Annonce
femmes rebelles

Les sorcières, des femmes rebelles ( Vidéo )

Que sait-on des sorcières que l’on brûlait sur le bûcher en place publique à la Renaissance ?

Étaient-elles des créatures redoutables et pernicieuses dont il fallait à tout prix s’éloigner, ou simplement des femmes rebelles dont l’unique faute était de fuir le pouvoir patriarcal et les traditions familiales ?

Selon Mona Chollet, qui a écrit un essai sur ces femmes, il faudrait chercher du côté la deuxième option.

Les sorcières semblent être des icônes féministes.

Annonce

Car depuis un certain nombre d’années maintenant, car elles représentent le symbole de l’oppression féministe. Et ce, parce qu’elles ne sont pas dirigées par des hommes. Nous noterons d’ailleurs que la plupart du temps, qu’il s’agisse du cinéma ou de la littérature, les gentilles sorcières sont celles qui sont mariées et n’ont plus leurs pouvoirs. Découvrez une vidéo de l’interview de Mona Chollet signée France culture qui nous donne quelques explications intéressantes qui bousculent totalement nos idées reçues :

femmes rebelles
Image crédit : Depositphotos

« C’étaient beaucoup les veuves, les célibataires, les femmes qui n’étaient pas sous le contrôle d’un homme en fait. C’étaient aussi les vieilles femmes et beaucoup d’entre elles ont été brûlées à l’époque. La vieille femme, c’est aussi la femme qui n’est plus utile pour le pouvoir patriarcal. Elle a perdu sa force de travail souvent, elle ne peut plus faire d’enfant, elle n’est plus considérée comme agréable à regarder. »

Des explications très pertinentes qui nous permettent de prendre conscience de certaines choses sur ces femmes.

Annonce

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez vous acheter le livre de Mona Chollet, Sorcières, la puissance invaincue des femmes, disponible sur le site des Librairies Indépendantes. ou à la Fnac ou ou ici cliquez sur l’image ( lien affilié )

Regardez la vidéo :

Annonce