Notre modèle du système solaire est faux depuis le début !

Par | 13 février 2015

Notre modèle du système solaire est faux depuis le début !

système solaire

Quand vous entrez dans une salle de cours aujourd’hui, et probablement depuis que vous êtes enfant , on vous enseigne un certain modèle concernant la structure de notre système. C’est le modèle qui ressemble à ceci:

système solaire

C’est le modèle traditionnel en orbite du système solaire, ou le modèle héliocentrique, où nos planètes tournent autour du soleil.

Même si ce n’est pas totalement faux, on omet un fait très important. Le soleil n’est pas stationnaire. En réalité le soleil se déplace à une vitesse extrêmement rapide, jusqu’à 828000 km/h.

Notre système entier est en orbite autour de la Voie Lactée. En fait, il faut 220 millions d’années au Soleil pour tourner autour de notre Galaxie.

système solaire

En sachant que cela est vrai, notre modèle visuel du système solaire doit changer, il a été imprécis pendant tout ce temps. En fait, nos planètes traversent l’espace à une vitesse extrêmement rapide avec le soleil, et créent littéralement une hélice géante d’ADN d’origine cosmique, et un vortex semblable à notre galaxie, la Voie Lactée.

Comme ceci mais dans l’espace, en créant une onde sinusoïdale sans fin.

système solaire

Cela suppose que notre Soleil et les planètes de notre système solaire ne sont jamais à la même place. Lorsque nous faisons une rotation autour du soleil, nous avons déjà parcouru des millions de kilomètres à travers l’espace, ce qui signifie que ces cycles cosmiques sont bien plus grands que ce que nous aurions pu imaginer auparavant.

Voici deux exemples de vidéos du modèle hélicoïdal de notre système .

Le physicien Nassim Haramein précise la différence dans cette vidéo :

Voici une belle représentation numérique de la façon dont notre système solaire est en réalité un vortex.

28 commentaires sur “Notre modèle du système solaire est faux depuis le début !

  1. Dany Chouinard

    C’est en fait pas mal ce que j’ai appris en classe et ce qu’explique les reportages de vulgarisations scientifiques. L,animation est cependant belle. Merci.

    Répondre
  2. Denis Guéret

    Hi,
    bravo.
    maintenant voici l’autre aspect gênant:
    les accélérations et déplacements combinés donnent une approximation de 8/10000 émes de la vitesse de la lumière au niveau local , sur l’équateur. Ceci sans compter ce qui se passe au niveau galactique et intergalactique.
    Le spectre visible de la lumière est autour de 555 nm, 8/10000 èmes représentent un facteur de compression ou de décompression de 0,45nm ( effet Hubble). Ce n’est pas négligeable. Cependant personne n’a observé de fluctuations cycliques du spectre lumineux. Serait-ce parce que la vitesse de la lumière n’est constante que jusqu’à un certain point? Qu’un espace-temps est fait de quanta extrêmement localisés? Finalement, la représentation que nous faisons de l’univers par rapport à ce que nous pouvons en voir et en percevoir est-elle exacte?

    Répondre
  3. Sylvain

    Titre très accrocheur pour au final nous dire une chose triviale : le soleil n’est pas le centre du monde et donc qu’il est en mouvement… Bravo les gars.

    Répondre
    1. Mah Bou

      T’es con ou t’es con !!! Un des deux , ma foi . Tout dans l’univers orbitent , les particules subatomiques autours d’autres p. sub. ,les atomes autours d’autres atomes , les planètes autour du Soleil, MAIS le Soleil , qui orbite autour du centre galactique ( trou noir et le Soleil en est un , en fait tout est trou noir ) , ne se déplace pas en ligne droite , il décrit une orbite , et autour de quoi , IDIOTE ,IMBÉCILE . Répond , Sylvain LA SCIENCE . Hé tu répondras pas , t’es un IGNARE !! c’est tout . Tu te poses pas de question , et tu cherche pas à savoir , c’est trop compliqué pour toi , t’as déjà mal à la tête, rien que en pensant !!!! Cherche mon AMI , essais de comprendre ( si j’insulte , c’est pour te pousser à comprendre ) , renseigne toi !!!!!!!!!!!!

      Répondre
      1. Simon

        Euh, le soleil n’est pas un trou noir. Et j’abonde un peu dans le sens de Sylvain. Le modèle du système solaire qu’on nous présente habituellement est une représentation des orbites des planètes autour du soleil. Il n’a jamais eu la prétention de dire que le soleil à une position fixe. Il n’y a rien de nouveau à savoir que le soleil décrit une orbite et même que la galaxie aussi par rapport à son centre. Et le modèle de l’atome comme étant un genre de mini-système planétaire où il y aurait des électrons qui orbitent autour d’un noyau n’est qu’un modèle utile mais dépassé depuis longtemps pour tenter de se représenter la chose. Tu devrais lire un livre de physique, ça te ferait du bien au lieu d’insulter les gens.

        Répondre
      2. Gadjo

        Avec un commentaire insultant et bourré de fautes d’orthographe, tu as autant de crédibilité qu’un enfant de 12 ans.
        Et si c’est bien ton âge tu manques sacrément d’éducation mon petit père !

        Répondre
    2. chahar

      J’avoue, je ne sais pas ce que j’ai appris de plus. Mes profs n’étaient quand même pas si con à l’école.

      Répondre
  4. tomperon

    Je découvre quelque chose, merci!
    Mais Quelque chose que je ne comprends pas: Pourquoi alors si l’ensemble du systeme solaire est en mouvement voit on toujours la même constellation d’etoiles? Sont-elles aussi en mouvement?
    MErci de m’eclairer!
    Amitié
    Tom

    Répondre
    1. Sarah

      Je pense que tous les systèmes de notre galaxie se dirigent vers son centre… Mais est ce que les systèmes pré du centre tournent plus vite que les autres ? Dans ce cas on devrait bouger par rapport aux autres. Quoi qu’il en soit je ne pense pas que ce soit visible à notre échelle 🙂

      Répondre
    2. Dehorian

      A notre échelle de temps, on voit les mêmes. Ceci dit le ciel d’il y a quelques millénaires était différent. Les constellations ne sont pas figées.

      Ceci dit toutes les étoiles orbitent autour du centre galactique. Et donc, y a un phénomène de vitesse relative qui se met en place : si on se déplace en même temps vers le même endroit, on reste à hauteur l’un de l’autre et donc on continue à se voir mutuellement, là où on se perdrait de vue si l’un de nous restait immobile.

      Répondre
    3. instinct

      Personnellement, je pense que toutes les galaxies autour de la Voie Lactée se déplacent à la même vitesse les unes par rapport aux autres et dans la même direction et que la Voie Lactée en fait partie aussi, ce qui fait que l’on voit toujours le même ciel étoilé sur notre terre et que les galaxies semblent figées ensemble.

      Répondre
  5. Gilbert Wambli Ska

    Salutation,

    Il serai intéressant d’ajouter le mouvement de notre galaxie… Non ?

    Répondre
  6. FaB

    Notre modèle du système solaire n’est pas « faux depuis le début ».
    Cette page joue sur les mots. Il est dit en plus sur cette même page « ce n’est pas totalement faux » : donc c’est surement vrai.
    Si je fait un point au feutre sur le bord extérieur d’un CD, je le met dans le lecteur et j’appuie sur « lecture » : le point forme un cercle autour du centre du CD.
    Maintenant je met le lecteur CD dans une voiture qui se déplace : le point décrira toujours un cercle autour du centre du CD. Ça ne change rien.
    Par contre si on précise que le point de référence n’est plus le centre du CD mais un observateur sur le bord de la route, alors effectivement la trajectoire du point ne sera plus un cercle.
    A partir de là, on pourrait dire aussi que la vidéo qui montre le soleil qui se déplace avec les planète autour est fausse aussi puisqu’elle ne tient pas compte que le soleil tourne autour du centre de la galaxie qui se déplace dans un amas de galaxie autour de la galaxie d’andromède qui se déplace dans un super amas qui se déplace dans l’univers peut-être en orbite d’un autre super amas plus gros.
    Bref, ceci est un faux débat et ça ne change en rien le fait que les planètes ont des orbites elliptiques autour du soleil.
    Quand vous roulez en ligne droite en voiture, vous ne tournez pas le volant sous prétexte que la terre tourne sur elle-même et autour du soleil.

    réponse à Tromperon :
    Les étoiles que l’on voit dans le ciel, elles sont aussi en mouvement dans notre galaxie comme le soleil. Les constellations changent de place et de forme mais ces changement ne sont perceptible que sur des milliers voire des millions d’années. De plus, certaines étoiles d’une même constellations se trouvent à des distances très différentes les unes des autres et n’ont donc pas forcement de liaisons gravitationnelles entre elles et de ce fait pas les mêmes trajectoires dans la galaxie.

    Répondre
    1. pio

      Forcément ont voit les mêmes étoiles puisqu’ que s’est les planète qui nous suive s’est les étoiles qu’ont vera toujours forcément saturne mars et d’autre ont les voie depuis la terre le soir donc oui se qui à été corrigé et vrai

      Répondre
    2. ForNikita

      Entièrement d’accord avec FaB, autre exemple, comment croyez vous que l’on envoie des sondes depuis des décennies sur les autres planètes et lunes de notre systèmes solaire? on calcul leur trajectoire elliptique, on passe de planète en planète en se servant de leur gravitation pour s’éjecter dans la direction suivante voulue. Avec ce nouveau système décrit je n’ose imaginé comment l’on ferait!! et apparemment en 1961 la Russie a réussi a envoyer une sonde sur une autre planète avec un faux modèle? et la ceinture de Kuiper et le nuage d’Oort, ils se comportent comment alors??? Et enfin, si les planètes ont un point de périhélie cela signifierait qu’elles accélérerait plus rapidement que le soleil, lui même se déplaçant dans notre galaxie..! Comment disait Einstein, heureux sont les imbéciles.

      Répondre
  7. Tonton Marcel

    L’expression « est un peu différent » aurait été plus à propose que « faux » qui suggère un changement complet de la vision des choses, ce qui n’est pas le cas. Outre il faudrait aussi tenir compte du déplacement de notre Galaxie dans l’univers, car si elle tourne sur elle-même, elle s’éloigne aussi par rapport aux autres galaxies (cf l’expansion de l’univers). Et peut-être qu’un jour, patatras, toutes ces belles théories vont être balayées par de nouvelles théories qui remettront tout en question ! Bienvenue dans la matrice 😉

    Répondre
    1. Freddy Ben Ayoun

      Fort a propos ! Je pensais exactement la même chose…

      Répondre
  8. Freddy Ben Ayoun

    Ceci ne m’apprend rien, je le savais déjà étant un autodidacte averti en cosmologie. Mais FaB a raison, ce que nous apprenons a l’école n’est pas faux, juste incomplet. L’on ne tient pas compte non plus que les étoiles se déplacent par rapport a l’équateur galactique en une lente « houle », lente étant bien sur relatif… Si nous devons prendre en compte en plus notre déplacement vis a vis de notre mouvement au sein de notre amas local, plus le mouvement de « fuite »qui va en s’accélérant depuis le big bang, plus… j’en passe et des meilleures, on n’en sort plus ! Laissons nos enfants apprendre a un rythme qui leur convient et donnons-leur le temps de découvrir peu a peu toutes ces variations un peu trop complexes pour le commun des mortels !

    Répondre
  9. Nevi

    En fait, tout ce qui est faux dans notre modèle du système solaire, c’est qu’on ne remarque pas la traversée que notre système solaire fait, tout simplement car nous sommes beaucoup trop petit pour cela, il y a très longtemps, nous avons crus que notre planète était plate, ensuite, on c’est rendu compte qu’elle était ronde, mais que tout tournait autour d’elle, puis en fait… Qu’on tournait autour du soleil, avec d’autres corps célestes, puis qu’il y avait d’autres système solaire, ces étoiles vue de la nuit… On sait qu’on bouge, mais on ne le représente pas… La seule chose que j’ai appris dans cet article, c’est la vitesse qu’a notre système solaire dans l’espace… Mais encore une fois, on est trop petit que pour le voir, comme tout le reste, on va pas voir à l’oeil nu notre galaxie bouger… =/

    Répondre
    1. fatabot

      Non, seulement la vitesse de notre système par rapport au centre de la galaxie, l’article ne dit en rien la vitesse de notre galaxie dans l’espace, donc l’article ne dit en fait rien sur la vitesse réelle de notre planète (au sens des connaissances actuelles) dans l’univers connu. Bref cet article ne dit rien de nouveau et est totalement incomplet, du vent quoi…

      Répondre
  10. Spak

    Mais alors la comète de Halley ! Comment elle fait pour nous retrouver tout les 72 ans il me semble. Puisque l’on se déplace à près de 1 000 000 de km h ???

    Répondre
    1. Damien M.

      Bonjour.

      Concernant la comète de Halley comme les autres comètes d’ailleurs. En fait les comètes aussi se déplacent à prés de 1 000 000 km/h (autour du centre de la galaxie).
      Les comètes, comme les planètes du système solaire tourne autours du soleil (qui lui tourne autours du centre de notre galaxie)
      La différence de l’orbite des comètes comme Halley est que cette orbite est très aplatie.
      Quand pour la terre/mars/vénus.. elle ressemble plus à un cercle, pour les comètes on dirai de leurs orbites qu’elles sont ovales. Tellement aplatie pour Halley qu’on ne peut l’observer que tous les 75ans environ, le reste du temps elle est trop éloigné du soleil.

      en espérant me faire comprendre 🙂

      Répondre
  11. Spak

    En fait puisque le soleil trace une droite et que nous tournons de façon hélimachin ça veut dire qu’on fait plus de trajet que lui donc par voie de conséquences on vas plus vite! J’ai quand même du mal avec les comètes cyclique, je suis donc circonspect. Peut être que freddy pourra me répondre merci par avance, je suis…du commun des mortels 😉

    Répondre
  12. Damien M.

    Concernant la comète de Halley comme les autres comètes d’ailleurs. En fait les comètes aussi se déplacent à prés de 1 000 000 km/h (autour du centre de la galaxie).
    Les comètes, comme les planètes du système solaire tourne autours du soleil (qui lui tourne autours du centre de notre galaxie)
    La différence de l’orbite des comètes comme Halley est que cette orbite est très aplatie.
    Quand pour la terre/mars/vénus.. elle ressemble plus à un cercle, pour les comètes on dirai de leurs orbites qu’elles sont ovales. Tellement aplatie pour Halley qu’on ne peut l’observer que tous les 75ans environ, le reste du temps elle est trop éloigné du soleil.

    en espérant me faire comprendre 🙂

    Répondre
  13. xav

    je me demande pourquoi personne n’a commenter le faite que dans les deux vidéo il y à une erreur flagrante , vénus tourne dans le même sans que les autres planète et ceci est faut en réalité elle tourne dans le sens inverse des autres !

    Répondre
    1. Karl

      Je crois que c’est en fait sa rotation sur elle-même qui est inverse et non sa rotation autour du soleil….

      Répondre
  14. Bou

    Arrêtez DE VOUS BATTRE ON CONCLUS TOUS QUE TOUT EST EN MOUVANCE CONSTANTE SOUS FORME DE SPIRALE … D’OÙ LES SYMBOLE DE SVATISKA … on SAVAIT DÉJÀ CA IL YA EXTRÊMEMENT LONTEMP…

    Répondre
  15. COMPAORE Abdramane

    « Et pourtant, elle tourne. » Ces mots, qu’on attribue à Galilée (1564-1642), évoquent l’image du premier « martyre » par qu’il était en avance sur le modèle du système solaire.

    Wait And see

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *