Vie après la mort : Une théorie quantique nous éclaire sur ce qui se produit quand nous mourrons

après la mort

Image crédit : Source

Vie après la mort : Une théorie quantique nous éclaire sur ce qui se produit quand nous mourrons

La grande question de la vie, celle dont nous cherchons une réponse depuis des années : que se passe-t-il quand nous mourons ?

Même la science moderne cherche à répondre à cette question. D’où vient la conscience humaine et quelle est son origine ? Est-ce simplement un produit du cerveau, ou le cerveau lui-même est-il un récepteur de la conscience ? Si la conscience n’est pas un produit du cerveau, cela signifie que nos corps physiques ne sont pas nécessaires pour sa continuation ; La conscience peut exister en dehors de nos corps.

Poser ces questions est fondamental pour comprendre la vraie nature de notre réalité, et avec la physique quantique qui gagne de plus en plus de popularité, les questions concernant la conscience et sa relation à la physicalité humaine deviennent de plus en plus pertinentes.

Max Planck, physicien théorique crédité de la théorie quantique originale (un exploit qui lui a valu le prix Nobel de physique en 1918) offre peut-être la meilleure explication de pourquoi la compréhension de la conscience est si essentielle : «Je considère la conscience comme fondamentale. Je considère la matière comme dérivée de la conscience. Nous ne pouvons pas rester derrière la conscience. Tout ce dont nous parlons, tout ce que nous considérons comme existant, postule comme la conscience. » (Source)

Eugène Wigner, également physicien théoricien et mathématicien, a déclaré qu’il n’est pas possible de «formuler les lois de la mécanique quantique d’une manière pleinement cohérente sans référence à la conscience».

La conscience continue-t-elle après la mort ?

En 2010, l’un des scientifiques les plus respectés dans le monde, Robert Lanza, a publié un livre intitulé « Biocentrisme : Comment la vie et la conscience sont les clés pour comprendre la vraie nature de l’Univers ».

Expert en médecine régénérative et directeur scientifique d’Advanced Cell Technology Company, Lanza s’intéresse également beaucoup à la mécanique quantique et à l’astrophysique, un intérêt qui l’a conduit à développer sa théorie du biocentrisme : la théorie selon laquelle la vie et la conscience sont fondamentales pour la compréhension de la nature de notre réalité, et que la conscience est venue avant la création de l’univers matériel.

Sa théorie implique que notre conscience ne meurt pas avec nous, mais qu’elle se déplace, ce qui suggère que la conscience n’est pas un produit du cerveau. C’est tout à fait autre chose, et la science moderne commence seulement à comprendre ce que cela pourrait être.

Cette théorie est mieux illustrée par l’expérience quantique des doubles fentes. C’est un excellent exemple qui montre comment les facteurs associés à la conscience et à notre monde matériel sont liés d’une certaine manière ; Que l’observateur crée la réalité.

Les physiciens sont forcés d’admettre que l’Univers pourrait être une construction mentale, ou tout au moins, que la conscience joue un rôle fondamental dans la création de la matière.

R.C. Henry, professeur de physique et d’astronomie à l’université Johns Hopkins a écrit dans une publication de 2005 pour la revue Nature :

Selon Sir James Jeans (physicien pionnier) : «Le courant de la connaissance se dirige vers une réalité non mécanique ; L’Univers commence à ressembler davantage à une grande pensée qu’à une grande machine. L’esprit ne semble plus être un intrus accidentel dans le domaine de la matière… nous devrions plutôt le saluer en tant que créateur et gouverneur du royaume de la matière. L’Univers est immatériel, mental et spirituel. Vivre et profiter.
(«L’Univers Mental», Nature 436:29, 2005) (source)

La théorie de Lanza implique que si le corps génère la conscience, alors la conscience meurt quand le corps meurt. Mais si le corps reçoit la conscience de la même façon qu’un téléphone reçoit des signaux satellites, alors bien sûr la conscience ne se termine pas à la mort du véhicule physique. C’est un exemple couramment utilisé pour décrire l’énigme de la conscience.

L’expérience des doubles fentes a montré à maintes reprises que «les observations ne perturbent pas seulement ce qui doit être mesuré, mais elles le produisent. Nous obligeons [l’électron] à prendre une position définie. Nous produisons nous-mêmes les résultats de la mesure ». (Source)

L’idée que nous puissions vivre dans un univers d’un type holographique n’est pas si éloignée, et si l’observateur est requis pour que la matière physique se manifeste, alors l’observateur doit exister avant le corps physique.

L’hypothèse que le cerveau crée la conscience domine le monde matérialiste courant de la science, malgré la richesse des preuves montrant que le cerveau (et toute notre réalité physique, d’ailleurs) pourrait être un produit de la conscience.

Ci-dessous une grande citation pour illustrer ce que signifie la science «matérielle».

« La vision du monde scientifique moderne repose principalement sur des hypothèses qui sont étroitement associées à la physique classique. Le matérialisme (l’idée que la matière est la seule réalité) est l’une de ces hypothèses. Une hypothèse connexe est le réductionnisme, la notion que les choses complexes peuvent être comprises en les réduisant aux interactions de leurs parties, ou à des choses plus simples ou plus fondamentales telles que de minuscules particules matérielles.
Manifeste pour une science post-matérialiste

L’examen des processus neurochimiques dans le cerveau qui se produisent lorsque l’on a une expérience subjective est important, et offre certains aperçus. Il nous dit que lorsque «ce» type d’expérience se produit, «cela» se passe dans le cerveau. Mais il ne prouve pas que les processus neurochimiques produisent l’expérience. Et si l’expérience elle-même produit les processus neurochimiques ?

Déterminer comment la conscience fait que la matière se concrétise est notre prochaine étape. Une chose est certaine, cependant, avec toutes les informations qui postulent de l’existence de la conscience comme indépendante du cerveau, il est temps de repousser les limites de notre cadre actuel de la connaissance et la question de ce que nous pensons savoir.

Les implications de cette théorie sont immenses. Imaginez si la vie après la mort est confirmée par la communauté scientifique dominante, quel impact cela aurait-il non seulement sur notre compréhension de la science, mais aussi sur la philosophie, la religion et bien d’autres domaines de notre vie ?

Une grande conférence

Ci-dessous se trouve une excellente vidéo de Dr. Gary Schwartz, un professeur à l’université de l’Arizona, qui discute de si la conscience est le produit du cerveau ou un récepteur de celui-ci. C’est un petit aperçu d’un sujet qui est plein de recherches scientifiques examinées par les pairs que peu de gens ont le temps de regarder. Il serait presque impossible de passer par tout cela.

Certains scientifiques et philosophes à tendances matérialistes refusent de reconnaître ces phénomènes parce qu’ils ne sont pas compatibles avec leur conception exclusive du monde. Le rejet de l’enquête post-matérialiste de la nature ou le refus de publier de solides conclusions scientifiques appuyant un cadre post-matérialiste s’opposent à l’esprit véritable de l’enquête scientifique, à savoir que les données empiriques doivent toujours être traitées de manière adéquate. Les données qui ne correspondent pas aux théories et aux croyances favorisées ne peuvent être rejetées a priori. Ce rejet est le domaine de l’idéologie, et non de la science.

– Dr Gary Schwartz, professeur de psychologie, de médecine, de neurologie, de psychiatrie et de chirurgie à l’université de l’Arizona (1)

Qu’en est-il des expériences de mort imminente ?

Ci-dessous une vidéo du Dr. Bruce Greyson parlant lors d’une conférence organisée par les Nations Unies. Il est considéré comme l’un des pères des études de le vie après la mort, et est un professeur émérite de psychiatrie et de neurosciences comportementales à l’université de Virginie.

Dans la vidéo, il décrit des cas documentés d’individus qui étaient cliniquement morts (ne montrant aucune activité cérébrale), mais qui observaient tout ce qui leur arrivait en même temps. Il décrit comment il y a eu de nombreux cas où les individus ont été capables de décrire des choses qui auraient dû être impossibles à décrire. Une autre déclaration importante du Dr Greyson est que ce type d’étude a été découragée en raison de notre tendance à considérer la science comme totalement matérialiste. Voir, c’est croire, pour ainsi dire, dans la communauté scientifique.

Il est regrettable que simplement parce que nous ne pouvons pas expliquer quelque chose par des moyens matérialistes, ce doit être discrédité instantanément. Le simple fait que la «conscience» elle-même est une «chose» non physique est troublant à comprendre pour certains scientifiques et, par le fait d’être non matérielle, ils croient qu’elle ne peut pas être étudiée par la science.

Les expériences de mort imminente (NDE) ont été documentées et étudiées pendant une longue période. Par exemple, en 2001, la revue médicale internationale The Lancet, a publié une étude de 13 ans sur les expériences de mort imminente (NDE) :

Nos résultats montrent que les facteurs médicaux ne peuvent pas expliquer l’apparition d’une NDE. Tous les patients ont eu un arrêt cardiaque, et étaient cliniquement morts et inconscients, résultant d’une insuffisance de l’approvisionnement en sang au cerveau. Dans ces circonstances, l’EEG (une mesure de l’activité électrique du cerveau) devient plat, et si la RCP n’est pas commencée dans les 5-10 minutes, un dommage irréparable est fait au cerveau et le patient meurt. (2) (3)

Les chercheurs ont suivi un total de 344 patients, étonnamment, 18% d’entre eux avaient une sorte de mémoire de lorsqu’ils étaient morts ou inconscients (sans aucune activité cérébrale), et 12% (1 sur 8) ont eu une très forte et « profonde » expérience. Gardez à l’esprit que ces expériences se sont produites quand il n’y avait pas d’activité électrique dans le cerveau suite à un arrêt cardiaque.

Une autre étude de l’université de Southampton, où les scientifiques ont trouvé des preuves que la conscience peut continuer pendant plusieurs minutes au moins après la mort. Dans le monde scientifique, on pensait que c’était impossible. Il s’agit de la plus grande étude sur les expériences de mort proche du monde jamais publiée et publiée dans la revue Resuscitation : (4)

En 2008, une étude à grande échelle impliquant 2060 patients de 15 hôpitaux au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Autriche a été lancée. L’étude AWARE (AWAreness during Resuscitation), parrainée par l’université de Southampton au Royaume-Uni, a examiné la vaste gamme d’expériences mentales liées à la mort. Les chercheurs ont également testé la validité d’expériences conscientes en utilisant des marqueurs objectifs pour la première fois dans une étude de grande envergure pour déterminer si les revendications de la conscience compatible avec les expériences hors du corps correspondent avec des événements réels ou hallucinatoires. (Source)

Commentaires et vidéo de conclusion

Nikola Tesla l’avait clairement dit : «Le jour où la Science commencera à étudier les phénomènes non physiques, elle fera plus de progrès en une décennie que dans tous les siècles précédents de son existence. »

Il y a une raison pour laquelle chaque année, les scientifiques reconnus internationalement continuent à pousser ce sujet couramment négligé dans la communauté scientifique principale. Le fait est que la matière (protons, électrons, photons, tout ce qui a une masse) n’est pas la seule réalité. Si nous voulons comprendre la nature de notre réalité, nous ne pouvons pas continuer à examiner la réalité physique tout en ignorant le fait que «l’invisible» en compose la majeure partie.

La question la plus impérative est peut-être, quel est le rôle du système non-physique, comme la conscience, par rapport aux systèmes physiques (matière) ?

« Malgré le succès empirique incomparable de la théorie quantique, la suggestion même que cela puisse être littéralement vrai comme une description de nature est toujours saluée avec le cynisme, l’incompréhension et même la colère. » (T. Folger, « Quantum Shmantum » ; Discover 22:37-43, 2001)

C’est ce qu’on appelle la science post-matérialiste, et à mon avis, c’est clairement le prochain domaine d’étude pour mieux comprendre la nature de notre Univers. Et l’étude de la «conscience» est juste au cœur.

Je vais vous laisser une dernière discussion entre le Dr Greyson (mentionné plus haut dans l’article) et le scientifique en chef à l’Institut des sciences noétiques, le Dr Dean Radin.

Source : Collective Evolution traduction anguillesousroche.com

 

15 réflexions au sujet de « Vie après la mort : Une théorie quantique nous éclaire sur ce qui se produit quand nous mourrons »

  1. Patrick Delsaut

    La Physique Quantique est sur la bonne voie mais il faut savoir que la conscience appartient à l’âme, cette étincelle de vie qui s’incarne dans la Matière vivante et qui va de corps en corps, d’incarnation en incarnation (selon un Cycle de Réincarnations) pour acquérir un maximum de connaissances utilisées dans une autre phase d’existence, dans une autre Dimension.
    Qu’y a-t-il derrière le Voile de la Mort ? Il y a la Vie ! La Vie dans un autre Monde situé dans un autre Univers Cosmique, sur un autre plan vibratoire, dans une autre Dimension…! En effet, l’Au-delà n’est pas Nébuleux, il est Cosmique !!!
    Lorsque nous partons vers l’Au-delà, nous allons sur une autre planète, une planète merveilleuse qui appartient à un autre Cosmos, sur un autre plan vibratoire, dans une autre Dimension… à travers un énorme Vortex, véritable « Porte des Etoiles ».
    Sur cette planète, des créatures merveilleuses nous attendent pour une autre vie, dans un autre Monde, au-delà de l’Univers !
    J’ai étudié ce sujet complexe, vaste et passionnant durant plus de 40 ans, jour et nuit, dimanche et fêtes ! Toute une vie d’études au service de la connaissance.
    J’ai écrit un livre de 700 pages et 400 illustrations, édité chez Lulu.com (USA) intitulé « Au-delà de l’Univers – Les Univers de l’Au-delà ».
    Il est disponible en plusieurs versions pour tous les budgets (Complet, 2 Tomes, E-books PDF, Couleur et Noir et Blanc).
    Ce livre bouleverse toutes les idées reçues et donne les réponses à toutes les questions sur la Vie et de la Mort…!
    Ce livre extraordinaire dévoile les mystères des Origines, du Cosmos, de l’Espace, du Temps, des Mondes Parallèles, des Dimensions, de la Mort, de l’Après-Vie, de l’âme et… du Futur !
    Pour en savoir plus sur ce livre (et sur mes autres livres) utilisez le lien suivant :
    http://otherworlds.byethost15.com/Au_coeur_des_plus_grands_mysteres.html

    Répondre
  2. Eric Bréchon

    J’ai lu et relu « Pour une Psychologie du futur » de Stanislas Groff, où l’on retrouve par ses recherches dans le domaine du psychisme
    des conclusions analogues …

    Répondre
  3. Dr Mahyoub

    On vous questionne sur l’âme, dis que l’âme est sous l’ordre de mon Dieu.
    Vous n’avez amené en matière de science que très peu. Coran.
    Défi de Dieu. Beaucoup des choses restent à découvrir.
    On est sur la bonne voie.
    Tout ce qui vient d’être dit est mentionné dans le Coran.
    Pourquoi ne pas étudier le Coran pour gagner du temps et partir dans la bonne direction

    Répondre
    1. Pierson

      Figure de Coran ! c’est cette saloperie de Religion qui fout la merde dans le monde depuis depuis des siècles ! créant guère, meurtre, atrocité, et j’en passe ! il aura suffit des quelques perturbés il y a quelques siècles pour créer la pire chose de l’humanité ( Un Dieu ) ! Quelque chose de bien arrive c’est l’œuvre de Dieu ! un père tue ses enfants, les voix du seigneurs sont impénétrables !!!!! toutes les religions ne sont que foutaises et tissu d’histoires….

      Répondre
      1. petrachi

        Pierson  » ………Toutes les religions ne sont que foutaises et tissu d’histoires…. » Très bien dit, et pour rafraichir la mémoire aux croyants : n’oubliez pas que l’inquisition de l’Eglise Catholique a brûler Copernic pour avoir découvert que la terre tourne autour du soleil, et Galilée a faillit aussi passer au bûcher s’il ne s’était pas désisté, mais bien des gens ont péri sur le bûcher pour n’avoir pas voulu accepter les dogmes de l’Eglise. Et ce mot  » Dieu  » qui ne représente personne pour faute d’absence car il n’est qu’un mot inventé par des hommes de pouvoir pour mettre a genoux , et faire baisser la tête, sans parler des fausses valeurs morales que Nietzsche a dénoncé en son temps, et avait prévu la chute de l’Eglise………………on y est .

        Répondre
        1. Al

          La religion est le fruit des hommes et non celui de Dieu. Dieu n a ecrit aucune religion. L homme s auto-detruit lui -meme. Quel serait l interet d un Dieu qui detrurait ce qu il a cree?

          Répondre
      2. Corine

        Le coran est copié sur la bible et quand on voit comment certains le contourne sérieux aucune envie de le lire et de l’étudier

        Répondre
  4. zorg

    Il faudrait m’expliquer en quoi l’expérience de la double fente apporterait le début d’une preuve pour prouver que la conscience n’est pas la matérialisation de notre cerveau.
    Ici, c’est un peu comme les sectes ou les religions (redondant) ou l’on se sert de la science pour gagner en crédibilité.
    Quand on lit des idioties comme « Pourquoi ne pas étudier le Coran pour gagner du temps et partir dans la bonne direction », je demande au Dr Mahyoub de me citer juste un prix Nobel qui vient d’Arabie Saoudite.
    Ce qui est bien pour certains c’est que la physique quantique est abscons car elle va l’encontre de nos perceptions et donc on peut noyer le poisson sur les plus crédules.
    Il ne faut pas oublier que la physique quantique ne fonctionne qu’à l’échelle subatomique et que ces lois ne sont pas applicable dans la physique de l’infiniment grand et c’est donc pour ça qu’elle nous interpelle.
    Imaginez un peu que tous les conducteurs voyaient les feux passer au vert, juste parce qu’ils les regardent et bien soit on vivrait dans un monde d’estropier ou un monde ou tout serait figé ou se serait l’immobilisme général car les piétons eux verraient que des feux rouges.

    Répondre
    1. petrachi

      ZORG : Vous devriez regarder la vidéo de Nassim Haramein : l’Univers connecté (interview 2015 en Français) Il y en a aussi quelques autres n’hésitez pas a lez regarder ………….!

      Répondre
    2. Ryckaert Jean Jacques

      Bonjour votre feu est peut-être fixé sur le rouge pendant que le mien clignote à l’orange.
      Cordialement Jean Jacques Ryckaert.

      Répondre
  5. Leafar Izen

    Bonjour,
    Article intéressant. Manifestement, il est en train de se passer quelque chose dans l’inconscient collectif. La réflexion s’intensifie autour de la conscience, la multiplicité de réels…
    C’est bien, mais dans le domaine de l’indicible, il faudra encore du temps avant que ces sujets fassent consensus, et c’est bien. Chacun des « alpiniste » de l’esprit que nous sommes doit gravir la montagne par ses propres moyens, c’est à dire grâce à sa propre expérience individuelle.

    Le plus difficile est de se délester des toutes les fautes certitudes, tous les « archétypes » qui sont en réalité des croyances. Alors, on trouve la vérité élémentaire de l’être qui est en chacun depuis le début, cachée sous un fatras de croyances en tout genre.

    Certains se reconnaitrons peut être dans cette façon de présenter les choses :
    http://www.leafar-izen.com/fr/metaphysique/index.html

    Amicalement

    Répondre
  6. tristan

    Jésus est le fils de Dieu. il est la résurrection et la vie. ch 25 à 27.

    ( évangile de Jésus Christ selon St Jean  » chap. 11)

    17Jésus, étant arrivé, trouva que Lazare était déjà depuis quatre jours dans le sépulcre. 18Et, comme Béthanie était près de Jérusalem, à quinze stades environ, 19beaucoup de Juifs étaient venus vers Marthe et Marie, pour les consoler de la mort de leur frère. 20Lorsque Marthe apprit que Jésus arrivait, elle alla au-devant de lui, tandis que Marie se tenait assise à la maison. 21Marthe dit à Jésus: Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort. 22Mais, maintenant même, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. 23Jésus lui dit: Ton frère ressuscitera. 24Je sais, lui répondit Marthe, qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. 25Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; 26et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela? 27Elle lui dit: Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde.

    Répondre
  7. DORMONT

    pourquoi notre pensée peut elle s ‘affranchir de toutes les contraintes physiques ????
    qui peut affirmer avec une absolue certitude que rien ne vit après la mort ???
    il y a le rationnel bien sûr mais son contraire existe aussi !!! n’ en déplaise à certains !!!! ignorer ce que l ‘on ne comprends pas est suicidaire ; ce ne sont pas les prédicateurs de tous poils , qui ont enfermés les peuples dans l ‘ignorance la cupidité l ‘aveuglement et la violence physique et intellectuelle pour asseoir leurs pouvoirs , qui détiennent la vérité ; la remise en question de ce que l ‘on croit savoir doit être permanente !!!!! c ‘est ce qui permets l ‘évolution POUR MOI LE PRESENT N’EXISTE PAS
    l ‘ignorance et la bêtise humaine ont toujours étés réducteur de l’ évolution de la connaissance
    n ‘est ce pas la mort qui transforme la matière en énergie …. et vice et versa
    tout être est un univers à part entière ….. mais il ne le sait pas !!!!
    les fameux » trous noirs » ne sont ils pas les réacteurs de l ‘expansion de l ‘univers et pourquoi pas des « vagins » transformants toutes matières (semences ) en source de vie dans un autre univers ????
    alors peut être que cette matière énergétique dont nous sommes fait revit elle ailleurs dans une autre dimension où vivrait nos ascendants !!!!
    or comme la pensée peut s ‘affranchir de toutes contraintes, peut être est elle à même d ‘établir une connexion immatérielle avec ce qui était , par connexion dans des esprits sensibles et récepteurs sur notre planète !!!!
    comme toutes les hypothèses sont permises je me permets d’ajouter ces commentaires aux exposés ci dessus !!!! merci

    Répondre
  8. Ryckaert Jean Jacques

    La conscience est notre psychisme qui représente un rappel constant de l’équilibre qui gère l’univers. Il ne s’agit pas d’une loi mais d’un principe (intuitif) qui nous suggère plus qu’il nous impose,
    de nous maintenir en permanence au saint de cette harmonie SOLIDAIRE. Mais le libre harbitrage fait aussi partit de ce du grand principe qui anime tout ce mouvement. L’on ne peut comprendre cela, que par l’expérimentation du sensoriun de notre corps, avec lequel notre psyché est constamment reliée ainsi quelle est constamment informée des changements  » d’états, de notre mémoire génétique, mémoire de l’univers.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *