APPLIQUER LE MÉTA-ÉTAT DE L’ACCEPTATION, DE L’APPRÉCIATION ET DE L’ESTIME DE SOI

de | 19 janvier 2017

ESTIME DE SOI

Image crédit : pixabay.com

APPLIQUER LE MÉTA-ÉTAT DE L’ACCEPTATION, DE L’APPRÉCIATION ET DE L’ESTIME DE SOI

Par L. Michael Hall, Ph.D. et Bobby G. Bodenhamer, D.Min. Traduit par Richard Parent

Il s’agit d’un processus élémentaire pour accroitre l’estime de soi – un état dont bien des personnes qui bloquent (ainsi que bien d’autres qui n’ont pas ce problème) ont désespérément besoin. Mettez-le à profit afin d’établir un noyau solide pour mieux vous équilibrer, pour établir une structure qui vous valorisera et afin de mordre dans la vie avec une estime de soi élevée – même en situations menaçantes ou pouvant porter atteinte à votre dignité.

En observant, à la page suivante, la Matrice du « Soi, » vous réaliserez rapidement pourquoi plusieurs personnes qui bloquent nourrissent une opinion peu reluisante d’elles- mêmes.

Le passage de la disfluence à la fluence exige que vous cessiez de baser l’opinion que vous avez de vous sur une habitude particulière de parler et que vous commenciez à vous accepter, vous apprécier et à vous estimer non pas comme un être « vivant », mais comme un « être » humain. Ce modèle fut spécifiquement conçu dans ce but et s’est avéré très efficace auprès de centaines de clients. Il a été testé « en situations réelles » de par le monde entier. Qu’arriverait-il à votre parole si vous cessiez d’identifier votre Moi selon vos blocages pour vous accepter comme une personne de valeur ?

Graphique 1

Méta-état de l’Acceptation, de l’Appréciation et de l’Estime de Soi

ESTIME DE SOI

 

Voici des affirmations « identitaires » qui reviennent souvent chez les PQB :

« Je suis inadapté. »
« Je suis ridicule. »
« Je suis incompétent. »
« Je suis un « bègue. » »
« Je ne vaux rien. »
« Je manque de confiance en moi. » « Je suis timide. »
« Je suis anxieux. »

LE MODÈLE

« Je suis tendu. »
« J’ai honte. »
« Je suis insuffisant. »
« J’ai pitié de moi-même. »
« Je ne suis jamais à la hauteur. »
« Je ne suis pas bon communicateur. » « Je suis un embarras. »

Nous débutons avec un continuum de « bienvenue. » Nous partons de l’état initial de l’acceptation de notre « Moi » vers une plus grande appréciation de « soi » pour ensuite progresser vers un état admiratif ou d’estime de « soi. » (Voir graphique 2)

Graphique 2

Le « continuum » de l’ »Estime »

Acceptation

Appréciation

Admiration/Estime

Accueillir –
Inviter
Absence de tout jugement

Ouverture accueillante Accueil chaleureux Propension et amour.

Très valorisant car important, en vaut la peine, accueillant d’admiration et dans l’honneur.

Modèle d’Acceptation, d’Appréciation & d’Admiration/d’Estime de soi

Méta-État de l’Estime de Soi

  1. Accéder aux états-ressources dits des trois « A »– acceptation, appréciation, admiration/estime de soi
  2. Amplifiez chaque état et appliquez chacun d’eux individuellement à votre conception de soi.
  3. Identifiez un contexte ayant besoin d’une meilleure estime de soi.
  4. Puis appliquez votre puissant état d’estime de soi du no 2 à l’état nécessiteux du no 3.
  5. Propulsez-vous, en pensée, dans le futur.
  6. Y a-t-il une partie de vous qui est en désaccord avec cette conception renouvelée de vous-même ?

(test d’écologie)

1)  Accédez aux états-ressources dits des 3 « A » : Acceptation, Appréciation et

Admiration.

Accédez à chaque état en utilisant une référence simple afin de mieux accéder à la sensation complète de cet état.

A) Acceptation – Pensez à quelque chose que vous avez récemment acceptée. B) Appréciation – Pensez à quelque chose que vous appréciez vraiment.
C) Admiration – Pensez à quelque chose qui fait l’objet de votre admiration.

2)  Amplifiez et appliquez chaque état, individuellement, à votre concept de soi. Amplifiez chaque état jusqu’à ce qu’il soit suffisamment robuste pour l’appliquer à votre sensation de soi.

Peut-être voudriez-vous l’amplifier en modifiant ses propriétés – en le rendant plus coloré, plus imposant et plus étincellant.

Afin de créer une véritable sensation d’acceptation, d’appréciation et d’admiration/d’estime de soi, utilisez un langage qui vous donne du pouvoir, un langage convaincant.

Amenez chaque ressource à s’imposer à votre Moi, à votre identité : acceptez-vous, appréciez-vous et estimez-vous. Faites-en une à la fois. Répétez si nécessaire.

Vous devriez vous retrouver avec une sensation de soi vraiment puissante et concentrée.

3)  Identifiez un contexte ayant grandement besoin d’une meilleure estime de soi.

Choisissez un de ces contextes pour lesquels votre estime de soi est au plancher, accompagnée de blocages particulièrement prononcés.

Ou pensez à un événement vous inspirant le mépris de vous-même, provoquant une sérieuse remise en question personnelle, le doute et même la honte de soi. Dans quel contexte souhaiteriez-vous une réaction plus positive à votre égard ?

4)  Appliquez votre puissant état d’estime de soi (celui qui résulte du no 2) à l’état qui en a vraiment besoin tel qu’identifié au no 3.

Remarquez la transformation de l’ancien contexte suite à cette application. Êtes-vous disposé(e) à vous respecter vous-même – peu importe ce qui arrive ?

5)  Propulsez-vous mentalement vers l’avenir.

Imaginez-vous progressant dans la vie de cette manière dans les semaines et les mois à venir.

Aimez-vous cela ? Quelle influence cela aura-t-il sur votre parole ?

Avez-vous constaté qu’en faisant cela, vous limitez le pouvoir que vous accordiez inconsciemment aux autres sur l’estime que vous aviez de vous-même. Lorsqu’on s’estime soi-même, on élimine cet oppressant souci de ce que pensent les autres de notre manière de parler. (On se réapproprie l’opinion qu’on se fait de soi.)

6) Une partie de vous-même s’oppose-t-elle à ce nouveau concept de soi ?

Si tel est le cas, accueillez cette pensée consciemment. Trouvez ce qu’elle représente pour vous puis obtenez sa permission d’avoir une estime de vous-même telle que vous ne permettrez plus “ce-que-vous-pensiez-que-les-autres-pouvaient-penser-de- vous” de contrôler votre parole.

Traduction de Meta-Stating Self Acceptance, Appreciation and Esteem for Self, de L. Michael Hall, Ph.D. et Bobby G. Bodenhamer, D.Min.

Traduit par Richard Parent, Mai 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *