8 choses dont vous devez vous rappeler si votre partenaire est anxieux

de | 7 juin 2018
partenaire est anxieux

8 choses dont vous devez vous rappeler si votre partenaire est anxieux

Image crédit : Shuttrstock

8 choses dont vous devez vous rappeler si votre partenaire est anxieux

En France, pour la population âgée de 18 à 65 ans, 15 % des individus présenteront un trouble anxieux au cours de l’année (prévalence sur un an).

Tandis que 21% des 18-65 ans présenteront un trouble anxieux à un moment ou un autre de leur vie (prévalence vie entière).( Source)

Et si vous ou l’un de vos proches avez déjà souffert d’un trouble anxieux, vous savez à quel point il peut être débilitant.

L’anxiété jette une ombre sur pratiquement tous les aspects de la vie d’une personne, et les traitements disponibles ne sont pas assez sûrs ni efficaces pour s’en débarrasser. Les personnes anxieuses se sentent souvent mal comprises à cause des hypothèses que font les gens à leur sujet.

Donc, si votre partenaire est anxieux, vous devriez probablement connaître ces huit choses:

Ce n’est jamais juste pour attirer pour l’attention

On pense souvent que les gens prétendent avoir une 07, mais on est très loin de la vérité. Ils veulent tout simplement recevoir de l’amour et de la compassion ; attirer l’attention est la dernière chose qu’ils souhaitent. Ils veulent que vous écoutiez ce qu’ils ont à dire, afin de pouvoir vous aider à comprendre ce qu’ils traversent.

Comprendre comment gérer efficacement leur maladie demande du temps et des efforts. Soyez leur épaule pour pleurer et n’oubliez pas de ne jamais les persécuter à cause de leur maladie.

Cela l’affecte physiquement, mentalement et émotionnellement

Alors que le cerveau et la façon dont il traite l’information est largement affectée par l’anxiété, celle-ci a aussi un effet sur les aspects émotionnels et physiques de la vie.

Il est important de toujours savoir ce que ressent votre partenaire afin d’envisager les choses de son point de vue. Les maux de têtes, les sueurs froides, les rougeurs au visage, l’insomnie, et la rigidité musculaire, sont quelques indices dont il faut toujours être à l’affut.

La dépression accompagne souvent l’anxiété

La « Anxiety and Depression Association of America » rapporte que près de la moitié des personnes atteintes d’un trouble anxieux souffrent de dépression.Ces deux maladies créent une tension, la personne se sent déchirée d’être entraînée dans deux directions opposées.

L’anxiété est rapide et fluide, alors que la dépression est stagnante et apathique. Essayer de gérer les deux peut être écrasant pour votre partenaire.

Ils sont facilement fatigués

L’ anxiété est épuisante . Il semble que seules les personnes qui souffrent d’anxiété savent combien cela est épuisant. L’ anxiété pousse les gens à vivre dans un état hyper-tendu. Ils sont toujours en état d’ alerte, leur esprit est très rarement stable, et leur corps est toujours prêt à se défendre ou à fuir. L’hypertension entraîne la fatigue.

Passer du temps seul est absolument nécessaire

Comme les troubles anxieux drainent l’énergie, votre partenaire n’a pas forcément envie de sortir tous les week-ends, donc respectez ses désirs. Son manque d’énergie est encore amplifié en public, ce qui signifie qu’il peut être dépassé facilement s’il est déjà fatigué à la base.

Il veut être avec vous, mais il a besoin de temps pour être seul afin de recharger ses batteries – quand il aura retrouvé son énergie, il sera de nouveau un bon partenaire pour vous.

L’anxiété n’empêchera jamais votre partenaire de vous aimer

On pense souvent que les gens qui souffrent de troubles mentaux sont impossibles à aimer ou qu’ils ne peuvent pas aimer les autres, ce qui est totalement faux. Ils ont tout simplement supporté trop de choses pendant trop longtemps, et éprouvent désormais les symptômes.

Le mieux que vous puissiez faire est d’écouter avec un cœur ouvert et un esprit ouvert, soutenir votre partenaire dans les épreuves qu’il traverse. Quand il semble distant ou qu’il ne répond pas, il mène probablement une bataille que vous ignorez.

Ils savent très bien que leur anxiété est souvent irrationnelle

Être conscient de l’irrationalité n’empêche pas les pensées négatives. Cela n’empêche pas de penser à des centaines de scénarios catastrophiques. Si c’était aussi facile que de dire « Ok , c’est irrationnel, inutile de s’inquiéter pour ça, » la majorité des gens vivant avec l’anxiété n’auraient plus de problèmes avec ça.

Ils ne vous ignorent pas intentionnellement

Une partie de la gestion de l’anxiété concerne le contrôle du monologue intérieur qui l’accompagne. Parfois, les choses les plus étranges peuvent déclencher des schémas de pensée obscurs pour ceux qui souffrent d’anxiété. S’ils dérivent soudainement de la conversation, il est fort probable qu’ils réfléchissent à quelque chose qui vient d’être dit ou qu’ils essaient de calmer leurs pensées. Les deux demandent une grande concentration.

Ils ne vous ignorent pas ; du moins pas intentionnellement. Ils essaient juste de ne pas faire une dépression nerveuse en face de vous. Vous n’avez pas besoin de demander « ça va ? » et vous n’avez surtout pas besoin de les interroger sur ce que vous venez de dire. Si c’est important, essayez d’y aller en douceur.

Claire C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *