in

Comment aider les enfants à gérer les émotions difficiles ? 7 conseils pour y arriver

Partager

Il est impossible de rester à l’écart des émotions inconfortables. Personne ne peut le faire, ni les adultes, ni les enfants. Même si on voulait les mettre dans une bulle pour qu’ils ne souffrent pas, ce serait totalement contre-productif.

Cependant, de nombreux parents s’efforcent d’empêcher leurs enfants de vivre ces émotions négatives ou difficiles. Mais ce n’est pas bon sur le long terme. À un moment donné, les enfants devront faire face à ces situations, à la douleur et à la frustration.

Les enfants ne doivent pas être protégés des émotions inconfortables, ils doivent apprendre à les gérer correctement lorsqu’elles surviennent. Les enfants doivent apprendre à gérer les émotions négatives de manière saine.

Comment aider les enfants à gérer les émotions inconfortables

Bien que ce ne soit pas une tâche facile, apprendre aux enfants à gérer la douleur, la colère ou la rage, entre autres, les préparera à la vie. Ces émotions délicates seront de plus en plus intenses, alors apprendre à les affronter dès le plus jeune âge facilitera leur processus d’adaptation et de maturation.

Apprendre aux enfants à savoir gérer leurs émotions est le meilleur moyen de les préparer à affronter les responsabilités et les déceptions de la vie d’adulte.

1. Apprendre aux enfants à gérer l’ennui

L’ennui est quelque chose qui peut nous surprendre. Cependant, les enfants sont très susceptibles de s’ennuyer et d’exiger de l’attention. Cependant, le fait qu’un enfant s’ennuie ne signifie pas qu’un adulte doit résoudre ses problèmes. En fait, c’est bien que les enfants s’ennuient de temps en temps.

L’ennui stimule la capacité innée des enfants à être créatifs. Par conséquent, il est nécessaire d’encourager les enfants à chercher des moyens d’utiliser leur temps et non de leur offrir un divertissement constant.

Annonce

Il faut encourager l’enfant à être proactif face à son ennui et à réfléchir positivement à ce qu’il faut faire pour le résoudre.

2.Apprendre aux enfants à gérer la frustration

Vouloir aider un enfant lorsqu’il est frustré est une réaction naturelle, mais les enfants doivent savoir comment gérer efficacement cette frustration. Il n’y aura pas toujours quelqu’un avec eux pour le faire, alors ils doivent apprendre à faire face à une situation frustrante.

Si un enfant a du mal à faire un devoir, à résoudre un casse-tête, à construire un jouet, vous ne devriez pas faire le travail à sa place. En faisant cela, l’enfant grandira avec un sentiment de frustration.

Annonce

Dans ces cas, il faut parler à l’enfant, l’aider à se calmer et l’encourager à chercher une solution. Ainsi, il apprendra que pour résoudre une situation frustrante, il faut d’abord se calmer.

Si un enfant n’a pas la possibilité de résoudre ses problèmes par lui-même, il peut développer un sentiment d’impuissance acquise. C’est-à-dire qu’il grandira convaincu qu’il a besoin des autres pour résoudre ses problèmes.

3. Apprendre aux enfants à gérer la tristesse

La tristesse est une émotion qui nous accompagnera tout au long de notre vie. C’est quelque chose de normal qui survient à la suite d’événements et de situations. Les enfants doivent apprendre à identifier la tristesse et savoir que c’est quelque chose de normal, quelque chose qui passe.

Votre enfant doit apprendre que la vie n’est pas que joie et célébration. Le laisser vivre sa tristesse naturellement l’aidera à se sentir mieux dans sa peau et à accepter ses sentiments.

4. Apprendre aux enfants à gérer leur anxiété

Il n’est pas sain pour les enfants de vivre avec une anxiété constante. Cependant, il est important qu’ils reconnaissent quand ils sont anxieux et quel genre de situations déclenchent cette émotion. Ce n’est qu’alors qu’ils pourront apprendre à les identifier et à les gérer.

Ils doivent également apprendre à affronter les peurs que cette anxiété génère et découvrir que cette émotion ne doit pas les empêcher de réaliser ce qu’ils veulent, qu’il s’agisse de gagner à leur jeu préféré ou d’obtenir une bonne note à un examen.

Annonce

Lorsqu’un enfant est anxieux, il est important de l’aider à comprendre ce qui se passe et de lui apprendre à se calmer. Parfois, vous devez les laisser exprimer leur anxiété afin de pouvoir leur montrer ce qui se passe et les aider à surmonter leurs peurs. Les réprimer ne résout rien.

5. Apprendre aux enfants à gérer la déception

Toutes les images / Pixabay

La déception apparaît souvent chez les enfants pour de nombreuses raisons, la plupart incontrôlables. Il se peut que son équipe préférée ait perdu un match, que vous ne trouviez pas son bonbon préféré, que son ami soit dans un groupe différent ou que sa mère ou son père n’arrive pas à temps pour jouer avec eux avant le dîner.

Quelle que soit la raison, la déception est une émotion que nous vivons tout au long de notre vie et que nous devons apprendre à gérer. Sinon, nous vivrions dans un sentiment constant de fin du monde.

Empêcher les enfants de se sentir déçus ou essayer constamment de faire en sorte qu’ils ne soient pas déçus les rendra capricieux et égocentriques.

6. Apprendre aux enfants à gérer la colère

enfants souffrant

La colère n’est pas une mauvaise émotion. La mauvaise chose est ce que nous décidons de faire quand cela se produit. Les enfants doivent apprendre des façons saines de gérer la colère et les sentiments de colère, car l’agression n’est ni nécessaire ni saine.

Annonce

Lorsqu’un enfant est bouleversé, apprenez-lui à calmer son corps en respirant profondément et en prenant un moment pour faire une pause. Compter jusqu’à six est une formule qui fonctionne aussi bien avec les enfants qu’avec les adultes et permet de prendre de la distance et de mieux contrôler la situation.

7 . Apprendre aux enfants à gérer la culpabilité

Un enfant ne devrait pas toujours être autorisé à se débarrasser de sa culpabilité avec des excuses. Les enfants doivent apprendre à reconnaître que leur comportement affecte les autres et que des excuses ne résolvent pas tout. Il ne s’agit pas de leur faire honte, il s’agit de favoriser une culpabilité saine qui peut apporter un changement constructif.

Si nous acceptons les excuses d’un enfant sans l’aider à reconnaître sa culpabilité et donc sa responsabilité, l’enfant n’apprendra pas que ses actions peuvent blesser les autres.

Publié par Jean-Charles Réno

À propos de l’auteur: j'aime la nature et l'écologie mais je m'intéresse aussi à la psychologie et la spiritualité, je pense que tout est lié. Je suis arrivé dans l’équipe d’ESM en 2016 après avoir étudié en Angleterre et passé plusieurs années en Australie . Depuis toujours, je suis soucieux de la nature et de mon impact sur l’environnement. Ainsi, par le biais d’informations, j’essaie de contribuer à l’amélioration de l’environnement et de jouer un rôle dans l’éveil des consciences afin de rendre le monde un peu meilleur chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 4 signes du zodiaque les plus chanceux la semaine du 12 décembre 2022 en amour et dans la vie

14 phrases beaucoup plus essentielles et importantes que je t’aime. L’amour est bien plus que 3 mots