« Qu’est-ce qu’un travailleur de la Lumière »?

de | 12 octobre 2015

travailleur-de-la-Lumière (1)

« Qu’est-ce qu’un travailleur de la lumière »?

« L’identité du travailleur de Lumière :

Les travailleurs de la lumière sont des âmes qui portent le fort désir intérieur d’étendre la lumière (connaissance, liberté et amour de soi) sur la terre.

Ils ressentent ceci comme leur mission. Ils sont souvent attirés vers la spiritualité et le travail thérapeutique sous une forme ou une autre.

Étant donné qu’ils ressentent profondément leur mission, les travailleurs de la lumière se sentent souvent différents des autres gens. En leur faisant rencontrer différentes sortes d’obstacles sur leur voie, la vie les incite à trouver leur sentier personnel, unique.

Les travailleurs de la lumière sont presque toujours des individus solitaires, ne s’intégrant pas aux structures sociétales figées.

Une remarque sur la notion de ’travailleur de la lumière’

Le mot travailleur de lumière peut évoquer un malentendu, puisqu’il sépare un groupe d’âmes particulier du reste. En outre, il peut donner l’impression de suggérer que ce groupe particulier est d’une manière ou d’une autre supérieur aux autres, c’est-à-dire ceux qui ne travaillent pas pour la lumière.

Toute cette ligne de pensée est en désaccord avec la nature même et l’intention du travail de lumière. Laissez-nous exposer brièvement ce qui ne va pas avec cela.

D’abord, les revendications de supériorité sont généralement peu éclairées. Elles bloquent votre croissance vers une conscience libre et aimante.

Deuxièmement, les travailleurs de la Lumière ne sont pas ’mieux’ ou ’plus élevés’ que quiconque. Ils ont simplement une histoire différente que celle de ceux qui n’appartiennent pas à ce groupe. À cause de cette histoire particulière, dont nous parlerons plus tard, ils ont certaines caractéristiques psychologiques qui les distinguent comme un groupe.

Troisièmement, chaque âme devient un travailleur de lumière à un stade de son déploiement, l’étiquette travailleur de la lumière n’est donc pas réservée à un nombre limité d’âmes.

La raison pour laquelle nous utilisons le mot “ travailleur de lumière ” (malgré les malentendus possibles) c’est qu’il contient des associations et remue des souvenirs en vous qui vous aident à vous souvenir. Il y a un avantage pratique à cela aussi, puisque le terme est souvent utilisé dans votre littérature spirituelle actuelle.

travailleur-de-la-Lumière (2)

Racines historiques des travailleurs de la lumière

Les travailleurs de la lumière portent en eux la capacité d’atteindre l’éveil spirituel plus vite que d’autres gens. Ils portent des graines intérieures pour un éveil spirituel rapide.
A cause de cela, ils semblent être sur une piste plus rapide que la plupart des personnes, s’ils choisissent que ce soit ainsi. Encore une fois, ce n’est pas parce que les travailleurs de la lumière sont d’une quelconque façon des âmes ’meilleures’ ou ’plus élevées’.

Toutefois, elles sont plus vieilles que la plupart des âmes incarnées à présent sur la terre. Il vaudrait mieux comprendre cette antériorité de l’âge du point de vue de ’ l’expérience’, plutôt que du ’temps’.

Les travailleurs de la lumière ont atteint un stade particulier d’illumination, avant de s’incarner sur terre et de commencer leur mission. Ils choisissent consciemment de rentrer dans ’ la roue de vie karmique et de connaître toutes les formes de confusion et d’illusion qui vont avec.

Ils le font pour comprendre complètement l’expérience de la terre. Cela leur permettra de réaliser leur mission.

C’est seulement en passant eux-mêmes par tous les stades de l’ignorance et de l’illusion qu’ils posséderont finalement les outils nécessaires pour aider les autres à accomplir un état de vrai bonheur et d’illumination.

Pourquoi les travailleurs de la lumière poursuivent-ils cette mission sincère d’aider l’humanité, et ce faisant, courent ainsi le risque de se perdre eux-mêmes pendant une éternité dans la lourdeur et la confusion de la vie terrestre ? C’est une question que nous traiterons abondamment plus tard.

Ce que nous pouvons dire maintenant, c’est que cela concerne un type de karma galactique. Les travailleurs de la lumière ont été là à la veille de la naissance de l’humanité sur la terre. Ils ont pris part à la création de l’homme. Ils étaient les co-créateurs de l’humanité.

Dans le processus de création, ils ont fait des choix et ont agi selon des procédés qu’ils en sont venus à regretter profondément ensuite. Ils sont ici maintenant pour rattraper leurs décisions d’alors.

Avant d’entrer dans cette histoire particulière, nous allons nommer quelques caractéristiques des âmes des travailleurs de lumière, qui les distinguent généralement des autres gens.

Ces traits psychologiques n’appartiennent pas uniquement aux travailleurs de la lumière et les travailleurs de la lumière ne se reconnaîtront pas tous dans toutes ces caractéristiques. En dressant cette liste, nous voulons simplement donner les grandes lignes de l’identité psychologique du travailleur de la lumière.

En ce qui concerne les caractéristiques, le comportement extérieur est de moins important que la motivation intérieure ou le ressenti de l’intention. Ce que vous ressentez à l’intérieur est plus important que ce que vous montrez à l’extérieur.

Caractéristiques psychologiques des travailleurs de la lumière :

– Très tôt dans leur vie, ils sentent qu’ils sont différents. Plus souvent que le contraire, ils se sentent isolés par rapport aux autres, solitaires et mal compris. Ils deviendront souvent des individualistes, qui devront trouver leurs voies uniques dans la vie.

– Ils ont des problèmes pour se sentir chez eux dans les emplois traditionnels et-ou les structures organisées. Les travailleurs de la lumière sont naturellement contre l’autorité, ce qui signifie qu’ils s’opposent naturellement aux décisions ou aux valeurs basées uniquement sur le pouvoir ou la hiérarchie. Ce trait contestataire est présent même lorsqu’ils semblent timides et réservés. C’est relié à l’ essence même de leur mission ici sur la terre.

– Les travailleurs de la lumière se sentent attirés à aider les gens, comme thérapeutes ou enseignants. Ils peuvent être psychologues, guérisseurs, enseignants, infirmiers etc. Même si leur profession ne consiste pas à aider les gens d’ une manière directe, l’intention de contribuer au plus haut bien de l’humanité est clairement présente.

– Leur vision de la vie est colorée par un sens spirituel concernant la façon dont toutes les choses sont reliées ensemble. Consciemment ou inconsciemment ils portent en eux des souvenirs des sphères de lumière non-terrestres. Ils peuvent – de temps à autre – se sentir nostalgiques de ces sphères et comme un étranger sur terre.

– Ils honorent et respectent profondément la vie, ce qui se manifeste souvent par l’ amour des animaux et une inquiétude pour l’environnement. La destruction de parties du royaume végétal et animal sur la terre par l’action de l’homme provoque en eux des sentiments profonds de perte et de chagrin.

– Ils sont gentils, sensibles et déterminés. Ils peuvent avoir un problème pour faire face à comportement agressif et généralement ils connaissent des difficultés pour se défendre. Ils peuvent être rêveurs, naïfs ou extrêmement idéalistes, et aussi pas suffisamment enracinés, c-a-d terre à terre. Parce qu’ils attrapent facilement les sentiments (négatifs) et les humeurs des gens autour d’eux, il est important pour eux de passer régulièrement du temps seuls. Ca leur permet de faire la distinction entre leurs propres sentiments et ceux des autres. Ils ont besoin de temps de solitude pour établir la communication avec eux et avec la Terre Mère.

– Ils ont vécu de nombreuses vies sur terre durant lesquelles ils ont été profondément impliqués dans la spiritualité et-ou la religion. Ils ont été massivement présents dans les vieux ordres religieux de votre passé, en tant que moines, religieuses, ermites, médiums, sorcières, shamans, prêtres, prêtresses, et cetera. Ce sont eux qui établissaient un pont entre le visible et l’invisible, entre le contexte quotidien de la vie terrestre et les royaumes mystérieux de l’au-delà, de Dieu et des esprits du bien et du mal. Pour réaliser ce rôle, ils étaient souvent rejetés et persécutés. Beaucoup d’entre vous ont été condamnés au pilori pour les dons que vous possédiez. Les traumas de persécution ont laissé des traces profondes dans la mémoire de votre âme. Cela peut à présent se manifester comme une peur de vous enraciner complètement, c’est-à-dire une peur d’être vraiment présent, parce que vous vous souvenez d’avoir été sauvagement attaqués en étant qui vous étiez.

Se perdre : le piège du travailleur de lumière

Les travailleurs de la lumière peuvent être pris dans les mêmes états d’ignorance et d’illusion que n’importe qui d’autre. Bien qu’ils démarrent à partir d’un point de départ différent, leur capacité pour vaincre la peur et l’illusion afin d’atteindre l’illumination peut être bloquée par nombre de facteurs. (Par illumination nous voulons dire l’état d’être où vous réalisez que vous êtes essentiellement un être de Lumière, que vous êtes capables de choisir la lumière à tout moment).

Un des facteurs bloquant la route de l’illumination pour les travailleurs de la lumière est le fait qu’ils portent un lourd fardeau karmique, ce qui peut les détourner de leur chemin pendant assez longtemps. Comme nous l’avons exposé auparavant, ce fardeau karmique est rattaché aux décisions qu’ils ont prises autrefois en ce qui concerne l’humanité dans ses prémisses. Ces décisions étaient essentiellement irrespectueuses de la vie . Tous les travailleurs de la lumière vivant maintenant souhaitent arranger certaines de leurs fautes passées, restaurer et chérir ce qui a été détruit à cause de ça.

Quand les travailleurs de la lumière auront frayé leur chemin à travers le fardeau karmique, ce qui signifie laisser partir le besoin de pouvoir sous toutes ses formes, ils se rendront compte qu’ils sont essentiellement des êtres de lumière. Cela leur permettra d’aider les autres à trouver leur propre vrai moi. Mais d’abord ils doivent passer eux-mêmes par ce processus. Cela demande généralement une grande détermination et de la persévérance au niveau intérieur. À cause des valeurs et des jugements nourris à leur encontre par la société, ce qui va souvent contre leurs propres impulsions naturelles, beaucoup de travailleurs de la lumière se sont perdus, finissant par douter d’eux-mêmes, dans le déni de soi et même la dépression et le désespoir. C’est parce qu’ils ne peuvent pas s’inscrire dans l’ordre établi et ils en concluent qu’il doit y avoir quelque chose qui va terriblement mal en eux.

Arrivés à ce stade, les travailleurs de la lumière doivent cesser de chercher la validation de l’extérieur, des parents, des amis ou de la société. À un certain moment, vous (qui êtes en train de lire ceci) devrez faire le saut considérable vers la vraie puissance, ce qui veut dire réellement croire en vous, vraiment honorer et agir conformément à vos inclinations naturelles et à votre connaissance intérieure.

Nous vous invitons à agir ainsi et nous vous assurons que nous serons avec vous à chaque pas du chemin – tout comme vous serez là pour d’autres sur leur chemin, dans un futur pas très lointain. »

Source: © Pamela Kribbe

26 réflexions au sujet de « « Qu’est-ce qu’un travailleur de la Lumière »? »

  1. Joanie

    Suite à la lecture de l’article je me suis vraiment retrouvé dans ces mots et ces lignes. Mais il m’est survenu une question, est-ce que la ou la travailleuse de lumière peut tout de même avoir une relation amoureuse satisfaisante ou il est mieux pour lui ou elle de continuer sa route seule pour effectuer sa mission de vie?

    Répondre
    1. Annie

      Bonjour Joanie,
      Je ne prétends pas avoir LA réponse, mais j’ai le goût de partager ce que j’en pense. Personnellement, je pense qu’un ou une travailleuse de lumière peut avoir une relation amoureuse satisfaisante (à déterminer qu’est-ce qu’une relation satisfaisante pour toi) et peut même aider à accélérer le processus d’éveil si le ou la travailleuse de lumière peut voir les « jeux » de miroir que les partenaires se renvoient… Et en être reconnaissant-reconnaissante sans chercher à retenir ou posséder l’autre. C’est mon humble avis. 🙂

      Répondre
    2. Phil

      Bonjour Joanie
      L’Amour n’est jamais un frein à la réalisation de Soi et partager est sa raison d’Etre.

      Répondre
    3. Piment Angélique

      Bonjour Joanie , voyez les choses par vous-mêmes .
      Si l’on aurait tous répondu  » non  » à votre question , auriez-vous quittez votre conjoint ?
      Si l’on aurait tous répondu « oui  » à votre question , alors l’auriez-vous aimez plus intensément ?

      Je voudrais vous dire ce que j’en pense personnellement , mais cela ne vous serait pas d’une grande utilité . Cherchez la réponse par vous-même , n’agissez pas en fonction des dire des autres .

      Répondre
    4. Rousseau

      Bonsoir
      Je me pose exactement la même question, merci de l avoir posé.
      Est-ce qu on peut communiquer avec la personne qui a écrit l article ?

      Répondre
  2. Christiane

    Qu’est-ce que ça veut dire plus précisément la partie du texte qui dit :  » Quand les travailleurs de la lumière auront frayé leur chemin à travers le fardeau karmique, ce qui signifie laisser partir le besoin de pouvoir sous toutes ses formes… »? Est-ce que c’est le besoin de dominer? Comment on laisse partir le besoin de pouvoir dans des cas où des gens de notre entourage utilisent le rapport de force, la domination, l’intimidation ou la manipulation? J’ai le réflexe de vouloir être plus forte qu’eux ou de fuir… il doit y avoir d’autres moyens pour passer « au travers du fardeau karmique »? Merci!

    Répondre
    1. Piment Angélique

      Trouvez le moyen intelligent de leur faire comprendre qu’ils n’apprendront rien en agissant de la sorte et que cette situation ne vous permet pas d’entamer un réel dialogue avec eux , dialogue qui vous permettra d’avancer vous , ainsi qu’eux . Par avancer j’entends ici comprendre , aller de l’avant ^^

      Répondre
      1. yan

        Auriez vous un exemple concret ? Je me reconnais totalement dans la description des travailleurs de lumière et depuis tout petit c’est tout moi.. comment réagir quand on est confronté à des personnes qui ne vous respecte pas et qui veulent vous dominé, et quand vous les fuyez, c’est d’autres qui prennent le relais…

        Répondre
        1. Mélodie

          Bonjour Yan!
          Il me semble que nous attirons toujours dans nos vies les personnes qu’ils nous faut rencontrer pour évoluer, prendre conscience et tirer les leçons. Ces personnes arrivent toujours au bon moment et correspondent à notre propre fréquence énergétique de ce moment précis. Je pense qu’il est donc utile de comprendre ce qui en nous-même attire ces personnes puisqu’elles interviennent justement pour nous montrer ce qu’il y a à corriger ou à faire évoluer en nous.
          J’espère que cela pourra t’aider.

          Avec bienveillance ^_^

          Répondre
          1. Alain

            En lisant un commentaire… Je me sens le besoin de spécifier sur la phrase: Sur la dominance qui nous poursuit… Je cite: « Ces personnes arrivent toujours au bon moment et correspondent à notre propre fréquence énergétique de ce moment précis. Je pense qu’il est donc utile de comprendre ce qui en nous-même attire ces personnes puisqu’elles interviennent justement pour nous montrer ce qu’il y a à corriger ou à faire évoluer en nous.  »

            Je partage l’autre facette qui est bien trop souvent encore dans l’oubli et qui font souffrir inutilement le travailleur de lumière, le gardant dans un tourbillon : Le négatif est attiré par le positif. Si l’étape de surmonter son karma est une chose… Plus le travailleur de lumière rayonne, plus il attire aussi son contraire qui à soif et veut se défaire de son karma gratuitement et même donner tout son emprunte… Le guérisseur doit apprendre à ne pas se faire voler le fruit de son travail sur lui-même. Le but n’est pas, de ne pas donner mais BIEN que chacun brille de sa lumière SANS la prendre à autrui. Le travailleur de lumière comme tout Être de Lumière, guérissent mais n’a pas le but de nourrir la dualité, la dominance et le voleur de vie. Que chacun SOI!

  3. Phil

    Bonjour Joanie,
    L’Amour n’est pas un frein à la réalisation de Soi et partager est sa raison d’Etre.
    Carpe Diem.

    Répondre
  4. Guylaine

    Comme c’est bien dit , cela fait toujours du bien de lire sur ses origines , merci pour cette belle présentation vous me donnez du courage .
    Bonne journée

    Répondre
  5. Judith Montperousse

    Moi, je ne sais si je peux m’identifier à un travailleur de lumière mais je me retrouve dans ces lignes: très sensible, mal comprise, un peu naîve, ….. J’ai toujours ressenti ce désir, ce besoin de m’accrocher à quelque chose impérissable, tout-puissant…. j’aimerais bien aller au delà de la triste réalité actuelle pour decouvrir d’autres facettes de la Vie……

    Répondre
  6. Sabine

    Bonjour et merci pour ce partage
    Le terme artisan de lumière me semble plus doux « art »isan évoquant le créateur solitaire totalement relié à son intuition son inspiration sa capacité à mettre dans la forme puis dans la matière …Cet « art » isan de lumière peut également oeuvrer pour un groupe dans les mêmes aspirations et compétences , il peut également mettre en oeuvre en partage de multiples façons , et bien sûr également en couple et ou en famille où souvent cet art demande à développer une belle maîtrise encore plus qu’à l’extérieur …
    Belle et gracieuse journée
    Espavo

    Répondre
  7. Corinne

    Je suis heureuse de croiser ces lignes aujourd’hui ! Je ne les aurais certainement pas comprises avant …
    Merci

    Répondre
  8. Laurence Cusson

    Merci pour cet article, maintenant il y a beaucoup beaucoup de choses que je comprends qui par le passé je ne comprenais pas. On verra bien où ça me mènera dans la vie…

    Répondre
  9. Lily

    Je me suis toujours sentie comme « étrangère » à mon entourage, même le plus proche. J’ai une souffrance en moi depuis mon enfance, à ne pas comprendre comment les gens peuvent se faire souffrir les uns les autres, la nature humaine etc. Ce n’est pas la première fois que je lis ce genre d’article, ceci dit je me sent attirée par la question comme un aimant, tout en osant pas me « cataloguer » dans une catégorie d’êtres. Mais par contre ce genre d’articles me touche et me laisse souvent les larmes aux yeux.. Parce que je me reconnais dans bien des caractéristiques. Et j’ai ce besoin de non seulement comprendre les autres, mais aussi de me « trouver », me comprendre pour éspérer avancer..

    Répondre
  10. Florence

    Bonjour,

    Je suis en questionnement actuellement et en vous lisant, je comprends mieux ce que je ressens. Maintenant, comment savoir si on est « un travailleur de lumière » et comment évoluer vers sa mission?
    D’avance, je vous remercie,
    Florence

    Répondre
  11. Blanc

    à tous, un doux rayon de soleil…
    Le mot « travailleur » de la Lumière correspond bien à toutes les sociétés présentes et passées. Ceci n’est pas négatif, sachant que l’Art peut être très éphémère.
    Le travailleur de la Lumière vit, sent, observe et pour finir comprend. Il est très souvent incompris car ne correspond pas aux différents « critères » humains comme on peut l’entendre ou ne rentre pas dans la case sociétale uniforme… Sa vie est intense, il est habité par tous les « travers », on le retrouve à vivre des choses compliquées, difficiles, comme si, il vivait depuis la nuit des temps!!
    Parfois, il est aimé, détesté… Il peut troubler, énerver, voir même faire peur… Certains les reconnaissent et remercient la vie de les avoir mis sur leur chemin… certains enfants les perçoivent, ces enfants ont alors un regard « bloqué » sur ces êtres… ils comprennent avec leur cœur. Il apprend à son détriment mais il absorbe les événements, les distille sans jamais se victimiser et avance chaque jours vers cette Lumière qu’il envoie autour de lui, comme il la reçoit, sans conditions, sans attente de retour. Il vit l’Amour sans condition ni retour… Il aime simplement, sa mère est la Terre et son père le Soleil car il a compris que sans ces deux « Parents » il ne peut vivre ici. Il est détaché de la « matière », sait que la mort est un instant évident tout comme la naissance. Il ne répond aux agressions qu’avec Amour. Toute cette description n’est qu’un résumé, car il est difficile de toujours mettre des mots sur une vie de ressentis… la Vie est une école et nos rencontres les Professeurs.
    Le travailleur de la Lumière est Amour et le répand au fil de ses pas…
    J’espère que vous comprendrez le mot « travailleur » au travers de ces quelques lignes, car il n’a jamais de répit dans son apprentissage
    RA

    Répondre
  12. lauwerier

    desolee actuellement sans commentaires,j ai besoin de faire connaissance.merci

    Répondre
  13. Nicole

    Oui tout cela est juste, encrage et reconnaissance. Et la foi bien sûr sinon tout cela ne rime avec rien.

    « Rendez-nous Jésus » Dieudonné.
    MERCI

    Répondre
  14. Annie

    merci, très clair, je me suis bien retrouvée dans ce que fut le passé et le présent à ce sujet.

    Répondre
  15. Sylviane ALLEGRE

    Alors que je me demande depuis quelques semaines pourquoi je me sens si mal et pourquoi je n’avance pas spirituellement et ne suis pas capable d’accomplir ce pourquoi je suis sur terre, je tombe sur cet article qui me décris mais pas totalement!!!

    Répondre
  16. Marine-Elodie

    Bonjour,
    Cet article est plutôt vieux mais je vais comme même écrire un message en espérant que peut être, quelqu’un me réponde et échanger avec des personnes sur nos ressentis là dessus.
    En lisant ces lignes, je pense que comme pour nous tous, je me suis retrouvé dans beaucoup d’aspect du travailleur de lumière, ça m’a beaucoup touché, pour cela d’abord, merci.
    Je suis heureuse et fière, de faire partie de cette minorité de personnes extraordinaire.
    Merci également d’avoir mit des mots sur pourquoi je me sentais si différente, toujours à part, incomprise.
    J’aimerai maintenant savoir comment faire, apprendre sur moi, pour aider les autres ensuite.
    Est ce que, si quelqu’un connait un travailleur de lumière expérimenté ou en est un lui même, pourrait me contacter afin de me guider ? Je suis en quête de réponses.
    Je laisse mon mail : beckerichmarineelodie@gmail.com
    Passez tous une bonne journée.

    Répondre
  17. pascetfran

    Nous nous somme reconnu entièrement dans cet article et le savons déjà depuis quelques années. Les plus grandes difficultés pour les être humains est de se mettre au dessus de tout jugement. Nous l’expérimentons chaque jour, et aussi anodin que cela puisse paraître, nous jugeons tout, pour ainsi dire à chaque instant, que ce soit nous même ou les autres.
    Il est possible de le laisser passer, le jugement, et de voir les choses autrement, en s’écoutant. Et cela TOUT le monde peut le faire.
    Avec tout notre Amour! Pascale et François

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *