Ces personnes incroyables prouvent qu’il est possible d’écouter les pensées d’un animal

de | 22 mars 2016
pensées-d-un-animal

écouter les pensées d’un animal

Ces personnes incroyables prouvent qu’il est possible d’écouter les pensées d’un animal

Anna Breytenbach a passé sa vie à communiquer avec les animaux. Une vidéo du travail d’Anna avec une panthère noire nommée Diablo, est récemment devenue virale.

Diablo n’était pas heureux. Il était tellement agressif que le personnel avait même peur de l’approcher. Anna est alors intervenue.

Anna a découvert que la panthère n’aimait pas le nom Diablo et qu’il s’inquiétait de savoir ce qui était arrivé à deux bébés qu’il avait rencontrés avant d’arriver au sanctuaire pour félins sud-africain.

Lorsque Anna a dit à Jurg Olsen, le propriétaire du parc, ce que Diablo lui avait dit, il s’est effondré et a pleuré. Il a confirmé qu’il y avait effectivement deux bébés au zoo où la panthère se trouvait, et les deux petits étaient en sécurité. Ils lui ont aussi donné le nom de Spirit.

Ces personnes incroyables prouvent qu’il est possible d’écouter les pensées d’un animal :

Découvrez l’histoire complète ici  

Je vous propose, à travers cette vidéo de rencontrer Laila Del Monte, une communicatrice animale qui a parcouru le monde à l’écoute des animaux, vidéo en français :

Dès que notre mental cesse son bavardage et que nous accédons au calme intérieur, nous pouvons ouvrir notre coeur et échanger des sensations, des émotions, des images, avec toutes les autres formes de vie – notamment les animaux et les plantes.
Ce dialogue silencieux, d’être à être, s’appelle la communication intuitive. La capacité à communiquer intuitivement fait partie de notre nature, tout comme le fait de voir ou d’entendre.

Voici une technique pour communiquer avec les animaux:

Introduction à la pratique :

Pour vous permettre de commencer à vous y exercer si vous le souhaitez…

Certaines personnes préfèrent communiquer avec un animal en sa présence, et d’autres se concentrent plus facilement lorsqu’elles travaillent à distance (à partir d’une photo de l’animal par exemple). Il n’y a pas de différence au niveau des possibilités de communication : la manière de travailler est juste une question de préférence personnelle ou de possibilités.

Si vous choisissez de travailler en présence de l’animal, installez-vous confortablement à ses côtés (à une distance qui convient à l’animal : si vous êtes trop proche pour lui, il s’en ira…). Et si vous travaillez avec une photo, choisissez un endroit confortable où vous installer, et tenez la photo dans vos mains ou posez-la devant vous.

  • 1ere étape : LA PREPARATION (se détendre, se centrer, ouvrir son coeur)

La première étape consiste à se détendre, à se centrer intérieurement, et à faire (autant que possible) le vide dans sa tête… Le but est de se sentir détendu, calme et ouvert à l’expérience.

Pour cela, certaines personnes aiment mettre une musique de fond douce et calme, faire une petite relaxation, ou encore utiliser une affirmation positive, comme par exemple : « Mon corps se détend, mon esprit se calme, et mon coeur s’ouvre à la présence et aux messages de [nom de l’animal] ».

A cette étape, vous pouvez employer toute méthode qui vous aide à vous détendre, à calmer votre esprit, à faire le vide et à vous centrer sur votre expérience, ici et maintenant, avec l’animal avec qui vous cherchez à entrer en contact.

  • 2) 2ieme étape : TRANSMETTRE UN MESSAGE A L’ANIMAL

Tout d’abord, il est important de considérer l’animal avec lequel vous cherchez à communiquer comme un être évolué et intelligent, et surtout pas comme un être ‘inférieur’ (même s’il est différent). Voyez-le comme un être spirituel incarnant cette forme particulière, avec son intelligence et sa sensibilité propre…

A partir de là, vous pouvez prendre contact avec l’animal.
Commencez par exemple à attirer son attention en vous adressant à lui mentalement et en lui demandant par exemple s’il veut bien communiquer avec vous… Puis observez-le (s’il est là avec vous), tout en écoutant votre ressenti intérieur… et s’il vous semble que l’animal est disponible, vous pouvez continuer. (L’animal peut être parfaitement réceptif même s’il regarde ailleurs : il se détend, soupire, tourne une oreille vers vous, ou bien vous ressentez en vous-même une ouverture, un encouragement à continuer…)

Une fois le contact pris, vous pouvez communiquer télépathiquement avec lui sous différents modes :

  • Sous la forme de pensées :

Vous pouvez tout-à-fait lui poser une question mentalement. L’animal traduira naturellement vos mots en images, en sensations ou en sentiments qu’il perçevra en lui-même…
Posez-lui une question simple : vous pouvez par exemple lui demander s’il va bien ; s’il a mal quelque part ; quel est son plat préféré ; s’il souhaiterait un compagnon ; où il a caché votre chaussure… ?? Etc…

  • Sous la forme d’images :

Envoyez-lui une image claire et précise de ce que vous voulez lui demander.
Par exemple, visualisez l’image de son bol vide, et demandez-lui mentalement ce qu’il aime manger (et vous verrez peut-être le bol se remplir avec sa nourriture préférée…).
Même en-dehors de ce genre d’exercice, il est particulièrement important de visualiser des images claires lorsque vous souhaitez obtenir quelque chose de précis d’un animal. Par exemple, en promenade, si vous voulez que votre chien revienne vers vous, appelez-le tout en visualisant qu’il vient vers vous… Lorsque les chiens font l’inverse de ce qui leur est demandé, c’est parfois parce-que le message n’est pas clair à l’origine. Par exemple, le maître demande à son chien de revenir près de lui, tout en ayant une image mentale de son chien qui s’éloigne… L’animal ne sait plus ce qui lui est demandé !

  • Sous la forme de sensations ou de sentiments :

Vous pouvez envoyer de l’amour à votre animal en ressentant tout l’amour que vous avez pour lui, et en imaginant qu’il reçoit tout votre amour… (Cette approche peut aussi être intéressante lorsque vous êtes loin de votre animal, en déplacement par exemple, et que vous voulez le rassurer : vous pouvez lui envoyer des pensées rassurantes, du genre « Je rentre bientôt », tout en envoyant votre amour vers lui… Et ça fait aussi beaucoup de bien au maître !!)

Note : Lorsqu’on parle « d’envoyer » une pensée, une image ou une sensation, cela veut simplement dire évoquer en soi-même cette pensée, cette image ou cette sensation, avec l’intention que l’animal la reçoive. Il n’y a pas d’autres ‘efforts’ particuliers à faire. Ca doit être très naturel ! Comme lorsque vous parlez à un autre humain, vous n’avez pas besoin de faire un ‘effort’ particulier pour qu’il reçoive le message, vous lui parlez avec l’intention qu’il le reçoive, c’est tout ! Votre rôle, c’est juste d’émettre le message et d’imaginer qu’il est reçu (idem si vous communiquez à distance, cela ne demande pas plus d’efforts que si vous parliez au téléphone !). Plus votre approche est simple et légère, et moins elle est compliquée, mieux c’est !

  • 3eme étape : RECEVOIR UN MESSAGE DE L’ANIMAL

Pour recevoir la réponse de l’animal, tournez votre attention vers l’intérieur de vous-même, et observez silencieusement ce que vous ressentez ou ce qui vous vient à l’esprit (vous pouvez fermer les yeux si c’est plus facile pour vous).

Ne cherchez pas à savoir ou à imaginer ce que l’animal pourrait vous répondre.
Restez simplement à l’écoute de vos sensations, et de ce qui se passe en vous. Soyez patient et prenez votre temps. La réponse vient parfois très rapidement, et d’autres fois cela prend un moment… (Et il peut arriver aussi que la réponse soit différée dans le temps, et que vous ayez un « flash », par exemple deux heures après sous votre douche !).

La réponse de l’animal peut vous parvenir sous différentes formes (et ce indépendamment du mode que vous avez utilisé pour l’émission de votre question) :

  • Sous forme de pensées :

Dans ce cas vous entendez une pensée dans votre mental, comme si c’était votre propre voix. En fait, c’est votre mental qui traduit le message de l’animal en mots que vous pouvez comprendre (par exemple : « J’adore les spaghettis ! »). Ou bien vous aurez l’impression de ‘savoir’ la réponse à votre question de manière intuitive et spontanée, c’est-à-dire sans processus de pensée préalable : vous connaissez tout simplement la réponse.

  • Sous forme d’images :

Vous recevez dans votre esprit une image (plus ou moins claire, et plus ou moins fugitive) correspondant à la question que vous avez posée (par exemple, un magnifique plat de spaghettis !!).

  • Sous la forme de sensations ou de sentiments :

Dans ce cas, vous ressentez une ou des sensations dans votre propre corps (par exemple une sensation de tension dans une partie de votre corps, peut parfois indiquer que l’animal a mal à cet endroit). Ou bien vous pouvez vous sentir soudain triste, ou au contraire très gai(e), ou bien enveloppé(e) d’amour et de douceur (c’est votre animal qui vous fait savoir combien il vous aime…)

Faites confiance à ce que vous recevez, ne rejetez rien « à-priori », puis vérifiez ce que vous avez obtenu (quand c’est possible !). Plus vous vous ferez confiance, plus vous gagnerez en précision et en justesse avec la pratique. Acceptez ce que vous recevez et remerciez l’animal pour son aide et sa collaboration.

Il est important aussi de valider la réponse de l’animal (même si vous n’êtes pas sûr d’avoir bien compris le message !) et de lui dire ce que vous allez faire au sujet de son message (par exemple… lui préparer plus souvent des spaghettis bien sûr !!!)

Il peut être intéressant aussi de faire cet exercice avec les animaux de vos amis (chats, chiens, chevaux, poissons, oiseaux…). Cela vous permettra de vérifier les réponses que vous aurez obtenues de l’animal en interrogeant ensuite vos amis (posez des questions simples et vérifiables, sur sa nourriture préférée par exemple, ou l’endroit où il dort, ou encore ce qu’il aime faire, son jouet préféré, ou le lieu de sa promenade quotidienne…). C’est particulièrement intéressant au début pour pouvoir valider son travail et prendre confiance en soi progressivement…

En conclusion…

Surtout soyez patient(e) avec vous-même… Ces facultés ne se développent pas toujours facilement ou rapidement, cela dépend des gens… Et encore une fois, ça demande le plus souvent de la pratique, de la persévérance et… beaucoup de patience envers soi-même !!


Sûrement beaucoup d’entres vous ont des compagnons, je vous propose pour ceux qui vont essayer cette méthode de venir relater votre expérience ci après dans les coms !
Bien à vous tous,

Coklico

source  écouter les pensées d’un animal: http://www.veganspirit.fr/veganspirit/nl3animalcom

10 réflexions au sujet de « Ces personnes incroyables prouvent qu’il est possible d’écouter les pensées d’un animal »

  1. Mitsouko

    Je suis convaincue que les animaux perçoivent nos pensées , sans même avoir pris connaissance de la communication intuitive avec eux, il m’est arrivé d’expérimenter ceci avec mes chats. Hop , une pensée que Coco devrait allé sur le fauteuil en face pour que je puisse installer quelque chose sur le canapé où il se trouvait, hop, Coco se lève et va se relaxer sur le fauteuil. Hop, un souhait que Ninoue ose enfin se frotter calinement contre moi (Ninoue est un peu sauvage, 2 ans enfermée à la Spa), hop, le soir Ninoue se frotte contre moi, chose qu’elle ne fait qu’aux chaises et aux tables. Pareil avec les plantes , de l’amour , du soin et des pensées positives et des orchidées prêtes à mourir redeviennent d’un vert éclatant le lendemain même ! Cordialement 😉

    Répondre
  2. Tanguy goulven

    Je l’avais remarqué aussi avec mon chien… en faite qd il y avait du monde et qu’il s’était enfin posé à sa place détendu et après avoir fait le soupir qui prouvait qu’il était parti pour ne plus bouger pdt un moment…ça m’est arrivé dans le regarder de le guetter et la jle voyais commencer à chercher mon regard et à agiter sa queue… tt en étant persuadé au fond de moi qu’il va arriver se frotter tt content de l’intérêt que jlui porte…
    Ou alors qd ds une discussion, sans jamais mentionner son nom ni le regarder ni rien… alors qu’il dormait il va venir voir la personne qui parlait de lui.. et coller sa tête sur la cuisse en soulevant le bras (c’est un rott)..
    Et pleins de choses comme ca que jattribuais qu’à ses seules qualités et non aux miennes associées… du coup je me pose la question mtnt… les postures et les regards de notre animal nous trompent rarement en general; meme si cest compliqué a expliquer aux gens avec des mots…

    Répondre
  3. jeanpatrick

    nous pensions être diviser de nous-memes et du monde, et voilà que nous commençons à découvrir que nous sommes unis à nous-mêmes et au monde! Nous nous émerveillons du monde lorsque nous devrions nous émerveiller du temps que nous avons passé à être aveugle.

    Répondre
    1. Josiane

      hé oui tous unis,
      tous reliés
      mais il y en a qui doivent encore le découvrir, en faisant du mal aux autres et à la terre c ‘est à eux qu’il font du mal
      La communication c est top et très passionnant
      Je viens de lire tout et c ‘est bien vrai

      Répondre
  4. TITOU

    PLUS QUE SCEPTIQUE , ENORMEMENT SCEPTIQUE SUR LA FOLLE DE LA 2éME VIDEO , la 1ere video ok , mais l’autre folle faut pas déconner non plus

    Répondre
    1. veronique

      Cette folle, comme vous dites, est de renommée mondiale dans la communication animale.

      Répondre
  5. Lucie

    Bonjour,
    Je découvre aujourd’hui votre travail. Je viens de perdre ma lapine voilà 17 interminables jours ce qui m’a plongé dans une immense tristesse, le mot est faible. Grâce à votre vidéo et à votre écrit je viens de comprendre que j’avais déjà communiqué avec ma lapine de son vivant. Je viens à présent d’en faire à nouveau l’expérience et j’ai obtenu plusieurs réponses à quelques unes des questions qui me hantent. Je vous remercie infiniment de partager votre connaissance. Je vais étudier plus sérieusement vos contenus. Nous les êtres humains sommes des handicapés mentaux et affectifs, sourds et aveugles.

    Répondre
  6. Shirley

    Mille mercis .
    Je me sentais plus normale..
    Un chien de mon quartier, m’a envoyé une douleur au ventre, je lui ai dit en bas de sa fenêtre . fait pipi…. gros .
    Cela a duré 3 jours, j’ai fini par appeler ses maîtres . ils étaient bloqués en famille depuis 4 jours .
    Un matin très tôt, je promène mon Toutou . j’ai une image qui s’imprime dans mon esprit, un chat de ma connaissance, blotti dans un fourré .
    Vue que moins de 15 jours avant l’histoire du chien, je prends cette sensation au sérieux . Je ne vois rien …
    2 hrs plus tard, sa maitresse m’appelle pour me dire que Fifille à disparue .
    À ce moment de nouvelle image me viennent, la chatonne, c’était faut filler entre les jambes d’amis partant tardivement .
    La maîtresse a fait des yeux tout rond quand je lui ais donné ces détails. Me disant que c’était possible .
    Je sais où chercher. Je ne la vois pas .
    Je décide de faire tout le tour du quartier . je fais une prière .je me retrouve au même fourré , mais de l’autre côté .
    Je vous le donne en mille… C’était Fifille .
    Je cru avoir une tumeur au cerveau … Vue votre reportage, je crois que c’est mon empathie qui a due s’élargir …
    Ah, j’oubliais le plus drôle, même mes plantes s’y mettent . quand elles ont soif ….
    Pensez que je mythonne, pensez comme vous voulez… Je sais que je suis équilibrée psychologiquement . Et que je ne suis pas seule .
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *