Pourquoi il est bon de fondre en larmes et de se briser en petits morceaux

de | 22 mars 2015

fondre-en- larmes (3)

Photo: Kaysse

Pourquoi il est bon de fondre en larmes et de se briser en petits morceaux

Vous connaissez, ce sentiment quand vous venez tout juste de vivre une rupture, ou de perdre votre emploi, et que tout semble si terrible et terrifiant que vous ne savez plus quoi faire, et là vous vous morfondez sur le plancher de votre chambre, à peine capable de vous rappeler comment fonctionne le téléphone, désespérément à la recherche d’un signe dans de vieilles lettres, ou sur Facebook ou dans une émission de télé; et ne trouvant rien qui puisse vous réconforter?

Vous connaissez ce sentiment, n’est ce pas? Nous le connaissons tous.

Il y a une déesse dans la mythologie hindoue qui nous enseigne que, à ce moment là, lorsque vous êtes brisé en petits morceaux sur le sol, vous êtes plus puissant que vous ne l’avez jamais été auparavant.

Relativement peu connue, Akhilandeshvari ou ‘Déesse jamais-pas-brisée’  « Never-Not-Broken goddess », est la déesse de l’univers entier dans la mythologie hindoue.

« Ishvari » signifie en sanskrit « déesse » ou « pouvoir de la femme », et « Akhilanda » signifie essentiellement « non ne se brise jamais ». En d’autres termes, ‘La Déesse qui se brise constamment’. Le sanskrit est une langue incroyable et difficile, elle est notamment la langue des textes religieux hindous et la double négation signifie ici qu’elle est brisée jusque dans son nom.

 

Mais cela ne signifie pas brisé dans le sens faiblesse et effroi.
C’est dans le sens qui fait voler en éclats toutes les choses qui nous coincent dans les routines toxiques, les mêmes relations et habitudes, plutôt que de se lancer dans le processus effrayant d’essayer quelque chose de nouveau et insondable.
Akhilanda dérive sa puissance du fait d’être brisée: dans le flux, le tiraillement, en vivant dans différentes entités en même temps, sans jamais devenir un être limité.
La fait de passer par des transitions soudaines, effrayantes ou tristes (comme une rupture) vous rend susceptible de perdre de vue votre avenir, vos attentes sur l’histoire de votre vie et de ce qu’elle allait devenir. Lorsque vous perdez un partenaire, un emploi ou une personne qui vous est cher, votre avenir se dissout devant vous.

Et bien sûr, cela est terrifiant.

fondre-en- larmes (2)

Image crédit : akhilandeshvari goddess

Akhilandeshvari: Pourquoi il est bon de fondre en larmes et de se briser en petits morceaux

Mais regardez, Akhilanda dit, maintenant vous avez la possibilité de faire un choix. Car vos attentes pour l’avenir sont vides de sens lorsque vous êtes réduit en miettes, sans savoir comment faire pour aller de l’avant.

Et vos histoires du passé ne sont pas applicables. Vous êtes en évolution constante, vous êtes en train de changer, de circuler d’une nouvelle façon, et c’est une occasion incroyablement puissante pour redevenir nouveau; de choisir comment vous voulez vous reconstruire. La confusion peut être un professeur incroyable, car comment pourriez-vous apprendre si vous aviez déjà tout compris?

Un autre point intéressant est que cette déesse a une autre caractéristique particulière: elle se promène sur un crocodile.

Le crocodile est intéressant de deux façons: Tout d’abord, le crocodile représente notre cerveau reptilien, qui est l’endroit où nous ressentons la peur. Deuxièmement, le pouvoir prédateur d’un crocodile ne se trouve pas dans ses énormes mâchoires, mais plutôt lorsqu’il arrache sa proie des berges de la rivière, la coulant dans l’eau, et la faisant tourner jusqu’à ce qu’elle soit désorientée. Le crocodile fait tournoyer sa proie comme un derviche à la recherche de Dieu, il utilise la puissance de la rotation plutôt que la force brute pour se nourrir.

En montant sur ce prédateur redoutable, Akhilanda refuse de rejeter sa peur, et ne la laisse pas non plus la contrôler. Elle se promène sur ce reptile qui vit dans la rivière, dans le lit d’un fleuve. Elle met de côté sa peur dès qu’elle arrive près de l’eau et utilise son pouvoir pour naviguer à travers les vagues, et tourne dans l’eau qui ne se brise jamais.

Akhilanda nous montre que cela est d’une grande beauté.

Dans notre lignée, Akhilanda est aussi parfois décrite comme un prisme à multiples facettes. Imaginez le plus gros diamant du monde briller de lumière éclatante. La lumière se déverse à travers la pointe de diamant ou biseautée d’un arc en ciel tourbillonnant de couleur. Le diamant entier et complet crée plus de beauté diversifiée, parce qu’il a été fracturé. Sa forme est un spectre de couleurs tourbillonnantes.

Cela signifie que ce sentiment de confusion et de rupture que chaque être humain ressent à un moment donné de sa vie est une source de beauté, de couleurs, de nouvelles réflexions et de possibilités infinies.

Si tout restait stable, que nous marchions tous les jours jusqu’à la rivière le long du même chemin, jusqu’à ce qu’il y ait quelque chose qui se passe (on appelle cela des habitudes, une sorte de cicatrice, et des Samskara en Sanskrit), cette routine deviendrait si limitée et si toxique que les crocodiles s’attaqueraient à nous, nous arracheraient des rives, et nous feraient tournoyer pour nous manger.
Le moment est venu, le moment de la confusion et de la rupture et de la peur et de la tristesse , de sortir de cette crainte, et de remonter la rivière en plongeant dans les vagues; et laissez-vous briser.

Devenez un prisme.

Chaque endroit en vous qui a été brisé peut maintenant refléter la lumière et la couleur alors qu’auparavant il n’y en avait pas du tout . Il est maintenant temps de devenir quelque chose de nouveau, de choisir de nouvelles perspectives.

Et nous gagnerons à nous souvenir de l’enseignement d’Akhilanda: même ces nouvelles perspectives, ce nouveau soi coloré, et cette ambiance étonnante que nous créons, sont une illusion. Tout cela ne signifie rien si nous ne pouvons pas continuer à nous briser et à nous remettre à nouveau ensemble autant de fois que nous en avons besoin.

Nous sommes déjà à « jamais pas brisés ». Nous n’avons jamais été une entité limitée et cohérente. Dans notre faiblesse, nous sommes illimités.
La vraie force n’est pas la plénitude mais la capacité à s’adapter au changement, c’est la quintessence de la plénitude du brisement et du retour.

Merci d’avoir lu cet article, pourquoi il est bon de fondre en larmes et de se briser en petits morceaux,

Amour et lumière

fondre-en- larmes (1)

Image: Déesse Akhilandeshvari

Amba Parameshwari Akhilandeshwari

Amba, la plus grande Déesse, Déesse de l’univers entier, énergie primordiale de l’univers, prends soin de moi. Déesse de l’Univers dont la forme est la félicité.

Sandra Véringa

Après Pourquoi il est bon de fondre en larmes et de se briser en petits morceaux voir aussi:

6 réflexions au sujet de « Pourquoi il est bon de fondre en larmes et de se briser en petits morceaux »

  1. ferrary

    je serai interrsée pour en savoir plus akhilanda.
    pouvez vous me donne des references à lire sur l’enseignement de cette deesse
    Frederique

    Répondre
  2. Mel

    Merci pour cet article. L’un des plus aidants qu’il m’a été donné de lire! Je le partage à plusieurs contacts, il reste toujours pertinent, même 1 an plus tard.

    Répondre
  3. Izabel

    Merci pour cet article plein de sagesse et d espoir. Mais aussi de juste ce qu’il faut pour se secouer, y croire et se relever! ?

    Répondre
  4. DELBART

    bonjour Sandra, merci pour votre article il est d’une richesse incroyable je le relis régulièrement sans m’en lasser.
    Akhilanda est devenu importante à mes yeux, je souhaiterais connaitre l’origine du dessin de cette déesse car il est plus récent que l’original dessin hindou connaissez vous l’auteur ?
    merci d’avance
    Nathalie

    Répondre
    1. Sandra

      Bonjour Nathalie, merci je suis très touchée, l’auteure de du des serait :  akhilandeshvari goddess. Bonne journée

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *