Vous êtes vous déjà réveillé pendant la nuit sans être capable de bouger, voici quoi faire et ce que cela signifie…

de | 3 octobre 2016
reveille-pendant-la-nuit-2

Vous êtes vous déjà réveillé pendant la nuit sans être capable de bouger?

Image crédit : www.alphr.com

Vous êtes vous déjà réveillé pendant la nuit sans être capable de bouger, voici quoi faire et ce que cela signifie…

Tout le monde peut avoir un certain nombre de phénomènes étranges pendant sa vie, avec tout en haut de la liste, la paralysie du sommeil : cette sensation d’être incapable de bouger ou de remuer le moindre petit doigt alors qu’on est tout à fait conscient de ce qui nous entoure est assez perturbant voire effrayant.

Voici ce que signifie se réveiller pendant la nuit sans être capable de bouger:

Cette paralysie donne souvent un sentiment terrifiant chez celui ou celle qui la subit à cause du sentiment d’incapacité à contrôler son corps. En effet, la chose la plus terrifiante est d’être conscient de tout ce qui se passe autour de vous sans pouvoir bouger aucune partie de votre corps.

Cependant, ce phénomène largement répandu mais très curieux est en réalité inoffensif. Il arrive pendant l’une des deux phases de sommeil soit:  la phase hypnagogique (avant de tomber totalement dans le sommeil) ou soit  la phase hypnopompique (durant le sommeil paradoxal).

D’une manière générale, lorsqu’on commence à s’endormir, notre corps entre dans un état profond de relaxation et notre cerveau devient tout doucement moins conscient de son environnement. Toutefois, pendant la paralysie du sommeil hypnagogique, notre système cognitif reste conscient tandis que le corps entre dans un état de relaxation instinctif, et c’est là que les gens prennent conscience qu’ils ne peuvent plus bouger malgré tous leurs efforts, ce qui provoque en général une sensation de panique.

D’un autre côté, nos muscles se paralysent pendant le sommeil paradoxal (caractérisé par un mouvement oculaire assez rapide) pour qu’on ne bouge plus lorsque l’on rêve. Dans le cas précis de la paralysie du sommeil hypnopompique, une partie du cerveau se réveille plus tôt que celle chargée de la paralysie du sommeil paradoxal, ce qui engendre un état d’éveil partiel sans plus aucun contrôle volontaire des muscles.

À qui cela peut-il arriver ?

Tandis que certains ne connaitront la paralysie du sommeil qu’une à deux fois durant leur vie, d’autres la subiront plus souvent, parfois même jusqu’à plusieurs fois pendant le semaine. D’après une étude menée par l’Université de Penn State, près de 80% de la population subit fréquemment une paralysie du sommeil, et les personnes souffrant de troubles nerveux tels que la dépression ou l’anxiété sont plus enclines à passer par des moments récurrents de ce problème.

Il y a également d’autres facteurs de risque : les personnes avec certains traitements ainsi que celles qui souffrent d’apnée ou de tout autre trouble du sommeil.

Voici la liste complète des facteurs à risque, selon WebMD :

– Le manque de sommeil

– Les changements fréquents d’horaire de sommeil

– Conditions mentales, tels que le stress ou le trouble bipolaire

– Dormir sur le dos

– Les problèmes de sommeil tels que la narcolepsie ou crampes des jambes pendant la nuit

– Certains types de médicaments, tels que ceux du TDAH

– Abus de substances (consommation de drogues)

reveille-pendant-la-nuit

Vous êtes vous déjà réveillé pendant la nuit sans être capable de bouger ? La paralysie du sommeil

Image crédit : www.alphr.com

Quels sont les symptômes ?

Comme nous l’avons déjà dit plus haut, la paralysie du sommeil a souvent lieu au tout début du sommeil ou après la phase de sommeil paradoxal. Dans la plupart des cas, les symptômes sont les mêmes : une incapacité à bouger ou à parler qui peut aller de quelques secondes à plusieurs minutes, parfois accompagnée d’hallucinations visuelles ou même acoustiques.

La paralysie du sommeil n’est pas réellement néfaste en elle-même, mais elle peut cacher un ou plusieurs problèmes sous-jacents qui nécessitent un traitement médical. D’ailleurs, vous pouvez faire appel à un spécialiste au cas où les troubles persistent ou s’aggravent.

Quels sont les traitements ?

La paralysie du sommeil est un phénomène normal. Cependant, le fait qu’elle puisse être déclenchée par d’autres troubles sous-jacents pourrait parfois nécessiter un traitement spécifique. Les traitements les plus communs sont :

– Établir des habitudes à horaires réguliers

– Prescription d’anti-dépresseurs

-Faire appel à un professionnel de la santé mentale

-Aller voir un spécialiste du sommeil

-Traiter tout trouble sous-jacent du sommeil

-Prendre des tisanes à la verveine ou à la camomille pour favoriser le sommeil

-Prescription d’aide pour dormir

Parfois, un changement simple dans votre mode de vie – heures suffisantes de sommeil ou moins de stress – peut prévenir la récurrence des événements de paralysie du sommeil.

D’ailleurs, les experts santé recommandent à ceux qui subissent par moment ce phénomène de penser à changer leurs habitudes, surtout que le manque de sommeil augmente terriblement le risque de ces épisodes.

Pour améliorer la qualité de votre sommeil, il est particulièrement conseillé de réduire ou d’arrêter la consommation d’alcool, de drogues, de nicotine et de caféine, et de garder les appareils électroniques en dehors de votre chambre.

Si un moment de paralysie du sommeil survient, il faut vous inciter à vous calmer et vous concentrer sur votre respiration pour la ramener à un rythme régulier, le temps que cet épisode passe. Pour accélérer votre réveil complet, vous pouvez également bouger les yeux d’un côté à l’autre, votre  langue, vos doigts ou vos orteils, ou encore faire des grimaces (il y a des muscles qui sont moins touchés par la paralysie musculaire accompagnant ce problème).

Sachant qu’une stimulation extérieure peut aussi mettre fin au trouble, vous devez informer votre conjoint de ce phénomène, ainsi il pourra vous toucher ou vous remuer délicatement dès que vous commencerez à gémir ou que votre respiration deviendra haletante.

Après Vous êtes vous déjà réveillé pendant la nuit sans être capable de bouger voir aussi :

3 réflexions au sujet de « Vous êtes vous déjà réveillé pendant la nuit sans être capable de bouger, voici quoi faire et ce que cela signifie… »

  1. Gino Côté

    Et les entités négatives qu’en faites vous?
    Cela m’est arrivé et j’ai pas paniqué du tout, il m’a laissé tranquille et je me suis réveillé.

    Répondre
  2. sigata tuo

    cela m’arrivais quand j’étais encore jeune parfois même j’entendis e la voir d’un proche qui est soit en voyage ou dans une autre ville la personne m’appela et crie mon nom mes je ne peux ni bouger ni parler

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *