Une nouvelle recherche déclare que les enfants croyants sont plus méchants et moins tolérants que les enfants laïques

de | 2 décembre 2015

croyants

Une nouvelle recherche déclare que les enfants croyants sont plus méchants et moins tolérants que les enfants laïques

J’ai grandi dans un petit village perdu avec les seuls parents agnostiques dans les 150 kilomètres à la ronde. Vous pouvez probablement comprendre mon manque de surprise quand j’ai découvert que selon une étude récente les enfants croyants étaient moins tolérants, plus punitifs, et moins indulgents que les enfants qui ont grandi dans des ménages non-croyants.

Des chercheurs ont étudié 1 200 enfants chrétiens, musulmans et laïques provenant de différents milieux. Ils ont mené des expériences sociales avec les enfants pour voir comment ils réagiraient face à différents scénarios qui traitent de différents concepts comme le partage et la réaction à l’intimidation.

La première expérience concernait le jeu du dictateur, où l’on a présenté 30 autocollants aux enfants et on leur a dit de choisir leurs dix préférés. On leur a dit que les autocollants étaient à eux et qu’ils devaient les garder. Mais on a également dit aux enfants que les chercheurs n’avaient pas le temps de jouer avec les enfants à l’école, donc tout le monde ne recevrait pas d’autocollants.

enfant

La deuxième expérience concernait la sensibilité morale, où plusieurs courts scénarios visuels dynamiques représentaient un préjudice physique, comme pousser ou cogner.

La troisième expérience concernait l’éducation maternelle, qui mesure la situation socio-économique. Les mères des enfants ont indiqué leur niveau d’éducation.

La dernière expérience concernait les mesures dispositionnelles de l’enfant, il s’agissait d’un questionnaire d’empathie cognitive et affective. Ce test a évalué le niveau d’empathie et le niveau de sensibilité des enfants.

Le rapport «démontre solidement que les enfants issus de ménages identifiés comme l’une des deux grandes religions du monde (christianisme et islam) étaient moins altruistes que les enfants de familles non-religieuses. »

Les trois conclusions principales de cette recherche sont que l’identification religieuse de la famille diminue le comportement altruiste des enfants, la religiosité prédit la sensibilité des enfants aux injustices et à l’empathie, et les enfants issus de ménages religieux sont plus sévères dans leurs tendances punitives.

Ils ont également découvert que plus les enfants grandissaient et plus ces comportements négatifs augmentaient. Les enfants les plus âgés étaient les plus vils et étaient ceux qui portaient le plus de jugement. Il est intéressant de souligner que plus de la moitié du monde s’identifie à l’islam et au christianisme.

Les chercheurs concluent que la religion n’aide pas les gens à devenir plus vertueux et moraux. En fait, c’est tout le contraire. Pourtant, selon une enquête mondiale de 2014 dirigée par Pew une enquête mondiale de 2014 dirigée par Pew, la plupart des gens croient que la religion est essentielle à la morale. Je vous parie que tous ceux qui ont exprimé cette conviction étaient croyants.

Source en bleu dans l’article: idealist4ever.com

Claire C.

Une réflexion au sujet de « Une nouvelle recherche déclare que les enfants croyants sont plus méchants et moins tolérants que les enfants laïques »

  1. nightwings

    J’ai été éduqué dans l’optique de deux religions catholique et protestante, ne me sentant pas principalement de l’une ou de l’autre, prenant quelques baffes de l’une.

    Je me suis recentré sur le message de fond et la spiritualité après une longue quête, me débarrassant de la forme et depuis en réfléchissant cette double appartenance m’a ouvert à la tolérance ainsi qu’à la curiosité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *