L’instinct est réel, des scientifiques prouvent que vous avez un deuxième cerveau dans votre ventre

de | 16 avril 2016
L-instinct

L’instinct est réel, des scientifiques prouvent que vous avez un deuxième cerveau dans votre ventre

L’instinct est réel, des scientifiques prouvent que vous avez un deuxième cerveau dans votre ventre

« Certains des meilleurs conseils que vous obtiendrez viendront de votre instinct. »

Nous avons tous entendu les expressions disant qu’il faut faire confiance à notre instinct et suivre notre instinct, mais désormais, la science nous donne enfin des preuves à l’appui.

Surnommé « The Second Brain » (Le second cerveau) par Michael Gershon, professeur au Département d’Anatomie et Biologie Cellulaire de l’Université de Colombia aux Etats-Unis. Le réseau de neurones qui tapisse notre intestin comporte (plus de 100 millions) des neurotransmetteurs qui, pour faire simple, font beaucoup plus que simplement digérer notre nourriture.

Gershon a découvert que le système nerveux entérique se connecte directement au plus grand système central à la base du crâne, qui aide à conduire les informations à notre cerveau par l’hypothalamus et l’hypophyse, connu sous le nom de cerveau de l’intestin. Cet échange d’informations qui permet de déterminer notre état mental, « joue également un rôle crucial en ce qui concerne la maladie dans l’organisme. »

Bien que l’on n’ait pas prouvé que ce second cerveau formule sa propre pensée consciente, ni qu’il joue un rôle majeur dans notre processus de prise de décision, « Le système est beaucoup trop compliqué pour uniquement s’assurer que les choses s’évacuent de votre côlon », déclare Emeran Mayer, professeur de physiologie, psychiatrie et sciences comportementales à la faculté de médecine David Geffen à l’Université de Californie, Los Angeles (UCLA).

Ce second cerveau joue un rôle important dans notre bien-être émotionnel et nos motivations instinctives , on a découvert qu’une « grande partie de nos émotions sont probablement influencées par les nerfs dans notre intestin », ajoute Mayer.

Les papillons dans l’estomac sont un signe de détresse physiologique que notre système ressent, et qui sont détectés par les nombreux neurotransmetteurs (plus que le nombre trouvé dans moelle épinière ou le système nerveux périphérique).

Depuis cette découverte étonnante, il est de plus en plus évident que notre bien-être émotionnel a un lien direct avec notre physiologie. Lorsque nous sommes stressés, anxieux ou nerveux, il y a un échange simultané d’informations en cours de traduction entre notre esprit et nos intestins, qui peut être spéculé comme une cause probable dans le diabète, l’obésité et la graisse du ventre tenace.

L'instinct

L’instinct est réel, des scientifiques prouvent que vous avez un deuxième cerveau dans votre ventre

Cette recherche incroyable vient de l’un des scientifiques les plus connus dans son domaine Mark Lyte, de Texas Tech University Health Sciences. Il y a 30 ans, Lyte a démarré sa carrière en cherchant à prouver que « les microbes intestinaux communiquent avec le système nerveux en utilisant en partie les mêmes substances neurochimiques qui transmettent les messages au cerveau. » Lyte a supposé qu’il y avait un lien entre notre état mental ou notre humeur et les bactéries présentes dans l’intestin.

En 2007, la communauté scientifique a annoncé le lancement d’un « projet sur le microbiome humain, qui cataloguerait tous les micro-organismes vivants dans l’organisme par une série de tests et depuis lors, les biologistes comprennent de mieux en mieux qu’une partie de ce qui nous rend humains, dépend en grande partie de l’activité microbienne dans notre organisme.

Les deux millions de gènes bactériens uniques dans chaque microbiome humain qui forment les 23 000 gènes dans nos cellules semblent insignifiants en comparaison « Cela a d’énormes implications dans la perception de soi » a déclaré Tom Insel, directeur de l’institut national de la santé mentale, au New York Times.. « Nous sommes, au moins du point de vue de l’ADN, plus microbiens qu’un être humain. »

Ces microbes dans notre intestin, sécrètent des substances chimiques et Lyte a découvert que « parmi ces substances chimiques il y a les mêmes substances utilisées par nos neurones pour communiquer et réguler l’humeur, comme la dopamine, la sérotonine et l’acide gamma-aminobutyrique (GABA). »

En conclusion, les dictons sont vrais.

Vous êtes ce que vous mangez, et écoutez toujours votre instinct.

Claire C.

L’instinct est réel, des scientifiques prouvent que vous avez un deuxième cerveau dans votre ventre sources en bleus dans l’article et :

http://www.scientificamerican.com/article/gut-second-brain/

http://www.nytimes.com/2015/06/28/magazine/can-the-bacteria-in-your-gut-explain-your-mood.html?_r=0

 

10 réflexions au sujet de « L’instinct est réel, des scientifiques prouvent que vous avez un deuxième cerveau dans votre ventre »

  1. Mary

    Mouai, pas très complet comme article, car l’instinct n’est pas définit , on ne parle que de science et de recherche, soit, mais n’empêche, que ça aurait été intéressant de donner des exemples concrets en ce qui concerne l’intuition et comment elle se manifeste.

    Répondre
  2. QUIXCSAIT

    Un exemple:
    Pourquoi nous demandons nous si, sa vas ?
    Salut, sa va…!
    Puisque y aller signifie aller à la selle… Au WC
    Donc c est bien une question qui vous intéresse au plus profond de votre…. Instinct
    Bon, sinon sa va bien.merci
    pas trop de mirabelles….
    ..sinon c est l instinct du chemin le plus court…. Et après sa va fort.. !

    Répondre
    1. GREC JEAN

      Effectivement quand une personne a trop mangé de prunes , ce n’est pas son cerveau qui commande !!!

      Répondre
  3. Denise Geoffroy

    Moi, je souffre de ce mal. Quand j’ai un problème joyeux où triste j’ai très mal au ventre exactement ou le dessin nous montre, au 2 ième cerveau. C’est très embarrassent. J’ai un médicament pour les nerfs mais je ne trouve pas efficace Paroxetine 10 mg 1 fois par jour. Je vais à la selle tous les jours, 1 heure après mon lever. J’aimerais avoir un conseil valable pour passer à travers ca. Ma solution est de me coucher et je dors assez vite.

    Répondre
  4. alacchi

    j’aimerai savoir si on peut trouver un livre sur le deuxieme cerveau au ventre ca m’interresse enormémént.

    Répondre
  5. GREC JEAN

    Effectivement quand on mange trop de prunes , ce n’est plus le cerveau qui commande !!!

    Répondre
  6. aya bent

    Bonne recherche et j’approuve, dès que j’ai le moindre problème c’est des brûlures gastriques etc… C’est mon ventre qui souffre.

    Répondre
  7. Lea

    Intéresser vous aux chakra également,vu la similitude je pense que sa peut être intéressant

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *