technique de respiration

La respiration nasale alternée

Cette ancienne technique de respiration soulagera instantanément l’anxiété

L’Anxiety Disorders Association of America rapporte que l’anxiété est désormais la maladie mentale la plus fréquemment diagnostiquée aux Etats-Unis. Les anxieux -près de 1 Français sur 5- n’ont jamais été si nombreux, ni si discrets sur leurs troubles.

Moins de 25% des gens qui en souffrent recevront un traitement. Le trouble peut être divisé en un trouble d’anxiété généralisé, un trouble obsessionnel compulsif, un trouble panique et un trouble de stress post-traumatique.

Mis à part les médicaments, il existe quelques astuces pour nous aider à soulager l’anxiété. L’une des astuces est la technique de respiration.

« Lorsque vous ne recevez pas assez d’oxygène, le cerveau reçoit un signal « danger », ce qui perpétue votre état d’anxiété corps-esprit », déclare Jonathan Davidson, psychiatre, directeur du programme de stress post-traumatique et d’anxiété au Centre médical de l’Université Duke, à Durham aux États-Unis. « Votre respiration s’accélère et devient encore plus superficielle ; dans un cas extrême, cela peut entraîner une crise de panique à part entière, dans laquelle la personne commence à hyperventiler. »

Donc la respiration peut effectivement jouer un rôle important pour aider à soulager notre anxiété. C’est là que cette ancienne technique de respiration devient utile. Une étude publiée dans  le Journal of American Medical Association a révélé qu’une respiration lente, diaphragmatique s’est avérée aussi efficace pour diminuer l’anxiété que l’imipramine, un antidépresseur.

Le Pranayama (la technique de respiration) peut faire ce qu’il faut pour que vous vous sentiez mieux, mais bien entendu, ne souffrez pas en silence. Si vous avez besoin de l’aide d’un professionnel, faites-en la demande.

Vidéo en français:

https://www.youtube.com/watch?v=pSr949GFUNw

Source: davidwolfe.com

Claire C.