Les principales différences entre la spiritualité et la religion

de | 12 juin 2016
spiritualitéImage credit: The Matrix

Les principales différences entre la spiritualité et la religion

Les gens qui disent avoir une vie spirituelle sont souvent confrontés à une question très contradictoire quant à savoir s’ils sont religieux ou non. La plupart du temps les gens pensent que les deux sont essentiellement la même chose.

Cependant, cela ne représente pas la vérité telle qu’elle est. Être spirituel ou être religieux sont deux choses totalement distinctes. Parfois, quand les gens essaient d’expliquer pourquoi ils sont spirituels plutôt que religieux, ils ont du mal à décrire les différences et ce que cela signifie pour eux globalement.

La religion vous dit, la spiritualité vous laisse découvrir

La religion vous dévoile une liste d’idées sur la façon dont tout a été créé, comment les gens sont censés être, et comment le monde est censé fonctionner. La spiritualité vous permet de découvrir les nombreuses différences qui enrichissent notre monde, comment les choses ont effectivement été créés, et comment les humains sont supposés être les uns avec les autres.

La religion est très précise sur la façon dont nous devrions agir envers autrui et comment nous sommes supposés éliminer ceux qui sont contre ses pratiques. La spiritualité vous permet de découvrir votre propre mode de vie et votre propre façon de coexister avec ceux qui vous entourent.

La spiritualité rassemble les gens

La spiritualité unit les gens à travers ces mêmes idéaux: l’amour et l’acceptation d’être librement ce qu’ils souhaitent. La religion a des règles très strictes et antiques qui défient tous ceux qui ne suivent pas la même croyance qu’eux. La spiritualité accepte toutes les formes d’amour et de paix au sein de tous ceux qui sont prêts à donner au monde qui les entoure.

Il y a une compréhension mutuelle dans la spiritualité que nous sommes tous des êtres humains sur le plan extérieur, mais ce que nous pouvons être ensemble entant qu’une seule entité est tout autre chose. Les gens reconnaissent qu’être spirituel comprend un objectif global beaucoup plus grand, et cherchent comment faire partie de celui-ci plutôt que de lutter contre lui.

La spiritualité est une question d’amour, pas de peur

La religion a un aspect très primaire qui s’ancre profondément chez les gens une fois qu’ils se consacrent à une religion particulière. Comme nous l’avons déjà souvent vu par le passé, cet aspect auquel nous nous référons est la peur. La spiritualité n’inspire aucune peur, et montre comment vous pouvez sentir la grande force de l’amour.

La spiritualité permet à une personne de plonger assez profondément en soi pour parvenir à retrouver les petites choses qu’elle aime tant sur elle-même, puis encourager celle-ci à aller au-delà de ces nouvelles connaissances du monde et du Soi. La peur ne nous permet pas de faire ces choses, à la place, la peur nous enseigne comment haïr et être en colère contre les choses que nous ne pouvons pas changer.

La spiritualité n’a pas d’agenda

Être une personne spirituelle signifie que vous n’avez pas d’ordre du jour précis à imposer aux autres, pour essayer de les convertir en quelque chose avec laquelle ils ne sont pas à l’aise. Être spirituel signifie que vous êtes prêt à guider les gens dans la voie de l’amour et de l’acceptation.

La spiritualité vous permet de traverser le monde en tant que personne libre, avec la capacité de créer de belles choses que vous pouvez transmettre à d’autres personnes. La spiritualité vous permet d’être témoin des plus beaux moments de toute l’histoire, et plus important encore, elle vous permet de comprendre qu’il y a de la beauté qui découle du fait d’être temporaire.

Châtiment vs Karma

Souvent la triste réponse que vous obtenez de quelqu’un qui est religieux est que vous irez probablement en enfer ou que vous devriez vous sentir menacé si vous ne vous conformez pas. Le Karma d’autre part est la compréhension de base que vous obtenez exactement ce que vous versez dans le monde, à la manière d’un boomerang, vous recevrez exactement ce vous sèmerez. Si vous projetez constamment de l’énergie négative dans le monde, vous ne recevrez rien d’autre que de l’énergie négative en retour. Il en va de même pour l’énergie positive.

« Si vous voulez savoir ce que vous étiez dans les vies antérieures, regardez ce que vous êtes actuellement ; si vous voulez savoir ce que vous deviendrez dans les vies futures, regardez ce que vous faites maintenant » – Proverbe Tibétain

La chose importante à retenir en ce qui concerne ces deux façons de vivre, est que vous devez marcher sur votre propre chemin. Ne suivez pas quelque chose ou quelqu’un avec qui vous ne vous sentez pas à l’aise. Vous êtes une personne à part entière et vous pouvez faire du monde un lieu totalement différent dans un sens ou dans l’autre.

La vraie spiritualité est quelque chose qui se trouve au plus profond de vous-même. Elle est votre façon d’aimer, et d’accepter le monde et les gens qui vous entourent. La spiritualité ne peut être trouvée dans une église ou par le fait de croire d’une certaine manière.

Gardez à l’esprit ces éléments de base dans votre chemin spirituel:

Il n’y a pas une religion, mais des centaines.
Il n’y a qu’un seul type de spiritualité.

La religion est pour ceux qui veulent poursuivre des rites et des formalités.
La spiritualité est pour ceux qui veulent atteindre l’ascension spirituelle sans dogmes.

La religion est pour ceux qui dorment.
La spiritualité est pour ceux qui sont éveillés.

La religion est pour ceux qui ont besoin des conseils des autres.
La spiritualité est pour ceux qui prêtent l’oreille à leur voix intérieure.

La religion a un ensemble dogmatique et incontestable de règles qui doivent être suivies sans les remettre en question.
La spiritualité vous invite à raisonner, à tout remettre en question, et à découvrir les conséquences de vos actions et d’en assumer les conséquences.

buddha-918073__340

La religion menace et terrifie.
La spiritualité vous donne une paix intérieure.

La religion parle du péché et de la faute.
La spiritualité encourage à « vivre dans le présent » et de ne pas ressentir de remords pour ce qui s’est déjà manifesté – mais de relever la tête et d’apprendre de ses erreurs.

La religion réprime l’humanité, et nous renvoie vers un faux paradigme.
La spiritualité transcende tout, et fait de vous quelqu’un de fidèle.

La religion est inculquée dès l’enfance, comme une soupe que vous ne voulez pas manger.
La spiritualité est la nourriture que vous recherchez, qui vous satisfait et qui représente une expérience sensorielle agréable.

La religion n’est pas Dieu.
La spiritualité est la conscience infinie de tout ce qui est – c’est Dieu.

La religion invente.
La spiritualité découvre.

La religion ne remet pas les choses en question.
La spiritualité remet tout en question.

La religion est basée sur les principes d’humanité, une organisation avec des règles.
La spiritualité est divine, sans règles.

La religion est la cause de la division.
La spiritualité est la cause de l’union.

La religion a créé ce que vous cherchez.
La spiritualité vous amène à faire des recherches.

La religion reprend les enseignements d’un livre sacré
La spiritualité cherche le caractère sacré de tous les livres.

La religion est nourrie par la peur.
La spiritualité est nourrie de la confiance.

La religion vous fait vivre dans vos pensées.
La spiritualité vous fait vivre dans votre conscience.

La religion est: il s’agit « de faire »
La spiritualité est : il s’agit « d’être »

La religion est une dialectique.
La spiritualité est logique.

La religion nourrit l’ego.
La spiritualité vous fait transcender.

La religion vous fait renoncer au monde.
La spiritualité vous fait vivre avec le divin, sans jamais devoir renoncer.

La religion est l’adoration.
La spiritualité est la méditation.

La religion constitue à poursuivre la psychologie d’un modèle
La spiritualité est l’individualité.

La religion rêve de la gloire et du paradis.
La spiritualité vous fait vivre ici et maintenant.

La religion vit dans le passé et dans l’avenir.
La spiritualité vit dans le présent, dans l’ici et maintenant.

La religion vit dans le confinement de votre mémoire.
La spiritualité c’est la liberté de la conscience.

La religion croit à la vie éternelle.
La spiritualité vous rend conscient de tout ce qui existe.

La religion vous donne des promesses sur l’après-vie
La spiritualité vous procure la lumière pour trouver Dieu dans votre soi intérieur, dans cette vie, dans le présent, dans l’ici et le maintenant …

Sandra Véringa

47 réflexions au sujet de « Les principales différences entre la spiritualité et la religion »

  1. Shiny

    Très beau texte je vous remercie grandement pour ce texte qui aidera ceux qui ne savant pas faire la différence entre la religion et la spiritualité .
    Merci

    Répondre
    1. ANNE

      Je suis étonnée cette manière de décrire les choses. je n’ai pas appris la différence entre religion et spiritualité, j’ai lu un article contre la religion, la présentant de manière caricaturée comme si toute religion était extrémiste, et dangereuse !!! Attention SVP à ne pas imposer son point de vue dans un article annonçant une analyse différentielle qui devrait permettre à chacun de trouver son chemin, sa voie.
      la spiritualité est une ouverture sur le monde et la religion aussi lorsque l’on en a pas peur et qu’on accueille la guidance d’un cadre permettant la liberté de chacun.
      Merci

      Répondre
      1. Ben Philippe

        Totalement d’accord.

        Exemple : La religion est très précise sur la façon dont nous devrions agir envers autrui et comment nous sommes supposés éliminer ceux qui sont contre ses pratiques.
        Typiquement tiré de l’Islam, ce qui n’est pas forcément vrai ni conseillé dans d’autres religions.

        Répondre
      2. Gilles

        Je ne vois rien contre la religion dans ce bel et explicite article. « La religion vous dis,la spiritualité vous laisse découvrir »!

        Répondre
      3. Charlène

        Merci Anne de souligner ce point.
        Je pensais m’instruire en lisant un article énonçant les différence réelles entre la spiritualité et la religion et au lieu de ça je tombe sur les revendications purement personnelles d’une pseudo psychologue…
        Ton discours est tout sauf spirituel Sandra Veringa, tu devrais peut-être t’inspirer de certains textes religieux!

        Répondre
  2. Biglower

    Cet article est à charge contre les religions, c’est dommage. Vous n’avez probablement jamais expérimenté une religion pour en avoir une telle vision.
    On va dire qu’il y a du vrai dans le premier paragraphe et c’est tout.
    Tout d’abord, vous opposez spiritualité et religion. Or si il est vrai qu’il faut distinguer les deux, l’un ne va pas sans l’autre. Quelqu’un de religieux qui n’a pas la spiritualité n’a rien compris à la religion ! Les deux ne s’opposent donc pas.
    « La spiritualité est une question d’amour, pas de peur » !!
    Heu, le christianisme, c’est justement l’amour et le pardon en premier. Ce paragraphe est totalement fallacieux.

    En fait la religion fait profiter aux humains d’aujourd’hui :
    1 d’un message qu’on estime venir du divin, donc de la spiritualité elle-même
    2 de milliers de générations d’êtres humains qui ont expérimenté ces clés de lecture et qu’ils les ont validées. Sinon ces religions auraient déjà disparu.
    En gros, les religions n’imposent rien, elles proposent des clés de lecture, une interprétation de la spiritualité. Elles nous mettent devant les yeux les passerelles entre notre monde matériel bien visible et connu de tous, et le monde spirituel, bien moins connu et surtout reconnu.
    Après libre à chacun de croire que ce message véhiculé par les religions est d’origine humaine ou divine.

    Répondre
    1. Enjoy

      En effet, il s’agit selon moi d’une vision trop manichéenne, la démarche de cet article tend à cliver c’est dommage …

      Répondre
      1. G H

        Tout à fait d’accord, dommage qu’un blog qui parle de spiritualité créé une telle division dans ses propos

        Répondre
    2. PL SISLEY

      Je suis d’accord avec vous dans le sens où cet article est simpliste : l’argumentation ne fait qu’opposer les deux approches alors qu’elles peuvent se rejoindre et se compléter harmonieusement. Différencier spiritualité et religion est important en effet : ce n’est pas la même chose. Toutefois, les mettre en contradiction complète est une ÉNORME erreur de jugement et certainement d’interprétation dans l’expérience de vie : on va tout droit vers le préjugé qui place forcément la spiritualité au-dessus de la religion… alors que de fieffés imbéciles hantent les séminaires spirituels et que de belles âmes spirituelles au sens décrit dans cet article investissent églises, mosquées et synagogues ou temples bouddhistes. Bref, cet article est résolument dans le parti pris, pas dans la justesse, ni l’objectivité, ce qui en réduit considérablement la portée sur un plan de sagesse.

      Ainsi, la phrase « La religion nourrit l’ego. La spiritualité vous fait transcender. » est une simple affirmation qu’aucun fait tangible ne peut étayer comme étant une vérité absolue ou une réalité suffisamment répétée pour pouvoir être acceptée comme indiscutable. En effet, mettre l’ego du côté de la religion et l’élévation intérieure du côté de la spiritualité est à la limite de la prétention : j’ai rencontré tellement de contre-exemples vivants, des chrétiens (surtout cette religion) authentiquement altruistes et… spirituels, légers, qui rayonnaient de l’intérieur vous apaisant en deux secondes et des gens dits spirituels et adeptes de nouvelles croyances sans dieu, ni maître, sans cadre éthique précis, juste intéressés par leur éveil personnel au risque de l’égotisme et de l’égoïsme. Et puis, il n’y a qu’à aller voir sur des sites dits spirituels ou même à des ateliers de ce type : les ego sont souvent très forts et s’affrontent pour capter l’attention du « guide » et être le + voyant, le + méritant de l’attention de l’autre. On retrouve en fait tout ce qui fait la nature humaine : l’envie d’avoir raison et d’être dans la vérité absolue. Je ne compte même plus les étripages violents en public sur des sites dédiés à la philosophie bouddhiste (sans son côté religieux) ou à telle ou telle école de pensée « new age » ou autre. Paradoxalement, c’est souvent sur des sites chrétiens, bouddhistes en tant que religion et juifs que j’ai pu lire de très belles pensées et avoir des échanges profonds. Comme quoi, les choses sont bien + complexes sur le fond : l’article ci-dessus manque singulièrement de nuance et de subtilité, tout ce qu’est la vie en fait !

      Du coup, je vois ce texte comme une information intéressante, certes, mais à compléter sérieusement par d’autres lectures et surtout par sa propre expérience : les propos tenus ici véhiculent des préjugés clairs sur religion et spiritualité, laissant du coup poncifs et clichés pointer de-ci de-là sur l’une et l’autre. En somme, cet article n’apporte aucune réponse exhaustive, précise et surtout exacte sur la différence entre spiritualité et religion : la complémentarité et l’union possible des deux est complètement ignorée alors que c’est une dimension fondamentale du voyage spirituel pour le coup qui concerne des millions de gens à travers le monde. Le point de vue aurait gagné en justesse et profondeur s’il avait offert au lecteur une véritable analyse du sujet et non été un simple descriptif des caractéristiques supposées spécifiques à chaque approche. Là, on a juste une longue affirmation : c’est comme ça et pas autrement ! Aucune argumentation, aucune preuve. Ce n’est pas une réflexion sérieuse. En fait, il n’y a aucune réflexion (c’est dit sans ironie de ma part) si on lit bien. Mais peut-être n’était-ce pas l’objectif de l’auteur. Certaines personnes préfèrent juste énoncer leur point de vue sans rien prouver, ce qui est tout de même périlleux si on veut rester crédible. Et c’est d’ailleurs sans doute là le grand point faible de l’article : son extrême superficialité. La sagesse est par conséquent bien loin. La philosophe altruiste Simone Weil, la religieuse dynamique et si profonde Sœur Emmanuelle ou même le scientifique Albert Einstein, trois personnes qui en leur for intérieur avaient réussi avec brio l’union parfaite d’une spiritualité puissante, immanente, mêlée à une pratique et/ou une croyance religieuse habitée, transcendée justement sont de parfaits démentis historiques à ce qui est dit dans cet article. Ces personnes sont même des références en la matière : spiritualité et religion peuvent être une seule et même chose… INDIVISIBLE. Et l’unification intime accomplie n’est-ce pas ce que chacun cherche au fond ? Être tout simplement quel que soit son chemin, spirituel, religieux ou… spirituel ET religieux.

      Répondre
      1. Biglower

        Témoignage très juste PL SISLEY.
        En effet, l’affirmation « La religion nourrit l’ego. La spiritualité vous fait transcender » est probablement l’une des plus fausses de l’article à mon sens.
        Une religion permet justement de faire vivre sa spiritualité dans une communauté, en communion avec d’autres, et pas de manière égoïste tout seul dans son coin. La spiritualité n’est fertile que si elle est ouverte vers les autres , que si elle se partage, sinon elle n’est tournée que vers son ego. Ca devient juste du développement personnel.

        Répondre
        1. PL SISLEY

          « La spiritualité n’est fertile que si elle est ouverte vers les autres , que si elle se partage, sinon elle n’est tournée que vers son ego. Ca devient juste du développement personnel.  »

          Votre dernière phrase est intéressante et même cruciale : elle décrit à merveille ce qui se passe de nos jours : la spiritualité est rabaissée puis incluse plus ou moins explicitement dans les techniques de développement personnel, elle est marchandisée, ce qui d’ailleurs explique l’énorme confusion que font beaucoup de gens peinant à bien séparer les deux concepts. En outre, sur YouTube, des conseillers en développement personnel honnêtes ont mis en ligne des vidéos explicatives pour permettre au grand public de bien différencier les deux dans la démarche de pousser les gens à savoir de quoi ils avaient besoin exactement : spiritualité ou méthodes de développement personnel. C’est une grande preuve d’intégrité morale et de respect envers les éventuels clients. D’autres n’ont pas cet égard et joue sur la confusion pour attirer le chaland. Tiens, ça pourrait être une nouvelle idée d’article pour l’auteur du blog : la différence entre spiritualité et développement personnel. Il y en aurait beaucoup à dire : tant d’arnaqueurs agissent sur le Net et ailleurs.

          PS : en tout cas, grand merci à l’auteur et modérateur du blog pour son esprit d’équité : ce n’est jamais simple de publier un commentaire contradictoire, surtout quand il est vraiment à charge. LOL ! 🙂

          Répondre
      2. pat

        Il faut bien comprendre que la religion rend égoïste et sectaire. La spiritualité s’intéresse à la recherche de la vérité alors que le religion impose une forme que les fidèles doivent épouser. Les dogmes, les principes humains sont des oeuvres imposés et inviolable, on en a déjà assez. En définitif, la religion apporte des discussions incessantes, du mépris et a apporté bien des guerres, nous prétendons servir un seul Être suprême alors pourquoi tant de religions?

        Répondre
        1. DH

          Tout à fait.
          Merci. Et aussi merci votre aide à ma prise de conscience : en lisant les écrits pro-religion, oui, je vais continuer mon cheminement spirituel du lâcher prise. Si quelqu’un n’est pas d’accord avec moi, pourquoi argumenter à n’en plus finir.
          Quand quelqu’un est conditionné au lieu d’être un.e libre penseur.se, il n’y a qu’à le.la laisser faire son propre cheminement sprituel ou religieux.
          Merci donc.
          Et merci pour ce dossier qui m’a bien éclairée.
          Belle journée.
          DH

          Répondre
      3. Face JLuc

        Excellente réponse. Vous avez tout saisi du problème posé. Merci de vos propos justes et oecuméniques

        Répondre
    3. Silvia

      Je suis tout a fait d’ accord avec votre commentaire. Je trouve que la  »spiritualité » s’ accomode a toutes les sauces et la personne qui a écrit ce texte dit  »il n’y a qu’une seule spiritualité » car en promouvant  »l’ascension personnelle » elle fait la promotion d’une spiritualité individuelle ou tout un chacun fait ce qui lui tente et comme ca lui tente, autrement dit l’ anarchie spirituelle ou le free for all joyeux ! hahahahhaaaa ! . Et surtout le passage où elle dit :  »La religion est basée sur les principes d’humanité, une organisation avec des règles. La spiritualité est divine, sans règles. –  » Comment fonctionner sans un minimum de règles de base? Cet article est un fratras d’inepties qui seront avalées et dégustées par tous ceux qui se prétendent  »spirituels » et qui n’ont jamais connu ou lu un seul livre sacré d’aucune religion et qui croiront tout ce qui est écrit ici sans jamais avoir fait l’ expérience de vivre la spiritualité réligieuse.

      Répondre
    4. michel werhert

      je suis entièrement d’accord avec votre conception de la religion et de la spiritualité.
      Jeune , je croyais en dieu dont le Christ était le fils spirituel .
      Rien n’a changé concernant cette croyance et je crois maintenant que le Christ comme Mahomet ou Bouddha étaient des êtres très spirituels qui sont parvenus à l’illumination au terme de leur passage sur Terre .
      Malheureusement , à une certaine époque et encore maintenant , les grands représentants de la plupart des religions , aveuglés par la puissance et leur ego , ont instauré la crainte , la peur, la condamnation éternelle, envers ceux qui ne respecteraient pas les principes de « leur religion ».
      Et en conséquence les nombreuses guerres de religion , inadmissibles, incohérentes avec Dieu qui est Amour ,Beauté Compassion., etc…

      Répondre
  3. Human observer.

    Comment l’être humain est arrive a créer des religions? D’apres l’histoire c’est un peu pour imposer une loi au nom de la divinité (Dieu). Mais l’enseignement de Jésus me semble beaucoup plus oriente vers la spiritualité (Apprendre l’homme a suivre des voies spirituelles??? pour développer d’avantage l’amour plutôt que la haine ou la peur). N’ayant pas appris l’Islam, je pense que c’est pareil. Mahomet est au mémé titre que Jésus pour la même mission.
    Mais les croyances spirituelles sont vite devenues des religions pour assouvir les besoins de pouvoir de l’homme. Et ce pouvoir est ce qui divise l’homme. Est c’est ce que les religieux soutiennent. Qu’en pensez-vous?

    Répondre
  4. Altilux

    Ne supprime jamais quoique ce soit à l’autre si tu ne peux lui donner plus .

    Les Réincarnations

    Quel souffle pétrissant l’humanité barbare,
    L’ entraine malgré tout, vers les buts solennels ?
    Quelle main remplaça sur les puissants hotels
    L’acre sang du taureau par le doux miel des jarres ?

    L’ âme, éternel flambeau , revet des corps mortels
    Que la tombe dévore et que le nid prépare ;
    Quand leurs pas rebelles dans l’ombre s’égarent;
    Une lance de feu dompte les criminels .

    Nos fautes franchissant le sépulcre difforme,
    Dans les nouvelles vies nous suivent aprement ,
    La douleur nous instruit la pensée nous transforme ,

    L’idéal nous remplit de son vin écumant .
    Nous allons ,à travers de triomphants désastres ,
    Gravissant, pas à pas le dur sentier des astres .
    F.Brousse

    Tout homme manifeste l’infini,
    Chaque goutte, contient l’océan .

    Exige beaucoup de toi meme et attends peu des autres . Ainsi beaucoup d’ennuis te seront épargnés .
    Nous sommes fréres par nature , mais étranger par l’éducation .
    Confucuis

    Quand l’égo humain reconnait que sa volonté est un outi l, sa sagesse une ignorance et un enfantillage ,
    son pouvoir un tatonnement d’enfant , sa vertu une prétentieuse imputreté , et qu’il apprend à se confier
    à Cela qui le transcende, c’est pour lui le salut .
    Shri Aurobindo

    Répondre
  5. Azedine BENHAMMOUCHE

    La religion c’est comme prendre un taxi, tandis que la spiritualité c’est comme aller avec sa propre voiture !!! L’objectif est le même, bien entendu, c’est arriver à la destination voulue… On a plus le droit ni d’obliger une personne de prendre un taxi ni de l’empêcher d’aller avec sa propre voiture. J’espère que j’étais clair ?!

    Répondre
  6. Delphine

    Merci pour toutes ces belles choses sur la spiritualité. Ça fait beaucoup de bien. Néanmoins, je ne suis pas pour le fait de descendre la religion face à la spiritualité. Ce n’est pour moi pas comparable, car la religion est je pense née de la spiritualité des hommes, ce qui est triste du côté de la religion c’est ce que les hommes on en fait et à quel point ça en a enfermé beaucoup dans des dogmes et paradigmes où l’on n’est plus dans l’amour universel de tous et de chaque chose. Chacun à sa propre réalité des choses et du monde, et je ne pense pas qu’il y ait de Vérité unique, les hommes sont ici pour vivre une ou des expérience(s) avec leur lot de matérialité et de libre arbitre que ça implique, et donc, ont le choix de faire le bien ou le mal, avec ou sans religion. Certains vont suivre une religion car elle fait partie de leur réalité et seront dans l’amour inconditionnel alors que d’autres non… C’est ce qui fait que ce monde est ce qu’il est et c’est tant mieux! Sinon l’expérience serait bien trop facile et nous n’en tirerions pas autant d’enseignements. Acceptons ce qui est, et pour ceux qui le peuvent et le veulent faisons de notre mieux pour donner autant d’amour que possible au Monde.

    Répondre
  7. Laurence

    Bonjour
    C’est un beau texte – encourageant et rassurant en cette époque de crise et d’intégrisme.
    Je ne suis pas religieuse dans le sens de la pratique, mais je crois.
    J’estime aussi m’engager dans un chemin spirituel et être au début de ce qu’on pourrait appeler une « évolution personnelle et vibratoire » et si elle me fait grandir, je la mets aussi au service des autres.
    Cependant, je suis d’accord avec certains commentaires en réaction: le texte accuse la Religion et en propose une lecture « primaire » et réductrice…La Foi et les dogmes semblent être confondus.
    Pourquoi opposer ainsi ces deux voies….qui au final résultent d’une même prise de conscience et d’un même engagement? Elles peuvent se différencier mais aussi se compléter…

    Répondre
  8. Boby

    Le monde à besoin de spiritualité, mais pas de plus de religions. Les religions divisent, chacune enseigne à leurs membres qu’ils sont un peuple spécial, saint, sauvé, et que les autres qui ne pensent pas comme eux sont les perdus qu’ils faut prêcher, endoctriner. La religions a fait autant sinon plus de morts que les guerres mondiales. La religions prend l’argent de ceux qui cherchent désespérément de l’aide et qui sont souvent dans un état psychologiquement faible.

    Répondre
  9. apoplexus

    Les paroles sur la spiritualité sont belles, dommage qu’elles soient gachées par du jugement de valeur négatif sur (toutes!) les religions. Vous faite preuve de cette même haine que vous dénoncez. Du coup, très moyen pour la crédibilité…

    Répondre
  10. rochdi

    une spiritualité sans Dieu le créateur deviendra tôt ou tard une idéologie humaine réductrice..s ouvrir aux autres c est bien. mais un naufragé ne peut aider un autre naufragé..ils ont besoin de repères.le problème des religions christianisme islam c est que en s éloignant des temps de leurs prophètes sont devenues réductrices et divisent les humains.regarder l exemple de l islam..quant il était associé avec le soufisme. était une religion de paix et ouverture..mais dés que les sectes wahhabite ou politisées se sont emparés de lui il est devenu plein de haine et violence.par manque de spiritualité.de même une spiritualité sans adoration de DIEU affaiblit l âme et la rend plus égoïste.puisque il est coupé de la grande force créatrice a mon avis.celui qui connait Dieu connaitra toute chose.celui qui a perdu Dieu a perdu toute chose même son âme.celui qui se souvient de Dieu par la pensé et les bonnes actions en vie.dieu se souviendra de lui après sa mort.et si Dieu se souvient de toi dans ta mort tu deviendras éternel

    Répondre
  11. Gerard Meka

    Très en accord avec cette distinction. La spiritualité est effectivement une recherche.elle s oppose aux dogmes qui sont contraignant et diviseurs.

    Répondre
  12. Schami Kasongo

    il est vrai qu’une véritable religion ne peut sans la spiritualité, mais cela tourne souvent à l’avantage de ceux qui ont le pouvoir religieux, qui finissent par considérer qu’ils ont le monopole de la spiritualité, parce cela implique bien entendu le pouvoir matériel. Il a bien des religieux sans spiritualité, mais tous ceux qu’ils ont ce sont des dogmes et rien de plus. la spiritualité est l’affaire des gourous. la différence réside dans le fait que la spiritualité est un mode de vie axée sur l’esprit pour la libération de l’âme déchue. Tandis que la religion est un mode de vie axée sur les dogmes qui constituent le socle de la spiritualité pour les initiés.

    Répondre
  13. Khaoula Guetta

    Pour beaucoup , le christianisme n’est rien de plus qu’ensemble de règles et de rites à observer pour s’assurer d’aller au ciel après la mort. Ce n’est pas le véritable Christianisme , le véritable Christianisme , n’est pas une religion mais c’est une relation avec Dieu par Jésus-Christ, le Messie-Sauveur que l’on reçoit par la grâce , par le moyen de foi. Certes, le Christianisme a des rites (par ex : le Baptême et le repas du Seigneur) et des règles (par ex: ne pas tuer , s’aimer les uns les autres) mais ils ne sont pas l’essence du Christianisme. Les rites et règles du Christianisme , sont le fruit du salut quand nous recevons le salut par Jésus-Christ, nous nous faisons baptiser en témoignage de notre foi. L’erreur la plus courante concernant la spiritualité est de penser que, puisqu’il y’a de nombreuses formes de spiritualité , elles sont toutes également valable. La vraie spiritualité , c’est d’avoir le Saint-Esprit de Dieu , la vraie spiritualité ce sont les fruits que le Saint-Esprit produit dans la vie d’une personne , l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la maîtrise de soi. ( Galates 5.22-23) : au coeur de la spiritualité se trouve le désir de ressembler de plus en plus à Dieu et de voir notre caractère se conformer à son image.

    Répondre
  14. Diane

    Je suis déçue par ce texte passablement manichéen. C’est dommage de faire un clivage aussi fort. J’aime pourtant beaucoup vos publications mais celle ci manque de discernement me semble-t-il. Les amalgames ne sont jamais bons. Au plaisir de lire prochainement un discours plus modéré… Peut être…

    Répondre
  15. Mireille Carpentier

    C’est tellement fort à l’intérieur une bombe de désir d’aimer si fort en trembler comment une reconnaissance fé l’amour. Remplis conscience et hénergie qui transperce ma peau. Qui est grand et qui dépasse en temps être humain qui va plus loin moi même merci vous avoir arrêter et pris la peine d’écrire sur ce sujet merci

    Répondre
  16. Ali AFRICAMANGA

    La spiritualité et la religion vont de pair et ont 1 objectif commun, la transformation de l’individu. Spirituellement, celui-ci découvre les modes de vies pour ne dire, la vie car, il est religieusement lié à 1e ou des divinités.
    Par ailleurs, à l’origine, il existait, 1 seul DIVIN SAINT et dans le processus de la création, il eut le péché cosmique par Lucifer devenu, Satan au sujet de celle concernant, l’humain notamment, Adam.
    Par contre à ne pas confondre, la religion et la dénomination, quelconque qu’elle soit… Car, cette, dernière est une appellation ou une identité ( par exemple : l’Église Catholique Romaine ou Église Protestante…ect )

    Répondre
  17. harakan

    Toutes les religions nous disent « tu ne tueras pas » on voit bien dans le défilement des siècles écoulés que ce n’est pas le cas! Elles ont fait trucider a qui mieux mieux ceux qui n’allaient pas dans le bon sens ! Alors il faudrait qu’on m’explique cette contradiction mais alors il faudrait qu’on s’assoie car ça risquerait d’être long !

    Je trouve cet article très bien fait.

    Répondre
    1. Georges

      Entre ce qui est dit dans une religion et ce que les gens font,il y a un monde. Les gens ne font pas ce qu’il est dit dans leur livre. C’est tout aussi vrai pour les adeptes de Boudha ou spiritualité etc

      Répondre
  18. m saliou

    L auteur de cette article ne comprend rien de la religon malheureusement pour dire que la religion s oppose a l espritualité.

    Répondre
    1. Georges

      Tout à fait d’accord. Opposer religion et spiritualité est une erreur. L’auteur devrait se renseigner un peu sérieusement avant de publier un article. Dommage…

      Répondre
  19. Thomas

    Je suis un de vos grands fans mais la je ne sais pas le comment du pourquoi, mais totalement contraire à vos habitudes. Vous êtes même contradictoires avec le texte est un lui même, en y faisant une mauvaise caricature sur la religion et en la discriminant de radical ou extrême. C’est plus un jugement qu une comparaison, et diffamatoires car ce que vous dites au sujet de la spiritualité est valable pour la religion et vice versa… Je suis pas religieux et me sent spirituel mais je me retrouve dans les 2 et pense que pour beaucoup de religieux aussi. Donc pour une fois j adhère pas votre vision.

    Répondre
  20. Maraina

    c est un texte super .Vu l a presentation ,elle permet une reflexion et vu le nombre de personne qui ont repondu .

    Répondre
  21. Face JLuc

    La religon mène à Dieu, c’est-à-dire à une Personne. La religon crée des liens entre les fidèles et entre eux et Dieu.
    La spiritualité qui me ramène à moi me ramène en fait à rien. Elle est inefficace si elle est egocentrée.
    D’autre part, puisqu’il existe des centaines de religons, l’honnêteté intellectuelle voudrait que compariez chacune d’elles à la spiritualité. Ce serait plus objectif.
    En fait vous parlez de religon comme moi je parle du nez quand je suis enrhumé.

    Répondre
  22. Georges

    Plaidoyer anti religieux primaire. C’est ne rien connaître des religions que d’affirmer de telles bêtises. Dommage. La religion est une forme pertinente de spiritualité. Et définir votre spiritualité de cette façon est bien triste et témoigne d’un esprit fermé et sectaire.

    Répondre
    1. Douville

      Bonjour Monsieur Georges, ce que vous considéré comme un plaidoyer anti religieux primaire, n’est rien d’autre que la stricte vérité , les religions et autres sectes bien que pour moi une religion n’est n’y plus n’y moins qu’une secte qui elle à réussie ,elles sont pourvoyeurs de dogmes moyenâgeuses, entravant le libre développement de l’humanité et part conséquent rabaissant cette dernière à la dualité , car en aucun cas les religions sont une forme pertinente de quelle que spiritualité que ce soit , bien au contraire elles ne sont que des vecteurs de divisions ; J’en veux pour preuve toutes ces guerres et croisades au noms justement de ces religions dites spirituelle, il est vraie que là c’est une euphémisme , alors pour conclure les religions sont tout sauf spirituelle .

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *