Selon une légende amérindienne, voici où va votre âme quand vous rêvez

de | 9 novembre 2016

 

légende amérindienne

Image crédit légende amérindienne : www.mallatts.com

Selon une légende amérindienne, voici où va votre âme quand vous rêvez

Vous êtes-vous déjà demandé à quel point vos rêves étaient importants?

Alors que certaines personnes considèrent seulement leurs rêves comme des choses insensées qui se produisent quand ils dorment, il y en a d’autres qui sont très à l’écoute du monde des rêves: les Amérindiens. Et les rêves sont un facteur très important dans leur culture.

Les jeunes enfants autochtones apprennent à se souvenir de leurs rêves du mieux qu’ils peuvent, pour qu’ils puissent les utiliser comme guide et comme une fenêtre dans leur propre esprit.

Les rêves sont incroyablement importants pour la culture amérindienne parce qu’ils croient qu’une partie de l’âme quitte le corps quand on entre dans le monde des rêves.

Selon les amérindiens, chaque personne sur Terre a trois âmes, et pas seulement une. La première est l’ego-âme, qui se manifeste par la respiration.

Ensuite, il y a le corps-âme, qui est ce qui donne de la vie et de l’énergie à notre corps lorsque nous faisons partie du monde éveillé.

Enfin, nous avons l’âme-libre. Les amérindiens pensent que l’âme-libre quitte le corps physique quand on rêve.

C’est la partie de l’âme d’une personne qui se déplace vers d’autres dimensions quand les deux autres restent en retrait avec le corps physique.

Le monde des rêves

legende-amerindienne

Légende amérindienne

Les Amérindiens soutiennent que nos esprits ne rêvent pas comme nous le pensons . Le corps non plus.

Au lieu de cela, l’âme-libre se déconnecte pour voyager dans une toute nouvelle sphère où elle peut entrer en contact avec d’autres âmes humaines. Dans ce monde, nous pouvons parler aux non-humains aussi.

Le monde des rêves existe tout comme le monde physique, et nous pouvons en apprendre davantage sur l’autre en étant ouvert aux deux.
Un grand thème de la philosophie amérindienne inclut la compréhension que toute la vie est un rêve géant.

Pour les Amérindiens, le monde des rêves était tout aussi important que le monde physique; deux d’entre eux rappellent la nature impermanente de la vie.

Les esprits et les âmes qui guident chaque personne peuvent communiquer avec nous dans le monde des rêves, et ils le font souvent à travers des interactions et des événements symboliques.

C’est au cours de notre état de rêve que nous sommes capables à la fois de recevoir et de transmettre des informations spirituelles et psychiques. Les Amérindiens demandent conseil pour discerner les rêves auprès des aînés.

Les aînés interprètent leurs rêves et donnent des conseils concernant ce que leur guide spirituel essaie de leur dire, au même titre que nous utilisons les thérapeutes et autres professionnels de la santé pour nous aider à comprendre les problèmes de la parole physique.

Comprendre les rêves différemment

légende amérindienne

Légende amérindienne

Les rêves sont où l’on trouve des conseils et une connexion avec l’esprit.

Le monde des rêves est juste un autre plan d’existence où vont nos âmes quand nous dormons, mais nous l’utilisons pour faire avancer notre compréhension de nous-mêmes afin de pouvoir évoluer.

Nos guides spirituels ne peuvent pas influencer directement la croissance d’une âme. Ainsi, c’est dans le monde des rêves qu’ils utilisent le symbolisme pour transmettre les messages d’orientation qu’ils veulent envoyer.

Si nous choisissons de croire ce que pensent les Amérindiens, alors on ne peut nier l’importance de ces rêves.

Nous devrions faire de notre mieux pour les retenir, et y réfléchir, parce qu’ils servent un but: nous guider dans les difficultés du domaine physique.

2 réflexions au sujet de « Selon une légende amérindienne, voici où va votre âme quand vous rêvez »

  1. BEGUE

    je pense aussi que les rêves que nous faisons ont une signification et l’on doit les écouter et essayer de les interpréter

    Répondre
  2. Jean jacques Ryckart

    Le rêve est lui-même divisible en une trilogie représentative, car l’Univers ne sait ni lire ni écrire… Simplement, il imagine !
    En somme, l’écriture dévie nos connections neurales du sens réelle, qui guide l’ensemble du vivant (minéral, végétale et animale).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *