7 signes indéniables que votre lieu de travail est toxique

de | 28 août 2017

7 signes indéniables que votre lieu de travail est toxique

Image crédit : shutterstock

7 signes indéniables que votre lieu de travail est toxique

Travaillez-vous dans un lieu de travail toxique? Je vais vous donner une illustration de ce à quoi cela ressemble. Mais toutefois, si vous en faites l’expérience, vous serez amené à un moment ou un autre à évaluer votre environnement de travail et les personnes avec lesquelles vous travaillez afin de déterminer si cela nuit à votre carrière, ou pire, à votre santé et votre bien-être.

Si vous décidez de vous accrocher et de faire de votre mieux, la grande priorité consisterait à tout mettre en oeuvre pour vous assurer une protection efficace contre votre lieu de travail toxique et que cela repose sur vos épaules. Quel que soit votre niveau niveau professionnel ou votre fonction, il est important que vous puissiez garder un oeil sur votre entourage en éliminant quelques mauvais éléments qui sont susceptibles de baisser votre moral.

Dans son livre « Eye Of The Storm: How Mindful Leaders Can Transform Chaotic Workplaces (comment les leaders soucieux peuvent transformer leur lieu de travail chaotique), le coach exécutif Ray Williams décrit les caractéristiques des lieux de travail toxiques et de quelle façon les leaders dysfonctionnels jouent un rôle dans leur création. Comme il l’a décrit dans Psychology Today, les lieux de travail toxiques se manifesteront de sept manières différentes:

1. Des mesures à la fois d’encouragement et de découragement 

La gestion met uniquement l’accent sur ce que les employés font mal ou corrige les problèmes, mais fournit rarement une rétraction plus positive et des meilleures occasions d’apprendre. Juste une récompense pour les meilleurs joueurs, et peu pour les moins performants.

2. Une bureaucratie envahissante 

Il y a trop de niveaux d’approbation et de gestion pour faire avancer les choses, et une concentration singulière sur les employés de la microgestion.

3. L’objectif fondamental (Le résultat financier)

Les bénéfices, défier la concurrence, et la réduction des coûts se concentrent exclusivement sur les autres résultats.

4. Les tyrans tirent les ficelles 

Les cadres salariés intimident les employés, ou tolèrent l’intimidation lorsqu’elle touche les employés.

5. La perte du contact humain

Les gens sont considérés comme des objets ou des dépenses plutôt que des atouts, et il y a peu de préoccupation pour leur bonheur ou leur bien-être. Les dirigeants montrent peu de compassion et d’empathie pour les employés. Par conséquent, les employés rencontrent des niveaux élevés de stress, de roulement, d’absentéisme et d’épuisement professionnel.

6. La concurrence interne

Les employés sont amenées à entrer en concurrence en interne – ce qui est assuré par un système d’évaluation du rendement axé sur le rendement individuel plutôt que sur le rendement en équipe.

7. Peu ou pas d’intérêt pour la conciliation travail-vie personnelle

La vie personnelle ou familiale des gens doit être sacrifiée pour le travail; le surmenage ou l’obsession du travail est communément traduit par des semaines de travail de plus de 50 heures, avec peu ou pas de vacances, et une disponibilité de 24 heures sur 24 pour le travail. Il y a peu ou pas d’engagement pour assurer le bon fonctionnement de la communauté et les nobles causes qui contribuent à rendre le monde meilleur.

Comment y remédier?

Un bon point de départ consisterait à veiller à ce que tous les employés soient attentifs aux évolutions de la société afin de s’assurer qu’ils puissent effectuer un meilleur travail et que la peur soit absente du lieu de travail.

Lorsque les comportements toxiques persistent, voici quelques stratégies à prendre en considération:

• Effectuer un sondage sur la culture ou l’engagement des employés qui reflète l’environnement du travail et le rendement ou le leadership de la direction. Si ceux-ci se révèlent être le problème, les ressources humaines doivent intervenir et jouer un rôle dans l’évaluation de la santé de l’organisation.

• Avoir des ressources humaines et des gestionnaires bien intentionnés pour mener des entrevues afin d’empêcher que les bonnes personnes partent.

• Pour éliminer les employés toxiques, il est est essentiel de se porter sur la reconnaissance des comportements comme « le respect », « le travail d’équipe » et « l’encouragement » dans le cadre de l’organisation de votre projet, puis les mesurer.

• Investir dans le coaching pour les gestionnaires et le personnel.

• Lorsqu’on s’occupe d’un collègue toxique qui tient des propos infamants, faites appel à un tiers pour analyser la documentation et observer les réunions pour vous protéger du drame.

• Chaque employé doit apprendre à fixer des limites. Apprenez à faire la différence entre un comportement acceptable ou non acceptable, puis communiquez avec assurance tout en établissant des limites.

• Exposer le problème en favorisant une culture saine et en transmettant des valeurs éthiques pour vous débarrasser de choses peu désirables comme les ragots, l’intimidation, le sabotage, le manque de respect et l’insubordination. Plus la tendance contre les comportements toxiques sera importante, plus ils seront éradiqués.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *