Annonce
Iemanja

Dans les pays dont elle est originaire, Iemanja est connue sous les noms de Yemoja, Ymoja, Yemayá, Yemalla, Yemana. Son nom signifie mère et en dit long sur elle. « Mère de l’eau, reine des vagues, sirène de la mer, comme la chanson d’Iemanja est belle … »

Dans la mythologie yoruba, Iemanja est une déesse mère ; elle est la divinité protectrice des femmes, et tout particulièrement des femmes enceintes. 

Il n’est pas nécessaire de faire partie d’une religion pour apprécier et être aidé par l’Iemanja. Elle est la représentation de la figure maternelle , qui prend soin et protège tous ses enfants avec une grande affection. Elle est liée à la mer, à la protection de toutes les eaux.

Annonce

Elle représente la vie, la fertilité, est le maître de l’intelligence humaine. On pense que les personnes qui en sont gouvernées ont également la capacité de dire des vérités que tout le monde n’aime pas entendre.


Au Brésil, la célébration d’Iemanja est l’une des plus connues et des plus importantes, considérée comme la grande Mère. Elle, dans sa gentillesse, accueille tous ceux qui la cherchent, avec beaucoup d’amour et de bienveillance.

Iemanja
Image crédit : Depositphotos

Elle est bien connue dans le folklore brésilien pour le chant doux qui, dit-on, calme même les cœurs des plus affligés, ne laissant que la paix et la joie. On dit aussi qu’elle protège les marins, les pêcheurs et les bateaux.

Elle est très vénérée dans les cultes africains. Qui sont basés sur la paix et l’unité.

Dans les traditions africaines Yoruba

Il existe de nombreuses légendes racontant la façon dont elle est devenue la mère de tous les saints. Elle était mariée à Aganju et eut un fils, Orungan, et donna naissance à quinze orishas. D’autres contes racontent qu’elle a toujours existé et que toute vie est née d’elle, y compris tous les orishas. Son nom est la contraction des mots yoruba « Yeye emo eja », qui signifient « La mère dont les enfants sont comme les poissons », évoquant ainsi l’infinie étendue de sa fécondité et de sa maternité, ainsi que son règne sur toute chose vivante.

Annonce

Yemayá ou bien Yemoja apporte amour et tendresse envers ses « fils ». La légende raconte que lorsqu’une personne n’a pas de mère pour l’aider et à qui parler, cette personne peut, soit aller s’asseoir au bord de la mer pour lui raconter ses problèmes, soit allumer une bougie bleue pour l’appeler. À l’image de la mer quand on se beigne dedans, Iemanja embrasse, fait des câlins et entoure ses « fils ». Elle a un côté guerrier qu’elle n’hésite pas à utiliser pour défendre ses « enfants ».

Iemanja
Statue en l’honneur de Iemanja /Yemoja à Badagry (Nigeria) Image crédit Wikipédia

Il ne faut pas confondre Iemanja (ou Yemanja), orisha de la mer, et Yemowo, épouse terrestre du roi Oshala, lui-même divinisé comme orisha blanc ou orisha de la création du monde, même si cette confusion est souvent faite… Contrairement à Oshala, Ogoun, Shango, etc., Iemanja ne semble pas être l’élévation au rang de divinité d’un personnage historique connu.

Pour ceux qui croient en elle, fidèle à Iemanja, elle est une protectrice, qui prend grand soin de tous ses enfants, en particulier des opprimés. C’est un symbole de paix et d’unité. Elle règne sur toute la famille, aidant dans la joie d’un foyer, évitant les complications et les désaccords inutiles.

Annonce

Divinité de la fertilité, de la maternité et de l’eau. Protection des enfants et des personnes âgées. Patron des pêcheurs.

C’est un symbole de vie , d’amour.

Celui qui l’apprécie croit en sa silhouette, en sa force. Il aime la mer, les eaux des rivières, les océans … et lorsqu’il se baignera, il la saluera et lui dira: sauvez Iemanja! Protégez, Iemanjá!

Iemanja
Image crédit Wikipédia / Temple Yemalla / Iemanja à Trinidad (Cuba)

Sauvez Iemanja, reine des vagues, sirène de la mer!

Protégez-nous ! Donnez-nous votre force, votre sagesse et votre lumière! Aidez-nous à marcher avec sagesse et légèreté de la déesse de la mer. Donnez à chacun la clarté de ses yeux, la tranquillité dans son cœur et son amour pour surmonter tous les obstacles.

Que rien ne nous empêche d’avoir des espoirs et de l’espoir pour des jours meilleurs, avec beaucoup de joie.

Puissions-nous apporter les bonnes vibrations des eaux de la mer , des fleuves pour notre vie, pour notre famille et nos maisons.

Sauvez, sauvez, reine de la mer.

Il y a ceux qui n’y croient pas, ce n’est pas un problème, chacun a ses croyances, sa philosophie, il suffit de croire à l’amour, à la bonté, à la paix, à la bienveillance, à l’union, et de cultiver tout cela, chaque jour, dans notre coeur.

Vouloir, lumière, vie, naissance, renaissance, union, amour, gentillesse, compassion, foi, joie, bonheur, gentillesse, délices dans tous les cœurs, c’est ce qui est le plus important pour ressentir, croire, cultiver, propager.

Annonce