Rudolph Steiner
Image crédit : Depositphotos

Nous vivons dans une société où nous sommes de plus en plus nombreux à être affectés par le stress, la peur et la dépression.

Cependant, peu de gens prennent le temps de s’arrêter pour envisager qu’en plus des influences matérielles dans nos vies, nous pouvons également être sous l’influence de certains êtres qui pourraient se trouver dans des dimensions en dehors de notre perception ordinaire.

La réalité ne s’arrête pas à ce que nous pouvons voir, sentir, entendre, goûter et toucher. En réalité, 73% de la matière qui compose l’univers est constituée d’énergie noire, et 23% de matière noire, que nous sommes incapables de voir ou comprendre. Par ailleurs, l‘œil humain ne peut voir qu’environ 0,0035% du spectre total des rayonnements électromagnétiques (EM). Il y a également les royaumes spirituels et tout un univers de possibilités qui existe au-delà de nos cinq sens.

À l’heure actuelle, peu de scientifiques souhaitent mener des recherches sur la métaphysique afin d’étudier la vie au-delà de la perception ordinaire pour établir une connexion entre le visible et l’invisible.

Néanmoins, Rudolf Steiner, l’un des écrivain, ésotériste, philosophes les plus doués de son époque, a passé une grande partie de sa carrière à regarder derrière le voile, à partager son opinion  sur la nature profonde de la vie et du monde.  Dès l’âge de seize ans il lisait Kant, et bientôt ensuite, Fichte, Hegel et Schelling. « La question qui m’importait le plus à cette époque était la suivante : comment peut-on prouver que c’est la réalité de l’esprit qui agit dans la pensée.1 »Il a écrit plus de vingt ouvrages sur la philosophie, la spiritualité et l’occultisme. Les pratiques, qu’il développa dans les années 1920, sont considérées comme pseudo-scientifiques, mais elles persistent de nos jours à travers plusieurs disciplines.

« Les exposés de la littérature allemande, que Karl Julius Schröer faisait, à cette époque, à l’Ecole Polytechnique, furent pour moi d’une importance capitale. … Je fus captivé dès sa première conférence. Esquissant l’évolution de la pensée spirituelle en cette Allemagne de la seconde moitié du XVIIIe siècle, il exposa d’une façon dramatique la foudroyante révélation qu’avait été pour ce siècle la première manifestation du génie de Goethe. »2

Concernant l’anxiété et la dépression, il a parlé d’êtres hostiles dans le monde spirituel qui se nourrissent des émotions humaines, ce que la majorité des gens rejettent aujourd’hui. Mais cette analyse s’applique aux chamans et autres personnes qui accèdent aux dimensions spirituelles pour soulager la souffrance mentale de leurs patients.

Nombreux sont ceux qui ont déjà entendu parler du terme vampires énergétiques, ces personnes qui aspirent l’énergie et se nourrissent des émotions négatives.

Rudolph Steiner a écrit :

« Il y a des êtres dans les royaumes spirituels pour qui l’anxiété et la peur émanant des êtres humains offrent une nourriture bienvenue. Quand les humains n’ont plus d’anxiété et de peur, ces créatures meurent de faim. Les gens qui ne sont pas encore suffisamment convaincus de cette affirmation pourraient comprendre qu’elle n’ a qu’une signification relative. Mais pour ceux qui connaissent ce phénomène, c’est une réalité. Si la peur et l’anxiété irradient des gens et qu’ils se mettent à paniquer, alors ces créatures trouvent de la nourriture bienvenue et deviennent de plus en plus puissantes. Ces êtres sont hostiles à l’humanité.
Tout ce qui se nourrit de sentiments négatifs, d’anxiété, de peur et de superstition, de désespoir ou de doute, sont en réalité des forces hostiles dans des mondes superstitieux, lançant des attaques cruelles contre les êtres humains, alors qu’ils sont nourris. Par conséquent, il est surtout nécessaire de commencer par le fait que la personne qui entre dans le monde spirituel surmonte la peur, les sentiments d’impuissance, le désespoir et l’anxiété. Mais ce sont précisément ces sentiments qui appartiennent à la culture et au matérialisme contemporains; parce qu’il éloigne les gens du monde spirituel, il est particulièrement adapté pour évoquer le désespoir et la peur de l’inconnu chez les gens, appelant ainsi les forces hostiles susmentionnées contre eux. » ~Rudolf Steiner

Les esprits hostiles se nourrissent des émotions négatives .

Généralement, nous n’acceptons pas facilement ce concept dans nos conversations, nous avons tendance à rester sceptiques. Pourtant, même si la recherche est un outil très précieux, la perception spirituelle a toujours fait partie de notre expérience.

« Et pourtant, malgré le scepticisme cynique, toutes les anciennes écoles du mystère, les vraies perceptions chamaniques et les enseignements ésotériques (dont une grande partie ont été supprimés et/ou déformés pendant des milliers d’années pour des raisons évidentes) ont transmis cette vérité à « ceux qui ont des yeux pour voir et des oreilles pour entendre », en utilisant leur propre langage et symbolisme, qu’il s’agisse de la « Loi générale » (le christianisme ésotérique), du gnosticisme, des « Seigneurs de la Destinée” (hermétisme), du « Sujet de tous les sujets » (Chamanisme), du « Magicien Maléfique » (Gurdjieff), des Shaitans (Soufisme), des Djinns (mythologie Arabe), des Wetiko (Spiritualité des Amérindiens), des Forces Occultes Hostiles (Sri Aurobindo & la Mère, le Yoga Intégral, etc. »~ Bernhard Guenther

Nous avons toujours eu des rapports avec des êtres extra-sensoriels ou hyper-dimensionnels, et nous pouvons y accéder directement en apportant la pratique et l’attention appropriées à la matière.

Comme le souligne Steiner, se trouver dans une spirale du discours négatif sur soi, de la dépression, de l’anxiété paralysante ou de la peur irrationnelle et incontrôlable, révèle une déconnexion de notre vraie nature spirituelle, amplifiée par les êtres qui agissent dans les domaines spirituels. C’est pour cette raison que certains décrivent ce genre de désordres comme des maladies spirituelles. Et tant que la fracture ne sera pas guérie en accordant l’attention appropriée au développement de l’esprit, généralement les sentiments de stress et d’anxiété auront tendance à être amplifiés.

« Lorsque les humains n’ont ni peur ni angoisse, ces créatures meurent de faim. » ~Rudolph Steiner

1 Autobiographie, vol.1, p. 59, GA 28, EAR. 7 Autobiographie, vol. 1, p. 64, GA 28, EAR.  Johanna Mücke, Souvenirs : Rudolf Steiner et l’Université de Berlin 1899-1904, EAR. 4 Les Mystères étaient dans l’Antiquité des centres où l’Initiation aux mondes spirituels était donnée. Rudolf Steiner décrit ces Mystères anciens dans ces ouvrages (entre autres) : Les Mystères et Les Centres initiatiques, GA 231-232, EAR.