7 façons de se libérer des parents narcissiques, manipulateurs

de | 16 juin 2016

manipulateurs

 

7 façons de se libérer des parents narcissiques, manipulateurs

Même si les stratégies du manipulateur, pervers-narcissique et ses comportements sont plus ou moins similaires sur la forme, le fond peut être très différent et les conséquences et traces laissées également.

Alors, qu’en est-il quand, en tant qu’enfant, nous devons grandir et nous construire face à un tel personnage.

Vos parents sont censés vous protéger et vous défendre et vous aider à devenir un adulte accompli, mais comme tout le monde, ils peuvent avoir de gros défauts.
Parfois, vos parents peuvent être manipulateurs et terribles pour vous. La clé pour être en mesure d’avoir une relation avec de tels types de parents est de savoir comment se détourner de leurs comportements.

Comment fait-on cela?

1. Immunisez-vous contre leur culpabilité.

Ne laissez pas leur culpabilité vous atteindre. La culpabilité est l’outil du manipulateur pour vous forcer à faire ce qu’il veut que vous fassiez. Au lieu de cela, éloignez-vous et faites ce que vous préférez faire. Ne laissez pas leur culpabilité pénétrer votre psyché.

2. Reconnaissez qu’ils ne veulent pas vraiment vous aider.

Les manipulateurs ne veulent pas réellement vous aider, ils veulent que vous vous conformiez à un mode de vie spécifique qu’ils s’approuvent. Par exemple, si vos parents essaient de vous forcer à faire certaines activités ou à suivre certains cours d’université, ils ne cherchent pas vraiment à vous aider. Ils essaient de vous manipuler pour que vous deveniez une certaine personne.

3. Ne vous battez pas avec eux.

Les manipulateurs peuvent vraiment vous irriter, il n’y a aucun doute à ce sujet.Mais n’entrez pas en conflit avec eux. Ce qu’ils veulent plus que tout, c’est que vous vous sentiez mal, que vous vous sentiez mal pour eux, et que vous fassiez ce qu’ils vous disent.

4. Prenez les devant.

Lorsque les manipulateurs commencent à perdre leur pouvoir, ils perdent les pédales et essaient de vous traîner dans la boue avec eux. Ils vous appellent par tous les noms, et sont capables de vous accuser de n’importe quoi. Mais ne vous faites pas avoir. Prenez les devants. Restez en dehors de la boue.

5. Ne les laissez pas crier au loup.

Lorsque vous ne les laissez pas vous traîner dans la boue, quand vous refusez de vous battre, quand vous ne laissez pas la culpabilité vous atteindre, et quand vous vous rendez compte qu’ils ne veulent pas vous aider, ils vont commencer à crier au loup. Ils vont commencer à insister pour que vous fassiez certaines choses pour eux. Mais vous ne le faites pas. Ne vous faites pas avoir.

6. Soyez responsable de vous-même.

A la fin de la journée, c’est tout ce que vous pouvez faire. Vous ne recevez pas vraiment de soutien des parents manipulateurs.

7 . Se préserver et se construire…

Malheureusement, un parent pervers narcissique et manipulateur ne sait pas ce que c’est aimer inconditionnellement son enfant. Il ne l’a lui même pas appris. J’ai mis du temps avant de me rendre compte qu’un parent MPN n’aime pas son enfant. Il ne l’aime ou en tous cas ne fait croire qu’il l’aime, que lorsqu’il y trouve de l’intérêt. Ce n’est pas lié à vous ou à votre taux « d’aimabilité ». C’est lui qui en est purement et simplement incapable.

Mais en tant qu’enfant de parents narcissiques, manipulateurs, nous sommes toujours à la recherche de cet amour. Consciemment ou inconsciemment. Les enfants de MPN font parfois des choses un peu folles en espérant avoir l’amour de leur parent en retour.

Mais vous ne l’aurez jamais. Alors… Allez le chercher ailleurs. Nourrissez vous de tout l’amour que les autres sont capables de vous donner, le reste de votre famille, vos amis, vos enfants, vos conjoints,… Ils ont certainement de l’amour à revendre et vous aussi d’ailleurs ! Quand on a manqué d’amour pour se construire, il n’est pas rare que l’on soit une véritable boule d’amour… Les enfants de MPN, ceux qui ont réussi à se construire malgré tout, sont souvent des personnes lumineuses, à l’écoute, attentive aux autres, disponibles,… Donnez tout ce que vous n’avez pas reçu… Vous allez voir, c’est étonnant !

Conclusion :

En tant qu’enfant de manipulateur, pervers-narcissique il s’agit de faire le deuil d’un parent (souvent) encore vivant. Ce qui est assez compliqué. Faire le deuil d’un parent vivant est un combat permanent entre son instinct de survie, qui sait qu’il faut couper les ponts sans équivoque, et son besoin d’amour et de reconnaissance de ce parent. Le temps est votre allié… Laissez vous le temps de vous y faire. Ne soyez pas radical avec vous-même. Il ne s’agit pas de choisir entre une salade ou une omelette. Il s’agit de réconcilier ces deux forces extrêmes que sont l’instinct de survie et le besoin d’amour. C’est complexe… Car nous avons aussi besoin d’amour pour survivre…

Une grande partie de la construction des enfants de manipulateur, pervers-narcissique consiste en fait en une réparation… Réparer ce que le parent a brisé, cassé, sali, anéanti. Remplir ce manque d’amour qui nous écrase le cœur. Prendre conscience que même si l’un de nos parents ne nous a pas aimé comme il le devait, nous méritons d’être aimé. Se rendre compte aussi que les hommes (si c’est nous avons eu un père MPN) sont capables de nous aimer. Que tout en nous est aimable et que nous pouvons leur faire confiance. Si c’est notre mère qui est un parent MPN (et que nous sommes un homme), se rendre compte que les femmes peuvent nous aimer. Tout simplement parce que nous sommes des personnes aussi « aimables » que les autres. Avoir confiance en le sexe du parent MPN est souvent difficile. Nous avons tendance à reproduire les schémas que nous connaissons. Et si pour une raison ou une autre, nous avons du apprendre à nous méfier… Je vous laisse imaginer…

Si vous avez l’impression que vous reproduisez des schémas et que vous en avez assez, faites vous aider ! Il y a suffisamment de méthodes sur le marché pour trouver celle qui vous convient et qui vous aidera à vous libérer.

Enfin… Dans la lignée du deuil du parent vivant… Il faut également accepter. Accepter ce qu’est ce parent MPN, mais surtout accepter ce qu’il n‘est pas et ne sera probablement jamais.

Quand on est enfant de MPN, la construction est difficile. Les blessures causées par un parent MPN sont douloureuses et profondes. Notre estime de soi est touchée, notre capacité d’aimer, de faire confiance, notre image de nous, notre image du couple, du rôle de parent, notre capacité à s’ouvrir et à communiquer, à nous livrer,… Heureusement, les enfants de MPN sont plein de ressources. Le meilleur conseil que je peux leur donner est de s’entourer de personnes aimantes, chaleureuses, drôles,… Ils pourront ainsi se nourrir de tout ça et apprendre à donner et à aimer sans conditions.

Chaque jour, dites-vous et redites-vous que vous êtes une personne formidable qui mérite d’être aimé. Puisez dans l’affection et l’amour que votre entourage vous donne pour consolider votre estime de vous, pour vous redonner confiance en vous et en les autres. Faites un travail sur vous-même, entamer ce travail de réparation. C’est le meilleur service que vous pourrez vous rendre. Donner autant d’amour que vous pouvez et apprenez à en recevoir…

C’est la clé de la guérison.

Source : www.juliearcoulin.com

Claire C.

Une réflexion au sujet de « 7 façons de se libérer des parents narcissiques, manipulateurs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *