in

Nous n’avons jamais eu une génération aussi triste

Partagez cet article
Annonce

Pixabay / Image d »illustration

Augusto Cury, est un célèbre psychiatre qui a publié des livres dans plus de 70 pays et donne des conférences dans le monde entier, il a publié une version pour enfants et adolescents de son best-seller Anxiété – Comment faire face au mal du siècle . 

Annonce

L’auteur a parlé des défis d’élever des enfants aujourd’hui et n’a pas épargné la façon dont les familles et l’école éduquent les plus petits. 

Stimulations excessives

enfant intérieur influence fortement notre vie amoureuse

« Nous assistons au meurtre collectif d’enfants et d’adolescents à travers le monde. On change le rythme de la construction de la pensée par des stimuli excessifs, qu’ils soient présents à tout moment, qu’il s’agisse d’un accès illimité aux smartphones, aux réseaux sociaux, aux jeux vidéo ou à trop de télé. Ils perdent les compétences socio-émotionnelles les plus importantes : se mettre à la place de quelqu’un d’autre, réfléchir avant d’agir, exposer et ne pas imposer des idées, apprendre l’art de rendre grâce.

Il faut leur apprendre à exprimer leurs émotions pour qu’ils soient libres de troubles psychiques. Ils doivent gérer leurs pensées pour éviter l’anxiété. Être critique et développer leur concentration. Apprendre à ne pas agir par réaction, dans le schéma du « il a fait, je le frappe », et à développer l’altruisme et la générosité. »

Annonce

Triste génération

enfant ne devrait partir

« Nous n’avons jamais eu une génération aussi triste et dépressive. Nous devons apprendre à nos enfants à faire des pauses et à contempler le beau. Cette génération a besoin de beaucoup pour ressentir du plaisir : nous habituons nos enfants et étudiants à recevoir trop de stimuli pour ressentir des miettes de plaisir. 

Résultat : ils sont intolérants et superficiels. Le taux de suicide a augmenté. La famille doit se rappeler que la consommation ne rend personne heureux. J’implore les parents : les adolescents doivent être encouragés à s’aventurer, à avoir un contact avec la nature, à être enchantés par l’astronomie, par les stimuli lents, stables et profonds de la nature qui ne sont pas rapides comme les réseaux sociaux.»


La douleur partagée

enfant vous a choisi

« Il est essentiel que les enfants apprennent à développer des expériences. Par exemple, face à une perte ou à une difficulté, il leur est nécessaire d’avoir une profonde assimilation de ce qui s’est passé et d’en tirer des leçons. Comment les aider dans cette démarche ? 

Les parents ont besoin de parler de leurs larmes, de leurs difficultés, de leurs échecs. 

Annonce

Au lieu de cela, maman et papa laissent leurs enfants sur la tablette, sur leur smartphone, et les mettent dans des écoles à temps plein. Les parents qui ne donnent que des produits à leurs enfants, mais qui sont incapables de raconter leur histoire, transforment les êtres humains en consommateurs. Il faut s’asseoir et parler : « Fils, moi aussi j’ai échoué, j’ai aussi traversé la douleur, j’ai aussi été rejeté. Il y a eu des moments où j’ai pleuré. Lorsque les parents parlent de leur monde avec leurs enfants, de puissantes informations saines se forment dans leur esprit, que j’appelle des fenêtres lumineuses.»


L’intimité

conseil poignant aux parents

« Les parents qui ne parlent pas de leur monde avec leurs enfants et n’agissent que comme des livres de règles sont incapables de faire face aux machines. Il faut créer une vraie intimité avec les petits, une vraie empathie. La famille ne peut pas seulement critiquer le comportement, signaler les défauts. L’émotion doit être véhiculée dans la relation. Les parents devraient être les meilleurs jouets de leurs enfants. La nutrition émotionnelle est importante même si vous n’avez pas le temps, le temps doit être qualitatif. 

Quinze minutes par semaine peuvent être suffisantes pendant un an. Les parents doivent être maîtres de la vie de leurs enfants. Les écoles doivent aussi changer. Elles sont très cartésiennes, enseignent le raisonnement et la pensée logique, mais elles oublient les compétences socio-émotionnelles.»


Plus de plaisir, moins d’informations

enfant ne devrait partir

« Les enfants doivent avoir une enfance. Il faut jouer, et ne pas avoir un horaire pré-établi tout le temps, avec des cours variés. Il est important qu’ils créent des jeux, développent leur créativité. Aujourd’hui, un enfant de sept ans a plus d’informations qu’un empereur romain. Ce sont des informations non accompagnées de connaissances. 

Les parents peuvent et doivent fixer des limites au temps que leurs enfants passent devant l’écran. Je suggère moins de deux heures par jour à partir de trois ans. Si vous ne fixez pas de limites, ils développeront une émotion addictive : ils cesseront de réfléchir, d’intérioriser, de jouer et de contempler le beau.»

Annonce

Toutes mes félicitations!

conseil poignant aux parents

« Au lieu de signaler les défauts, les parents devraient promouvoir les bonnes qualités. Chaque jour, les enfants et les étudiants ont de petites corrections et des attitudes intelligentes. Des parents qui ne font que critiquer et des éducateurs qui ne font que contraindre provoquent timidité, insécurité, difficulté à entreprendre. Les éducateurs doivent être charismatiques, encourager leurs élèves. Ainsi, l’enfant et l’élève auront le plaisir de recevoir le compliment.  Si cela ne se produit pas, les êtres humains ont alors souvent de mauvais comportements et n’ont pas des caractéristiques saines. »


Dernier conseil pour les parents

Chérissez vos parents

« Je vois des parents qui se plaignent de tout et de tout le monde, ils ne savent pas écouter, ils ne savent pas comment gérer les pertes. Ce sont des adultes, mais avec un âge émotionnel non développé. Pour agir comme de véritables enseignants, le père et la mère doivent être émotionnellement équilibrés. Ils doivent éteindre leur téléphone portable le week-end et être des parents. Beaucoup sont des accros au smartphone, incapables de se déconnecter. Comment allez-vous enseigner à vos enfants, faire des pauses et contempler la vie ? Si les adultes souffrent de ce que j’appelle le syndrome de la pensée rapide, qui consiste à vivre sans pouvoir se calmer ni se détendre, comment allez-vous aider vos enfants à réduire leur anxiété ? »

Annonce

Publié par Jean-Charles R

À propos de l’auteur: j'aime la nature et l'écologie mais je m'intéresse aussi à la psychologie et la spiritualité, je pense que tout est lié. Je suis arrivé dans l’équipe d’ESM en 2016 après avoir étudié en Angleterre et passé plusieurs années en Australie . Depuis toujours, je suis soucieux de la nature et de mon impact sur l’environnement. Ainsi, par le biais d’informations, j’essaie de contribuer à l’amélioration de l’environnement et de jouer un rôle dans l’éveil des consciences afin de rendre le monde un peu meilleur chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dire je t'aime

Demain il sera peut-être trop tard pour dire je t’aime

horoscope

Horoscope du Lundi 9 août 2021