10 choses dont vous devez vous rappeler lorsque vous aimez une personne qui souffre d’anxiété

de | 14 juillet 2015

souffre-d’anxiété

10 choses dont vous devez vous rappeler lorsque vous aimez une personne qui souffre d’anxiété

1. Il/elle est à fleur de peau.

Les gens qui souffrent d’anxiété sont des gens tout comme vous et moi. Et ils restent tout de même formidables. Il n’est donc pas nécessaire de les traiter différemment.

2. Il n’y a pas de limite.

Son anxiété n’est pas une situation qui est forcément idéale, mais celle-ci ne doit pas être considérée comme une limite.

3. Il arrive parfois qu’il/elle soit contraint(e) de fuir.

Tout comme les introvertis, il arrive des moments où les gens qui souffrent d’anxiété doivent fuir loin de vous et du monde dans son ensemble. Ils ont besoin de passer du temps seuls pour recharger leurs batteries.

4. Il peut parfois lui arriver de vous ignorer.

Mais ne prenez pas cela personnellement. Les gens souffrant d’anxiété ne sont pas toujours capables d’interagir avec vous ou qui que se soit. Ils ont besoin de passer beaucoup de temps seuls.

05498983-CREATAS1

Choses dont vous devez vous rappeler lorsque vous aimez une personne qui souffre d’anxiété

5. Le changement peut être difficile.

Tout changement, grand ou petit, peut être difficile à gérer pour une personne anxieuse. Si vous traversez une période de changements importants, comme un déménagement par exemple, soyez conscient que cela est susceptible d’affecter votre bien-aimé qui souffre d’anxiété, parfois de façon très profonde et indétectable.

6. Votre compagnie est considérée comme importante.

Bien que les personnes anxieuses ne soient pas toujours très sociables et qu’elles aient besoin de passer du temps loin de vous, votre présence est importante. Néanmoins …

7. Ne soyez pas inquiet lorsqu’il/elle est pris(e) de panique.

Bien que votre compagnie soit importante, vous n’avez pas à vous inquiéter. Il y a de fortes chances pour que la personne anxieuse que vous aimez ait trouvé une manière bien à elle de gérer ses propres démons, vous n’avez pas à vous inquiéter à son sujet.

8. Il/elle est conscient(e) de son état irrationnel.

Mais cela ne rend pas la situation moins réelle pour autant. Donc il n’est pas nécessaire de se prendre la tête pour rien.

9. Il/elle peut facilement être dépassé(e).

Lorsqu’un être cher a un trouble anxieux et qu’il veut prendre du recul, laissez-le faire. Cela ne sera que temporaire.

10. Il/elle représente bien plus que la somme de son anxiété.

Il est important de vous rappeler que vous n’aimez pas une personne anxieuse, mais que vous aimez quelqu’un qui souffre d’anxiété.

Source  : higherperspectives.com

Sandra Véringa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *