Une nouvelle recherche indique que l’anxiété pourrait être une sorte de sixième sens

de | 13 janvier 2016

anxiété

Une nouvelle recherche indique que l’anxiété pourrait être une sorte de sixième sens

 

Les gens voient l’anxiété comme une mauvaise chose, et pour beaucoup, elle peut être complètement débilitante.

Mais selon certaines études, cela peut en réalité être une sorte de sixième sens, une réaction rapide à un danger ou à d’autres problèmes éventuels.

Le cerveau réagit aux choses assez rapidement.

Certaines parties du cerveau réagissent au danger en moins de 200 millisecondes. C’est plutôt rapide ! Ce qui est encore plus étonnant, c’est que les gens qui souffrent d’anxiété ont eu une réaction complètement différente au danger par rapport à leurs homologues non anxieux.

Les gens qui en souffrent traitent les menaces dans une région du cerveau qui régit également l’action. Les personnes qui ne souffrent pas d’anxiété traitent les menaces dans la partie du cerveau responsable de la reconnaissance des visages.

C’est pour cette raison qu’une personne calme reconnaît la menace d’une autre personne en se basant sur l’apparence du visage. S’ils ont l’air en colère ou menaçants, ils ont un fort sentiment à leur sujet.

« Dans une foule, vous serez plus sensible à un visage en colère tourné vers vous, mais moins sensible à une personne en colère qui regarde ailleurs », déclare Marwa El Zein de l’Institut Français de la Recherche Médicale . « Contrairement à nos précédents travaux, nos résultats démontrent que le cerveau consacre davantage de moyens pour traiter des émotions négatives qui signalent une menace, plutôt qu’à afficher des émotions. »

Jusqu’à présent, 1800 essais ont été réalisés avec l’intention de mesurer la réaction des différentes émotions. L’une des conclusions les plus intéressantes des essais a révélé que, en fait, l’anxiété non clinique n’a pas altéré la capacité du cerveau à reconnaître les menaces, mais elle a accentué cette capacité.

Donc, par conséquent, on peut la considérer comme une sorte de sixième sens qui nous aide à détecter le danger.

Source en bleu dans l’article et : learning-mind

Claire C.

Une réflexion au sujet de « Une nouvelle recherche indique que l’anxiété pourrait être une sorte de sixième sens »

  1. Fardi

    Bonjour monsieur, dame ça fait un grand plaisir avoir des infos sur ce trouble moi aussi je souffre de dépression et je prends le xanax pour l’anxiété merci à tous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *