La sieste peut augmenter considérablement l’apprentissage

Par | 8 juillet 2014


 

La sieste peut augmenter considérablement l’apprentissage

 

Malheureusement, dans beaucoup d’endroits, à cause de notre mode de vie, faire une sieste en milieu d’après-midi est considéré comme un luxe, et dans certains cas, c’est un signe de pure paresse. Mais avant de culpabiliser pour la petite sieste de ce weekend ou de vous endormir pendant un film, rassurez-vous, faire une petite sieste est réellement bon pour vous et c’est un phénomène tout à fait normal dans le rythme circadien.

De nos jours, même si nous dormons suffisamment la nuit, notre attention et notre vigilance se dégradent. Même si cela peut être un inconvénient mineur à l’époque moderne, ça aurait été une question de vie ou de mort pour nos ancêtres. Si vous finissez de mettre en place un projet de travail ou que vous chassez pour subsister, une sieste peut raviver votre vigilance et remettre vos neurones en place en seulement 15 à 20 minutes.

De très grandes entreprises le reconnaissent.

Les entreprises Google et Apple ne sont que quelques-unes à permettre aux employés de faire une sieste. Des études ont affirmé que les micro-siestes peuvent améliorer la connaissance et la productivité. En plus, qui n’aimerait pas avoir un patron qui vous laisse dormir un peu avant de reprendre le travail ?

Une étude de la University of Colorado Boulder a constaté que les enfants qui n’ont pas pu faire leur sieste l’après-midi ont montré moins de joie et d’intérêt, plus d’anxiété, et ont eu plus de mal à résoudre les problèmes que les autres enfants. On peut constater la même chose pour les adultes qui font une sieste.

Les chercheurs de Berkeley ont trouvé qu’une sieste d’une heure augmentait considérablement la capacité à apprendre et la mémoire. Les siestes fournissent une sorte de redémarrage, où la mémoire à court terme est vidée et notre cerveau est actualisé avec un nouvel espace défragmenté.

la sieste

 

Faire la sieste, nous l’avons vu maintes et maintes fois, c’est comme redémarrer votre cerveau. Tout le monde aime faire une petite sieste de temps en temps, mais faire une sieste peut être aussi bien un art qu’une science. Le Wall Street Journal propose des recommandations pour la planification de sieste parfaite, y compris la durée de votre sieste et à quel moment.

Les experts du sommeil disent dans l’article que si vous faire une petite sieste de 10 à 20 minutes vous en tirerez le meilleur profit, mais en fonction de la sieste que vous recherchez pour vous, d’autres durées peuvent être idéales. Pour un coup de pouce rapide de la concentration, les experts disent qu’une petite sieste de 10 à 20 minutes suffit pour se remettre au travail rapidement.

Pour le traitement de la mémoire cognitive, cependant, une sieste de 60 minutes peut vous faire plus de bien, a déclaré le Dr Mednick. Le sommeil profond à onde lentes permet de se remémorer des souvenirs, des lieux et des visages. L’inconvénient : un peu de somnolence au réveil.

« Si vous faites une sieste de plus de 30 minutes, vous vous retrouvez dans un sommeil profond. Avez-vous déjà fait une sieste où vous vous êtes senti pire quand vous vous êtes réveillé ? C’est ce qui se passe, vous dormez trop longtemps et vous entrez dans une phase de sommeil dont il est très difficile de sortir », Dr Michael Breus.

Enfin, une sieste de 90 minutes impliquera probablement un cycle complet de sommeil, ce qui favorise la créativité et la mémoire procédurale et émotionnelle, comme apprendre à faire du vélo. Se réveiller après un sommeil paradoxal signifie généralement une quantité minimale de l’inertie du sommeil a déclaré le Dr. Medneck.

En fait, une étude publiée dans PubMed en 2002 a révélé qu’une sieste, même de 5 ou 10 minutes crée un sens élevé de concentration et une augmentation de l’aptitude cognitive par rapport à si vous ne faites pas de sieste. Donc si vous voulez recharger les batteries rapidement faites une sieste de 10-20 minutes, et pour un rajeunissement profond du sommeil.

En plus de ces recommandations, une suggestion étonnante est de s’asseoir légèrement redressé pendant votre sieste, car cela vous aidera à éviter de tomber dans un sommeil profond. Et si vous vous retrouvez à rêver lors de vos siestes cela peut être un signe de manque de sommeil.  Credits: Natural Society.

Sources études : recherche Berkeley , étutude de l’université du Colorado

Après La sieste peut augmenter considérablement l’apprentissage voir aussi:

3 commentaires sur “La sieste peut augmenter considérablement l’apprentissage

  1. Fred

    Bonjour et merci pour cet article vraiment passionnant.

    Pour un salarié, il est malheureusement extrêmement difficile de s’adonner à ce genre de pratique. C’est dommage car les bénéfices seraient considérables pour la productivité et le bien-être au travail.
    La solution pour pouvoir pratiquer c’est de ne pas être employé 🙂

    Répondre
  2. THOMAS Fabienne

    54 ans, adepte de la sieste depuis l’âge16 ans, ayant travaillé dans divers secteurs, j’ai toujours trouvé le temps d’une pose pour faire une petite sieste, peu importe l’endroit même en entreprise pour la faire. Au japon, il y a plus de 25 ans des grandes groupes automobiles avaient déjà installé des endroits et les siestes obligatoires, résultat meilleur productivité, employés plus détendus et surtout bien moins d’accidents du travail, au final tous y sont gagnants. C’est pour quand chez nous , meilleurs résultats de l’entreprise, les employés plus détendus et concentrés, et la sécu feraient de sacrées économies. VIVE LA SIESTE

    Répondre
  3. Brunet

    J’envie les gens qui y parvienne. Pour moi, la sieste a toujours été impossible : je ne m’endors pas. Il me faut un lit, du silence et pas de lumière. Et quand j’y parviens, par épuisement souvent, le réveil est toujours difficile : crampes au ventre, bouche sèche, plus fatigué qu’avant de m’être assoupi…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *