Les fantômes sont-ils réellement capables de nous blesser? Certains croient que les fantômes peuvent provoquer de profonds dommages physiques. D’autres pensent qu’ils ne peuvent nous faire du mal que si nous les laissons faire. Alors que d’autres sont convaincus qu’ils n’existent pas, ou que s’ils existent, ils sont incapables de nous faire du mal.

Mais il existe différentes manières de causer des dommages sans contact physique.

L’élément de croyance

Dans le premier cas, évidemment, il faut croire que les fantômes existent dans notre monde physique. Non seulement j’y crois, mais j’ai vu et ressenti la présence d’entités surnaturelles plusieurs fois dans ma vie. Donc, pour moi, il ne fait aucun doute qu’ils existent.

Mais que se passe-t-il pour les personnes qui ne croient pas aux fantômes? Peuvent-elles être blessées par quelque chose si elles n’y croient pas? Notre croyance en eux fait-elle une différence quant à savoir s’ils peuvent ou non nous faire du mal ou s’ils pourraient le faire indépendamment de notre croyance?

Blessure émotionnelle ou psychologique

Si le terme «blessé» comprend non seulement la souffrance physique mais aussi la souffrance émotionnelle, spirituelle ou psychologique, alors oui, les fantômes pourraient blesser les gens.

Néanmoins, je suis convaincu que les vrais fantômes, contrairement à d’autres entités surnaturelles, n’ont pas l’intention de blesser les vivants. Ils utilisent seulement une autre méthode de communication que celle utilisée chez certaines personnes.

L’intention

Le mot «blessé» inclut pour moi une intention malveillante. Et si vous décidez de blesser quelqu’un, il se cache souvent une émotion négative derrière cette action. Évidemment, il est possible de blesser des personnes involontairement. On peut aussi ressentir des remords pour une action qui risque de blesser une autre personne, et les fantômes pourraient avoir les mêmes problèmes.

Logiquement, un fantôme n’est pas capable de blesser physiquement une personne vivante car elle opère dans une nature différente. D’autre part, ils n’ont pas un état physique aussi solide que nous. Bien qu’ils puissent se manifester d’une certaine façon, il n’y a pas de substance physique réelle.

Donc, si un fantôme s’approche de vous et vous gifle au visage, il est peu probable que vous subissiez des ecchymoses ou que vous ne ressentiez l’impact du coup. Vous pouvez ressentir un courant d’air, un frisson pendant un court instant lors de la rencontre de votre énergie avec celle de l’esprit, mais ce serait l’ampleur de la blessure physique.

Quelle est la réponse?

La question de savoir si un fantôme peut blesser émotionnellement ou psychologiquement une personne est plus difficile à résoudre. De nombreuses interactions négatives sont davantage provoquées par une personne vivante qui a ses propres raisons de rejeter la rencontre que par une faute de l’esprit impliqué. De nombreuses personnes ont une raison de rejeter le concept des fantômes, de sorte que toute activité paranormale dans une maison familiale pourrait provoquer du stress à la famille.

D’autres personnes pensent qu’une expérience paranormale ne peut être que l’œuvre du diable et que ces rencontres peuvent être considérées comme de la perversion.

Dans les deux cas, une rencontre fantomatique peut causer des dommages émotionnels et psychologiques. Et certaines preuves révèlent qu’un stress important peut causer des symptômes physiques négatifs.

Le fantôme est-il responsable?

Je ne pense pas, mais évidemment, les situations incluant des personnes qui rejettent les fantômes peuvent entraîner une réaction négative chez une personne physique. Alors j’imagine que la réponse est relative et rien de plus. Les fantômes peuvent-ils vous blesser? La réponse dépend de vous. Mais personnellement, je ne pense pas.