9 erreurs parentales qui ont un impact négatif sur les enfants

de | 18 février 2016
erreurs parentales

9 erreurs parentales qui ont un impact négatif sur les enfants

9 erreurs parentales qui ont un impact négatif sur les enfants

En tant que parents nous voulons ce qu’il y a de mieux pour notre enfant et c’est normal. Mais à vouloir trop bien faire, il arrive que l’on commette des erreurs qui ont un impact sur nos enfants. Voici donc 9 erreurs parentales à éviter:

Faire de vos enfants le centre du monde

Bien sûr, en tant que parent vous voulez que votre enfant ou vos enfants aient une vie heureuse, mais en agissant comme si l’univers tout entier tournait autour d’eux, vous leur causez du tort. Les enfants dans cette situation deviennent égocentriques et ne se concentrent pas sur les besoins des autres. Ils sont moins susceptibles d’être heureux et de vivre une vie productive.

Souligner les aspects négatifs (souvent faux).

J’ai formé des collégiens et des lycéens, et il était remarquable de voir combien ces élèves portaient de haine envers eux-mêmes. Un étudiant m’a dit qu’il ne pourrait jamais apprendre parce qu’il était stupide. Je lui ai demandé pourquoi et il m’a répondu « C’est ce que me dit ma grand-mère. » Vos enfants peuvent vous décevoir de temps en temps, mais ne les dénigrez pas.

Certains parents disent ce qui suit à leurs enfants:

  • « Tu es irresponsable. »
  • « Tu es inutile! »
  • « Tu es stupide! »
  • « Pourquoi tu ne peux rien faire de bien? »
  • « Pourquoi êtes-vous si démotivés? »
  • « Tu ne fais pas tes devoirs, non? »
  • « As-tu des problèmes avec ton professeur? »
  • « Est-ce que tu as des mauvaises fréquentations ? »

Dire ces choses à vos enfants ne fera pas changer leur comportement. En effet, au fil du temps ils intériorisent ces étiquettes qu’on leur a attribuées.

Un enfant qui croit être «irresponsable» et «démotivé» ne deviendra pas comme par magie responsable et motivé. Au lieu de cela, il va agir sur les traits négatifs qui lui on été donnés. Ces remarques deviennent une prophétie auto-réalisatrice.

Punir les mauvais comportements et ignorer les bons.

Un mauvais comportement ne passe pas souvent inaperçu, et il est important de faire comprendre à vos enfants les conséquences de faire quelque chose de mal intentionnellement. Mais il est important d’être récompensé pour s’être bien comporté. Si votre enfant a eu une mauvaise note à l’école, il est tout à fait juste de lui retirer la DS jusqu’à ce qu’il ait de meilleures notes. Quand il a de bonnes notes, reconnaissez-le ! Récompensez-le.

Avoir honte et menacer vos enfants.

Les choses que les enfants font peuvent vous frustrer et vous stresser, il n’y a aucun doute à ce sujet. Mais vous ne pouvez pas avoir honte de vos enfants pour autant. Quand les enfants se sentent honteux, cela freine leur développement personnel. Ils ont l’impression de ne pas mériter votre amour ou celui de quelqu’un d’autre, et cela entraîne des problèmes psychologiques. Vous ne pouvez pas non plus menacer vos enfants de les punir pour des choses qui pourraient être hors de leur contrôle, comme faire pipi au lit ou une maladie.

Être un ami, pas un parent.

Les enfants se feront beaucoup d’amis à l’école. Ils ont besoin que vous soyez un parent. Les parents doivent discipliner les enfants, définir des attentes et fixer des limites. Ils n’ont pas besoin d’un parent qui sera leur ami.

Ignorer votre relation ou votre mariage pour vous concentrer sur les enfants.

Selon David Code, thérapeute et auteur, « Les familles centrées sur les enfants créent des parents anxieux, épuisés et des enfants exigeants. » Code estime qu’il est tout aussi important, sinon plus, de satisfaire les besoins de votre conjoint pour garder une relation forte.

D’essayer de réaliser vos rêves grâce à vos enfants.

Il est facile de voir vos enfants comme une extension de vous-même. Après tout, vos enfants ont la moitié de vos gènes. Mais si vous essayez d’atteindre vos propres rêves grâce à vos enfants, ils ne trouveront pas le bonheur durable et le succès.

Je connais même des parents qui ont forcé leurs enfants à devenir des médecins ou des avocats, parce que ceux c’étaient leurs ambitions de carrière non tenues.

Chacun de nous a son propre parcours à faire, alors n’obligez pas vos enfants à suivre votre propre chemin.

Ne pas enseigner à vos enfants à gérer leurs émotions.

La vie est pleine de stress, de déceptions, et de difficultés. Si les enfants n’apprennent pas à gérer leurs émotions, ils vont être dépassés par les défis.

Il est donc important d’apprendre à vos enfants à réguler leurs émotions. Voici ce que vous pouvez faire:

  • Donnez le bon exemple en gérant bien vos propres émotions
  • Faites attention à vos émotions ainsi qu’à celles de vos enfants
  • Ne rejetez pas les émotions de vos enfants
  • Faites preuve d’empathie avec vos enfants
  • Encouragez les à parler de leurs émotions
  • Évitez de juger leurs émotions.
  • Apprenez à vos enfants à nommer leurs émotions
  • Lorsque vos enfants peuvent gérer leurs émotions, peu importe quelles épreuves ils traversent, ils seront préparés à tout. Ceci est l’un des meilleurs cadeaux que vous puissiez leur donner.

Comparez vos enfants avec ceux des autres.

« Ne pas comparer » – ce qui est probablement le conseil le plus populaire dans l’histoire de la parentalité.

Mais peu importe combien de fois vous l’entendez, c’est toujours tentant de comparer ses enfants aux autres.

Lorsque les parents comparent, les enfants reçoivent le message que «mes parents m’aimeraient plus si je devais plus être comme untel et untel».

Cela peut donner aux enfants un sentiment d’insécurité, ce qui nuit à leur développement émotionnel et mental.

Donc, résistez à l’envie de comparer, en vous rappelant que vos enfants sont doués et uniques avec leurs propres compétences, capacités et traits de personnalité. Ils sont dignes d’amour et de compréhension comme ils sont.

Protégez vos enfants contre les conséquences de leurs choix.

L’une des leçons les plus importantes de la vie est que les choix entraînent des conséquences. Plus tôt nous comprenons cette vérité, plus tôt nous commencerons à prendre des décisions sages.

N’empêchez pas le développement de vos enfants. (Bien sûr, l’exception est quand ils seraient en danger physiquement si vous ne le faites pas.)

Par exemple, si vos enfants oublient de faire leurs devoirs à l’école, ne les conduisez pas à l’école pour les déposer. Ils vont être obligés de devenir plus organisés dans le futur.

Et si vos enfants refusent de mettre leurs vêtements dans le panier à linge, ne le faites pas pour eux. Ils apprendront à le faire quand ils porteront à nouveau leurs vêtements sales, car ils manquent de vêtements propres.

Par tous les moyens, montrez à vos enfants de la compassion, mais sans jamais aller trop loin. Si vous le faites, vos enfants n’apprendront pas à prendre l’entière responsabilité dans leur vie.

Et sans cette compréhension, il est impossible d’être épanoui et heureux dans le long terme.

9 erreurs parentales  : Conclusion

La parentalité est un art, il n’y a donc pas d’approche qui fonctionne à 100% du temps.

Mais si votre objectif est d’ élever des enfants qui heureux et épanouis , il y a des choses que vous ne devriez pas faire. Dans cet article, je vous ai présenté 9 d’entre elles.

Si vous sentez que vous avez déjà fait beaucoup de ces erreurs, soyez assuré que vous n’êtes pas seul. Etre parent est probablement la tâche la plus difficile dans le monde!

La première étape pour changer est une prise de conscience, que vous avez maintenant. Le reste du parcours est de faire une amélioration progressive.

Donc, faites une étape à la fois. Pensez aux erreurs que vous commettez le plus souvent, et revenez avec un plan d’amélioration de la parentalité.

La mise en œuvre de ce plan demandera de l’engagement et du travail acharné, mais vous verrez les résultats au fil du temps.

Et au passage, vos enfants vous remercieront aussi!

Claire C.

2 réflexions au sujet de « 9 erreurs parentales qui ont un impact négatif sur les enfants »

  1. Charles Jean Bernard

    encore une fois j’ai besoin de parler avec Claire s’il-vs-plait.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *