Mère-Teresa

6 leçons de vie que tout le monde peut apprendre de Mère Teresa

En 1928, à l’âge de dix-huit ans, elle entre à l’Institut des Sœurs de Lorette, en Irlande. En 1929 elle est envoyée à Calcutta. En 1931, après deux années de noviciat, elle fait sa première profession de foi et prend le nom de Teresa. Elle enseigne la géographie à l’école Sainte-Marie à Calcutta où elle est nommée directrice en 1944. Elle reçoit l’appel de consacrer sa vie aux pauvres des bidonvilles. En 1946 avec le soutien de l’archevêque de Calcutta, elle obtient du pape Pie XII la permission de quitter l’ordre des Sœurs de Lorette.

Pendant 50 ans la vie de Mère Teresa a été marquée par la grande épreuve spirituelle de la nuit de la foi. Elle était assaillie par le doute concernant l’existence de Dieu. Ces années de nuit intérieure constituent un trait important de sa figure spirituelle. C’était un supplice secrètement enfoui en elle et dissimulé derrière un visage paisible qu’elle avait en public. Personne ne savait qu’elle était aussi tourmentée. Cette épreuve de la nuit de la foi apparaît avec une précision jusque-là inédite avec la publication en 2007 d’un ouvrage compilant 40 lettres rédigées au cours des soixante dernières années de sa vie et qu’elle voulait voir détruites pour certaines.

Le pape François a approuvé un second miracle attribué à Mère Teresa. ouvrant la voie à la canonisation de la religieuse en septembre prochain. Célèbre pour son engagement auprès des malades dans la grande cité de l’est de l’Inde, elle devrait être canonisée le 4 septembre 2016 à Rome.

L’archevêque de Calcutta, Thomas D’Souza, a annoncé que le Vatican avait reconnu, par son intercession, qu’elle avait guéri un Brésilien souffrant de multiples tumeurs au cerveau en 2008. « J’ai été informé par Rome que le pape François avait reconnu un second miracle attribué à Mère Teresa », a-t-il à Calcutta.

Afficher l'image d'origine

Voici 6 leçons de vie que tout le monde peut apprendre 

1. Soyez humble

« Nous pouvons pratiquer l’humilité par ces quelques moyens : parler de soi aussi peu que possible. S’occuper de ses affaires. Éviter d’être curieux. Accepter les contradictions et la correction joyeusement. Faire abstraction des erreurs des autres. Accepter les insultes et les blessures. Accepter d’être méprisé, oublié ou détesté. Être gentil et doux même dans la provocation. Ne pas voler la dignité de quelqu’un. Toujours choisir le plus difficile. »

« Si vous êtes humble, rien ne peut vous toucher, pas plus les louanges que les critiques, parce que vous savez bien ce que vous êtes. »

2. Faites ce que vous pouvez à votre niveau

« Vivre simplement pour que d’autres puissent simplement vivre. »
« Nous avons le sentiment que ce que nous faisons n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan. Mais cet océan ne serait pas ce qu’il est sans cette goutte d’eau. »
« Je fais des choses que vous ne pouvez pas faire, vous pouvez faire des choses que je ne peux pas faire, ensemble, nous pouvons faire de grandes choses. »

3. Ne prenez pas tout au sérieux.

« Les gens sont souvent déraisonnables, illogiques et égocentriques. Aimez-les tout de même ! »

4. Ne soulignez pas les erreurs des autres.

« L’amour intense ne se mesure pas. Il se donne. »
« J’ai découvert un paradoxe. Si vous aimez jusqu’à la douleur, il n’y a plus de douleur, seulement plus d’amour. »
« Quelquefois, nous croyons que la pauvreté n’est pas d’avoir faim, d’être dévêtu ou sans abri. La pauvreté la plus grande est celle d’être rejeté, pas aimé et sans soin. Nous devons commencer à remédier à ce type de pauvreté dans nos propres maisons. »

5. Ayez toujours de bonnes manières quoiqu’il arrive.

« Rencontrons-nous toujours les uns les autres avec le sourire, le sourire est le début de l’amour. »

« Propagez l’amour partout où vous allez: premièrement dans votre propre maison. Donnez de l’amour à vos enfants, votre femme ou mari, à un voisin… Ne laissez jamais personne venir à vous sans repartir mieux et plus heureux. »

« L’amour commence chez soi, et ce n’est pas la quantité de ce que nous faisons… mais combien d’amour nous avons mis dans cette action. »

« Si vous jugez les gens, vous n’avez pas le temps de les aimer. »

« Une vie non vécue pour les autres n’est pas une vie. »

6. Empruntez le chemin le plus difficile.

“Ne soyons pas satisfaits de simplement donner de l’argent. L’argent n’est pas assez, l’argent est un bien que l’on peut se procurer, mais l’amour doit être reçu en cadeau. Répandez donc l’amour partout où vous allez.”

« N’attendez pas les dirigeants, faites-le seul, de personne à personne. »

« Soyez fidèle dans les petites choses, car c’est en elles que réside votre force. »

« Touchons les mourants, les pauvres, les personnes seules et les indésirables selon les grâces que nous avons reçues et ne soyons pas confus ou lents pour faire l’humble travail. »