Bouddha

Début de la vie

De la banlieue pauvre et économiquement défavorisée du Népal (anciennement connue sous le nom de Shakyas), au VIe siècle. Le destin d’un jeune homme serait établi par la prophétie d’un saint homme. Il serait destiné à la grandeur en tant que grand roi, chef militaire ou chef spirituel.  Son nom, Siddhartha Gautama, était un sceau sur cette prophétie comme Siddharth signifiait, « celui dont le but est accompli ».

Après son septième jour de vie, sa mère est décédée en le laissant sous la garde de son père. Dans un château opulent construit par le roi, son père, il grandit dans un environnement préservé. Il fut à l’abri du monde jusqu’à ses 29 ans.

Dans sa vie isolée, le désir de découvrir le monde au-delà de son palais altérera définitivement sa vision de la vie. Pendant qu’il chariotait à travers la rue comme l’un des passagers d’un bus d’excursion, son chef de train lui a expliqué ce qui lui était étranger. Il découvrit que les gens vieillissaient, que certains devenaient malades, que leur corps se décomposait. Mais ce qui l’étonnait, c’était que d’autres devenaient ascétiques, des personnes qui refusent toute source de plaisir, afin de mener leur vie dans une austérité.

Bouddha

Émerveillé par ce mode de vie caractérisé par l’abstinence, l’autodiscipline et l’indulgence pour chercher à se libérer de la peur humaine de la mort et de la souffrance, à 29 ans, Siddhartha a renoncé à sa vie avec sa femme et son fils au palais pour pratiquer l’ascèse.

Devenir ascétique

En six ans, avec 5 ascètes comme disciples, et le plus grand dévouement à sa nouvelle vie, l’homme n’avait pas encore atteint le niveau de satisfaction qu’il recherchait, même après avoir éliminé l’alcool et avoir été privé de nourriture et connu la faim. 

Après avoir accepté un bol de riz d’une jeune fille, il conclut que la dureté de la vie et l’austérité physique ne l’aideraient pas à atteindre la libération spirituelle.

Une fois qu’il eut fini de manger le riz, de se baigner et de boire de l’eau, ses fidèles disciples ascétiques se séparèrent comme il avait cédé à ses désirs charnels. Inspiré par cette intuition, il exhorta les gens à pratiquer ce qu’il appelle la voie du milieu, une vie équilibrée loin de l’extrémisme. 

Voir également: Tout ce que Bouddha a enseigné en quelques lignes

 Devenir Bouddha

Après plusieurs jours à partir de cette nuit-là, sous un arbre de bodhi, il médita jusqu’à ce que la réponse satisfaisante vienne. Entre-temps, il examina sa vie et purifia son esprit. La réponse vint après une confrontation avec Mara (le démon qui contestait le droit de devenir bouddha comme étant le sien) où la terre reconnut l’illumination de Siddhartha. Son esprit était enfin ouvert, ce qui se produisait dans l’univers était clair. Il devint alors Bouddha – celui qui est conscient.

Bouddha

À ses anciens disciples, à 160 km de l’arbre, il prêcha pour la première fois comme Bouddha sur les quatre nobles vérités et le chemin octuple qui symbolisent le cœur du bouddhisme actuel.

Héritage

Une communauté de moines (ou Sangha), fut ensuite créée avec ses disciples (les 5 ascètes). Cette communauté était accessible à tous ceux qui exprimaient le désir d’atteindre l’illumination par le bannissement de la souffrance et du vide spirituel, indépendamment de leur genre, leur race ou leur classe sociale.

Pour le reste de sa vie, Bouddha guida d’autres personnes sur le chemin de l’illumination à travers ses prédications sur le Dharma, les enseignements de Bouddha. 

Avant de mourir, il dit à ses disciples qu’ils ne devaient suivre aucun chef. Aujourd’hui, on peut décrire un Bouddha comme, « une personne qui a atteint une illumination complète. Une personne qui ne possède aucune faute ou obstruction », explique Guéshé Kelsang Gyatso dans le livre « Introduction au bouddhisme ». 

Celui qui est éveillé

Le terme Bouddha signifie littéralement l’illuminé, quelqu’un qui vit l’éveil spirituel. 

L’éveil spirituel se réfère à un changement dynamique dans la conscience . Ainsi qu’une appréciation de la réalité qui n’avait pas été réalisée auparavant.

Un Bouddha est celui qui a atteint la Bodhi ; et Bodhi signifie la sagesse. Un état idéal de perfection intellectuelle et éthique que l’homme peut atteindre par des moyens purement humains. 

L’importance de réclamer et d’élargir le moment présent se place au-dessus de tout. Et le passé et le futur n’ont plus d’importance car on vit tout dans le présent. 

Lien connexe: 8 citations de Bouddha qui mettront votre âme en repos

Le chemin de la libération et de l’illumination est un chemin que tous les humains peuvent atteindre. Ils choisissent de s’ouvrir à tous les êtres vivants sans discrimination et par compassion. 

En se détachant du cycle de la soif de toutes les passions, besoins et désirs de la vie, on se libère et on atteint un état de transcendance de béatitude et de bien-être.

Bouddha a également affirmé avec insistance que nous pouvons tous devenir bouddhas, en voyant clairement l’interconnectivité et l’interdépendance de tout ce qui existe.

En renforçant les émotions positives comme l’amour et la compassion, vous commencez ainsi à émaner cette énergie positive tout en aidant le monde qui vous entoure. Votre compréhension de la réalité devient si puissante que votre esprit finit même par cesser de projeter les apparences trompeuses que tout et chacun existe par lui-même, déconnecté de tout le reste. 

Qualités d’un Bouddha

Un Bouddha agit naturellement et sans effort de la manière la plus bénéfique pour les autres. En effet, cette nature surpasse tout et devient un reflet constant pour tout le monde autour de lui. 

Par ailleurs, la compassion, la sagesse et la puissance d’un Bouddha sont complètement au-delà de la conception et toutes ses bonnes qualités sont sans limites. 

Voir aussi: Les 5 principes fondamentaux de Bouddha pour changer votre vie

Les émanations de Bouddha

Un vrai Bouddha peut produire des émanations infinies qui peuvent apparaître simultanément dans d’innombrables mondes afin d’y sauver les gens.

On dit que l’émanation de Bouddha peut se manifester à travers les gens indépendamment de leur race, genre ou statut social. Ils se manifestent aussi sous forme d’animaux, de vent ou de montagnes. À moins d’être Bouddha soi-même, nous ne pouvons pas dire qui ou ce qu’est l’émanation d’un Bouddha.

L’émanation la plus élevée est bien sûr celle d’un guide spirituel. Celui qui conduit les gens sur le chemin spirituel de la libération et de l’illumination.

Quand Bouddha a dit que chacun pouvait accomplir ce qu’il a fait. Chacun peut devenir Bouddha. C’est parce que nous avons tous la « nature de Bouddha » – les instruments fondamentaux qui permettent un éveil spirituel.

Ainsi, en combinant la compassion et la sagesse, nous pouvons surmonter tous les obstacles et rendre le monde meilleur.


Qui était Bouddha, cet homme qui a atteint l’illumination complète?
5 (100%) 1 vote[s]