Annonce
renouer avec votre enfant intérieur
Image crédit : Deposit photos/ artiste : Grandfailure

Nous vivons tous des traumatismes durant notre enfance, plus ou moins importants (perte de notre peluche préférée, l’abandon de notre meilleur ami d’enfance, maltraitance physique ou émotionnelle..).

Renouer avec notre enfant intérieur est essentiel car cela nous permet de nous reconnecter avec nos blessures intérieures et d’aller à la racine de nos peurs, phobies et insécurités. C’est à ce moment que peut commencer la vraie guérison.

Cependant, il faut d’abord comprendre qu’il existe plusieurs types de traumatismes chez l’enfant. Il y a notamment les traumatismes physiques, émotionnels et mentaux. Par ailleurs, quand un traumatisme vécu durant l’enfance est grave ou répété, cela peut provoquer une perte de l’âme. C’est pour cette raison que vous devrez peut-être faire une «récupération de l’âme». Il s’agit des parties cachées ou inaccessibles de votre âme.

Annonce

Mais tous les traumatismes vécus pendant l’enfance ne provoquent pas une perte d’âme, ils peuvent blesser notre psyché. Cela peut entraîner des problèmes tels que la dépression, l’anxiété, une faible estime de soi, des phobies, des comportements destructeurs et même des maladies chroniques.

Quelques exemples de traumatismes vécus pendant l’enfance:

renouer avec votre enfant intérieur
Image crédit : Deposit photos/ artiste : Grandfailure
  • Être frappé par vos parents / grands-parents
  • Avoir un parent émotionnellement indisponible
  • Être «puni» avec des coups de pied, être secoué, mordu, brûlé…
  • Être victime d’agression se%uelle ou de tout autre type de contact se%uel d’un parent, d’un proche ou d’un ami
  • Être l’enfant du divorce
  • Se voir confier des responsabilités inappropriées ou contraignantes (comme prendre soin de ses parents)
  • Abandon (on vous laisse seul pendant de longues périodes sans personne pour vous surveiller)
  • Négligence émotionnelle (ne pas être encouragé ou soutenu)
  • Être insulté verbalement
  • Dénigrement de votre personnalité
  • Exigences excessives
  • Humiliation
  • Accidents de voiture

Il est aussi important de se rappeler que nos parents n’étaient pas les seuls responsables de nos traumatismes, d’autres personnes comme nos grands-parents, frères, sœurs, amis de la famille et amis d’enfance ont peut-être aussi joué un rôle.

Annonce

Renouer avec son enfant intérieur

Il s’agit du processus de contact, de compréhension, d’acceptation et de guérison de votre enfant intérieur. Votre enfant intérieur représente votre premier moi originel qui est entré dans ce monde; celui qui est capable de vivre l’émerveillement, la joie, l’innocence, la sensibilité et le jeu.

Cependant, nous vivons dans une société qui nous force à refouler notre enfant intérieur et à «grandir». Cependant, la plupart des «adultes» ne sont pas réellement des adultes. .

Lorsque nous nions et éteignons la voix de l’enfant à l’intérieur, nous accumulons un lourd bagage psychologique. Ce bagage inexploré et non résolu nous amène à rencontrer des problèmes comme les maladies mentales, les affections physiques et les dysfonctionnements relationnels.

4 façons simples de renouer avec votre enfant intérieur :

renouer avec votre enfant intérieur
Image crédit : Deposit photos/ artiste : Grandfailure

1. Parlez à votre enfant intérieur

Reconnaissez votre enfant intérieur et faites-lui savoir que vous êtes là. Traitez-le avec gentillesse et respect.

Annonce

Vous pouvez lui dire notamment:

  • Je t’aime.
  • Je t’entends.
  • Je suis désolé.
  • Je te remercie.
  • Je te pardonne.

Prenez l’habitude de parler à votre enfant intérieur. Vous pouvez aussi communiquer avec lui par le biais d’un journal en posant une question à votre enfant intérieur, puis en notant la réponse.

2. Regardez des photos de vous enfant

Regardez d’anciens albums et redécouvrez à quoi vous ressembliez plus jeune. Gardez l’image en tête, elle vous sera utile tout au long du processus. Vous pouvez même mettre une photo de vous à côté de votre table de chevet, dans votre portefeuille pour vous rappeler la présence de votre enfant intérieur.

3. Recréez ce que vous aimiez faire quand vous étiez enfant

Asseyez-vous et réfléchissez à ce que vous aimiez faire lorsque vous étiez petit. Vous aimiez peut-être grimper aux arbres ou faire des cabanes . Prenez le temps d’inclure dans votre vie actuelle toute activité que vous aimiez faire en tant qu’enfant.

4. Faites un voyage intérieur

L’un des meilleurs moyens de renouer avec votre enfant intérieur pour guérir les traumatismes de votre enfance est de faire un voyage intérieur.

Vous pouvez le faire grâce à la méditation et par la visualisation.

Cependant, il est important que vous gagniez d’abord la confiance de votre enfant intérieur dans les activités précédentes. Lorsque vous avez développé un lien fort avec votre enfant intérieur, vous pouvez alors lui demander de révéler les circonstances antérieures de la vie qui ont créé le traumatisme avec lequel vous luttez aujourd’hui.

Annonce

Comment faire un voyage de méditation:

La connexion à votre enfant intérieur par la méditation est un processus passif: respirez profondément, détendez-vous, observez simplement vos pensées et posez votre question. Par exemple, vous voudrez peut-être demander: «Cher enfant intérieur, à quand remonte mon premier traumatisme?»

Vous voudrez peut-être répéter votre question de temps en temps si rien de significatif ne se produit dans votre esprit. Ce processus peut durer de quelques minutes à 1 heure ou plus.

Conseils – Vous devez avoir une certaine expérience en méditation. Cela demande beaucoup de pratique, donc si vous n’êtes pas habitué à méditer, vous pourriez avoir du mal avec cette technique.

Comment faire un voyage de visualisation:

renouer avec votre enfant intérieur
Image crédit : Deposit photos

La visualisation est un moyen plus actif de vous connecter avec votre enfant intérieur et les traumatismes de votre vie antérieure.

Tout d’abord, vous devez visualiser un beau jardin ou un endroit dans lequel vous vous sentez en sécurité, autonome et complet. Vous pouvez ensuite inviter votre enfant intérieur à vous parler.

Annonce

Voici quelques étapes:

Détendez-vous, fermez les yeux et respirez profondément.

Imaginez que vous descendez un escalier.

En bas de l’escalier se trouve un endroit sûr. Dans cet endroit, vous vous sentez fort, en sécurité et soutenu.

Passez un peu de temps dans votre lieu de pouvoir. Faites-le entrer. À quoi ressemble-t-il?

Embrassez votre jeune moi et faites-le se sentir chez lui.

Lorsque vous êtes prêt, posez votre question à votre enfant intérieur, par exemple «À quand remonte la première fois où je me suis senti (e) triste ou effrayé (e)?»

Attendez une réponse.

Serrez-le dans vos bras, remerciez-le et dites-lui combien vous tenez à lui.
Dites-lui au revoir.

Quittez votre lieu de pouvoir et montez les escaliers.

Revenez à la conscience normale.

Ce sont des étapes très basiques, mais elles fournissent un bon aperçu pour effectuer un voyage de visualisation de l’enfant intérieur.

En renouant avec votre enfant intérieur, vous pourrez apprendre à guérir et à résoudre tous les traumatismes qui vous suivent inconsciemment depuis des années.