in ,

Mère trop gentille, enfants paresseux, adultes trop détendus !

Partagez cet article

Qu’est-ce qui est le plus important pour une mère : tenir la maison en ordre, ou laisser les enfants à l’aise, sans discipline et sans ordre ? La bonne réponse serait : garder la maison en ordre et s’attendre à ce que les enfants soient à l’aise avec la discipline et l’ordre. Ils ont juste besoin d’être éduqués à ce sujet.

Annonce

Qu’est-ce qui est le plus important pour une femme : un mari satisfait, heureux, tranquille, au détriment des sous-vêtements jetés dans la salle de bain et des serviettes mouillées sur le lit, ou un partenaire ordonné et collaboratif ? La bonne réponse serait : un mari heureux, satisfait, ordonné et collaboratif qui aide à garder la maison en ordre.

La vérité est qu’il y a des situations qui ne s’excluent pas, au contraire, elles se complètent.

Ce n’est pas un sujet exclusif. Les enfants et les maris doivent coopérer et respecter un minimum d’ordre, sous peine de devenir abusifs en dehors de la famille. Il n’y a pas de bonheur dans trop de désordre. Il ne peut y avoir de la tolérance pour le désordre systématiquement organisé comme si le désordre était l’ordre. Même si « Une maison trop bien rangée est aussi une maison triste » l’équilibre entre trop et pas assez est fragile.

le père

L’enfant qui grandit sans s’impliquer dans l’ordre apprendra à s’engager dans le désordre. L’adulte qui était enfant et qui n’a pas rangé le jouet dont il se servait, aura de grandes chances de devenir peu coopératif, le genre qui se lève de table chez sa tante sans enlever et ranger son assiette dans le lave vaisselle, ou sans faire son lit.

Ces conclusions ne sont tirées d’aucun traité philosophique, elles viennent de la vie, de l’expérience, de l’analyse pratique.

Annonce

Tous les enfants qui sont laissés sans la discipline de l’ordre créent un désordre amplifié après les adultes. Les maisons qu’ils habitent sont en désordre. Les tâches qui doivent être résolues quotidiennement sont désormais exécutées dans des délais prolongés pendant des semaines, des mois et des années.

La vaisselle est lavée lorsqu’il n’y a plus de place au-dessus de l’évier et sous l’évier. Les vêtements vont à la machine, quand la dernière culotte est portée. Tout s’accumule abusivement.

Il n’y a pas de règles qui peuvent bien s’appliquer à ceux qui ont été élevés sans aucune règle.

Il y a une forte tendance chez les fauteurs de troubles domestiques à devenir des accapareurs, des individus qui gardent toutes sortes de détritus à l’extérieur et à l’intérieur d’eux. Ils commencent par ne pas répertorier les objets qui, sans lieu défini, sont mélangés sous les catégories les plus diverses.

Des livres par terre tiennent compagnie à des pantoufles qui ont été jetées, des documents éparpillés, des oreillers abandonnés en cours de route. Les choses les plus diverses et les petites choses dont le sort est incertain, s’ajoutent aux choses plus grandes qui s’accumulent à la surface.

La théorie du chaos prédit approximativement que si une maison est laissée propre, aérée, rangée, avec tous les objets à leur place, il ne faut qu’un temps relativement court pour que l’abandon s’occupe d’installer le chaos.

Qu’est-ce que je veux dire par là ? Je veux dire que toutes les forces de l’Univers déchu travaillent en faveur du chaos.

Vous et moi n’avons rien à faire pour que le chaos s’ensuive, si nous ne faisons rien.

En peu de temps, de la poussière se déposera à la surface en couches sédimentaires, des araignées feront leurs toiles, de la moisissure se répandra sur des zones qui retiendront une trace d’humidité et tout, absolument tout, se désintégrera et mourra.

Annonce

La vie exige votre collaboration et la mienne pour que l’univers reste dans une cadence de rythme, d’harmonie et de parfaite intentionnalité d’ordre.

Certaines mères semblent ignorer ce besoin et ne mettent pas leurs enfants dans la chaîne de l’ordre. Elles préfèrent qu’ils restent dans la chaîne du désordre.

Pour moi, c’est l’une des pires choses qu’une mère ou un père puisse faire.

énergie négative à la maison

Les mères trop « gentilles » deviennent des couveuses pour adultes décontractées. Les mères trop « gentilles », inconsciemment, s’attendent à ce que leurs enfants les aiment davantage pour cela, et, le moment venu, elles exigeront que cet « amour » leur soit rendu.

Les mères « trop gentilles » sont un dilemme existentiel à porter plus tard. Elles se plaignent tout le temps en disant à quel point elles étaient gentilles avec leurs enfants, et précisément parce qu’elles ont élevé des enfants irresponsables et désordonnés, elle ne recevront ni l’amour, ni l’ordre minimal nécessaire que la dernière étape de la vie exige, de manière à pouvoir partir en paix.

L’autre jour, j’ai été témoin d’un fait très humain et édifiant : Devant la chambre du garçon, qui présentait un scénario désordonné, la mère lui a ordonné de prendre une douche, et pendant qu’il prenait sa douche, elle est entrée dans la chambre et lui a confisqué son iPad.

Annonce

En partant, le garçon lui a demandé :

  • Maman, tu as pris mon Ipad ?
  • Oui. L’iPad ne reviendra pas tant que ta chambre ne sera pas rangée comme elle l’était ce matin.

Cela a duré pendant deux jours. Il n’a pas fallu plus de deux jours pour que l’habitude de ranger s’installe.

Il y a trois étapes pour y arriver : tout faire pour l’enfant ; répéter chaque jour la même chose en élevant un peu la voix; un exercice d’autorité accompagné du détournement d’un privilège auquel il s’est habitué : par exemple l’utilisation de l’iPad.

Je pense qu’elle a fait un excellent choix.

Alors, ça y est : les mères éduquent leurs enfants pour maintenir l’ordre. C’est un avantage qui fera une grande différence à l’âge adulte et il est si important que même l’air, le ciel, le soleil, la mer, les arbres, les plantes, les rivières, les poissons, les animaux, les hommes de bonne volonté, la Terre et l’Univers vous remercient.

Virginie V. ESM

Publié par Virginie V

Désireuse d’apporter ma pierre à l’édifice de la spiritualité et de la pleine conscience, j’ai récemment décidé d’écririre par passion et ESM a accepter de publier mes textes. Grâce à mes connaissances, j’espère pouvoir sensibiliser les gens ainsi que faire évoluer la mentalité des gens et ainsi embellir le monde. Mes sujets de prédilection : spiritualité, chakras, méditation, pleine conscience

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Des âmes anciennes dans des mondes modernes…

horoscope

Horoscope du Jeudi 24 Mars 2022