Top 10 des façons de tromper votre cerveau et de lui faire faire ce que vous voulez

de | 25 septembre 2015

Top 10 Ways to Trick Your Brain Into Doing What You Want

Tromper votre cerveau

Top 10 des façons de tromper votre cerveau et de lui faire faire ce que vous voulez

N’avez-vous pas l’impression que votre cerveau vous joue parfois des tours ? Vous savez, lorsqu’il vous persuade de faire des choses qui ne sont pas dans votre intérêt. Ou au contraire, quand il vous fait ressentir une flemme énorme lorsque vous devez attaquer un projet (et qu’il vous fait culpabiliser après avoir passé l’après-midi sur Facebook et Youtube).

Le comportement du cerveau humain est souvent étrange, et bien souvent le seul moyen de reprendre le contrôle, c’est de lui jouer des tours nous aussi.

Top 10 des façons de tromper votre cerveau:

10. MANGER ÉQUILIBRER AU LIEU DE CÉDER À LA GOURMANDISE

Top 10 façons de tromper votre cerveau en faire ce que vous voulez

 

C’est impressionnant comment le seul fait de parler d’éclair au chocolat ou de cupcake peut vous donner envie d’en manger. Ne cédez pas à la tentation ! Par exemple, le simple fait de servir un plat équilibré avant les sucreries va faire baisser votre appétit, et par conséquent vous serez moins tenté.

Le cerveau cherche naturellement la sensation de récompense. Pensez donc à vous récompenser (mentalement) lorsque vous résistez à la tentation. , ainsi vous aurez moins tendance à vouloir vous récompenser avec des choses mauvaises pour vous.

9. DÉBARRASSEZ-VOUS DU SUPERFLU DANS VOTRE VIE

Top 10 façons de tromper votre cerveau en faire ce que vous voulez

Vous savez que votre vie est remplie de choses loin d’être indispensables, pourtant dès que vous voulez faire le ménage, vous ne voulez rien jeter. A chaque fois que vous avez quelque chose entre les mains, vous vous dites « j’en aurais peut-être besoin un jour ». Ça vous rappelle quelque chose ? Le simple fait de toucher un objet renforce le sentiment de propriété, et de ce fait vous attache plus à l’objet.

À la place, raisonnez de manière opposée: que feriez-vous si vous perdiez tout ? Que rachèteriez-vous, et que laisserez-vous tomber ? En y réfléchissant de cette manière, vous pouvez vous débarrasser de cette mauvaise habitude de tout garder, malgré les protestations illogiques de votre cerveau.

8. ALLONGEZ VOS JOURNÉES AU LIEU DE LES VOIR PASSER À TOUTE VITESSE

Top 10 façons de tromper votre cerveau en faire ce que vous voulez

 

Peu importe combien vous êtes productif dans la journée, on manque toujours de temps quand arrive la fin de la journée. Ceci est du en partie à la façon dont notre cerveau perçoit le temps. Heureusement, vous pouvez y faire quelque chose. Plus votre cerveau doit traiter d’informations, plus vous aurez l’impression que du temps s’est écoulé.

Donc, pour que vos journées paraissent plus longues, donnez de nouvelles informations à votre cerveau régulièrement: continuez d’apprendre, rencontrez de nouvelles personnes, visitez de nouveaux endroits, apprenez une nouvelle compétence. Vous serez surpris de la différence.

7. FAITES LE BOULOT AU LIEU DE PROCRASTINER

Top 10 façons de tromper votre cerveau en faire ce que vous voulez

 

Votre cerveau ne veut pas que vous travaillez. Il s’inquiète à propos de ce qui pourrait ne pas marcher, et abandonne au premiers signes de stress ou difficultés. Ce qui ne rend pas les choses faciles quand on veut atteindre ses objectifs.

Rassurez-vous, il y a des moyens de combattre cette tendance à la procrastination. Par exemple, changer l’ambiance lumineuse ou écouter de la musique inhabituelle peut changer votre état d’esprit. Vous pouvez aussi découper une tâche importante en plusieurs sous-tâches plus petites et plus faciles à aborder.

6. FAITES-VOUS DES AMIS, PAS DES ENNEMIS

Top 10 façons de tromper votre cerveau en faire ce que vous voulez

Lorsque quelqu’un vous contrarie, il est difficile de lui laisser le bénéfice du doute. Il est bien plus simple d’en faire un ennemi. Quand cela va à l’encontre de vos intérêts (par exemple si il s’agit de votre patron ou du petit copain de votre sœur), vous pouvez faire en sorte de les apprécier.

En collaborant sur une tâche difficle par exemple, ou en abordant ensemble un problème complexe, vous pouvez créer plus facilement – et naturellement – des liens avec une personne.

Un autre truc psychologique que vous pouvez utiliser, dans le cas ou des personnes ne semblent pas particulièrement vous apprécier, est de leur demander une faveur. En effet, des études scientifiques ont montré que les personnes ayant accordé une faveur à une autre se sentent naturellement plus proche de cette dernière.

5. CONCENTREZ-VOUS SUR LE POSITIF AU LIEU DU NÉGATIF

Top 10 façons de tromper votre cerveau en faire ce que vous voulez

Plus facile à dire qu’à faire ? Pourtant, là encore c’est votre cerveau qui vous joue des tours. On passe une journée parfaite, et crac ! Une petite chose qui vient ruiner la journée. En réalité, c’est simplement parce que notre cerveau a pour réflexe et habitude de se concentrer sur les mauvaises choses.

Vous connaissez la théorie infaillible des caisses de supermarché ? Qui, d’ailleurs, est la sœur de la théorie des files de voitures dans les embouteillages. Quelle que soit la file que vous choisissez, ce sera la plus lente. C’est la démonstration parfaite de la tendance qu’à votre cerveau à se concentrer sur le négatif. En réalité, les autres files ne vont pas plus vite, c’est seulement parce que vous ne prêtez pas attention lorsque la votre avance plus vite que les autres.

En sachant cela, prenez du recul et repensez-y: apprenez à voir les bonnes choses et moins vous concentrer sur les mauvaises.

4. BASEZ VOS DÉCISIONS SUR LA RÉALITÉ PLUTÔT QUE SUR L’OPTIMISME

Cela dit, il y a quand même quelques exceptions par rapport la négativité. Quand vous souhaitez fortement ou vous voulez vraiment quelque chose, votre cerveau a une tendance naturelle être sur-optimiste. C’est pour cette raison que l’anticipation vous rend souvent encore plus heureux que le résultat lui-même. Ne tombez pas dans ce piège, car il mène souvent à prendre de mauvaises décisions.

Quand vous devez prendre des décisions, basez-vous sur la situation actuelle et sur des faits réels, ne prenez pas en compte les « et si ça se passe bien… ».

3. ÉCONOMISEZ VOTRE ARGENT AU LIEU DE TOUT DÉPENSER

 

Économiser est si dur… On devrait tous épargner, et pourtant, qu’est ce qui fait que chaque fois qu’on a du liquide en main, on se dit toujours « Youhou, regardez tout cet argent que je peux dépenser » ? En fait, nos cerveaux oublient très rapidement ce que c’est de ne pas avoir d’argent.

En plus de cela, les magasins, boutiques, et supermarchés rivalisent d’ingéniosité pour vous inciter à dépenser, en jouant de véritables tours à votre cerveau. Une solution ? Instaurez des virements automatiques vers un compte d’épargne, par exemple. Mais le plus important, c’est de réfléchir et savoir pourquoi vous économisez: vers quel but, pour quelles raisons, au lieu de simplement vous dire « je devrais économiser », « je ne devrais pas dépenser autant ». Économiser est plus facile quand vous avez un objectif en vue.

2. APPRENEZ À ÊTRE PLUS HEUREUX

Tout le monde veut être heureux. Évidemment, c’est plus facile à dire qu’à faire. Pourtant, plutôt que d’essayer d’ « être heureux », tâchez de faire plus de choses qui vous rendent heureux. Des choses simples comme faire de l’exercice, mieux dormir, ou sortir plus souvent peuvent vous rendre plus heureux sans même que vous vous en rendiez compte.

1. PRENEZ CONSCIENCE QUE LE MONDE NE TOURNE PAS AUTOUR DE VOUS

Top 10 façons de tromper votre cerveau en faire ce que vous voulez

 

Ce n’est pas surprenant, nos cerveaux nous persuadent que nous sommes le centre du monde, mais penser cela peut nous causer du tort.

Par exemple, vous pensez probablement que vous n’avez jamais tort, que vous êtes plutôt bon dans tout ce que vous faites, que lorsque tout ne se passe pas comme prévu, c’est juste de la malchance, et que les autres files de voitures avancent plus vite que celle où vous êtes (tiens !).

Pourtant, tout ça est loin, très loin de la réalité. Il s’agit encore d’un tour que vous joue votre cerveau. Bien qu’il n’y ai pas vraiment de technique pour contrer cela, le fait de le savoir vous permet déjà de prendre du recul et ne pas tomber dans le panneau.

Apprenez à relativiser, à prendre du recul. Forcez-vous à considérer les situations dans leur ensemble, et pas seulement de votre point de vue. Enfin, sachez reconnaître vos faiblesses et vos lacunes, afin d’ouvrir la voie à la progression.

Source Top 10 des façons de tromper votre cerveau: LifeHacker

3 réflexions au sujet de « Top 10 des façons de tromper votre cerveau et de lui faire faire ce que vous voulez »

  1. jeanpatrick

    chère Sandra, tromper son cerveau pour lui faire faire ce qu’on veut, je le trouve un peu manipulateur. C’est comme si je devais jouer à cache-cache avec moi-même ce qui serait contraire à mon éveil spirituel. Votre article ne sert pas du tout à retrouver une unité intérieure mais bien au contraire à perpétuer la dualité en nous! Dans votre titre utiliser le mot « tromper » met déjà les points sur les « i », nous devons mentir à nous-mêmes et cela ne va pas du tout!

    Répondre
  2. Yonnel Fabrice

    A mon avis le mot l’expression « tromper son cerveau »
    Peu belle et bien participer à l’éveil spirituel de tout un chacun, car elle informe l’individu ( généralement esclave de ses désirs et passion) que le cerveau est un organe distinct de notre « être » . En d’autres termes c’est nous ne sommes pas notre cerveau, ce n’est qu’un outil que nous devons utiliser et non l’inverse. Par ailleurs je trouve cette expression particulièrement fun et attraillante. Merci pour l’article !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *