5 luttes surprenantes menées par les gens super-intelligents

de | 7 avril 2017
super-intelligents

5 luttes surprenantes menées par les gens super-intelligents

Image crédit : www.shutterstock.com

5 luttes surprenantes menées par les gens super-intelligents

Souvent enviés, ceux qui ont de très bons résultats et qui résolvent facilement les problèmes complexes semblent avoir une longueur d’avance sur les autres. Avant d’en arriver à cette conclusion, examinez les côtés négatifs.

Voici 5 luttes étonnantes menées par les gens super-intelligents :

L’isolation Intellectuelle

Lorsque le succès est d’abord déterminé par la validation des notes, la peur de l’ échec peut détruire l’amour de l’ apprentissage et la passion de transmettre des connaissances aux autres. Ainsi, exploités pour partager leurs connaissances avec les autres, ceux avec une grande intelligence sont souvent considérés comme prétentieux. Imaginez votre cerveau à plein régime. Vous rapportez les faits efficacement, pour être frustré par l’incapacité des autres à comprendre. Bien sûr , on vous met une étiquette de « je-sais-tout», sans savoir pourquoi.

Le vrai bonheur est délicat

En 1926 , le psychologue Lewis Terman a identifié 1500 étudiants en Californie avec un QI de 140 ou plus, dont 80 étaient au- dessus de170. Ils sont suivis jusqu’à ce jour. Dans leur résumé sur la satisfaction de la vie, une grande intelligence peut en réalité signifier que vous êtes moins épanoui. La chronique « suranalyse » conduit à l’ anxiété sociale. Une incapacité à demander de l’ aide augmente l’ isolement et la pratique de la «simplification » affaiblit l’ estime de soi.

L’intelligence crée une pression pour réussir

Comme ils comprennent facilement ce que les autres ne peuvent pas percevoir, une pression interne se crée pour une meilleure carrière, de meilleurs revenus, et un statut social plus noble. Quand les choses échouent , et que ces attentes ne sont pas satisfaites, ils ont beaucoup de mal à l’accepter. Déconcertés par les distractions de la vie ou l’ échec perçu, les personnes avec une intelligence extrême sont souvent très critiques à leur égard.

L’amitié est incertaine

La plupart de ceux qui cherchent des relations sociales et intimes sont conscients qu’ils offriront naturellement leur attention et un peu de eux – mêmes. L’ eau cherche son propre niveau et ils peuvent facilement trouver leur tribu. Néanmoins,ceux qui ont une grande intelligence, ont rarement un moment de calme dans leur esprit, et ne comprennent pas les nuances sociales que les autres utilisent facilement. Ils rejettent également des amis potentiels qui n’ont pas le même niveau de connaissances.

La surcharge analytique est typique

Pour ceux qui ont une grande intelligence, il y a tellement d’activité crânienne en cours, qu’il est difficile de choisir ce qu’il faut d’abord prendre quand on désire tout prendre à la fois. La prise de décision est difficile, stressante. Ajoutez à cela une tendance à être physiquement inactif, à souffrir d’ un manque de sommeil fréquent, et vous avez l’environnement parfait pour la dépression.

Sources 5 luttes surprenantes menées par les gens super-intelligents dans l’article.

2 réflexions au sujet de « 5 luttes surprenantes menées par les gens super-intelligents »

  1. Fabrice Delaf

    Arrêtez un peu avec vos mensonges, celle qui tient ce site internet se crois super intelligente, surdoué, à part, faut arrêté, et surtout ce site et un site pro-féministe, vous faites croire aux femmes qui sont réellement dans la souffrance que leur souffrance est dû à des choses totalement inexistante pour leur donné une excuse à leur tracas, ni’mporte quoi

    Répondre
    1. Olivier Vidal

      Bonjour,
      L’article présent ici ne concerne pas que les femmes. Pour avoir expérimenter ces 5 luttes à des degrés divers et à des différents moment, je peux dire de par mon expérience que cela peut concerner toute personne intelligente confronté en permanence à des incompréhensions, voire à de l’agressivité ou du déni de la part des personnes que l’on est amené à croiser.
      Une bonne approche me parait être celle de l’humilité, c’est à dire qu’il est aussi inadapté de faire trop sentir aux autres son intelligence qu’il l’est pour un sportif de haut niveau d’humilier son entourage par ses performance physiques. Donc courir plus vite que les autres est une chose, leur faire sentir qu’ils sont nuls car ils courent moins vite en est une autre. Du coup l’ouverture du cœur et la capacité à voir le bon et les qualités humaines en chacun permettent de relativiser les choses et de se dire que chaque être humain a été doté de talents, qu’il faut savoir découvrir, apprécier et mettre en oeuvre.
      Merci à l’auteur de cet article, et à la créatrice de ce site,
      Carpe Diem

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *