38 leçons de vie que j’ai apprises en 38 ans

de | 23 janvier 2017

leçons

Image crédit : pixabay.com

38 leçons de vie que j’ai apprises en 38 ans

Aujourd’hui, j’ai 38 ans.

Je suis dans ce monde depuis presque quarante ans. Habiter dans une ville comme Paris, où on peut mesurer l’âge de certains bâtiments en millénaires, aide à mettre en perspective ma vie d’un petit clignement d’oeil. Et malgré cela, je suis étonné de voir que j’ai déjà parcouru tout ce chemin malgré l’impression d’avoir tout juste commencé.

Je ne suis généralement pas du style à faire tout un cinéma de mon anniversaire, mais comme souvent, cela m’a donné l’opportunité de réfléchir. J’ai pensé partager certaines des leçons que j’ai apprises, pour que cela serve de guide pour les personnes qui démarrent ou non.

Cet article est pour mes enfants, qui me manquent énormément, séparés de moi par un continent et un océan. J’espère que cela éclairera un peu les chemins qu’ils devront emprunter dans le futur, bien que je sache qu’ils vont tomber et se relever tout autant que moi.

C’est pour vous, Chloe, Justin, Rain, Maia, Seth et Noelle. Je m’excuse d’avance pour la longueur du texte.

38 leçons que j’ai apprises au cours de mes 38 ans

1. Ravalez toujours votre fierté et excusez-vous.

Être trop fier pour s’excuser ne vaut jamais le coup ─ votre relation n’en tire assurément aucun bénéfice.

2. Les possessions ont encore moins qu’aucune valeur ; elles sont nuisibles.

Elles n’ajoutent aucune valeur à notre vie, et nous coûtent tout. Pas uniquement l’argent nécessaire pour les acheter, mais aussi le temps et l’argent dépensés pour aller les acheter, pour les conserver, pour s’inquiéter à leur propos, pour les assurer, pour les réparer, etc.

3. Ralentissez.

Se presser vaut rarement la peine. On profite mieux de ce qu’offre la vie en prenant son temps.

4. Les objectifs ne sont pas aussi importants que nous voulons le croire.

Essayez de travailler sans pendant quinze jours. Vous verrez, vous pouvez faire des choses très bien sans objectifs. Et vous n’aurez pas besoin de les gérer, ce qui vous permettra de supprimer un peu de bureaucratie dans votre existence. Vous serez moins stressé sans objectifs, et vous serez plus libre de choisir des voies que vous n’auriez jamais envisagées sans cela.

5. L’instant présent est tout.

Tous nos soucis et nos plans d’avenir, toutes ces choses du passé qu’on se rejoue ─ tout cela se passe dans notre tête, et cela nous distrait du fait de profiter pleinement de l’instant présent. Laissez tomber tout ça, et concentrez-vous simplement sur ce que vous faites, sur le  moment. De cette manière, chaque activité peut s’apparenter à de la méditation.

6. Donnez toujours de l’attention à vos enfants, lorsqu’ils en réclament.

Donnez à vos enfants toute votre attention, et plutôt que d’être ennuyé par l’interruption, soyez reconnaissant de vous rappeler de passer du temps avec ceux que vous aimez.

7. Ne vous endettez pas.

Cela inclut les cartes de crédit, les prêts étudiants, les prêts immobiliers, les prêts personnels, les prêts automobiles. Nous pensons qu’ils sont nécessaires, mais ils ne le sont pas, loin de là. Ils causent davantage de problèmes et de maux de tête qu’ils ne le valent, ils peuvent ruiner des vies, et ils nous coûtent plus que ce qu’ils nous apportent.

Dépensez moins que ce que vous gagnez, faites sans tant que vous n’avez pas ce qu’il faut pour vous l’offrir.

8. Je ne suis pas cool, et ça me va très bien.

J’ai gâché énormément d’énergie quand j’étais plus jeune car je m’inquiétais du fait d’être cool. C’est bien plus amusant d’oublier tout ça, et d’être simplement soi-même.

9. Le seul type de publicité dont vous avez besoin pour un produit c’est le bouche à oreille.

S’il est bon, les gens vous passeront le mot. Toute autre sorte de marketing est hypocrite.

10. N’envoyez jamais un mail ou un message qui serait mal vu aux yeux du monde.

À l’ère digitale, vous ne savez jamais ce qui pourrait se retrouver en place publique.

11. Vous ne pouvez pas motiver les gens.

Le mieux que vous puissiez espérer est de les inspirer avec ce que vous faites. Les gens qui pensent qu’ils peuvent utiliser une « science » comportementale ou des techniques de management n’ont pas passé assez de temps à en être les objets.

12. Si vous voyez que vous nagez avec tous les autres poissons, nagez à contre-courant.

Ils ne savent pas non plus où ils vont.

13. Vous raterez un tas de choses, mais ce n’est pas important.

Nous sommes tellement coincés à essayer de faire quelque chose, à essayer toutes les choses importantes, à ne pas manquer quoi que ce soit d’important, que nous oublions le simple fait que nous ne pouvons pas tout faire.

Cette réalité physique implique que nous allons rater énormément de choses. Nous ne pouvons pas lire tous les bons livres, regarder tous les bons films, aller dans toutes les plus belles villes du monde, manger dans tous les meilleurs restaurants, aller dans tous les musées,  rencontrer tous les gens géniaux. Mais le secret, c’est que la vie est meilleure quand on n’essaye pas de tout faire. Apprenez à profiter de la tranche de vie que vous vivez, et la vie sera merveilleuse.

14. Les erreurs sont le meilleur moyen d’apprendre.

N’ayez pas peur d’en faire. Essayez simplement de ne pas répéter les mêmes trop souvent.

15. Les échecs sont les bases du succès.

Sans échec, nous n’apprendrions jamais à réussir. Donc échouez, au lieu d’essayer d’éviter l’échec et d’en avoir peur.

16. Le repos est plus important que vous ne le pensez.

Ceux qui travaillent trop, oublient le reste, et puis ils commencent à détester leur travail.  Au sport en fitness, vous voyez cela tout le temps : des personnes qui s’entraînent pour un marathon implosent parce qu’ils ne savent pas comment laisser reposer leurs muscles et leurs tendons froissés. Des gens qui essayent d’en faire trop parce qu’ils ne savent pas que le repos est le moment où leur corps se raffermit, après le stress.

17. Il y a peu d’emplois qui valent un bon livre, une bonne marche, un bon câlin, ou un bon ami. Et tout cela est gratuit.

18. Être mince et en forme n’arrive pas en une nuit.

C’est un processus long, un processus d’apprentissage, quelque chose qui arrive par petits morceaux sur une longue période. Je m’améliore depuis 5 ans maintenant, et j’ai encore plein de choses à apprendre et à faire. Mais les progrès que j’ai faits sont incroyables, et c’est un voyage magnifique.

19. La destination n’est qu’une infime partie du voyage.

Nous nous préoccupons tellement des objectifs, du futur, que nous ratons toutes les choses géniales en chemin. Si vous êtes fixé sur un objectif, au final, vous ne savourerez pas le fait d’y être arrivé. Vous vous préoccuperez de votre prochain objectif, de votre prochaine destination.

20. Une bonne marche guérit la plupart des problèmes.

Vous voulez perdre du poids et vous mettre en forme ? Marchez. Vous voulez profiter davantage de la vie mais dépenser moins ? Marchez. Vous voulez guérir du stress et vous vider la tête ? Marchez. Vous voulez méditer et vivre dans l’instant ? Marchez. Vous avez du mal avec un problème dans votre vie ou votre travail? Marchez, et videz-vous l’esprit.

21. Abandonnez vos attentes.

Quand vous avez des attentes à propos de quelque chose ─ une personne, une expérience, des vacances, un boulot, un livre ─ vous le mettez dans une case déterminée qui n’a que peu de choses à voir avec la réalité. Vous créez une version idéalisée de la chose (ou de la personne) que vous essayez ensuite de faire coïncider avec la réalité, et vous êtes souvent déçu. À la place, essayez de faire l’expérience de la réalité telle qu’elle est, de l’apprécier pour ce qu’elle est, et d’être heureux comme sont les choses.

22. Donner est tellement mieux que recevoir.

Donnez sans attente de recevoir en retour, et cela devient un acte plus pur, plus beau. Trop souvent nous donnons quelque chose et attendons de recevoir la pareille ─ ou du moins de recevoir de la gratitude ou de la reconnaissance pour nos efforts. Essayez de vous débarrasser de ce besoin, et contentez-vous d’offrir.

23. La compétition est rarement aussi utile que la coopération.

Notre société est régie par la compétition ─ arracher la gorge de l’autre, la survie du plus fort, houba houba. Mais les humains sont faits pour travailler ensemble à la survie de leur tribu, et la coopération met en commun nos ressources et permet à chacun de contribuer comme il le peut. Cela demande aux gens un ensemble de capacités totalement différentes pour travailler en coopération, mais cela en vaut vraiment la peine.

24. La gratitude est l’une des meilleures façons de trouver le contentement.

Nous sommes souvent mécontents de nos vies, nous voulons plus, parce que nous ne réalisons pas tout ce que nous avons déjà. Plutôt que de se concentrer sur ce que vous n’avez pas, soyez reconnaissant des dons incroyables que vous possédez : des gens que vous aimez et des plaisirs simples, de la santé et de la vue et du don de la musique et des livres, de la nature et de la beauté et de la capacité à créer, et de tout le reste. Soyez reconnaissant chaque jour.

25. La compassion pour les autres êtres vivants est plus importante que le plaisir.

Beaucoup de personnes se moquent des végétariens parce qu’ils aiment le goût de la viande et du fromage, mais ils font passer le plaisir de leurs papilles avant la souffrance d’autres êtres vivants qui ont également des sentiments. Vous pouvez être parfaitement en bonne santé en mangeant végétarien (et même végétalien), donc tuer et torturer les animaux n’est absolument pas nécessaire. La compassion est une façon de vivre bien plus profondément satisfaisante que de fermer les yeux aux souffrances.

26. Les papilles changent.

Je pensais ne jamais pouvoir me passer de viande, mais en le faisant lentement, cela ne m’a jamais manqué. Je pensais ne jamais pouvoir abandonner les cochonneries comme les sucreries, les frites, les nachos, et toutes sortes de trucs malsains… et pourtant aujourd’hui je préfère manger quelques baies ou des noix. Étrange, mais c’est incroyable à quel point les papilles peuvent changer.

27. Créez.

Le monde est plein de distractions, mais très peu sont aussi importantes que créer. Dans mon job d’écrivain, il n’y a rien qui soit plus fondamental que le fait de créer. Dans ma vie, créer est l’une des rares choses qui me donne du sens dans ma vie. Quand il est temps de travailler, débarrassez-vous de tout le reste et créez.

28. Mettez les choses en perspective.

Habituellement quand nous sommes préoccupés ou énervés, c’est parce que nous avons perdu la perspective. D’un point de vue global, ce problème-ci ne signifie quasiment rien. Ce combat qui nous oppose à quelqu’un d’autre, cela concerne une chose qui ne signifie pas grand-chose. Laissez tomber, et passez à autre chose.

29. Ne restez pas trop assis. Cela vous tue. Bougez, dansez, courez, jouez.

30. Servez-vous de la magie des intérêts composés.

Investissez tôt, et cela grandira comme par magie. Vivez de peu, ne vous endettez pas, économisez tout ce que vous pouvez, et investissez dans des fonds de placement. Regardez votre argent grossir.

31. Tout ce qu’on nous a appris à l’école, et tout ce que nous voyons dans les medias (nouvelles, films, livres, magazines, internet) a un point de vue qui a été façonné pour que l’on s’y conforme.

Trouvez le point de vue recherché, et interrogez-vous. Demandez-vous s’il existe des alternatives, et enquêtez. Indice : les corporations exercent une immense influence sur toutes les sources d’informations. Autre indice : lisez Chomsky.

32. Apprenez l’art de l’empathie.

Trop souvent nous jugeons les gens avec trop peu d’informations. Nous devrions plutôt essayer de comprendre ce qu’ils font, nous mettre à leur place, commencer avec la présomption que ce que les autres font a une bonne raison d’être pour peu que nous comprenions ce qu’ils traversent. La vie est bien meilleure quand vous apprenez cet art.

33. Faites-en moins.

Beaucoup de gens essayent d’en faire trop. Ils remplissent leur vie de listes, et essayent d’enfiler les tâches comme s’ils étaient des machines. Balancez vos listes de choses à faire et trouvez ce qui est vraiment important. Arrêtez d’être une machine et concentrez-vous sur ce que vous aimez. Faites-le avec avec plaisir.

34. Personne ne sait ce qu’il vaut réellement comme parent.

Nous nous débrouillons tous comme nous pouvons, et espérons que nous nous en sortons bien. Certaines personnes sont obsédées par les détails, et passent à côté de tout ce qui est amusant. J’essaye juste de ne pas trop les embrouiller, de leur montrer que je les aime, de profiter des moments que je peux avec eux, de leur montrer que la vie est amusante, et de rester hors de leur route pour qu’ils deviennent les gens extraordinaires qu’ils vont devenir. Qu’ils sont déjà.

35. L’amour a de multiples facettes.

J’aime mes enfants, entièrement et plus que je ne peux le comprendre complètement moi-même. Je les aime tous d’une façon différente, et je sais que chacun est parfait comme il ou elle est.

36. La vie est excessivement courte.

Vous pouvez penser avoir beaucoup de temps devant vous, mais il passe bien plus vite que vous ne le pensez. Vos enfants grandissent si vite qu’ils vous donnent le torticolis. Vous avez les cheveux gris avant d’avoir fini de trouver vos repères dans la vie. Appréciez chaque instant de votre vie.

37. La peur essayera de vous arrêter.

Les doutes essayeront de vous stopper. Vous craindrez de faire de grandes choses, de vivre de nouvelles aventures, de créer quelque chose de nouveau et de le faire naître au monde, à cause du doute de vous-même et de la peur. Cela arrivera dans les replis de votre esprit, là où vous ne savez même pas que cela arrive. Prenez conscience de ces doutes et de ces peurs. Mettez-les en lumière. Terrassez-les en leur infligeant des milliers de micro-coupures. Faites-le dans tous les cas, parce qu’ils ont tort.

38. Il me reste beaucoup à apprendre.

Si j’ai appris une chose, c’est que je ne sais presque rien, et que j’ai souvent tort concernant ce que je pense savoir. La vie a encore beaucoup de leçons à m’apprendre, et j’ai hâte de les connaître.

Auteur : Léo Babauta.

Source :  38 Life Lessons I’ve Learned in 38 Years

Une réflexion au sujet de « 38 leçons de vie que j’ai apprises en 38 ans »

  1. Eric Boulet

    Très bonne liste! Merci de me remémorer les choses les plus importantes de ma vie!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *