5 clés ultimes du bonheur selon une riche banquière convertie au bouddhisme

de | 8 décembre 2017
clés ultimes du bonheur

5 clés ultimes du bonheur selon une riche banquière convertie au bouddhisme

5 clés ultimes du bonheur selon une riche banquière convertie au bouddhisme

En 1997, une femme nommée Emma Slade a été dévalisée sous la menace d’une arme dans sa chambre d’hôtel lors d’un séjour à Jakarta. Elle a été forcée de se mettre à terre par le tireur avec une main contre sa bouche, et a tout fait pour rester calme pendant qu’il la dérobait.

C’était une banquière de haut rang, une femme à succès avec beaucoup d’argent, mais cette journée a changé sa perception du monde pour toujours.

Emma Slade a voyagé dans l’Himalaya après l’attaque, et de là, c’était le début d’une toute nouvelle vie. Après avoir rencontré un guide spirituel, l’idée d’étudier le bouddhisme lui est venue à l’esprit.

Elle a décidé de laisser ses richesses derrière elle et a choisi une vie de spiritualité. Elle dirige désormais un organisme de charité, connu sous le nom de « Opening Your Heart to Bhutan », et n’est jamais revenue à sa vie de banquière.

Mais pourquoi donc? 

Parce qu’elle a trouvé le bonheur. Et maintenant, elle offre ses connaissances pour aider les autres à vivre une vie de paix.

Alors, qu’est-ce qu’elle prétend être la clé du bonheur?

5 clés ultimes du bonheur selon une riche banquière convertie au bouddhisme :

1. Prendre le meilleur de chaque mauvaise situation 

La vie est susceptible de mettre des embuscades sur votre chemin par moments, mais il y a toujours un mal pour un bien. Après qu’Emma Slade se soit fait attaquée à Jakarta, elle a dit que cet événement horrifiant a déclenché en elle un éveil spirituel.

Elle a dit: « Pour moi, la perte totale de contrôle de ma vie s’est révélée être une expérience très profonde. Depuis cette expérience, elle a acquis la connaissance que même si quelque chose de mal lui est arrivé, cela lui a ouverte les portes du bonheur dans les montagnes de l’Himalaya. Sans cet événement regrettable, elle n’aurait jamais atteint ce stade de sagesse.

2. Permette au pardon et à l’empathie de l’emporter sur la haine 

Lorsqu’on a montré à Emma Slade une photo de son tireur, elle a juste dit ressentir de la compassion pour cet homme. 

Pourquoi?

Parce qu’il lui a appris quelque chose. Elle dit avoir trouvé la paix en devenant une meilleure personne – une meilleure version de la personne qu’elle était auparavant, et une meilleure personne que le tireur. Elle a vu émerger en elle des sentiments de gentillesse, de tolérance et de compréhension.

Là où il y avait de la haine autrefois, elle a fait de la place pour des émotions plus positives. Elle a toutefois conservé l’intelligence, le mérite et l’admiration. Cependant la différence était qu’elle avait également gagné de l’empathie, ed l’émotion humaine, et de la vulnérabilité. Elle est ainsi devenue une meilleure personne.

3. Faire de la paix une priorité 

La paix n’est pas quelque chose que vous découvrirez juste en attendant qu’elle vienne frapper à votre porte. C’est quelque chose qu’il faut activement rechercher, suggère Slade. Son voyage dans l’Himalaya était à la fois physique et émotionnel, et cela l’a amenée à trouver la paix.

Priorisez la recherche de la paix de la même façon que vous le faites pour la réussite, les achats ou l’amour. Ne compromettez pas le fait de trouver la paix pour qui que ce soit.

4. Trouver des moyens qui vous aideront à retrouver votre calme

La méditation et la pleine conscience sont des moyens communs pour retrouver votre paix intérieure, mais il y a aussi d’autres changements plus simples que vous pouvez appliquer dans votre vie quotidienne. Slade suggère qu’une connexion à la nature peut être très utile, comme une sortie en ville ou avoir un animal de compagnie peut être bon pour l’âme.

La créativité aide également à retrouver son calme, donc avoir un journal intime, peindre ou faire de la musique peut être un bon moyen pour canaliser votre énergie. Une bonne condition physique est également crucial pour  un état mental positif, il est donc important de se tenir en forme.

5. Suivre les enseignements bouddhistes 

Le bouddhisme enseigne la bonté à tous les êtres, enseignant le respect des animaux, des plantes et des arbres. Cette philosophie de vie vous pousse à choisir activement et consciemment d’être une personne plus grande, et d’avoir une attitude plus positive envers la vie. Lorsque vous êtes bon avec quelqu’un qui est impoli avec vous, c’est vous qui sortez plus grand de la situation.

Ce n’est pas égoïste de ressentir du plaisir à faire quelque chose de bien. Parfois, il arrive que vous n’obtenez rien en retour, et c’est bien aussi. Reconnaître que vous évoluez entant que personne est un bon début.

Après 5 clés ultimes du bonheur selon une riche banquière convertie au bouddhisme voir aussi :

3 réflexions au sujet de « 5 clés ultimes du bonheur selon une riche banquière convertie au bouddhisme »

  1. line zokro

    comment utiliser pleinement le pouvoir obtenu avenu avec larrivee de la conscience

    Répondre
  2. Y

    L’Evangile dans la Bible
    (le mot Evangile signifie ‘Bonne Nouvelle’)

    Vous êtes-vous déjà posé cette question :
    Si je meurs ce soir, est-ce que je vais au Ciel ?

    Jésus-Christ, la Parole de Dieu faite chair (Jean 1:14), est venu dans le monde pour mourir, par amour pour nous.
    Pourquoi est-il mort ? Il est venu sauver ce qui était perdu (Matthieu 18:11).
    Pourquoi sommes-nous perdus ? Pourquoi notre âme a-t-elle besoin d’être sauvée pour aller au Paradis ? Comment faire ?
    (D’abord, la mauvaise nouvelle…) Dans la Bible, Dieu dit qu’il n’y a pas de juste, pas même un seul (Romains 3:10), tous ont péché et sont privés de Sa gloire (Romains 3:23). Le péché est une désobéissance commise envers les lois et commandements de Dieu, même le plus petit mensonge est un péché à Ses yeux. Le péché est ce qui nous a séparé de Dieu, nous nous sommes détournés de Lui. Le salaire du péché, c’est la mort (Romains 6:23). La mort est la séparation éternelle d’avec Dieu, et nous méritons de mourir et d’aller en Enfer. Dieu est parfait (sans péché), saint (Esaïe 6:3), juste, Il ne peut pas laisser entrer une personne imparfaite (pécheresse), injuste dans son royaume. Le péché ne peut pas cohabiter avec la sainteté. Après le Jugement de Dieu (Hébreux 9:27 – 1 Pierre 4:17), les lâches, les incrédules, les pécheurs, les abominables, les meurtriers, ceux qui vivent dans l’immoralité sexuelle, les sorciers, les idolâtres et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre (Apocalypse 21:8).

    (Voici la bonne nouvelle !) Mais Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle (Jean 3:16). Parce que Dieu est amour (1 Jean 4:8), Il ne veut qu’aucun périsse, mais que tous arrivent à la repentance (2 Pierre 3:9). Autrement dit, Il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité (1 Timothée 2:4), et aillent au Paradis. C’est pourquoi Jésus-Christ est venu dans le monde, Dieu s’est fait homme (Colossiens 2:9) et a vécu une vie parfaite, sans pécher. Mais certaines personnes n’ont pas cru en Lui, et Jésus a été condamné à mort, bien qu’innocent. Il prouve son amour envers nous : alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous (Romains 5:6, 8), cloué à la croix, portant tous nos péchés (1 Pierre 2:24). Il a reçu la punition que nous méritons, Dieu a déversé sa colère sur Christ (1 Pierre 3:18 – Esaïe 53:4, 5, 6). Puis Il est mort, a été mis au tombeau. Le troisième jour Il est ressuscité, Il a vaincu la mort (Matthieu 28:6).

    (Jésus-Christ veut, et peut vous sauver !) Le pardon des péchés se fait par son sang qui a coulé à la croix. S’il n’y a pas de sang versé, il n’y a pas de pardon des péchés (Hébreux 9:22). Par son sang, [vous pouvez être] racheté, pardonné de [vos] péchés (Ephésiens 1:7 – Colossiens 1:14). Voilà pourquoi Jésus, afin de procurer la sainteté au peuple au moyen de son propre sang, a souffert (Hébreux 13:12). Ce n’est pas par des choses corruptibles comme l’argent ou l’or que vous [pouvez être] rachetés, mais par le sang précieux de Christ, qui s’est sacrifié comme un agneau sans défaut et sans tache (1 Pierre 1:18-19). Il s’est donné lui-même pour nos péchés afin de nous arracher à l’actuel monde mauvais (Galates 1:4).

    (Croyez et vous serez sauvé !) Chaque personne est aimée de Dieu et a droit au salut, même celle coupable des pires atrocités. Jésus-Christ s’est donné lui-même en rançon pour tous (1 Timothée 2:6). Jésus a tout fait pour nous, tout est accompli (Jean 19:30), la dette est payée par son sacrifice sanglant. C’est lui que Dieu a destiné à être par son sang une victime expiatoire pour ceux qui croiraient. Il démontre ainsi sa justice, de manière à être juste tout en déclarant juste celui qui a la foi en Jésus (Romains 3:25-26). En effet, c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est pas par les œuvres, afin que personne ne puisse se vanter (Ephésiens 2:8-9). Ce n’est pas sur la base des œuvres de la loi que l’homme est déclaré juste, mais au moyen de la foi en Jésus-Christ (Galates 2:16). Dieu ne peut pas nous sauver sur la base de nos œuvres, nos bonnes actions, des vies que nous sauvons. Cela n’a aucun impact sur notre salut, puisque nous continuons à pécher contre Lui. Nous ne pouvons pas nous sauver nous-mêmes.

    Lorsque nous croyons en notre condition pécheresse, ce qu’a accompli Jésus-Christ à la croix et en ce don gratuit, Dieu nous déclare ‘juste’, qui signifie être sauvé, acquitté, car nous avons reconnu que la dette est payée. Nous sommes justifiés par le sang de Christ (Romains 5:9). Par un seul acte d’acquittement la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes (Romains 5:18). Dieu nous fait la promesse de nous pardonner tous nos péchés (1 Jean 1:9), de nous donner la vie éternelle (Jean 10:28 – Romains 6:23 – Tite 1:2), ainsi que de nous envoyer et de nous sceller de son Saint-Esprit (Ephésiens 1:13 – Ephésiens 4:30 – 2 Corinthiens 1:22 – Actes 2:38-39) : nous passons de la mort de l’âme à la vie (Jean 11:25-26). C’est être né de nouveau, être né d’Esprit (Jean 3:3-7). Le fruit du Saint-Esprit c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi (Galates 5:22-23). C’est ainsi devenir enfant de Dieu (Jean 1:12 – Galates 3:26). Voyez quel amour le Père (Dieu) nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu (1 Jean 3:1) ! Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ (Romains 8:17). Dans son royaume, Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur (Apocalypse 21:4).

    Pour résumer : Nous avons tous désobéi à Dieu, nous sommes perdus, et méritons comme punition d’aller en Enfer. Mais Dieu nous aime et veut nous sauver, Il est venu dans le monde en ayant vécu sans pécher. Puis il a été crucifié pour nos péchés, à notre place. Son sang a coulé pour le pardon de nos péchés. Puis Il est mort, a été mis au tombeau, et est ressuscité le troisième jour. Quiconque se repent, croit cela, et que ça vient du cœur, Dieu lui envoie son Saint-Esprit : la personne est pardonnée, sauvée par la grâce de Dieu, ‘née de nouveau’, elle est désormais enfant de Dieu, et a la promesse de la vie éternelle, au Paradis.

    ► Pour recevoir le pardon de vos péchés et le don gratuit de la vie éternelle en Jésus-Christ : repentez-vous (reconnaître, regretter et être sincèrement attristé d’avoir péché contre Dieu (Psaumes 51:6 – 2 Corinthiens 7:9-10)), et croyez, placez votre confiance en Jésus-Christ et en son sacrifice, pour votre salut (Actes 26:20 – 1 Corinthiens 15:1-4). ◄

    Puis lisez la Bible plusieurs fois par semaine pour connaître votre Sauveur, la vérité biblique et les mensonges de l’Eglise catholique, et obéissez à Dieu.
    Aujourd’hui, Dieu vous appelle à vous réconcilier avec Lui.
    Ferez-vous confiance seulement en Jésus-Christ et en son sang versé pour sauver votre âme de l’Enfer, ou en vos propres moyens ?
    Il n’y a de salut en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés (Actes 4:12).
    Revenez à moi de tout votre cœur, dit l’Eternel (Joël 2:12).
    Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi (Jean 14:6). Cherchez, et vous trouverez (Matthieu 7:7). […] la vérité vous rendra libres (Jean 8:32).
    Dieu est amour (1 Jean 4:8). L’amour est patient, il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. L’amour ne meurt jamais (1 Corinthiens 13:4, 7, 8).

    Merci d’avoir lu.

    http://jesussauvelesames.skyrock.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *