10 théories hallucinantes qui vont changer votre perception

de | 13 février 2015

10 théories hallucinantes qui vont changer votre perception

La réalité n’est pas aussi simple et évidente qu’on voudrait le penser. Certaines des choses que l’on prend au sérieux et au premier degré sont notoirement fausses. Des scientifiques et des philosophes ont fait de grands efforts pour changer nos perceptions communes de celle-ci. Les 10 exemples ci-dessous vont vous en donner la preuve.

1. La grande glaciation.

La grande glaciation est la théorie de l’état final vers laquelle notre univers se dirige. L’univers a une offre limitée de sources énergétiques. Selon cette théorie, quand cette énergie sera à court de ressources, l’univers va dégénérer en un état congelé. L’énergie thermique produite par le mouvement des particules, la perte de chaleur et la loi naturelle de l’univers indiquent que ces particules vont ralentir le mouvement de la terre etéventuellement l’arrêter un jour.

2. Le solipsisme (le repli sur soi).

Le Solipsisme est une théorie philosophique qui affirme que la réalité est comprise comme étant totalement subjective et que rien n’existe a part la conscience d’un individu. A première vue, cela peut sembler idiot mais peut-on nier dans notre âme et conscience l’existence du monde qui nous entoure? A moins de mettre toute votre volonté, il est pratiquement impossible de vérifier quoi que ce soit à part votre propre conscience.

Vous ne me croyez pas? Pensez un instant et pensez à tous les rêves possibles que vous avez eus dans votre vie. N’est-il pas possible que tout ce qui est autour de vous ne soit rien de plus qu’un rêve incroyablement complexe? Mais nous ne pouvons douter de certaines personnes et choses car nous pouvons les entendre, les voir, les sentir et les goûter, n’est-ce pas? Oui et non. Les personnes qui consomment du LSD par exemple, peuvent avoir accès aux hallucinations les plus convaincantes mais nous ne prétendons pas que leurs visions soient «la réalité». Vos rêves simulent les sensations, après tout, ce que vous percevez c’est ce que les différentes parties de votre cerveau vous indiquent.

En conséquence, quelle est la partie de l’existence sur laquelle nous ne pouvons douter? Aucune. Pas le moment où on mange du poulet au diner avec nos doigts. Pas le moment où on ressent les touches du clavier sous nos doigts. Et chacun de nous ne peut être sûr que de ses propres pensées.

3. La philosophie idéaliste

théories hallucinantes

George Berkeley, le père de l’Idéalisme, a soutenu tout qui existait en tant « qu’idée » dans l’esprit d’un individu. La théorie de Berkeley était considérée comme idiote à l’égard de ses camarades. L’histoire raconte que l’un de ses détracteurs a bousculé une pierre avec ses yeux fermés et a dit: « Voilà, je l’ai réfuté! »

L’idée étant que si la pierre n’existe réellement que dans son imagination, les pierres ne peuvent être bousculées par son regard. Certaines affirmations de Berkeley sont difficiles à comprendre, surtout à l’heure actuelle. Il a fait valoir qu’il existe un Dieu tout-puissant et omniprésent qui peut tout voir à la fois. Réaliste ou pas?

Théories hallucinantes 4. Platon et Logos.

théories hallucinantes

Tout le monde a entendu parler de Platon. C’est le philosophe le plus célèbre au monde. Comme tous les philosophes, il avait beaucoup de choses à dire concernant la réalité. Il a fait valoir qu’au-delà de notre réalité perçue, se trouve un monde de formes « parfaites ». Tout ce que nous voyons est juste une ombre, une imitation de la façon de ce que sont vraiment les choses. Il a également fait valoir que par les études philosophiques, nous avons une chance d’avoir un aperçu de ce que sont vraiment les choses grâce à la découverte des formes parfaites de toutes les choses que nous percevons.

En plus de cette déclaration étonnante, Platon , étant moniste, a dit que tout est fait à partir d’une seule substance. Ce qui selon lui, veut dire que les diamants, l’or et les excréments de chien sont tous composés de la même matière première mais sous des formes différentes. Un fait qui a été prouvé dans une certaine mesure par les activités scientifiques menées à l’échelle atomique et moléculaire.

5. Le présent.

théories hallucinantes

Le temps est quelque chose que nous percevons naturellement, si nous arrivons à le visualiser dans le moment présent, nous arrivons généralement à le diviser en passé,présent et futur. Le présent fait valoir que le passé et le futur sont des concepts imaginaires et que seul le présent est réel.  En d’autres termes, le petit-déjeuner d’aujourd’hui et tous les mots de cet article cesseront d’exister quand vous les aurez lus, jusqu’à ce que vous lisiez de nouveau l’article . L’avenir est tout aussi imaginaire parce que le temps ne peut exister avant et après qu’il ne se soit déroulé, affirme Saint Augustin.

6. L’éternalisme.

L’éternalisme est exactement le contraire du moment présent. Il s’agit d’une théorie philosophique qui dit que le temps a plusieurs niveaux et qu’il peut être comparé à un gâteau quatre-quarts (cependant, contrairement à l’époque, le biscuit n’est pas incontestablement à l’origine d’un débat philosophique). Chaque instant existe simultanément mais la mesure est déterminée par l’observateur. Tout dépend de l’angle sous lequel vous observez les choses.

Ainsi les dinosaures, la seconde guerre mondiale et les célébrités existent tous simultanément mais ne peuvent être observés à partir d’un emplacement spécifique. Si l’on mène ce point de vue dans la réalité, alors l’avenir est sans espoir et la volonté menant à la liberté est illusoire.

7. Le cerveau dans un bocal

L’expérience du « cerveau dans un bocal » est une question discutée par les penseurs et les scientifiques qui, comme la plupart des gens, croient que la compréhension qu’a l’homme de la réalité dépend uniquement de ses sentiments subjectifs.

Alors quel est le débat? Imaginez que vous êtes un cerveau dans un bocal géré par des étrangers ou des scientifiques fous. Comment le sauriez-vous? Et pouvez-vous nier la possibilité que ce soit votre réalité?

Il s’agit d’une interprétation moderne du problème de démon cartésien. Cette expérience de pensée mène à la même conclusion: nous ne pouvons affirmer l’existence réelle d’aucune chose sauf notre conscience. Si cela vous fait penser au film « The Matrix », c’est parce qu’à la base cette idée fait partie de la même histoire. Malheureusement dans la réalité nous n’avons pas de pilules rouges …

Théories hallucinantes 8. La théorie des multivers

Celui qui n’a pas passé les dix dernières années sur une île déserte a au moins entendu parler une fois dans sa vie des « multivers » ou des univers parallèles.. Comme beaucoup l’ont constaté, les mondes parallèles sont en théorie des mondes très semblables aux nôtres, avec peu (ou dans certains cas ont de grandes différences) de changements ou de différences. La théorie des multivers spécule qu’il pourrait exister un nombre infini de ces réalités alternatives.

Quel est le but? Dans une réalité parallèle, vous avez déjà tué les dinosaures et vous êtes enterré 2,5 mètres sous terre (parce que c’est ce qui s’est passé là-bas.) Dans une autre réalité parallèle, vous êtes peut-être un puissant dictateur. Encore dans une autre réalité parallèle , vous n’êtes peut-être pas encore né car vos parents ne se connaissent pas encore. Là au moins maintenant vous pouvez visualiser les choses…

9. Le réalisme fictif.

C’est la partie la plus fascinante de la théorie des multivers. Superman est réel . Oui, certains d’entre vous choisiraient probablement une autre histoire pour la commodité du raisonnement. Mais Harry Potter pourrait aussi être réel. Cette partie de la théorie fait comprendre que comme il y a un nombre infini d’univers, tout doit exister et émaner de quelque part. Ainsi l’ensemble de ce qu’on préfère et qualifie comme fiction et imaginaire peuvent rejaillir d’un autre univers d’où proviennent tous les bons éléments qui se sont mis en place pour que cela arrive.

10. Le phénoménisme.

Tout le monde est intéressé par ce qui se passe aux choses quand nous ne les regardons pas. Les scientifiques ont soigneusement étudié ce problème et certains d’entre eux en sont arrivés à une conclusion simple, que tout disparait. Mais pas tout à fait comme ça. Les Philosophes phénoménalistes croient que les objets n’existent qu’en tant que phénomène de conscience. Ainsi, votre ordinateur portable est seulement présent ici pendant que vous en êtes conscient et que vous croyez en son existence mais au moment ou vous vous en détournez, il cesse d’exister jusqu’à ce que vous ou quelqu’un d’autre interagisse avec lui. Rien n’existe sans perception. C’est la racine du phénoménisme.
Après 10 théories hallucinantes qui vont changer votre perception voir aussi

Sandra Véringa

4 réflexions au sujet de « 10 théories hallucinantes qui vont changer votre perception »

  1. valerie

    Excellent article qui me parle beaucoup. La personne qui l’a écrit sait de quoi elle parle.
    J’adhère vraiment à tous ces propos.

    Répondre
  2. sylvain

    Ces cinq citations solipsistes qui suivent ne correspondent pas du tout à la conception exposée ci-dessus :

    « Dans le royaume des cieux, tout est en tout, tout est un, et tout est à nous. »

    Eckhart von Hochheim

    « Vous seul existez. En vérité, vous êtes contenu en chaque chose, vous êtes Cela même. Dans l’infini il n’y a que Lui, Seul Je suis. »
    L’enseignement de Mâ Anandamayî

    « La personne n’est en réalité que « persona », masque, cependant elle est devenue synonyme de l’idée d’individu, d’une entité séparée et continue. »

    Jean Klein, Qui suis-je ? : la quête du sacrée, p. 24

    « Avant qu’Abraham fut, Je suis »

    Jésus, Jean, 8, 58

    . « La loi de causalité apparaît […] comme une règle expérimentale qui attache les unes aux autres nos diverses perceptions propres ; mais sans que nous puissions naturellement jamais savoir si, l’instant d’après, la chaîne ne sera pas rompue. Nous devons donc, à vrai dire, nous attendre constamment à quelque prodige.
    Que le prodige se laisse très bien concevoir et imaginer, nous nous sommes déjà expliqués là-dessus en commençant et nous pouvons effectivement en avoir l’expérience dans nos rêves de chaque nuit. Si nous voulons cependant continuer à être logiques, il nous faut aller plus loin et avouer que le rêve ne se distingue, en général, en rien de la réalité, par aucun signe caractéristique. La loi de causalité ne peut ici nous servir de rien, car elle ne saurait y posséder plus qu’ailleurs une valeur sans limite et, à regarder les choses de près, il est fort possible d’avoir en rêve des perceptions causalement coordonnées. La force des perceptions ne saurait être, elle non plus, un signe décisif, car il est notoire que certains rêves font sur l’âme une impression à peine plus faible que celles des réalités. Qui donc, en me lisant, peut démontrer qu’il me lit autrement qu’en rêve ? Que l’on ne dise pas davantage qu’un songe se manifeste comme tel par son interruption soudaine au réveil. On peut aussi rêver que l’on s’éveille et pourtant continuer de rêver. Il pourrait fort bien arriver qu’une personne eût régulièrement, chaque nuit, un songe qui fût causalement la suite du songe fait la nuit précédente. Un pauvre être de cette sorte mènerait une vie en partie double et ne saurait jamais, avec quelque certitude, de quel côté la réalité se trouve et de quel côté le rêve. Nous le voyons, à s’en tenir à la pure logique, tout le système philosophique ordinairement désigné sous le nom de « solipsisme » ne peut être en défaut sur aucun point. »

    Max Planck, Initiations à la physique, 1934, Chapitre V, § 2, tr. fr. J. du Plessis de Grenédan, Champs Flammarion, 1993, p. 100.

    Répondre
  3. Alain MOCCHETTI

    THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI
    L’espace temps est un système mathématique d’ordre 4 (espace : 3 dimensions, temps : 1 dimension). On va se limiter à l’espace-temps tel que l’homme le connaît, donc on fait abstraction des mondes dits parallèles, des trous de ver, des trous noirs, des courbures dans l’espace-temps et de tout autre phénomène physique non expliqué jusqu’à aujourd’hui. En commençant par le temps t, il est infini autant vers le passé que vers le futur, il suffit pour cela d’opérer un raisonnement par récurrence. Quant à un espace à 3 dimensions, on distingue l’infiniment petit de l’infiniment grand. Nos connaissances actuelles dans la Science nous font dire que l’Univers tel qu’on le connaît est issu d’un seul bing-bang. Et bien non, dans le passé il y a eu une infinité de bing bangs suffisamment espacés géographiquement parlant pour éviter toutes interférences entre des galaxies issues de bings-bangs différents et dans le futur, il y aura aussi une infinité de bings-bangs avec les mêmes caractéristiques que le passé, l’Univers est infini dans tous les sens du terme. Il y a une infinité de galaxie, une infinité d’étoiles, une infinité d’exoplanètes dites telluriques et une infinité de planètes gazeuses. Le nombre de système planétaire est infini. Par récurrence, on démontre qu’il y a de la vie organique et de la vie sous autres formes sur une infinité d’exoplanètes. La distance qui sépare deux planètes telluriques habitées peut être cyclopéenne mais peut-être moindre (planètes habitées proches l’une de l’autre), les vitesses des vaisseaux spatiaux actuels (ORION) nécessitent des centaines de milliers d’années pour atteindre la première exoplanète présumée habitée de la Terre. Les scientifiques vont devoir mettre au point l’hibernation qui nécessitera des dizaines de siécles de recherche scientifique pour espérer aller sur l’exoplanète habitée la plus proche de notre système solaire. D’autre part, il va falloir dans des millénaires voyager à la vitesse de la lumière et d’avantage ce qui est impossible aux vues des équations de la mécanique relativiste d’Einstein. Pourvu qu’Albert Einstein se soit trompé dans ses très complexes équations.
    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

    Répondre
  4. Alain MOCCHETTI

    IL EXISTE UNE INFINITE DE PLANETES HABITEES PAR DE LA VIE ORGANIQUE – DEMONSTRATION PAR RECURRENCE
    Qu’est un raisonnement par récurrence ? Le raisonnement par récurrence établit une propriété importante des entiers naturels : celle d’être construits à partir de 0 en itérant le passage au successeur. Dans une présentation axiomatique des entiers naturels, il est directement formalisé par un axiome. Moyennant certaines propriétés des entiers naturels, il est équivalent à d’autres propriétés de ceux-ci, en particulier l’existence d’un minimum à tout ensemble non vide (bon ordre), ce qui permet donc une axiomatisation alternative reposant sur cette propriété. Certaines formes de ce raisonnement se généralisent d’ailleurs naturellement à tous les bons ordres infinis (pas seulement celui sur les entiers naturels), on parle alors de récurrence transfinie, ou de récurrence ordinale (tout bon ordre est isomorphe à un ordinal), le terme d’induction est aussi souvent utilisé dans ce contexte. Le raisonnement par récurrence peut se généraliser enfin aux relations bien fondées. Dans certains contextes, en logique mathématique ou en informatique, pour des structures de nature arborescente ou ayant trait aux termes du langage formel sous-jacent, on parle de récurrence structurelle. On parle communément de récurrence dans un contexte lié mais différent, celui des définitions par récurrence de suites (ou d’opérations) à argument entier. Si l’unicité de telles suites se démontre bien par récurrence, leur existence, qui est le plus souvent tacitement admise dans le secondaire, voire les premières années universitaires, repose sur un principe différent. Si vous désirez vous spécialiser dans la Formulation par Récurrence, acheter un ou des Manuels de Mathématiques niveau Terminale S. Autrefois la Formulation par Récurrence était enseignée en Terminale C et en Terminale E.
    Démontrons présentement que l’Univers comprend une infinité de Planètes Telluriques ou Exoplanètes qui abritent de la Vie Organique à l’aide de la THEORIE SUR L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI :
    – Formulation indice 0 : la Terre est la 3ème Planète Tellurique du Système Solaire, la Vie sous Forme Organique foisonne sur la Planète Bleue, formulation qui est vraie,
    – Formulation indice 1 : la Planète Kepler 22B du Système Planétaire Kepler abrite également de la Vie Organique, formulation vraie avec un taux de probabilité de 0.9999999999, Kepler 22B est située à 620 al (année-lumière), l’eau à l’état liquide occupe presque la totalité de l’Exoplanète et Kepler 22B abrite à l’instar de la Terre de la Vie Organique sous des centaines de milliers de formes différentes,
    – Formulation indice n : une n ème exoplanète abrite de la Vie Organique, considérons cette formulation vraie,
    – Formulation indice (n+1) : une (n+1) ème exoplanète abrite de la Vie Organique, formulation qui est forcément vraie au vu de LA THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI. Nous venons de démontrer que l’Univers comprend une infinité de Planètes Telluriques ou Exoplanètes qui abritent pour chacune d’entre elles, de la Vie Organique.
    Dans l’état actuel de nos connaissances, nous ne connaissons pas encore d’Exoplanètes ou de Géantes Gazeuses qui abritent de la VIE SOUS AUTRE FORME, dès que nous aurons localisé 2 Planètes habitées par de la VIE SOUS AUTRE FORME, il suffira de faire un Raisonnement par Récurrence pour démonter qu’il existe une infinité de Planètes dans l’Univers qui abritent de la VIE SOUS AUTRE FORME. Suite dans une prochaine rubrique THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI.
    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *