Il photographie une âme quittant son corps

Il photographie une âme quittant son corps

de | 12 février 2015

Il photographie une âme quittant son corps

 

Pour ceux qui s’intéressent à la vie après la mort, ou à une existence spirituelle après la mort, voici un article qui va très certainement vous intéresser photographie d’une âme quittant son corps au moment de sa mort.

Le calendrier de désincarnation astrale où l’esprit quitte le corps a été capturé par le scientifique russe Konstantin Korotkov, qui a photographié une personne au moment de sa mort avec une caméra bioélectrographique.

L’image prise en utilisant la méthode de visualisation de décharge de gaz, une technique avancée de photographie Kirlian montre en bleu la force de vie de la personne en laissant le corps progressivement.

Selon Korotkov, le nombril et la tête sont les parties qui perdent d’abord leur force de vie (ce qui serait l’âme) et l’aine et le cœur sont les dernières zones avant que l’esprit surfe vers la fantasmagorie de l’infini.

Dans d’autres cas, Korotkov a remarqué que « l’âme » des personnes qui souffrent d’une mort violente et inattendue apparaissent généralement dans un état de confusion dans ses mesures avant de retourner à leur corps dans les jours qui suivent la mort. Cela pourrait être dû à l’utilisation d’un surplus d’énergie.

âme quittant son corps

 

La technique développée par Korotkov, qui est directeur de l’Institut de recherche de la culture physique de Saint-Pétersbourg, est approuvée en tant que technologie médicale par le ministère de la Santé de la Russie et est utilisé par plus de 300 médecins dans le monde pour le stress et le suivi des progrès des patients traités pour des maladies telles que le cancer. Korotkov dit que sa technique d’imagerie de l’énergie pourrait être utilisée pour regarder toutes sortes de déséquilibres biophysiques et diagnostiquer en temps réel et aussi montrer si une personne a des pouvoirs psychiques.

Cette technique, qui mesure en temps réel le rayonnement stimulé est amplifiée par le champ électromagnétique, est une version plus avancée de la technologie développée pour mesurer l’aura de Semyon Kirlian. Voici une entrevue avec le Dr Korotkov qui parle davantage de sa pratique:

Un scientifique photographie une âme  quittant son corps au moment de sa mort

Le Dr. Korotkov est l’auteur de plus de 200 articles dans des revues sur la physique et la biologie, et il détient 17 brevets sur des inventions biophysiques. Le professeur Korotkov a mené une carrière de chercheur pendant plus de 30 ans, combinant rigoureusement les méthodes scientifiques et une insatiable curiosité sur ce qui concerne l’esprit et l’âme avec un profond respect pour toute forme de vie. C’est également un alpiniste avec 25 ans d’expérience. Il a donné des conférences, des séminaires et des sessions de formation dans 43 pays, et a présenté des documents et animé des ateliers dans plus de 100 conférences nationales et internationales.

Si l’on devait remettre en question la crédibilité de cette histoire, ce ne serait pas en disant que ce scientifique n’est pas crédible. Il est professeur en informatique et en biophysique à l’Université Fédérale des Technologies de l’Information de Saint Pétersburg, département Mécanique et Optique (ITMO). Il a occupé le poste de directeur adjoint de l’Institut Fédéral de Recherches de culture physique de Saint-Pétersburg (Saint-Petersburg Federal Research Institute of physical Culture), et président de l’Union Internationale de la Bioélectrographie médicale et appliquée pour n’en citer que quelques-uns.

J’ai visité son site, j’ai lu les articles qu’il a publiés. Il a des tonnes d’articles sur la mesure des champs énergétiques humains, la mesure scientifique de l’aura, d’autres sujets fascinants. Je suis également tombé sur l’article original qui représente un résumé des résultats d’une recherche expérimentale sur l’activité par bioélectrographie post mortem du corps humain à partir de l’effet Kirlian. L’étude s’intitulait « Experimental investigations of post mortem bioelectrographic images of human fingers » que vous pouvez trouver ICI (uniquement en anglais).

La technique GDV a pour objectif principal, l’observation de l’étude du champ énergétique humain. La trouvaille des concepteurs de la méthode a consisté à traduire l’effet KIRLIAN induit sur les extrémités des doigts des mains, en des schémas énergétiques informatisés s’appliquant au corps entier. L’étude a révélé qu’il y avait trois groupes principaux de photographie qui ont émergé au cours de leurs expériences, et ces photographies ont toujours été en corrélation avec la façon dont la personne est décédée :

1) Des courbes d’une amplitude de variation relativement faible. Celles-ci sont associées à une « mort calme » en raison de motifs naturels, prévus par l’état de l’organisme, généralement au moment de la vieillesse. 2) Des courbes avec un pic prononcé pendant plusieurs heures après la mort et une amplitude  relativement faible par la suite. Celles-ci sont associées à une « mort subite » dans un accident de la circulation suivi d’un traumatisme cranio-cérébral.  3) Des courbes avec de grandes variations d’amplitude, qui continuent pendant longtemps. Celles-ci sont associées à une « mort violente » en raison d’un concours de circonstances défavorables : un suicide, un assassinat, de mauvais soins médicaux.

Ils ont conclu que les substances énergétiques des morts qui sont restées avec le cadavre peuvent être photographiées, avec les photos en corrélation avec la durée du traumatisme. Il existe une sorte d’empreinte de l’âme que l’on peut détecter dans le corps. Voici une photographie réalisée avec le système GDV.

 

Ils disent que l’étude rend crédible l’idée de nos systèmes physiques sont en corrélation avec les structures informationnelles de l’énergie (notre âme). « Nous parlons d’une structure informationnelle de l’énergie comme d’une structure avec un objectif champ-espace, interconnectée avec le corps humain, mais qui existe indépendamment de celui-ci, pour un certain temps. Cette structure provient de la naissance et des changements dans le processus de synergie morphogénétique. »

Vous pouvez trouver l’article original en cliquant ici :

« Nous avons reçu des données provisoires montrant que dans certains cas, quelques jours avant la mort on observe une augmentation de l’activité du patient et une augmentation de l’intensité de décharge de gaz. Ces données peuvent fournir de nouvelles informations sur le processus de transition vers une autre vie. »

Donc pour la première fois, cette fameuse affaire a enfin la première étude couplée avec elle pour renforcer ses allégations. Les photos de l’âme quittant le corps au moment du décès ne ressemblent en rien à la photo du début de l’article, et ressemblent davantage à des pointes et des amplitudes dans les photographies énergétiques GDV qui sont en corrélation avec la nature de la mort des personnes et l’heure à laquelle ces personnes sont mortes. Il peut y avoir d’autres études similaires parmi les centaines qu’il a publiées qu’on doit encore creuser et rapporter , mais je pense qu’il est toujours intéressant d’admettre le fait que les photographies de nos systèmes informationnels de l’énergie peuvent être objectivement photographiés de notre corps après la mort.

Après Il photographie une âme quittant son corps voir également:

57 réflexions au sujet de « Il photographie une âme quittant son corps »

  1. Il photographie une âme quittant son corps ladon

    bonjour je suis très passionné par cette études de vie après la mort que j ais moi aussi vécue des choses un peut identique j aimerais en savoir plus et me mettre en relation avec vous pour des informations ou des livres ou revue j ais vécue des et vue des choses comme vous le dite merci de me repondre sur mon adresse mail bien a vous

    Répondre
    1. Il photographie une âme quittant son corps JACQUEMIN

      Bonjour,

      Je m’appelle Sophie Jacquemin et je suis née en 1988.
      J’habite Angers.

      En 2014, à la suite d’une très grave dépression, j’ai été hospitalisée au CHU d’ANGERS (49).

      J’étais assistante juridique en cabinet d’avocats, et j’étais de nature angoissée, stressée, agressive et impulsive.

      Probablement en souffrance et répercutais ma souffrance sur autrui. Soyons honnêtes.

      Au moment de ma grave dépression, Ça été un choc brutal à la suite d’une rupture amoureuse et d’un licenciement d’un coup.
      Le traumatisme.
      J’ai eu cette sensation d’être aspirée dans l’espace, je ressentais des courants d’air froids autour de moi.

      Arrivée à l’hôpital, extrêmement épuisée, sur mon lit d’hôpital, au plafond, une voix venant de l’univers m’a dit « non ce n’est pas ton heure ».

      C’était un être de lumière.

      Il m’a posé la question « comment as-tu aimé et qu’as-tu fait pour les autres » ?

      Cet être de lumière était au plafond de l’hôpital entouré de vitraux d’Église.

      D’esprit à esprit, je lui ai répondu que je n’avais pas été méchante mais que je n’avais rien apporté plus que ça aux autres.

      Quant au mot « aimer », je n’ai pas su aimer comme il le fallait.

      Je me souviens précisément de ce qui s’est passé puisque je me sentais partir mais ma conscience était en survie.
      Je m’explique.
      À ce moment-là, j’ai entendu ma mère et ma grand-mère se parler entre elles alors qu’elles étaient complètement en dehors de l’hôpital.
      C’est comme si mon esprit ou ma conscience lisait au loin, à distance, ce qu’ils étaient en train de dire.
      Ma conscience était intacte.

      Et puis, j’ai aperçu mon corps recroquevillé sur le lit alors que j’étais un peu plus loin dans la chambre de l’hôpital.
      Je n’explique pas cette situation.

      Plus tard la voix m’a dit  » as-tu aimé comme moi je t’aime de manière inconditionnelle ? ».

      Je m’en rappelle très très bien.

      Ce n’était pas une hallucination ni quoi que ce soit, mais une autre réalité dû au choc de l’hôpital.

      Une autre réalité, une dimension divine s’est ouverte à moi.

      Au début, j’étais assez troublée puis vite j’ai été rassurée.

      Ensuite, je suis partie en clinique de repos me reposer.

      Deux mois plus tard, je suis partie avec mes parents au ski où nous nous sommes retrouvés tous les trois dans un paysage immaculé de neige, un paysage où la quiétude et la plénitude régnent.

      Un silence imparable.

      S’est ensuite manifestée la lumière divine ou plutôt une boule de feu remplie d’amour et de compassion.

      J’étais face à cette lumière divine dorée qui scintillait d’amour et de joies pures et qui me comprenait de tout.

      Une petite fille. Face à son Maître. La Lumière.

      Contre toute attente, une lumière qui m’a entièrement guérie de toutes souffrances.

      Comment dire l’indicible ?

      Cette lumière divine m’aimait mais d’un amour doré, collossal.

      J’étais aimée, j’étais l’amour avec un grand A, un amour lumineux, scintillant, doré, puissance 1000.

      Plus rien ne compte, plus de mot.

      Beaucoup de mes émotions d’enfance me sont revenues à la surface.

      Des segments de vie me sont réapparus en mémoire.

      Je me suis donc revue quand j’étais petite au bord de la mer, adolescente, en couple avec mon ancien compagnon…

      La petite fille que j’étais avec les cheveux dorés.

      La lumière divine me les a rappelés.

      Je crois en fait que c’est tout simplement le livre de la vie qui s’est réouvert devant mes yeux avec tant de phases oubliées.

      LE LIVRE DE LA VIE.

      Où il reste encore des pages à réécrire je pense.

      Cette question a été pour moi révélatrice et il fallait du mieux que possible aimer son prochain car il y a énormément de souffrances dans le monde dans lequel on vit.

      L’Amour est la clé essentielle.

      Le regard sur la vie a profondement changé.

      C’est tout de même un choc brutal où personne n’y est préparé ! Pire, personne explique ce qui se passe véritablement mais mon AME ou l’autre partie de moi-même ou bien encore ma conscience universelle m’indique et me révèle tout.

      Ce que j’ai vécu est bien réel. On parle de l’au-delà. Il me faille l’accepter.

      Ce que j’ai appris c’est que nous sommes des êtres humains bien séparé sur terre mais à l’échelle universelle, nous sommes reliés.

      Maintenant j’en suis convaincue.

      À titre d’exemple, j’ai appris le décès d’une personne qui n’avait pas été une personne très très proche de moi mais qui a pu poser la main sur la mienne et lors ce que cette personne s’est suicidé, mon corps s’est mis à trembler à vibrer.

      Je comprends tout à fait ce qui s’est passé.

      Il y a eu ce contact physique et au moment de son départ, je savais de façon vibratoire que son heure avait lieu.

      C’est complètement hors du commun ce concept.

      Et pourtant, c’est la stricte vérité et c’est ce qui s’est passé.

      Attention, je ne suis pas médium ou charlatan.

      Cet exemple, m’est arrivé mais je n’ai aucun pouvoir en terme de médiumnité ou quoi que ce soit.

      Ça faisait partie de l’expérience.

      Et j’ai énormément de chance d’être guidée également par le livre de Nicole Dron car il me fait bien comprendre des choses en ce qui concerne le plan de l’au-delà et de l’univers.

      De toute façon, beaucoup de choses m’ont été révélées mais l’expérience doit s’effacer parce qu’après il faut revenir à l’état terrestre.

      Bien évidemment, c’est frustrant car des informations m’ont été données mais tout s’efface. Je pense qu’il le faut. C’est le « jeu ».

      L’amour absolu n’a rien à voir avec l’amour humain.

      Cet amour lumière est un amour inconditionnel.

      Il est très difficile d’en parler autour de soi tant que les autres ne l’ont pas vécu.

      Pour me préserver et préserver l’expérience, je ne l’ai pas trop dévoilée. Il est fort recommandé de ne pas le faire. (Sauf auprès d’association compétentes sur le sujet).

      Même les médecins sont sceptiques et trop scientifiques.

      Pourtant, j’en ai été troublée.

      Ma prière a porté ses fruits quant à l’intégration.

      Pour ma part, j’ai cette lumière en permanence en moi et il faut la répandre autour de soi.

      Je vis aussi le moment présent et les choses de manière intenses.

      Je m’écarte de beaucoup de choses inutiles.

      Il y a tant de choses à dire sur cette expérience mais il faut être prudent et émettre des réserves quelque part.

      L’au-delà existe.

      Il faut savoir aussi que nous sommes tous reliés à l’univers mais une fois que nous regagnons notre corps, la vie individuelle et les mesquineries reviennent à la charge.

      C’est une très jolie expérience, je le concède.

      Je travaille en ce moment sur cela.

      Comme il est très difficile de vivre après une telle expérience sans que tout cela ne valse et ait un impact autour de soi.

      Ça me fait souffrir car je ne peux pas tout dire.

      Le temps de l’au-delà n’est pas notre temps terrestre.

      Par ailleurs, il m’a fallu apprendre ce qu’était la conscience.

      – Nous c’est les autres –

      Il faut comprendre que tant que l’on fait du mal à une autre personne, nous nous le faisons à nous-mêmes.

      En d’autres termes, les autres, c’est nous.

      La bible le dit aussi : « tu aimeras ton prochain comme toi même ».

      Mon expérience de mort imminente fait écho à la foi mais parfois je dois avouer que c’est égarement.

      Mon expérience m’a en tout cas rapprochée de l’église, je prie beaucoup.

      Je précise avant tout qu’avant l’expérience je croyais en Jésus-Christ.

      Pour moi, cette expérience m’a ramené sur différents thèmes qui sont essentiels à la vie :

      1) La création (beauté des êtres, du végétal, beauté d’une fleur?,)…
      2) l’espace et le temps

      Cette expérience m’a davantage fait grandir en sagesse.

      Mais je sais que j’ai énormément de chemin à parcourir en terme d’amour.

      Il est difficile dans la vie courante de maintenir ces liens d’amour.

      Il faut d’abord s’aimer soi pour pouvoir aimer les autres et pour ma part, c’est tout un chemin qui me paraît tortueux car on ne peut pas aimer tout le monde.

      Cette lumière est un état, un état divin de l’amour pur qui se reçoit comme un cadeau comme une grâce.

      Maintenant, cette lumière m’accompagne un peu partout dans ma vie, me guide, me restaure, me rassure, veille sur moi avec beaucoup de bienveillance.

      Aujourd’hui, je précise que c’est encore tout frais et je n’en ai parlé autour de moi grâce à l’association IANDS car il y a cette crainte de passer pour une illuminée.

      Pourtant cette expérience n’est pas un rêve mais une stricte réalité ! Réalité d’ailleurs qui n’aurait pas eu l’impact que ça a pu engendrer dans ma vie.

      Par ailleurs, c’est très difficile de vivre autour d’êtres qui n’ont pas cette conscience ni cette faculté.

      Voilà pourquoi parfois je suis amer, en colère car je suis outrée de ce qui se passe dans notre monde douloureux.

      Enfin, j’ajoute, que c’est une expérience qui bouleverse vraiment tout et beaucoup de valeurs s’effondrent comme l’argent, le matériel, et la mort.

      Nos soucis, la réussite, le pouvoir, c’est misérable.

      Aujourd’hui, je suis obligée d’aller bien mieux à l’essentiel et je prends conscience que l’existence est précieuse.

      C’est l’expérience unique de ma vie mais qui n’a pas été sans conséquences et sans inquiétude car l’univers est très mystérieux.

      Tout est connecté, les pensées et les actes sont lus.

      Je chemine, je me renseigne, je prends mon temps, mais comme il est difficile de vivre avec une telle expérience.

      Je me suis parfois demandée à quel temps j’appartenait, autant de l’au-delà ? Ou au temps terrestre ?

      Pire encore, parfois je me suis même demandée dans quel état je me trouvais, j’étais vivante ? Ou morte ?

      Surtout que l’on revient vraiment d’un « endroit irrationnel ».

      Je suis remplie de compassion envers moi-même car personne n’est là pour me donner de réponse établie. J’ai beaucoup de chance d’être tombée sur le livre de Nicole Dron qui a vécu exactement la même expérience que la mienne sauf que pour ma part, je n’ai pas vu du tout d’être dans la lumière.

      Nicole Dron a vécu cette expérience à 26 ans comme moi.

      Étrange coïncidence.

      Et la même question lui a été posée.

      « Comment as-tu aimé ? Qu’as-tu fait pour les autres ? »

      Je suis également beaucoup plus spirituelle qu’avant.

      Je tiens à préciser, que la lumière dans laquelle j’étais baignée, s’apparente plus à une lumière divine donc une énergie vivante.

      C’est du domaine du divin.

      Pour moi, c’est sans aucun doute Dieu.

      Pour les scientifiques, ce domaine est beaucoup trop fermé encore.

      Le Scientifique, il va se baser sur des études de médecine ce qui est complètement contradictoire avec ce que nous les expérienceurs, vivons.

      Attention que nous soyons croyants ou athés, cela n’a rien à voir du tout.

      Ça reste avant tout une expérience de mort imminente un état qui se rapproche de la mort.

      Ça aussi vous le savez.

      Je pense que nous soyons expérienceurs ou scientifiques, cette expérience reste quand même très mystique.

      En tant qu’êtres humains, beaucoup de choses nous échappent.

      mais il est hors de question de nier l’existence d’une telle expérience, aussi profonde qu’elle puisse-t-être.

      Plusieurs sentiments après cette expérience ont été :

      En ce qui concerne les sentiments positifs :

      1) Un sentiment de paix, de bien-être, de plénitude totale

      2) Un sentiment d’être aimée, mais aimée à l’échelle de l’univers, un sentiment de compassion totale

      3) un sentiment d’avoir des mots nouveaux : création, mystère de l’univers, bienveillance, douceur, le spatio-temporel, les êtres (petit être pour désigner un enfant ou un animal), un être humain que je regarde avec des yeux nouveaux (regard spirituel)…

      En ce qui concerne les sentiments négatifs :

      1) Un sentiment de déception totale de constater un monde extrêmement agité, violent, ténébreux, trop éloigné de la sagesse et de la paix. Un monde d’argent, d’arrogance, désinvolte.

      2) Un sentiment de solitude extrême car il n’y a aucun accompagnement sur ce plan sauf heureusement les associations

      3) La peur d’en parler autour de soi car il est évident que l’on passe pour des illuminés

      4) Un décalage total, une susceptibilité, parfois des confusions.

      Aspirée à une vitesse dans ce tunnel sombre avec des milliers de connexions et au bout de la lumière.

      J’ai été aspirée mais je ne me souviens plus de quelle manière si j’ai été décorporée ou pas mais en tout cas, j’ai été aspirée dans l’espace, avec des milliers de connexions, des milliers d’informations, des révélations, et le monde qui m’a été montré.

      Tout ceci a duré quelques secondes, mais je ne me souviens plus.

      En fait, c’est comme si j’avais vécu des siècles et des siècles.

      Voilà pourquoi, les notions de temps et d’espace, se sont avérées très troublantes pour moi.

      Pendant l’expérience on est hors espace/temps. Et puis tout va à une vitesse vertigineuse.

      Il y a tant à dire sur cette expérience qui est profonde, qui vient tout casser et briser les chaînes, conditionnements, nos valeurs et nos pensées erronées….

      Le regard sur la vie change.

      Effectivement, je suis revenue avec une conscience nouvelle et une beauté exacerbée de la création.

      La création est quelque chose de magnifique en ce qui concerne tous les domaines du végétal, l’animal, tout est bien pensé et tout me porte à croire que la création divine accomplit de belles œuvres.

      Malheureusement, l’homme saccage tout, l’homme ne sait pas apprécier ce que la Vie offre de gratuit et à portée de notre sens, la vie.

      « Ce n’est pas la beauté qui manque à nos yeux, ce sont nos yeux qui manquent à l’apercevoir ».

      Depuis l’expérience, la vie a mis sur ma route, un petit lapin nain que je suis allée chercher en animalerie.

      ? Je ne travaille plus. J’ai un besoin extrême de calme, de solitude, de paisibilité. J’étouffe sinon.
      Besoin de nature, de vérité, de paradis terrestre.???

      Mais étrange paradoxe, pour moi l’enfer est sur terre !!!

      Je dispose bien évidemment aujourd’hui de mon libre arbitre mais laisse place quelque part au pouvoir divin.
      Et aussi à cette petite voix intérieure.
      Parfois, j’essaie de faire le parallèle entre l’expérience que j’ai pu vivre et la foi et la Bible.

      D’ailleurs, je me suis remémorée d’une phrase biblique qui stipule que « la justice divine est supérieure à celle de l’homme » ou bien encore, « ce qui est impossible à l’homme est possible à Dieu ».

      Tant encore à narrer…

      ? »La mort ne serait-elle pas le plus joli et doux jour de la vie ? »??

      ????

      Bien amicalement.?

      Sophie Jacquemin

      Répondre
      1. Il photographie une âme quittant son corps Pierre Dorane

        Bonjour Sophie,

        Très belle expérience que vous partagez avec une grande délicatesse.

        D’autres ont vécu des expériences qui témoignent de la survivance de la conscience. Nous venons de créer un site Internet dédié à toutes celles et tous ceux qui souhaitent devenir des messagers pour transmettre cette connaissance.

        taper mon nom dans un moteur de recherche et vous aurez l’adresse du site « survivanceames ». Vous accéderez ensuite à la page d’accueil.

        Pierre Dorane

        Répondre
      2. Il photographie une âme quittant son corps simon

        Bonjour Sophie. Votre expérience est très intéressante. Vous dites qu’on vous a demandé ce que vous aviez fait pour les autres et si vous aviez su aimer… Aujourd’hui vous dites que vous ne travaillez pas. Je pense que vous devriez réfléchir à ce que vous pourriez faire pour offrir votre amour à des êtres vulnérables, comme des handicapés par exemple. Vous avez peut être fait cette expérience pour vous mettre sur votre mission de vie.
        Amicalement. marie-claude- simon

        Répondre
      3. Il photographie une âme quittant son corps Frisque Brigitte

        Merci à vous , Sophie Jacquemin , pour votre publication .
        Pour avoir vécu également cette expérience , je trouve que la façon dont vous partagez votre ressenti personnel , est de toute évidence extrêmement bien exprimé .
        Je n’aurais pas pu le faire aussi bien que vous , et même , si j’ai l’impression que vous relatez mon propre parcours .
        Tellement vaste , serait tout ce qu’il y aurait à dire sur ce sujet …..
        Votre conclusion est très belle ,  » la mort , ne serait elle pas , le plus joli jour de la vie ? ….  »
        Bien à vous , et merci encore .
        Amicalement , Frisque Brigitte .

        Répondre
    1. Il photographie une âme quittant son corps Dom

      Pourriez-vous réécrire votre phrase en « vrai français » SVP ???

      Répondre
  2. Il photographie une âme quittant son corps Anthony

    je doute que notre âme soit l exacte représentation de notre corps physique….

    Répondre
    1. Il photographie une âme quittant son corps Zaïelle

      Ben j’ai fait exactement ce même genre de photo avec un temps de pose long et en bougeant quoi avec quelqu’un de vivant, c’est du pipeau, lol ^^ Notre âme est totalement corps de lumière normalement. sans attrait physique.

      Répondre
      1. Il photographie une âme quittant son corps lama

        mais … l’article le dit aussi :
        Il était évident que l’âme ne pouvait être, pas même en « image » .. semblable au corps physique, quoique cela soit plus « pratique » de l’illustrer ainsi pour la compréhension visuelle du texte, le mieux est bien entendu de se reporter à l’illustration GDV en bleu électrique, laquelle n’est pas non plus l’âme en sa totalité, il va de soi que la nature de l’âme est « lumière » autrement dit « électricité » sous une forme très élevée, n’ayant que peu à voir avec ce qui circule dans les « tuyaux » de l’EDF.. on chercherait indéfiniment quoi que ce soit de physique dans l’âme.. par contre elle peut influencer le mental et les émotions « nobles » , inspirer religieusement et artistiquement et poétiquement l’être humain.. mais cela tout le monde le sait déjà et peut s’en rendre compte. On appelle les gens qui sont en contact permanent avec leur âme : des  »initiés », en fait c’est l’âme qui est l’initié, et qui partage de son expérience spirituelle avec la personne en rendant sa conscience progressivement sensible aux mondes supérieurs qui sont les siens.

        Répondre
  3. Il photographie une âme quittant son corps yo

    idem qu’anthony : donc l’âme aurait l’exacte apparence du corps physique de la vie présente. Un peu douteux qd même. Bon c’est pas la première fois que les infos sur ce site manquent d’esprit critique et de discernement, mais bon. La question est ouverte : à quoi ressemble l’âme ?

    Répondre
    1. Il photographie une âme quittant son corps Sab

      Si vous lisez l’article au complet, il est précisé en fin d article que:
      «Donc pour la première fois, cette fameuse affaire a enfin la première étude couplée avec elle pour renforcer ses allégations. Les photos de l’âme quittant le corps au moment du décès ne ressemblent en rien à la photo du début de l’article, et ressemblent davantage à des pointes et des amplitudes dans les photographies énergétiques GDV qui sont en corrélation avec la nature de la mort des personnes et l’heure à laquelle ces personnes sont mortes. – See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/photographie-ame-quittant-son-corps.html#sthash.JhkMEvmN.dpuf»

      Répondre
    2. Il photographie une âme quittant son corps lama

      elle « ressemble » à un ange , puisqu’elle en possède une bonne partie des attributs..
      mais encore.. ?
      pas à un humain ailé, pas à plumes et encore moins sexué..
      à rien de « palpable », à rien de « visible » non plus, alors peut-être l’idée de « lignes de forces » vous irait il ? entourée d’énergies aimantes, puissantes et intelligentes.. les personnes sensibles peuvent ressentir plus ou moins l’une ou l’autre des ces « qualités »..
      mais on est là dans des « idées d’idée.. » l’exprimer en « schémas ».. serait encore le mieux.. mais n dirait pas grand chose à ceux qui attendent des jolies images blanches ou bleues ou roses etc.. ce qui n’est pas tout faux non plus mais reste limité à une vision « sentimentale » qui suffit à la majorité, enfin.. c’est déjà çà !

      Répondre
    3. Il photographie une âme quittant son corps ichtys

      au double de notre corps physique avec les mêmes caractéristiques c’est à dire le caractère ne change pas la même vision de la vie les mêmes émotions

      Répondre
  4. Il photographie une âme quittant son corps martin

    De la fausse représentation de la part des ésotériques frustré… Je m’excuse mais je suis contre la désinformation et premièrement c’est le principe longue durée dans le domaine de la photographie. Les mouvement sont sacadée et floue pendant le temps de la photos.

    Répondre
    1. Il photographie une âme quittant son corps Hm.

      Les photos de l’article ne sont pas des preuves. Ce ne sont que des illustrations artistiques. Lisez la fin de l’article.

      Répondre
  5. Il photographie une âme quittant son corps Pierre

    Moralité: Attention aux vêtements que vous porterez le jour de votre mort, vous les garderez pour l’éternité!

    Répondre
    1. Il photographie une âme quittant son corps lama

      alors, sans oublier de changer de slip.. hi, hi ! (question de réputation à tenir outre tombe)

      Répondre
  6. Il photographie une âme quittant son corps sylvie brazeau

    J’ai vraiment vécu une expérience semblable lors d’une opération assez grave, rendue a la salle de réveil, je suis sortie de mon corps et je flottais au plafond et j’ai vu une infirmière qui me giflait la figure et quand je suis revenue a moi, je lui ai dit c’est vous qui m’avez giflée car j’ai reconnu la couleur de ses manches de chandails sous sa veste d’hôpital, et elle m’a dit , c’et impossible, vous déliriez …. je lui ai dit, je ne vous en veux pas, je veux juste que vous sachiez ce qui m’arrivait…. elle va se souvenir de moi toute sa vie …. j’en suis certaine. Dommage, je n’ai pas son nom … car je lui aurais fait partagé cela

    Répondre
    1. Il photographie une âme quittant son corps Danielle

      A Sylvie brazeau
      Bonjour Sylvie
      J’aime bien ce genre de « preuve » qu’on peut donner à quelqu’un ! … et qui va permettre à ce quelqu’un de s’interroger !!
      Car lorsque vous expliquez le processus d’une expérience en état de conscience modifiée, ou d’une NDE, le plus souvent , vous ne pouvez rien prouver à vos interlocuteurs.
      Heureusement que la science évolue et commence à expliquer tout cela.
      Ce qui donne un avantage ….. celui de ne pas considérer ceux qui vivent de telles expériences comme des fous ou des « affabulateurs !!
      Merci de votre témoignage.

      Répondre
      1. Il photographie une âme quittant son corps ichtys

        et le plus grave c’est que dans les années 50 les patients à qui c’est arrivé étaient pris pour des gens délirants et internés. heureusement il à fallu les travaux du docteur moody qui à reçu des témoignages de gens du monde entier pour qu’enfin ceux qui ne croyaient pas parce que athées finissent enfin par comprendre que ce sont des choses réelles

        Répondre
  7. Il photographie une âme quittant son corps Christophe

    Ça me semble un peu gros aussi, d’un point de vue technique… mais pour répondre à ceux qui doutent, en rapport avec la forme physique qu’à l’âme en quittant le corps ainsi que les vêtements qu’elle porte, sachant que tout est vibrations, c’est bien possible que celle ci s’imprègne de ce que dans quoi elle en enfermé pour ensuite petit à petit perdre la vibration du corps et des vêtements qu’elle portait lors de sa mort…

    Répondre
    1. Il photographie une âme quittant son corps lama

      c’est assez probable, vu comme cela, en effet .. mais alors ce n’est pas l’âme elle même qui est ainsi photographiée.. mais pour le corps éthérique, (le « pilote », ou le modèle, en fait le support énergétique du corps physique), il y des chances..

      Répondre
    2. Il photographie une âme quittant son corps Gilles Poulin

      C’est ce que je pense, Il y a dégradation de en plus de la forme physique. La concentration des gaz se perd dans l’élévation.

      Répondre
  8. Il photographie une âme quittant son corps Mikael

    Vous permettez ? J’ai comme un doute. Des photos d’ectoplasmes, fantômes etc existent depuis les début de la photographie argentique et même les daguerréotypes. Je lisais des papiers de ce genre dans « Nostra » et « L’inconnu » il y a trente ans et plus. Souvent bidonnés. Je me souviens d’un article du second en particulier sur un fantôme qui n’avait jamais existe (suis allé vérifier), pendant ce temps, dans ma maison, une « présence » inexplicable effrayait jusqu’à mon berger allemand pourtant du genre pas froid aux yeux et toujours prêt à protéger son maitre, dévoué jusqu’à la mort. Je ne suis pas « rationaliste scientiste » puisque rescapé de la mort clinique, héritier d’une lignée de guérisseur et médium revendiqué (d’ailleurs depuis que je suis malade et tombé dans la pauvreté ça me sert à bouffer tous les jours que Dieu fait et aussi à vaincre la maladie : j’avais trois mois à vivre y’a 5 ans ; mes blogs en parlent parfois). Mais justement, ce que j’ai toujours déploré dans l’occulte à grand spectacle, c’est de vouloir à tout pris fournir des « preuves » au forcing ; plus ou moins spectaculaire, alors que je peux vous dire, après bientôt 58 ans d’expérience dans le domaine, que c’est l’antithèse de la vie intérieure, de la spiritualité et des expériences « surnaturelles » qui elles se déroulent dans la discrétion intime et ne sont jamais prouvable, qu’indirectement. Je pourrais vous raconter des histoires de morts, de fantômes, de communication avec des disparus, de guérisons miraculeuses etc… Vous n’auriez que ma parole et celle des témoins. Le monde invisible n’est pas quantifiable physiquement puisqu’il n’est pas de même nature. Les apparences des « esprits » sont des projections mentales, spirituelles, des images en fait, comme l’a si bien compris le bouddhisme, pas des réalités physiques ; comment pourraient-elles être photographiées alors ? Quand on est esprit on n’a pas de lieu dans l’espace temps du monde phénoménal, sauf à être une âme errante… à secourir dans ce cas, par la méditation ou la prière

    Répondre
    1. Il photographie une âme quittant son corps Corinne

      Bonjour Mickael,
      Je vous remercie pour votre réponse, j’ai exposé mon expérience actuelle . Ou se trouve votre blog svp ?
      Une âme errante, je pense en être l’expérience en ma propre chair, mon commentaire s’adresse à vous plus particulièrement …
      Pourriez vous me conseiller s’il vous plait 🙂
      Merci,
      Corinne

      Répondre
  9. Il photographie une âme quittant son corps diasp

    Tiens, j’ai fait des clichés similaires hier! pour ceux qui ont un appareil photo qui permet de faire un temps de pose d’au moins 10 secondes histoire de composer un minimum, même si 2 secondes suffisent deja, mais pour faire une belle photo avec un effet réel, le mieux c’est 30 secondes ou carrement le mode Bulb de votre APN, je vous invite à essayer. Donc si quelqu’un veut appelé docteur spécialisé en imagerie post mortem comme ce pseudo docteur, cherchez « pose longue, effet fantome », c’est une des techniques photo les plus courantes. Nombres de personnes font ce genre de photo par erreur, et les publient ensuite sur des forums de surnaturel en pensant avoir photographier un spectre, alors qu’il sagit seulement d’une petite fille qui est passée en courant et qu’ils devrait plutot partager ce cliché sur un forum photo…catégorie « pose longue » je vous le rapelle 😉

    Répondre
  10. Il photographie une âme quittant son corps Serge Dotrimont

    J’ai quand même un doute : le corps qui s’échappe du cadavre devrait être nu… mais alors on crierait quant à la pudeur, je sais ! ! L’âme peut quitter son corps humain, terrestre, dans l’enveloppe charnelle qui était la sienne, mais pas avec les vêtements…

    Répondre
  11. Il photographie une âme quittant son corps Toxiboulette

    Je pense que beaucoup de personnes n’ont pas lu l’article jusqu’au bout.
    C’est écrit dans le dernier paragraphe.

    « Les photos de l’âme quittant le corps au moment du décès ne ressemblent en rien à la photo du début de l’article, et ressemblent davantage à des pointes et des amplitudes dans les photographies énergétiques GDV qui sont en corrélation avec la nature de la mort des personnes et l’heure à laquelle ces personnes sont mortes. »

    Répondre
    1. Il photographie une âme quittant son corps Debbie01

      Merci je me demandais si tout le monde était « con » ou si ct moi qui avait mal compris !

      Répondre
  12. Il photographie une âme quittant son corps caro

    Je crois que vous n’avez pas lue l’article jusqu’à la fin car c’est bien écris que l’AME qu’ils ont photographier n’est pas comme celle du début mais bien des petits points!
    Je crois qu’ils sont prit cette photo a titre informatif seulement!

    Répondre
  13. Il photographie une âme quittant son corps Corinne

    Bonjour,
    Je vous remercie pour votre article, que j’ai lu jusqu’au bout.
    J’ai moi aussi eu l’expérience de sortie de corps, en coma 3 ou 4… Je voyais tout puis suis partie me reposée pour mieux revenir.
    Autre chose sur laquelle, je bute, serait qu’après être arrivée près de ma mère juste décédée, je me suis allongée contre elle, et depuis, m’a t on exprimé à plusieurs reprises, ma mère serait en moi…
    Ce que ressens oui, et comme gênant par époques.
    Ce qui me questionne est le fait qu’une passéiste d’âme et moi ayons fait un travail d’adieu et l’ayons engagée vers sa lumière , il y a quelques années déjà, mon père se confiait à moi auparavant me décrivant sa main qui venait le réveiller souvent, cela s’était terminé, moi, j’entendais ses phrases à tous moments intervenir à l’époque précise de son décès et restais figée durant un mois. Cela s’est terminé.
    Puis au décès de mon père, cela fait 5 ans, j’ai eu un échange de cœurs et visuellement avec eux deux réunis en amour qui a été extrêmement doux et tellement puissant de réconfort. Puis, une année plus tard, par hasard, je rencontre une médium ds un labo de photographie, qui m’interpelle et me dit que j’ai du monde tout près de moi qui n’est pas à sa place, ma mère, toujours et …? Je ne sais qui …
    Cette année, encore, des phrases reviennent et une amie qui ressent me redit que ma mère décrite parfaitement est non à côté, quoique sur mon épaule mais en moi, nous sommes deux… Je devrai la soigner par mon intermédiaire de souffrances de brûlures qu’elle ressent, sa colère est devenue bienveillance car elle n’espère que ces soins que je pourrais lui accorder pour partir. Je me suis appliquer a quelques soins ces jours ci, post pleine l’une , pleine lune en lui parlant avec amour, je ressens encore sa présence. Pour notre bonheur et nos réajustements, que puis je réaliser svp pour que nous soyons vraiment en paix toutes les deux séparément à nos places. A t elle pu vraiment rester bloquée durant 28 ans ?
    Son départ physique à bien sûr contrarié ma vie et celles de ses proches. Partie d’un cancer à 45 ans, c’était tellement triste… Et tellement nous nous aimions… Je l’ai accompagnée sauf cette dernière demie heure ou je n’ai pas respecter un de ses choix, en allant chercher sa sœur qu’elle ne souhaitait surtout pas avoir près d’elle. Je suis revenue, elle était partie. Mr le médium, que s’est il produit, je ne lui souhaite que du repos mérité. Et moi, bien que vive, je sens ne pas exploiter tous mes potentiels, comme arrêtée, et pourtant en énergie cœur et bienveillance .
    Merci 🙂

    Répondre
  14. Il photographie une âme quittant son corps GONIN

    bonjour j ai peur d avoir enterre ma maman trop tot seulement deux jours apres sa mort. est ce que son ame a eu le temps de quitter son corps merci

    Répondre
  15. Il photographie une âme quittant son corps wiper

    mdrr les commentaire qu’est ce qui faut pas lire desfois xDD JPP

    Répondre
  16. Il photographie une âme quittant son corps JeGobepas les idioties

    Super le plus Vieux truquage photographique et cinématographique de monde utilisé par les pionniers comme Meliés et Nadar puis par de millions d’autres photographes ..
    La pseudoscience entourant ces clichés ordinaires de surimpression et de pauses lentes me donne envie de Gerber..

    http://2.bp.blogspot.com/-KaJDXpCaK20/Ts2p9Me8rrI/AAAAAAAACi4/g2ROME-ZGu4/s1600/strobo-2955-Modifier.jpg

    C’est quand même incroyable le nombre de gens crédules pret a gober n’importe quoi des que l’on y associe des pseudosciences et des noms compliqués illustrés par une banale photographie truquée .

    La clownesse fantôme 1902 Jeaorge Mèlies
    https://youtu.be/lP0VGbhWwxE

    The Haunted Castle 1896 George Melies
    https://youtu.be/OPmKaz3Quzo

    http://www.odysseeducinema.fr/GeorgesMelies.php

    https://m2.behance.net/rendition/pm/3496095/disp/d05f467bed7b9baf1df77bf1c7b4c201.jpg

    http://galeriepatricetrigano.com/fr/artistes/grid/33

    Arretez de vous foutre de la geule du monde et la terre tournera plus rond, avec beaucoup moins de malades qui comptent sur les pseudosciences pour résoudre des problèmes ordinaires .

    Tout savant Russe qu’il prétend etre je le met au défi de venir dans mon studio photo reproduire la même image avec un veritable cadavre et non un acteur bien Vivant ..
    il peu apporter tout le matériel qu’il voudra et un Cadavre ou un mourrant dont on pourra verifier effectivement qu’il est mort en direct (et non pas rentré chez lui après avoir touché son cachet de figurant)

    Répondre
  17. Il photographie une âme quittant son corps JeGobepas les idioties

    Traduction google

    Il est considéré par certains que ces photos Kirlian représentent une force de vie reliée directement aux états physiques et émotionnels des objets de vie étant photographiés. En fait, Semyon Kirlian et son épouse ont été convaincus que ces images pouvaient prédire états physiques et émotionnels d’un être et pourraient être utilisés dans le diagnostic des maladies.

    Beaucoup de manifestations de Kirlian impliqués en prenant plusieurs photos d’une feuille à des intervalles définis. Comme la feuille flétrie, a ainsi fait l’aura. Depuis des décennies, les partisans des pouvoirs surnaturels derrière cette méthode ont utilisé des dispositifs Kirlian pour aider à l’analyse de l’état interne d’une personne en comparant les variations de l’aura dans les photos prises au cours d’une certaine période de temps.

    Malgré les croyances paranormales de beaucoup de gens, beaucoup d’autres estiment que le mythe peut être démystifié. Pour commencer, des photos Kirlian peuvent être créés en utilisant des objets humides ou conductrices comme des pièces, les feuilles, les mains, clés, etc. Les objets inanimés affichent même ces auras; pas seulement les êtres et les organismes vivants!

    Photographie Kirlian – Photographie Kirlian Démystifiés
    aura-feuille par sharprichard, Flickr
    Peut-être que ne réfute rien si … Que se créer ces auras si elle n’a pas été quelque chose de surnaturel, alors? Certains croient, eau. Mais les pièces ne disposent pas de l’eau? Les trombones ne disposent pas de l’eau? Lorsque l’impulsion électrique est envoyée à travers la plaque, les électrons sont arrachées des atomes, l’ionisation de l’air entourant l’objet. Lorsque que l’air a un montant de teneur en eau, la photo affiche une lueur autour de l’objet. Si vous avez pris une photo Kirlian du même objet dans un vide où il n’y a pas de vapeur d’eau, l’image n’a pas de caractéristiques de l’aura-like. Cela pourrait aussi expliquer pourquoi des objets comme des feuilles mortes présentent une aura moins intense; ils ont moins d’humidité.

    http://learnkirlianphotography.com/kirlian-photography-debunked/

    Répondre
  18. Il photographie une âme quittant son corps JeGobepas les idioties

    et bien sur la preuve peut etre faite par soi même sans acheter de materiel à 5000€

    Traduction google de la page

    Beaucoup de gens prétendent que ce genre de photo est en « force de vie » ou « aura » des êtres vivants. Ceci est quelque chose de nombreux pseudo-scientifiques utilisent aussi afin qu’ils puissent vous vendre ces sortes de caméras pour des milliers de dollars. Cette page devrait, espérons vous montrer comment simple, ils sont réellement et qu’il est des effets corona et d’ionisation de simples qui sont observés.

    Il ya aussi des revendications d’une expérience « Phantom Leaf », où une photo Kirlian d’une feuille avec un morceau découpé montré une image de la feuille complète. Les partisans de cette idée affirment que cette « prouve » que la « force de vie » après attarde sur la pièce originale de la feuille est enlevée.

    Les seules raisons légitimes de toutes les images fantômes seraient causés par l’eau ou la gravure sur la surface des plaques de verre de l’équipement. Toute réclamation de toute autre chose sont totalement infondées et que ces personnes ne devraient pas être prises au sérieux. Si vous tentez de passer la feuille de coupe à un autre appareil photo, ou utilisez de nouvelles plaques de verre propre, puis aucun effet « fantôme » est observée.

    Vous pouvez même prendre des images Kirlian de choses comme vos doigts ou la paume entière. Il ya des gens qui prétendent que vous pouvez diagnostiquer la maladie à partir de la forme des images produites. Ceci est vraiment bizarre tout beaucoup de gens sont pris en charge par ces escrocs. Il ya des tableaux que même rapportent chaque image du bout des doigts à une certaine partie du corps ou des états émotionnels. Ces revendications ne sont que pure fantaisie, et sont une autre méthode utilisée pour faire l’argent en vendant de coûteux appareils photographiques.

    Certains de ces sites utilisent souvent la terminologie scientifique dans toutes sortes de façons et même inexactes Liste citations de soutien de gens qui sont apparemment des médecins ou experts en quelque chose. Le fait est qu’il n’y a aucune expérience reproductible légitime qui donne preuve à l’appui de telles réclamations.

    http://www.rmcybernetics.com/projects/DIY_Devices/homemade_kirlian_photos.htm

    Répondre
  19. Il photographie une âme quittant son corps turcotte adrien

    J’ai vécu dans une maison hanté je peut vos confirmé que l’esprit est magnétique et invisible comme de l’électricité et quant un esprit vous touche vous s’enter comme une force d’énergie magnétique qui entre en vous et cela a demeurer en mois des mois , et quant esprit est sorti j’ai senti un grand soulagement. Je peut vous dire que les maison hanté et leurs esprit existe vraiment.

    Répondre
  20. Il photographie une âme quittant son corps turcotte adrien

    J’ai demeuré dans une maison hanté et je peut vous confirmer que les esprits existe ils son comme une masse magnétique et électrique, lorsqu’ils vous touche vous center cette force entrer en vous qui donne comme une énergie et cela dure des mois et quant il vous quitte vous avez un grand soulagement.

    Répondre
  21. Il photographie une âme quittant son corps poulpy

    Bonjour, désolé de casser votre délire mais j’ai fait la même chose en photo en augmentant le temps de pose…

    Répondre
  22. Il photographie une âme quittant son corps Lou89540

    Impressionnant le nombre de personnes qui n’ont pas lu l’article jusqu’au bout, où il explique : « Les photos de l’âme quittant le corps au moment du décès ne ressemblent en rien à la photo du début de l’article, et ressemblent davantage à des pointes et des amplitudes dans les photographies énergétiques GDV qui sont en corrélation avec la nature de la mort des personnes et l’heure à laquelle ces personnes sont mortes ».

    Répondre
    1. Il photographie une âme quittant son corps Marie-Hélène

      Lou89540

      Vous avez entièrement raison le monde capote pour rien là . Regarder donc les photos plus bas .C est de l énergie pure rien à voir avec là photo plus haut .
      Merci

      Répondre
  23. Il photographie une âme quittant son corps Hm.

    Intéressant, mais à approfondir. Pour ceux qui se focalisent sur les photos de l’article, sachez qu’elles ne servent que d’illustration. La photographie dont parle l’article est différente et non artistique.

    Lisez l’article jusqu’à la fin nom d’un poulet basquaise 😉

    Répondre
  24. Il photographie une âme quittant son corps nicole

    Certains humains (ils vont apparaître de plus en plus) ont ce qu’on appelle la « vision éthérique » c’est à dire la vision du corps physique sensible dont émane ce qu’on appelle « l’aura ». L’âme est reliée au corps par 2 fils, le fil de vie dans le coeur et le fil de conscience dans la tête. Au moment de la « mort » l’âme retire les 2 fils.. Pendant le sommeil, appelé aussi la « petite mort », seul le fil de conscience se retire alors que le fil de vie ne change pas, ce qui permet le maintien des énergies de cohésion du corps physique. Avoir cette vision permet de voir les auras de tout être humain. L’existence de »la vie après la vie », autrement dit, l’existence de l’âme, sera prouvée par la science dans un avenir très proche.
    C’est logique car c’est l’oeil physique qui aura cette possibilité et il suffira d’étudier cette caractéristique chez des humains pour le découvrir.
    Restons vigilants mais ne croyons pas des faits qui ne puissent être reconnus par les scientifiques et par des méthodes scientifiques. Une expérience non reconnue par les pairs et publiée dans les revues scientifiques n’est pas confirmée, donc non fiable.
    La vision éthérique va permettre d’étudier les auras « malades » et certainement bien d’autres choses…
    Ne me croyez pas sur parole et réservez votre jugement. Par contre si ce commentaire évoque une résonance dans votre esprit vous pouvez l’accepter et comme moi, aller plus loin dans votre recherche de la connaissance.

    Répondre
  25. Il photographie une âme quittant son corps GRINAN

    l’âme vient dans le corps pour avoir une enveloppe, je suis sceptique sur le fait qu’elle représente notre corps en le quittant, a moins qu’elle est un genre de mémoire de forme quelques instants, de toute façon cela n’a aucune importance la forme qu’elle prend quand on croit comme moi à la réincarnation et que nous sommes énergie et vibration. La vie ne s’arrete pas à la mort.

    Répondre
  26. Il photographie une âme quittant son corps HEP

    Pouvez vous arrêtez de raconter des conneries grosses comme …. ?

    Répondre
  27. Il photographie une âme quittant son corps Lynamy

    je ne crois pas à vos photos pour la simple raison que l’âme ne quitte pas son corps de cette façon. Elle quitte son corps par le dessus de la tête et non en s’assoyant et levant les bras…..

    Répondre
  28. Il photographie une âme quittant son corps Nath

    Venez sur FB dans « voyage astral et conscience…. « . On parle des sorties de corps….

    Répondre
  29. Il photographie une âme quittant son corps Voinçon

    Il est plus juste de dire que c’est son Esprit qui part et non son àme.
    En effet à la mort notre âme et notre corps meurt.
    Ce qui continue c’est l’Esprit.
    Christophe Guerisseur et Chaman amérindien.

    Répondre
  30. Il photographie une âme quittant son corps Frisque Brigitte

    Merci à vous pour votre article .
    Pour avoir vécu , également cette expérience , je trouve que la façon dont vous partagez votre ressenti personnel , est de toute évidence extrêmement bien exprimé .
    Je n’aurais pas pu le faire aussi bien que vous , même si j’ai l’impression qu’il s’agit ici de mon propre parcours .
    Bien à vous , et encore merci .

    Répondre
  31. Il photographie une âme quittant son corps nguyen

    Heu je ne pense pas que les photos représentées dans cet article soient vraies, donc le soucis est bien dans l’absence de photo une technique avancée de photographie Kirlian montre en bleu la force de vie de la personne en laissant le corps progressivement. »
    Là il ne s’agit nullement de cela mais d’une représentation grossière.
    « 

    Répondre
  32. Il photographie une âme quittant son corps derradji

    nous les musulmans notre idée sur l’âme est très différente de la votre . notre livre sacré nous parle que seul dieu connait ce souffle qui est en nous . puisque jésus est né d’un souffle de l’ange Gabriel et non pas de sperme comme nous autres .alors mes chers amis patientez vous verrez tout ça après votre mort .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *