Nous ne mourons jamais réellement: les preuves de la conscience éternelle

de | 8 mars 2017
conscience éternelle

Nous ne mourons jamais réellement: les preuves scientifiques de la conscience éternelle

Image crédit : mirrorspectrum.com

Nous ne mourons jamais réellement: les preuves de la conscience éternelle

Un livre intitulé « Biocentrisme: comment la vie et la conscience sont les clés pour comprendre la vraie nature de l’Univers » a agité Internet, déclarant que la vie ne s’arrête pas lorsque le corps meurt, mais peut durer éternellement.

L’auteur de ce livre, le scientifique Dr. Robert Lanza, qui a été élu le troisième scientifique le plus important du monde par le New York Times, n’a aucun doute que cela soit entièrement possible.

Les preuves de la conscience éternelle:

Au-delà du temps et de l’espace

Dr. Robert Lanza est un expert en médecine régénérative et directeur scientifique de la Advanced Cell Technology Company. Avant de devenir célèbre pour ses recherches sur les cellules souches, il était connu pour plusieurs expériences réussies de clonage sur les espèces animales en voie de disparition.

Cependant, le scientifique s’est récemment impliqué dans la physique, la mécanique quantique et l’astrophysique. Ce mélange intéressant a donné lieu à la théorie du biocentrisme, qui est désormais prêchée par le professeur Lanza. Le biocentrisme enseigne que la vie et la conscience sont la clé de l’univers, et que la conscience crée l’univers matériel et non l’inverse.

Dr. Robert Lanza met la lumière sur la structure de l’Univers, et dit que les lois, les forces et les variations constantes de l’Univers sont en alignement avec la vie, suggérant que l’intelligence existait avant la matière.

Lanza dit également que nous portons autour de nous le temps et l’espace tout ‘comme des tortues’, ce qui signifie que lorsque la carapace part, l’espace et le temps existent encore.

La théorie suggère que la mort de la conscience est impossible, et n’existe qu’entant que ‘pensée’ parce que les gens s’identifient à leur corps. Ils croient que le corps mourra tôt ou tard, et que leur conscience mourra aussi avec le corps.

Si le corps génère la conscience alors la conscience meurt lorsque le corps meurt, mais si le corps devient conscient de la même façon qu’une boîte de télévision par cable reçoit des reçoit des signaux satellites, alors il est évident que la conscience ne meurt pas avec la mort du corps et qu’elle poursuit son existence en dehors de l’enveloppe matérielle.

En fait, la conscience existe en dehors des restrictions du temps et de l’espace. Elle peut être n’importe où: dans le corps humain et à l’extérieur de celui-ci. En d’autres termes, elle est non locale de la même façon que les objets quantiques sont non locaux.

Dr. Robert Lanza croit aussi que plusieurs Univers peuvent exister simultanément. Dans un Univers, le corps peut être mort alors qu’il existe toujours dans un autre, ou sur le point d’exister, en absorbant la conscience qui a migré d’univers. Cela signifie qu’une personne qui meurt n’atterrit pas au paradis ou en enfer, mais simplement dans un monde semblable à celui qu’il a autrefois habité, mais cette fois en vie. Et ainsi de suite, à l’infini.

Le Multi-Univers

Cette théorie intéressante a beaucoup de partisans, comprenant de nombreux scientifiques bien connus. Ils sont des physiciens et des astrophysiciens qui tendent à être d’accord avec l’existence de mondes parallèles et qui suggèrent la possibilité d’univers multiples. Ils affirment qu’il n’y a pas de lois physiques qui empêchent l’existence de mondes parallèles.

Le premier à avoir présenté cette idée est l’auteur de science-fiction HG Wells en 1895.

62 ans plus tard, le Dr. Hugh Everett a développé cette idée, et l’hypothèse sous-jacente est que l’Univers est divisé en un nombre incalculable de cas, ou partiellement, et que l’instant d’après ces univers ‘nouveaux-nés’ divisés sont similaires.

Cela voudrait dire que dans l’un de ces univers vous lisez cet article, et que dans un autre vous regardez peut être la télévision.

Les facteurs initiateurs de cette division de l’univers sont nos actions, dit Everett. Si nous faisons un choix, l’Univers est immédiatement divisé en deux Univers à des résultats différents.

Dans les années 1980, Andrei Linde, scientifique de l’Institut de Physique de Lebedev, a développé la théorie des univers multiples. Linde est maintenant professeur à l’Université de Stanford. Il a expliqué que l’Univers est composé de nombreuses sphères imbriquées qui donnent place à des niveaux similaires, et les suivants, à leur tour, produisent alors des sphères en plus grand nombre, et ainsi de suite, à l’infini. Ces sphères sont complètement séparées et indépendantes les unes des autres, mais représentent différentes parties d’un même univers physique.

Le fait que notre Univers ne soit pas unique est appuyé par des données obtenues par le télescope spatial Planck.

Les scientifiques utilisent ces données pour créer les cartes détaillées des fluctuations du rayonnement cosmique qui existe depuis le fondement de l’Univers. Ils ont également découvert que l’Univers a beaucoup de trous noirs.

La physicienne théorique Laura Mersini-Houghton à l’Université de Caroline du Nord affirme que les anomalies à l’intérieur du cosmos sont dues au fait que notre Univers est influencé par d’autres Univers existants à proximité, et que ces trous noirs en sont le résultat direct.

L’explication scientifique de l’âme

Selon la théorie du néo-biocentrisme, il y a donc de nombreux endroits dans l’Univers dans lesquels notre âme pourrait migrer après la mort. Existe-t-il une théorie scientifique de la conscience qui appuie cette affirmation?

Selon le Dr Stuart Hameroff, une expérience proche de la mort a lieu quand l’information quantique qui habite le système nerveux quitte le corps et se disperse dans l’Univers.

La conscience reste dans des microtubules des cellules du cerveau qui sont les principaux sites du traitement quantique.

Après la mort, cette information quitte le corps, avec la conscience.

Ils ont conclu que notre expérience de la conscience résulte des effets de gravité quantique dans ces microtubules.

En fait nos âmes sont construites de la structure même de l’Univers, et existent peut être depuis le début des temps.

Source la conscience éternelle www.robertlanza.com/biocentrism-how-life-and-consciousness

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *