un autre endroit on crée du « mal ». Tout est équilibré.

      Répondre
  5. bea

    en affrontant les « zones noires » nous devenons plus forts, constructifs et créatifs oui et parfois il faut par contre savoir lâcher prise…

    Répondre
  6. Robert

    Continuer de désirer ce que l’on a déjà est la vraie clé du bonheur. La pensée positive utilisée pour vouloir toujours davantage est effectivement inappropriée.

    Répondre
  7. Marie-Antoinette Fournier

    Oui totalement en accord avec ce chaman brésilien !
    S’il y a POSITIF il y a NÉGATIF … et où va-t-il donc ce négatif si je le rejette et lui surimpose du positif… on nage en plein délire de dualité.
    Tous les enseignements sérieux, de toutes les époques nous parlent de TRANSFORMATION, d’ALCHIMIE, de TRANSMUTATION !
    Il y a donc un état d’être en chacun de nous qui doit se métamorphoser en un autre état d’être plus subtil, plus lumineux, plus « spirituel » (sans allusion à aucune religion, mais en lien avec avec notre esprit. ) DÉJA EN NOUS
    Cette transformation ne se fait pas avec le pouvoir du mental, mais avec l’abandon et la confiance à la FORCE DE A VIE qui nous habite et qui nous amène au meilleur de nous-mêmes si…. le mental ne s’en mêle pas !
    Avez-vous vu une chenille se répéter  » Je me transforme en papillon…je me transforme en papillon ….je me tr…. parce qu’une chenille c’est trop insignifiant et petit…. » Elle est parfaite dans le rôle de la chenille et consent à ce que LA VIE la transforme en magnifique papillon ….quand c’est le moment !
    LA VIE EN MOI se charge de transformer le « plomb en or  » quand je vis dans une attention consciente à CE QUI EST LA maintenant.
    Si je quitte une situation douloureuse – sans conscience – je la retrouve ailleurs puisqu’elle est en moi avant d’être dans le monde !

    Ce qui a été fait dans l’inconscience va doucement être ramené la conscience de l’AMOUR .

    Répondre
    1. Payet Jocelyne

      Merci. C’est agréable de croiser ces mots au hasard de la toile. ..
      Belle route à vous 💖💖💖

      Répondre
  8. muriel

    Ce qui revient à dire que la loi de l attraction est en soi…..la bonté, l humilité, le coeur

    Répondre
  9. Akbal

    très bonne article merci ! je tien a rajouter pour une pensé positive réussie, on doit prouvé son contraire, ça polarité, une fois qu’on l’as trouvé et créer une collaboration entre elles . Elles se manifestera dans le monde matériel et on auras crée une trinité tout simplement. je vous invites a essayer ! 🙂 il n’y as rien de mal ni rien de bon juste des choses a polarité negative et postive qui ne demande qu’as collaborer et nous en somment les acteurs ..

    Répondre
  10. Véronique

    Oui je suis d’accord, c’est aussi mon expérience. Nous devons avoir confiance en ce que l’univers nous propose car tout ce qui vient à nous sert à nous faire grandir. La loi de l’attraction fonctionne très bien pour celui qui sait accueillir avec gratitude tout ce qui se présente à lui et sait en tirer les conséquences, ainsi il n’y a pas de mal et de bien mais les signes que nous devons évoluer. Et plus nous évoluons en conscience plus ce que nous désirons (en dehors de notre ego) se réalise. Il faut laisser la part belle à notre spiritualité pour cela et abandonner nos manques personnels;

    Répondre
  11. Nathalie

    Pour moi c’est du tantrisme.
    Ressentir ses émotions négatives , colère , peur. .. au plus profond de soit jusqu’à épuisement de l’émotion , cela peut durer 5 ou 10 mn. …
    Puis se réjouir de cette libération avec amour, compassion, joie , bien être, félicitations, réjouissance. ..
    Ceci devient positif, et nous permet de mieux avancer, progresser , décider de modifier un changement en nous , un projet … avec la joie en profondeur.

    Répondre
  12. Julie

    Merci pour cet article.
    Je partage cette vision des choses. Il ne s’agit pas de se forcer a être différent de ce que l on est ou ce que l on ressent ,mais d’accepter tout ce qui vient avec bienveillance envers nous même.
    Le principe de l impermanence et de la non dualité.
    Merci😊

    Répondre
  13. Nathalie Annaloro

    La pensée positive peut être une étape pour mieux se rendre compte de son potentiel de co-creation et se sortir de situations qui engendrent trop de mal être. Elle devrait à mon sens être ponctuelle et associée à Une démarche spirituelle qui ouvre parallèlement la voie d’une meilleure connaissance de soi et des loies qui régissent l’univers. L’étape ultime est d’accepter tout ce qui est et de laisser couler la vie en nous sous toutes ses formes. vivre dans l’harmonie. L’acceptation libère de la souffrance

    Répondre
  14. sylvie

    un grand oui pour cet article !Le plus important, être vrai, accueillir chaque pensée.Lorsque nous pouvons accepter ce que nous désignons comme « négatif », ces pensées passent et laissent la place pour les vraies pensées positives.Rien ne sert de résister et de se mentir à soi même.Regarder sa peur, sa souffrance, sa colère en face.

    Répondre
  15. Mariaud Philippe

    Se concentrer uniquement sur la pensée positive, c’est faire le jeu d’une partie de nous-même. C’est faire le jeu de la dualité au détriment de l’Unité.

    Répondre
  16. Le chaman bresilien

    la loi d’attraction , la visualisation , croire en soi ne suffit pas mais ça aide vraiment et fais toute la difference a condition de bosser , bosser , bosser , et encore bosser comme un fou pour atteindre ses objectifs . SI VOUS VOULEZ SAVOIR COMMENT UTILISER CE PRINCIPE A VOTRE AVANTAGE , CHERCHEZ COMMENT ARNOLD SHWARZENEEGER OU CONOR MCGREROR L’ONT UTILISÉ , C’EST JUSTE FASCINANT . JE VOUS REMERCIE 💪.

    Répondre
  17. May

    Comme pour Pascaline, ma vision de la pensée positive ne réside pas dans le fait de nier mes sentiments ou ce qui est dérangeant mais plutôt de ne pas focaliser tout mon temps et mon énergie sur les situations négatives que je vis au risque d’oublier ce qu’il y a de bien et d’heureux autour de moi. Ce qui me fait penser à une situation que j’ai vécu personnellement. J’ai perdu mon enfant il y a 4 ans. Celui-ci est décédé à l’âge de 5 mois et demi. Le choc, le désespoir, j’en ai perdu le goût de vivre. J’ai cherché des réponses et grâce à la pensée positive je me suis rendu compte que même si j’avais vécu une tragédie, j’avais un homme qui m’aimait et qui avait besoin de me voir forte pour s’en sortir, des parents fières et aimants, des études universitaires que j’adorais bref, que j’avais même si je venais de prendre en plein ventre un double uppercut, des raisons de me relever. Moi et mon conjoint, avant de vivre cela, on était individualiste et s’en se rendre compte on vivait presque chacun de notre côté, mais de devoir combattre ensemble pour ne pas sombrer et de ne pouvoir compter que sur nous (dans un certain sens puisque bien qu’étant entouré, le seul à me comprendre c’était lui et vice versa) pour tenter de se relever nous a rendu plus fort en tant que couple. Le fait d’avoir vécu ce bonheur si court et de l’avoir perdu en un battement de cil, nous a donné l’envie de tout vivre intensément. Du coups, on se rend compte que même au travers des situations les plus difficiles, il y a toujours une leçon à apprendre et il y a toujours de l’espoir et c’est sur ce tout petit espoir qu’il faut s’accrocher. Rien à voir avec le fait de nier. Il faut ressentir les choses si douloureuses soient elles et s’accrocher à un élément positif, même insignifiant afin d’avancer chaque jours, jusqu’à cela devienne gérable.

    Répondre
  18. Dreams

    Complètement d’accord car c’est impossible d’échapper à l’ alternance négatif positif, à moins d’être dans l hyper contrôle qui conduit à des désordres psychiques plus néfastes que des pensées négatives et donc contraire à ce que l’on recherche. Par contre, cultiver la pensée positive en acceptant les pensées négatives, sans s’ y accrocher, est bénéfique à tout point de vue. Bien sûr c ‘est un travail sur soi d’ouverture et non de contrôle.

    Répondre
  19. MD

    La Vie n’est qu’une question d’Équilibre pour atteindre le vrai Bonheur !!!
    Un Équilibre en tout , le Bien et le Mal , le Vrai et le Faux , le + et le – etc…..

    Répondre
  20. Margotte

    Lorsque je fais la pensée positive et que rien n’arrive, c’est vrai je me sens frustrée et ca me met en colère et c’est en me mettant en colère que les choses que je souhaites arrivent. Et grâce à cet article, je viens de comprendre bien des choses. De plus, tout est équilibre sur terre, alors oui, on a besoin du positif comme du négatif pour avancer.
    On retrouve le positif et négatif dans les particules, dans l’électricité… c’est complémentaire, on a besoin des deux

    Répondre
  21. Luke

    Super article, merci ! Dur de l’appliquer au quotidien, mais ça ressemble beaucoup au chemin de vérité tout ça =)

    Merci pour voter travail, heureux de vous relire.

    Répondre
  22. Claude

    Nous sommes (Notre humanite) régis par la loi du deux (de la dualite) impossible d’en sortir dans cette vie. Bien (positif) et mal (négatif) sont des opposés complémentaires ! On défini ce qui est bien par rapport a ce qui nous paraît mal et vice versa.
    Vouloir (prétention de l’égo) rejeter le négatif c’est comme jamais vider ses poubelles, un moment ça sent mauvais ! Le négatif nous montre ce qu’il y a à corriger ! Nier le négatif c’est le refouler et comme on le sait, le refoulé revient (au galop) !
    Le négatif nous montre notre ignorance pour la transformer en connaissance !
    Il n’y a ni punition ni récompense seulement des conséquences ! Nier le négatif c’est se cacher de ses monstres…..un vrai guerrier les affrontent !
    L’Homme est un transformateur d’ombre en lumière !
    Pour terminer cette citation de « Lao Tseu » :
    « Au lieu de maudire les ténèbres, allumez une bougie »

    Répondre
  23. Francois

    Je suis emmerveillé par la verité qui ressort de cet article! je ne sais pas pour vous
    mais pour moi il repond à mes questions et a mes attentes du moment.
    Ressentir des émotions est plutot bon signe au final car ca signifie etres en vie,mais il est vrai que c’est tres douloureux parfois… même souvent a vrai dire on ne va pas se mentir, Cela me fais penser au celebre tableau de San Sabastian avec toutes ses fleche planter dans le corps. On est tous des San Sebastian.. alors on preferes fuir sans affronter! Ce n’est ni plus ni moins que de la peur.. nous nous inventons des subterfuges ou des bequilles mentales… qui, il faut l’avouer ne sont que temporaire et nous apportes pas de grande satisfaction.. N’est ce pas aussi une question de survie tout ca? car face a la menace notre reflexe de base est de fuir.. Nous nous mentons a nous meme refusant de voir la realité dans sont ensemble telle quelle se presentes à nous…

    Bravo a ce Monsieur pour ses sages conseils et merci a ce site de les partagers

    Répondre
  24. Nancy

    Autrement dit être positif en aimant et acceptant ce que je considère négatif de moi donc ce que je n’aime pas de moi. Accepter tout ce qui est dans le moment présent et reconnaître que c’est là nous permet de le changer. Accepter aussi que ça prendra le temps que ça prendra pour changer.

    Répondre
    1. Christine

      Je suis en harmonie totale avec votre façon de penser et très bien exprimée merci !

      Répondre
  25. Steve

    Cet article est rédigé clairement par quelqu’un qui ne connaît pas vraiment les principes profonds de la loi de l’attraction, Un des principes est de justement accepter ses émotions et de les voir comme un sorte d’alarme. Un deuxième principe est de justement prendre action et ne pas rester assis sur son derrière et attendre que ça se manifeste. Je suis d’accord de dire que les émotions ne sont ni blancs ou noirs et que ce sont des différentes nuances. Mais vraiment quand on se méprends entre la « pensée positive » et la « loi de l’attraction » la il faudrait quand même un peu plus de recherche à ce journaliste du Huftington post. Car son ignorance me fait réellement 😂

    Répondre
  26. Ode

    Oui, un grand MERCI pour cet article, très bien rédigé et très explicite… C’est très réconfortant de lire cela de + en + sur Internet, car ce marketing de l’illusion et du déni, en fait, vendus par la pensée positive, m’est devenu particulièrement insupportable et indigeste depuis des années, surtout dans ce monde trop artificiel et hollywoodien, oui, de la (fausse) spiritualité…
    Comme l’écrivent bien plusieurs personnes dans ces commentaires (je suis surtout très touchée par le témoignage de May, très beau, très fort et très inspirant.. !), la clé est vraiment dans l’équilibre des 2 polarités, présentes partout dans toutes les formes de vie et de matière, et même dans l’Univers et dans l’Esprit… Aum, Om, un très grand MERCI…

    Répondre
  27. thibault

    Nos ressentis négatifs sont primordiaux pour savoir ce qui est bon, les livre tel que « le secret » ne sont que le début de l’ascension. Et on se rend compte que des livres comme ça ne sont pas bons pour l’homme, et voir même empire la vie de la personne. Mais lorsque l’on se porte vers quelque chose de bon les échecs successifs nous amènent nos réponse. Ce chemin personne ne peut et ne doit vous le dire c’est notre travail. Et ignoré le positif n’est pas la solution, la solution après tant d’études de chute de désespoir je l’ai enfin trouvé moi un jeune dépressif de 14 a mes 21ans , a force de recherche d’études, d’analyse de texte religieux, quantique, développement personnel, loi quantique approfondi. J’ai était surpris moi-même de voir a quel point autant de connaissance nous font parvenir à la solution. Qui est TROP simple, trop évidente, après l’avoir trouvé j’ai même poussé mes recherches 2 ans encore afin de vérifier mais j’étais dans l’erreur, parce que j’avais bien trouvé mon cerveau ne voulez pas croire en cette simplicité. A celle ou celui qui lira c’est ligne c’est un grand bout de chemin que je vous offre peut être le meilleur, plus profond que Deepak Choprah et moins fermer que Advaita vedanta, questionner sans cesse, tout! Quand vous en aurait assez vous comprendraient. La solution ne peut être transmise car inutile est inconcevable sans le chemin préalable pour l’obtenir. C’est trop simple pour être facile malheureusement, lisait entre mes lignes et vous trouverai en vous même. Je ne vous vend pas du rêve, je ne cherche qu’à aider et c’est la meilleur manière dont je puisse le faire.
    Poser vous moins qu’un instant de façon infini avec amour, et le bonheur sera votre. ( La solution est dans cette phrase vous ne la comprendrai pas en la lisant, mais lorsque vous aurait fait votre chemin ( le début seulement car la vie est pleine de surprise ), vous saurez. En espérant vous aider

    Répondre
  28. Martin

    Je crois que c’est fort intéressant.. Et, effectivement, le fait de vouloir des « sur-biens matériels » ne fait pas partie de la vraie définition de la Vie.

    Je lisais un article à propos de la concordance de ce que notre âme veut réellement et ce que notre conscient lui impose de vouloir. Oui, nous aurions des millions, des voitures de luxe, etc. si c’est ce que notre âme souhaite et que c’est en accord avec notre conscient.. Par contre, nous savons fort bien que nos âmes ne sont pas ici pour vouloir des biens matériels mais pour une évolution.. En comprenant des livres comme « Le Secret » on se rend rapidement compte que leur secret est que les gens les croient et achètent leur livre, disque, films et autres. Ce n’est que de la poudre aux yeux.

    En contrepartie, si nous souhaitons ce que notre âme désire vraiment, nous n’aurons aucunes difficultés à obtenir ce que nous désirons. Par exemple, le succès de quelqu’un d’autres, l’aide que nous pouvons apporter, le respect, la tolérance, la compréhension sont des choses qui sont majoritairement souhaitées par nos âmes. Je dis « majoritairement » car cela dépend de ce notre subconscient souhaite. Et nous pouvons trouver et obtenir les vraies réponses en écoutant le coeur et non la tête..

    Mais tout de même un article fort intéressant.. Merci

    Répondre
  29. Alain Hubrecht

    On continue à se regarder le nombril, sauf votre respect. Ne parlent ici que des gens qui n’ont pas de réels problèmes.
    Que dire à une personne qui souffre mille maux, qui est ruinée, handicapée, et surtout qui souffre longtemps sans vision d’espoir. Je n’ai pas la réponse. Vous ne guérirez pas non plus un vrai dépressif avec la pleine conscience ou des pensées positives, puisqu’il n’est plus capable chimiquement d’en générer.
    Il est temps qu’on se conduise un peu plus sérieusement, scientifiquement, en regardant ce qui se passe du côté de tous ces gens malheureux à qui aujourd’hui on fait payer bien cher des stages de pensée positive.
    Le cerveau reste un grand méconnu, avec des phénomènes comme le générateur d’images aléatoires, la fréquence des ondes et le circuit de l’empathie qui nous restent mystérieux.

    Répondre
  30. Natie

    J’ai testé la « pensée positive » dans un contexte où je devais survivre. En effet, on réussit des choses, tout en creusant un trou noir à l’intérieur de soi. J’ai faillit tomber dans le trou noir. Dans un contexte où l’existence de la pensée positive justifie de sacrifier l’essentiel pour l’artifice ( ex: Tu as perdu cet ami mais tu as toujours un travail, tu devrais être heureux, reste positif!), j’invite chacun à prendre quelques minutes pour écouter ses émotions, car plutôt que de nous donner une règle à suivre docilement sans comprendre, elles nous permettent de découvrir qui nous sommes et sont les seules ressources sur lesquelles on puisse vraiment s’appuyer pour affronter les défis de la vie.

    Répondre
  31. rochdi

    le désastre de cette technique commence a faire surface.a force de lutter pour devenir super man -au lieu de nous accepter comme tel- on gaspille énormément d énergie psychique.parce que tous simplement on nous a conditionnés que la vraie vie épanouie c est vivre sans souffrir.alors que dans la vraie vie il de la joie et de la tristesse. de la réussite et des échecs..etc

    Répondre
  32. Michoko

    Merci pour ce texte déculpabilisant, enfin ! Cela fait du bien et répond à certaines questions . Merci 👏👏👏

    Répondre
  33. sylvie chardin

    Merci pour cet article!! Enfin quelque chose de sensé vis à vis de la sacro sainte pensée positive!!! C’est sûr si c’est un chaman brésilien, coach etc qui le dit ça fait tout de suite pus sérieux. On me croira peut-être maintenant qu’il l’a dit!! J’adore quand vous faites des articles aussi proches de la réalité et sans blabla. Encore merci

    Répondre
  34. Rammit

    Tres bel article !!et très utile !il est nécessaire de se déculpabiliser et de revenir a plus de douceur envers nous même et pour ça, accepter avec amour tout ce qui remonte, l’ombre comme la lumière, le vide comme le plein, le yin et le yang, et traverser toutes ses émotions pour qu’ elles s’apaisent enfin et nous laissent vivre sereinement !!merci

    Répondre
  35. Sandrine

    Tres bel article !!et très utile !il est nécessaire de se déculpabiliser et de revenir a plus de douceur envers nous même et pour ça, accepter avec amour tout ce qui remonte, l’ombre comme la lumière, le vide comme le plein, le yin et le yang, et traverser toutes ses émotions pour qu’ elles s’apaisent enfin et nous laissent vivre sereinement !!merci

    Répondre
  36. Tallon Robert

    Pour moi être positif c’est faire de son mieux et de s’en contenter,quand ça ne va pas se dire que çà pourrait être pire,rêver d’avoir quelque chose c’est déjà en avoir une partie ,on ne peut pas tout avoir,car après!les choses simples sont souvent les meilleures!une belle journée,un beau temps,un bon barbecue en famille ou entre amis c’est pas « bling-bling »c’est chouette!dialoguer c’est bon à condition de ne pas vouloir imposer vos idées à tout prix écouter votre interlocuteur,pas de monologue!un échange d’idées ,rire dès que l’occasion se présente,sinon provoquer la!ne vous occupez pas des « tu ni arriveras pas! »et des parasites qui profitent à sens unique .Avant de vous endormir ,essayez ,de penser à quelque chose d’agréable ,pour que le subconscient prenne le relais.good luck !

    Répondre
  37. Jean-Pierre Roy

    Ce chaman a découvert soudain que sa vision de la pensée positive est fausse et ikl vire complètement capot avec la pensée négative. Comme il la présente, il parle de la pensée positive » exploitée par le capitalisme, par les livres de la pensée magique qui ont détourné la varie pensée positive de son objectif réel. IL a bien raison de s’y opposer de se révolter.

    Mais la « vraie pensée positive » est une attitude, une simple attitude, qui amène à détecter à travers tous les événements de la vie, tous ceux qui vont me nourrir positivement afin de me garder en paix avec la vie. Et cela n’a rien de forçant, ni de mal, ni de négationniste. Et tout à l’honneur de la vraie pensée positive spirituelle, elle permet d’aller y puiser l’énergie nécessaire pour faire face aux difficultés qui ne manquent pas de surgir dans la vie quotidienne. C’est aussi cette énergie qui permet de voir ce qui peut être fait pour aller de l’avant dans la défense des droits à chacun de vivre une vie décente.

    Répondre
  38. Jean-Pierre Roy

    Ce chaman a soudain découvert, dans sa crise existentielle, que sa vision de la pensée positive était complètement fausse et il vire complètement capot vers la pensée négative. La pensée positive qu’il présente est celle exploitée par le capitalisme et sa pensée magique qui ont détourné la vraie pensée positive de son objectif réel. Il a bien raison de s’y opposer et de se révolter. Mais pourquoi tombe-t-il dans le piège de tout voir négatif, dans un pessimisme noir et dans une négation totale de la pensée positive.

    La « vraie pensée positive » n’a rien à voir avec ce qu’il décrit. La « vraie pensée positive » est une attitude, une simple attitude, qui amène à détecter à travers tous les événements de la vie tous ceux qui vont me nourrir positivement afin de me garder en paix avec la vie. Et cela n’a rien de forçant, ni de mal, ni de négationniste. Et tout à l’honneur de la vraie pensée positive spirituelle, elle me permet d’aller y puiser l’énergie nécessaire pour faire face aux difficultés qui ne manquent pas de surgir dans la vie quotidienne. C’est aussi cette énergie qui me permet de recevoir les autres avec bienveillance et de pouvoir leur offrir un peu de mon bonheur.

    Répondre
  39. Claude

    Ça me fait du bien de lire cet article car depuis que je me suis mise au développement personnel j’essaie d’appliquer la pensée positive en permanence, la loi de l’attraction. Et comme ça ne fonctionne pas comme je le souhaite je cherche encore et partout le thérapeute qui va m’amener à cette réussite. Je me dis qu’il y a quelque chose en moi qui cloche, que je dois trouver.. je me dévalorise au lieu de m’aimer de m’accepter d’accueillir mes peines’ mes souffrances et de les laisser partir pour accueillir la joie de nouveau. J’essaie de réussir à être plus performante pour gagner plus mais c’est pas facile bien que j’applique tout à la lettre ou’presque .. et la encore je me dévalorise. . Et c’est vrai que c’est parfois à en devenir folle…… Merci ! !

    Répondre
  40. Nico berthet

    Jsuis loin d être tout l temps positif j ai d énormes colères et etc mais ce que je sais c est que ce que j ai pensé fort m’est tombé dans les mains tôt ou tard . En le provoquant ou qu on me l a posé sur un plateau d argent clé en main.

    Répondre
  41. Yann

    Totalement d’accord, cet article est très pertinent car il va à l’encontre de la mode actuelle qui est de renier nos cotés sombres. Or on ne peut savoir que l’on est Lumière qu’en explorant toutes nos facettes sombres. Sans ça on entretient l’illusion et on joue le jeu opposé de celui que l’on prône.

    Répondre
  42. Marino

    La pensée positive, c’est se renier soi-même dans ce que l’on est. C’est du plagiat, de la composition, ça pue et c’est contre-fait ….. Ca nous enlise plus que ça ne nous permet de nous élever. On se cache à nous même ce que nous sommes, ont s’interdit de réagir on réprime des sentiments qui au contraire devraient être extérioriser afin de préserver notre santé physique, énergétique, morale et mentale. bref, c’est une véritable saloperie. Combien de personnes je traite pour des déprimes, réveils nocturnes, manque d’appétit, difficultés à respirer amplement, boule dans la gorge, à l’estomac, etc. Tout ça à causes de ces sentiments refoulés parce que « ça n’est pas bien de dire les choses » et que l’on se ment en essayant la pratique de la pensée positive. Quel drame …

    Répondre
    1. Yann

      Oh….que oui…je le constate aussi beaucoup avec une majorité de personnes dans ce cas. Mais souvent elles se complaisent aussi dans cet état, heureusement pas toutes.

      Répondre
  43. Gheron

    Totalement d’accord .. ne voir que ce qui est positif c’est comme élever des enfants dans une bulle d’amour, sans leur laisser savoir ce qui existe d’autre autour : les autres et la vie , qui elle n’est ni rose ni belle, empêcher les enfants de savoir que le mal et la mort existent, revient à tronquer la vérité et les envoyer à un moment ou un autre dans la gueule du lion ….. merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *