Enfin l’anxiété parfaitement expliquée pour ceux qui ne la comprennent pas

de | 15 mars 2015

Enfin, l’ anxiété parfaitement expliquée pour ceux qui ne la comprennent pas.

Pour ceux qui n’en ont jamais fait l’expérience, la maladie mentale est une des choses les plus difficiles à expliquer. Alors que de nombreuses maladies sont accompagnées de symptômes physiques qui sont visibles pour les autres, celles qui se produisent dans nos têtes ont, dans un certain sens, des symptômes invisibles. Votre entourage pourrait avoir un peu de mal à comprendre pourquoi vous avez tant de mal à contrôler la façon dont vous vous sentez lorsque vous êtes exposé à l’anxiété. Cette bande dessinée de neuf images créée par l’artiste Sophie Wright explique parfaitement en quoi consiste le trouble anxieux.

anxiété-parfaitement-expliquée

anxiété-parfaitement-expliquée-2

anxiété-parfaitement-expliquée-3

anxiété-est-parfaitement-expliquée-4

anxiété-est-parfaitement-expliquée-5

anxiété-est-parfaitement-expliquée-6

anxiété-est-parfaitement-expliquée-7

anxiété-est-parfaitement-expliquée-8

anxiété-est-parfaitement-expliquée-9

Partagez ces informations avec votre entourage pour que tout le monde puisse comprendre pourquoi on ne peut pas juste simplement ‘encaisser’ une chose telle que l’anxiété et continuer d’avancer.

Merci.

Auteure Sophie Wright

Interior crocodile Illustrator – Leeds. Come say hi! I love to chat! –

Source :http://snapdraws.tumblr.com/post/50082858616/apologies-for-the-terrible-image-quality-im

Après Enfin l’anxiété parfaitement expliquée pour ceux qui ne la comprennent pas voir aussi :

9 réflexions au sujet de « Enfin l’anxiété parfaitement expliquée pour ceux qui ne la comprennent pas »

  1. chantal dufresne

    Pourrait ont aussi expliquer le syndrome du tdah lunatique extrême car ma fille et mon entourage ne comprends rien à ce problème.

    Répondre
    1. Alice

      Je suis comme votre fille, mes profs de secondaire ne comprennent pas tous et on malheureusement des préjuger… Sans ma mère qui me défend je n’aurais pas eu la compréhension de plusieurs de mes professeurs et plusieurs ne comprennent pas se que nous et nos familles vivont car ce n’est pas eux ou un membre de leur famille qui en souffre. Il faut rester fort et être patient, savoir prendre le temps d’expliquer et de demander au autres de s’informer sur le sujet a la place de se basé sur des spéculations et préjugés injuste. Il devrait y avoir des campagnes du style gay hetero mais pour TDAH dans les écoles, surtout pour les profs….

      Avec vous par penser

      Alice.

      Répondre
    2. Bost

      Bonjour
      Je viens juste de trouver votre message et je souhaitais savoir de quelle région êtes vous?
      Ou en êtes vous aujourd’hui ?
      Je suis psychopraticienne et suis spécialisée dans les TDA- H ( nouvelle invention du corps médical) après avoir été moi même confrontée au sein de ma famille. Avec une personne proche déclarée comme ayant un tdah et aujourd’hui il s’agit du passé .
      Merci de me donner de vos nouvelles

      Répondre
  2. sushine

    Pouvez – vous dire comment ont guerrit de cette maladie et pourquoi ont en souffre. Ça fais 5 ans que j’essaye de m’en débarrasser avec des thérapies. J’ai essayé thérapie cognitive comportemental et désensibilisation. ..ça l’avais atténué mais il fallait jamais arrêter les rencontres de thérapie individuel ou de groupe… j’essaye meditation, hypnose, exercise et je croise les doigts de m’en sortir. Svp info. ..un article serait apprécié car j’aime beaucoup ce que vous publier

    Répondre
    1. sln

      Bonjour,

      Dans mon cas ce qui m’aidele plus c’est accomplir des choses et me félicité de les avoir faite, présentation de theatre,benevolat, plannifier une sortie ou un voyage etc. Je me felicite qu’impore le résultat et plus j’accumule les chose je me sens mieux,ça ajoute un positif dans ma vie et rend le portrait plus beau. Parcontre, même en faisant tous ça, il m’arrive de me sentir mal et anxieuse et dans une mauvaise place, quand je suis confronter à cela je l’accepte et pose des questions à mon esprit pour vérifier s’il a raison. Par exemple, si je me dit que je vaut rien. Je commence par me demander qu’est ce qui me fait dire ça?(insatisfaction professionnel,personnel,academique etcpar ). Puis,je me demande si ces accusations que je me lance sont fondées ou pas je cherche des exemples pour ou contre après je compare cela le plus objectivement avec les autres (exemple mon salaire versus celui d’un collègue etc.). J’ai pu remarquer que je me juge plus sévèrement que je juge les autres,alors je me demande toujours quand j’arrive à cette étape si mon collègue lui vaut rien? Si la réponse est non, je me répète que alors moi je dois nécessairement valoir quelque chose et chercher des exemples en faveur de cette idée. Si la réponse est oui, je me demande si je suis bien avec mes choix de vies et si ces derniers me rendent malheurese etc.(mon message devient pas mal long j’espère que ça aide un peu)

      Répondre
      1. Sophie

        Merci beaucoup vous savez pas à quel point cela m’aide de lire ceci enfin des mots sur comment je peux me sentir parfois !!!

        Répondre
  3. Michel Laplante

    Merci,toutes ces informations m’ont beaucoup aidées,mais elles confirment malheureusement ce que je pensais de l’anxiété ou l’angoisse…c’est-à-dire,qu’elle ne se guérit pas complètement,mais qu’elle peut être amoindrie et plus contrôlée avec du support moral et une compréhension bien réfléchie face à la personne anxieuse de la part d’une personne proche si possible surtout….Dans mon cas,le fait de me dire que je suis dans un moment où je fais de l’angoisse et de me le faire réaliser sur le coup,me surprend et ça me fait baisser la tension à 50% au moins sur le coup et avec de la douceur et de l’empathie,je reviens à moi et ça se passe pour cette fois,car c’est sûr que ça va m’arriver à nouveau,au moment où je m’en attendrai le moins…Je crois que cette maladie vient directement du système nerveux et qu’elle est à toute fin incurable,mais heureusement contrôlable et je profite de cette rare occasion,pour féliciter Sandra Véringa et tous les psychothérapeutes qui consacrent leur vie et leur temps précieux à vouloir comprendre et même guérir un jour les gens accablés de cette maladie du siècle comme moi et énormément d’autres. P.S. Merci infiniment pour tous vos efforts Un fan.. Michel Laplante.

    Répondre
    1. Tam

      Michel je vous rassure les crises d’angoisses peuvent se traiter par acupuncture et/où traitement homéopathique. Qui plus est avec de l’hypnose vous pouvez rééduquer votre cerveau. Il ne s’agit pas d’une maladie neurologique mais bien d’un problème émotionnel en lien avec une situation passée. Être anxieux n’est pas une maladie. Je suis ce descriptif et je vous assure que c’est possible d’aller mieux et de ne plus faire de crises. Bonne continuation 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *